Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité8 septembre 2017
|Brûlé par son épouse, il est sauvé par des voisins

Burundi - Sécurité7 septembre 2017
|Un cadavre retrouvé dans une rivière à Kayanza

Burundi - Dialogue6 septembre 2017
|Après Paris, Edouard Nduwimana se retrouve à Dar Es Salam

Burundi - Sécurité - Opinion5 septembre 2017
|Quand l’insécurité monte d’un cran dans tous les coins

Burundi - Sécurité4 septembre 2017
|Ruyigi, province très avancée en matière de criminalité

Burundi - Sécurité2 septembre 2017
|La protection civile de la police applaudie des deux mains à Kinindo

Burundi - Sécurité1er septembre 2017
|Un policier tue deux personnes à Kirundo

Burundi - Sécurité 31 août 2017
|Vers une demande de permission pour écrire un texto sur le Smartphone

Burundi - Sécurité30 août 2017
|Tuerie au Sud-Ouest, mais également au Nord-Ouest

Burundi - Sécurité 29 août 2017
| Un Imbonerakure blesse à la machette 5 policiers, et 3 personnes civiles

Burundi - Sécurité28 août 2017
|Un homme de 99 ans tué à Ngozi

Burundi - Sécurité 26 août 2017
|La réserve naturelle de la Rukoko sous le coup d’une arrestation

Burundi - Sécurité25 août 2017
|La lecture de la situation sécuritaire au Burundi toujours controversée

Burundi - Sécurité24 août 2017
|Une femme kidnappée sans aucun secours dans la zone de Bwiza

Burundi - Sécurité23 août 2017
|Une personne meurt dans un accident de voiture

Burundi - Sécurité22 août 2017
|Un homme tue sa conjointe pour des raisons de concubinage

Burundi - Sécurité21 août 2017
|L’insécurité monte d’un cran dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité 19 août 2017
|Quand la Regideso est pointée du doigt comme origine de l’insécurité

Bujumbura – Sécurité 18 août 2017
|De l’hécatombe sur Bujumbura

Burundi - Sécurité 17 août 2017
|Une personne tuée a Karusi .

Burundi - Sécurité16 août 2017
|La voiture du gouverneur de Bubanza dans une embuscade

Burundi - Sécurité 15 août 2017
|Un militaire tue son frère d’arme

Burundi – Sécurité14 août 2017
|Quand l’insécurité augmente d’un clan

Burundi - Sécurité12 août 2017
|Un corps décapité trouvé dans la rivière Ndurumu

Burundi - Justice11 août 2017
|Le commerce illégal du café à la base des comparutions en flagrance au sud du pays

Archives

 

 

 



Burundi – Eac – Médiation

Plus clair que le médiateur, tu meurs !

9 décembre 2016

Bujumbura, le 9 décembre 2016 (Net Press) . Au terme d’une visite de trois jours dans notre pays, Benjamin Mkapa, facilitateur dans la crise politico-sécuritaire dans le conflit burundais, vient d’afficher sa couleur de façon claire. Pour lui, il ne faut plus douter de la légitimité de Pierre Nkurunziza d’une part et ceux qui sont poursuivis par la justice burundaise ne sont pas concernées par le dialogue dont il est le médiateur.

Certains milieux avaient pressenti cette prise de position au regard de la modification du calendrier des activités. En effet, comme initialement prévu, il y avait un point de presse après le tête-à-tête entre le président de la République et le médiateur, ce qui n’a pas eu lieu. En outre, le facilitateur Mkapa avait été encadré tout au long de son voyage par les membres influents du Cndd-Fdd ainsi que des partis satellites.

Il vient de montrer sa faiblesse face à une partie au conflit, ce qui ne doit pas satisfaire à une large partie des observateurs de la crise politico-sécuritaire burundaise. L’on se souvient que lors de son entretien avec les diplomates occidentaux, ils avaient insisté sur le caractère inclusif du dialogue, la France allant même jusqu’à proposer d’offrir un financement du dialogue à Arusha.

Du côté de l’Eglise Catholique romaine, c’était le même point de vue si l’on en croit les déclarations de l’archevêque de Gitega, Mgr. Simon Ntamwana. Il est à se poser la question de savoir ce qui sera la suite du dialogue car le grand risque est que le Cndd-Fdd dialogue avec lui-même, sous prétexte que ce sont des Burundais qui ont dialogué, en d’autres termes, un dialogue interne cautionné par le facilitateur.

Burundi – Belgique – Coopération

L’ambassadeur du Burundi en Belgique rappelé pour consultation

Bruxelles, le 9 décembre 2016 (Net Press) . De sources autorisées, l’ambassadeur du Burundi auprès du royaume de Belgique, Jérémie Banigwaninzigo, a été rappelé par Bujumbura pour des consultations et a dû quitter ce pays ce jeudi 8 décembre 2016 à destination de Bujumbura, selon notre consœur, Marie France Cros, de la Libre Belgique.

D’après les informations à sa disposition, c’est la tenue d’un colloque consacré à la crise burundaise au sénat belge qui serait en cause. Rappelons que cette crise a été provoquée par l’obstination du président Nkurunziza de rester au pouvoir malgré l’interdiction de l’accord d’Arusha, poursuit cette journaliste.

Selon Marie France Cros, le conseiller principal en communication, Willy Nyamitwe, avait déjà jugé cette conférence d’inacceptable au mois de novembre dernier et avait tiré une conclusion, curieuse aux yeux des Belges, que la Belgique est toujours derrière tous les actes d’agression et de perturbation de l’ordre public au Burundi. En date du 26 novembre 2016, le secrétaire général du Cndd-Fdd, Evariste Ndayishimiye, avait déclaré qu’il a déjà ciblé son ennemie, la Belgique, qui l’accusait de préparer le génocide au Burundi.

Selon toujours Marie France Cros, le porte-parole de la police a accusé, en date du 5 décembre 2016, une Ong burundaise de défense des droits de l’homme et la Belgique d’être les commanditaires de la tentative ratée d’assassinat, le 28 novembre 2016, de Willy Nyamitwe dont le frère Alain Nyamitwe, ministre des relatons extérieures, a rappelé l’ambassadeur. Cette journaliste belge a des informations qu’au sein du régime de Bujumbura, certains sont favorables à une fermeture de l’ambassade burundaise à Bruxelles.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur