Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Burundi - Sécurité4 novembre 2017
|Un homme tué à Rugombo

Burundi - Sécurité 3 novembre 2017
|L’immeuble Tropicana Net Café légèrement touché par un incendie

Burundi - Sécurité2 novembre 2017
|Un homme de Rugombo édenté par les Imbonerakure

Burundi –Sécurité 1er novembre 2017
|De l’intifada entre les policiers et militaires dans Cankuzo

Burundi - Sécurité 31 octobre 2017
|Une fillette violée et tuée à Muyinga

Burundi - Sécurité30 octobre 2017
|Des corps sans vie ici et là à travers le pays

Burundi - Justice - Manifestations28 octobre 2017
|Le ministère de l’intérieur fête le retrait du Burundi du statut de Rome

Burundi - Sécurité27 octobre 2017
|Augmentation d’un cran du meurtre des personnes sans défense

Burundi - Sécurité26 octobre 2017
|Le marché de Buterere prend feu

Burundi - Sécurité 25 octobre 2017
|Le ministre Alain Guillaume Bunyoni percute des piétons

Burundi - Sécurité24 octobre 2017
|Découverte de plusieurs cadavres à travers le pays

Burundi - Sécurité23 octobre 2017
|Un homme reçoit des coups et blessures dans la province de Kayanza

Burundi - Anniversaire21 octobre 2017
|La date du 21 octobre fêtée de façon diverse par les Burundais

Burundi - Sécurité20 octobre 2017
|Un corps sans vie retrouvé dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité19 octobre 2017
|Visiblement agressée, une jeune fille perd sa conscience

Burundi - Sécurité18 octobre 2017
|Plus de dérangement dans Rukoko, dixit le porte-parole de l’armée

Burundi - Sécurité17 octobre 2017
|La foudre devient une grande cause d’insécurité dans notre pays

Burundi - Sécurité 16 octobre 2017
|Deux frères abattus par leur grand-mère

Burundi - Sécurité14 octobre 2017
|Après la pluie, le beau temps !

Burundi - Sécurité13 octobre 2017
|Un présumé voleur tué dans la province de Ngozi

Archives

 

 

 



ASSOCIATION INTERPROFESSIONNELLE DU CAFE DU BURUNDI (INTERCAFE-BURUNDI)

AVIS DE RECRUTEMENT

15 décembre 2016

1. Le Gouvernement de la République du Burundi a reçu Un Don de l’Association Internationale de Développement (IDA) pour financer le Projet d’Appui à l’Amélioration de la Compétitivité du Secteur de Café (PACSC).L’INTERCAFE a été choisi comme l’une des Agences d’exécution du projet. Il est prévu qu’une partie des sommes qui lui seront accordées sera utilisée pour effectuer les paiements au titre de prestation de services du Personnel d’appui pour les postes ci-après :

- Un (e) Responsable chargé (e)du suivi-Evaluation,
- Un (e) Responsable chargé (e) de la passation des marchés,
- Un(e)Assistant (e) du Responsable chargé de la Communication, la Promotion et Marketing

2. Description des postes

2.1 Un (e) Responsable chargé (e) du Suivi-évaluation
 Supérieur hiérarchique:Secrétaire Exécutif

 Responsabilités

Sous l’autorité directe du Secrétaire Exécutif de l’INTERCAFE et en collaboration étroite avec le Responsable Chargé du Suivi-Evaluation à l’Unité de gestion du PACSC, le Responsable du Suivi-Evaluation est chargé de mettre en place, animer etcoordonner le système de suivi-évaluation des activités de l’INTERCAFE-BURUNDIavec un accent particulier sur les activités financées par le projet. Le système à mettre en place se référera à celui du PACSC.

 Tâches clés

Les tâches clés en rapport avec le poste sont décrites de manière détaillée dans les Termes de références qui sont disponibles au secrétariat de l’INTERCAFE-BURUNDI.

 Profil et expérience requis et notation

 Etre titulaire d’au moins un diplôme de licence ou d’ingénieur en économie, agronomie ou agroéconomie ou tout autre diplôme équivalent(25%) ;

 Avoir la capacité de coordonner les équipes interprovinciales de suivi-évaluation ;

 Être de bonne moralité et en bonne condition physique ;

 Etre habitué à travailler sous pression ;

 Avoir au moins cinq (05) années d’expérience minimum dont deux (02) au moins dans un poste de responsabilité dans le suivi-évaluation des projets de développement rural ou similaire(60%) ;

 En plus d’une bonne expression orale et écrite en français et en Kirundi, avoir la capacité de lire et d’écrire en anglais et de créer les conditions propices de travail en équipe ;

 Connaître les structures de la filière café burundaise constituerait un atout(5%) ;

 Avoir une maîtrise de l’outil informatique et la connaissance d’un logiciel de suivi-évaluation est un atout(10%) ;

2.2 Un (e) Responsable chargé (e) de la passation des marchés

 Supérieur hiérarchique:Secrétaire Exécutif

 Responsabilités

Sous l’autorité directe du Secrétaire Exécutif de l’InterCafé-Burundi, le Responsable chargé de la Passation des Marchés assure les fonctions de passation des marchés selon les procédures de l’INTERCAFE-BURUNDI. Toutefois, toute passation de marché concernant l’activité du PACSC devra respecter les procédures définies dans les différents manuels de mise en œuvre dudit projet conformément aux exigences de la Banque Mondiale

 Tâches clés

Les tâches clés en rapport avec le poste sont décrites de manière détaillée dans les Termes de références qui sont disponibles au secrétariat de l’INTERCAFE-BURUNDI.

 Profil et expérience requis et notation

• Être titulaire d’au moins un diplôme de licence ou d’ingénieur en économie, agronomie ou agroéconomie, droit ou tout autre diplôme équivalent(25%) ;

• Être de bonne moralité et en bonne condition physique ;

• Etre habitué à travailler sous pression ;

• Avoir au moins cinq (05) années d’expérience minimum dont deux (02) au moins à un poste de passation de marchés(50%) ;

• Avoir une bonne connaissance des procédures de la Banque Mondiale ou de tout autre bailleur et une maîtrise de l’outil informatique (25%) ;

2.3 Un (e) Assistant (e) du Responsable Chargé de la communication, la promotion et le Marketing

 Supérieur hiérarchique:Responsable Chargé de la communication, la promotion et le Marketing

 Responsabilités

 Sous la responsabilité directe du chargé de la Communication, la Promotion et le Marketing de l’InterCafé-Burundi, l’Assistant assure l’appui du Responsable chargé de la Communication, la Promotion et le Marketing dans toutes les activités y relatives.

 Tâches clés

Les tâches clés en rapport avec le poste sont décrites de manière détaillée dans les Termes de références qui sont disponibles au secrétariat de l’INTERCAFE-BURUNDI.

 Profil et expérience requis et notation

• Avoir un diplôme de Licence en marketing et ou en Technologies de l’Information et de Communication (TIC)ou équivalent(25%) ;

• être capable d’animer un site web avec une expérience en la matière d’au moins 3 ans(15%) ;

• Disposer d’une excellente capacité de communication orale et écrite en Français et en Anglais (avoir des capacités de rédaction et de communication d’au moins 3 ans) : 15%

• Justifier d’une expérience d’au moins cinq (05) ans et d’au moins deux (02) ans dans le domaine de marketing et communication(35%) ;

• Avoir des connaissances des méthodes, outils et techniques de communication avec une maîtrise de l’outil informatique surtout en ce qui concerne la mise des données sur les sites Web (10%) ;

• Etre habitué à travailler sous stress.

3. La procédure de sélection se fera en trois phases :

-  Une phase de présélection par l’établissement d’une liste de candidat(e)s remplissant les conditions exigées au regard de l’analyse des CV reçus selon le poste concerné et des critères de présélection établis. Ce travail de présélection sera assuré par une commission mise en place à cet effet.

-  Une phase de sélection par des tests écrits y compris l’informatique. Cette sélection sera assurée par un bureau/cabinet recruté de commun accord avec l’Unité de gestion du PACSC.

-  Une phase de sélection par une interview des trois premiers candidats pour chaque poste. Cette interview sera organisée par une commission mise en place et différente de celle qui aura organisé la première phase.

4. L’INTERCAFE-BURUNDI invite les candidats intéressés à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Ils doivent fournir les informations indiquant qu’ils sont qualifiés pour exécuter ces services en transmettant les documents suivants : lettre de réponse à la manifestation d’intérêt adressée au Secrétaire Exécutif, un curriculum vitae détaillé, daté et signé, une copie de diplôme certifié conforme à l’original, des certificats obtenus, les attestations de services rendus et tout autre document de référence justifiant l’expérience en rapport avec l’exécution des prestations analogues, etc.

5. Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse figurant au point 6 du présent avis et aux heures suivantes : de 8 H 00 à 12 H et de 15 H à 17 H (du lundi à vendredi).

6. Les dossiers doivent être adressés au Secrétaire Exécutif sous plis fermé avec mention « Offre de service pour le Poste de ……… [préciser le poste] » au plus tard le 30/12/2016 à 10 heures, heure de Bujumbura à l’adresse suivante :

INTERCAFE-BURUNDI

Avenue Pierre Ngendandumwe

Immeuble UTIMATE TOWER, 2ème étage (en bas du jardin public)

Tél. 22 276707/22 27 67 08

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.