Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Burundi - Sécurité4 novembre 2017
|Un homme tué à Rugombo

Burundi - Sécurité 3 novembre 2017
|L’immeuble Tropicana Net Café légèrement touché par un incendie

Burundi - Sécurité2 novembre 2017
|Un homme de Rugombo édenté par les Imbonerakure

Burundi –Sécurité 1er novembre 2017
|De l’intifada entre les policiers et militaires dans Cankuzo

Burundi - Sécurité 31 octobre 2017
|Une fillette violée et tuée à Muyinga

Burundi - Sécurité30 octobre 2017
|Des corps sans vie ici et là à travers le pays

Burundi - Justice - Manifestations28 octobre 2017
|Le ministère de l’intérieur fête le retrait du Burundi du statut de Rome

Burundi - Sécurité27 octobre 2017
|Augmentation d’un cran du meurtre des personnes sans défense

Burundi - Sécurité26 octobre 2017
|Le marché de Buterere prend feu

Burundi - Sécurité 25 octobre 2017
|Le ministre Alain Guillaume Bunyoni percute des piétons

Burundi - Sécurité24 octobre 2017
|Découverte de plusieurs cadavres à travers le pays

Burundi - Sécurité23 octobre 2017
|Un homme reçoit des coups et blessures dans la province de Kayanza

Burundi - Anniversaire21 octobre 2017
|La date du 21 octobre fêtée de façon diverse par les Burundais

Burundi - Sécurité20 octobre 2017
|Un corps sans vie retrouvé dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité19 octobre 2017
|Visiblement agressée, une jeune fille perd sa conscience

Burundi - Sécurité18 octobre 2017
|Plus de dérangement dans Rukoko, dixit le porte-parole de l’armée

Burundi - Sécurité17 octobre 2017
|La foudre devient une grande cause d’insécurité dans notre pays

Burundi - Sécurité 16 octobre 2017
|Deux frères abattus par leur grand-mère

Burundi - Sécurité14 octobre 2017
|Après la pluie, le beau temps !

Burundi - Sécurité13 octobre 2017
|Un présumé voleur tué dans la province de Ngozi

Burundi - Sécurité 12 octobre 2017
|Trois personnes tuées dans la plaine de la Rusizi

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Attaque d’un hôtel au centre de la province de Bururi

16 décembre 2016

Bururi, le 16 décembre 2016 (Net Press) . Dans la soirée d’hier vers 20 heures, un hôtel dénommé "Phoenicia" situé tout près du marché de Bururi, a été attaqué par des personnes armées de grenades et de fusils. Les assaillants ont d’abord lancé une grenade avant de tirer avec leurs pistolets sur des clients qui prenaient un verre. Quelques minutes après, ils ont lancé une autre grenade dans une alimentation située au même hôtel avant des tirs des fusils Kalachnikov.

Le bilan est de 7 personnes blessées, le commissaire-adjoint de la police, le responsable du service national des renseignements de la province, son agent de transmission et 4 civils qui ont été vite évacués sur l’hôpital de Bururi pour des soins d’urgence. Selon des informations en provenance de cet hôpital, leurs vies ne sont pas en danger, à l’exception de celles du commissaire-adjoint de la police et du responsable du service national des renseignements qui ont été transférés à Bujumbura très tôt ce matin. Les assaillants sont parvenus à prendre le large.

Dans la soirée même, plus ou moins 20 personnes présumées impliquées dans cette attaque ont été arrêtées pour des raisons d’enquête, 12 autres l’ont été ce matin. Le centre de la province de Bururi connaît rarement ce genre d’attaques.

Sur un autre chapitre relatif à la sécurité, la police de Gitega vient d’expulser 6 Rwandais et les conduits manu militari jusqu’à la frontière burundo – rwandaise. Il s’agit entre autres de Jacques Salomé, de Jérôme Kabarinda, Innocent Ntwari, etc. Ces refoulés travaillaient dans une boulangerie située dans le quartier Shatanya, le conseiller principal du gouverneur de la province Gitega, Gérard Nibigira, indique que ces Rwandais étaient en situation irrégulière au Burundi .

Burundi - Justice

Procès en flagrance contre l’assassinat d’un policier

Gitega, le 16 décembre 2016 (Net Press) . Hier, des personnes accusées de meurtre d’un policier en date du 13 décembre dernier ont comparu dans un dossier en flagrance au tribunal de grande instance de Gitega. Elles sont accusées du meurtre d’un policier qui assurait la garde d’un prisonnier autorisé à se rendre au centre-ville, au bureau de la Poste plus précisément pour retirer son argent.

Rappelons que le crime avait été commis en date du 13 décembre 2016 dans une maison de passage dite "Palaso" située dans le quartier de Shatanya où le policier tué et le détenu étaient en train de se désaltérer après le retrait de l’argent. Rappelons également que le détenu avait lui aussi trouvé la mort dans des circonstances difficiles à expliquer et son corps avait été trouvé à l’aube du lendemain.

Ainsi, ce jeudi 15 décembre 2016, le policier tué, Déo Manirakiza dit Dinka, a été enterré chez lui dans la province de Ngozi. Quant à Audace Nyandwi, lui-même détenu, accusé d’avoir tiré sur le prisonnier qui venait de commettre l’irréparable, a été condamné pour une peine de 21 ans de prison ferme. Mademoiselle Godeberthe Kankindi, gérante de la maison de passage où a eu lieu le crime a été condamnée à 10 ans de prison tandis que le chef de poste de la prison de Gitega a été acquitté.

La justice a également décidé de fermer pour de bon la maison de passage "Palaso" mais les condamnés et leurs avocats ont jugé le procès inéquitable et ont décidé d’interjeter appel dans les plus brefs délais.

Burundi - Belgique - Coopération

La fouille des appartements belges vue par un politicien

Bujumbura, le 16 décembre 2016 (Net Press) . Après une fouille - perquisition dans des appartements abritant des citoyens belges et autres diplomates onusiens, des réactions ont fusé de toute part. La rédaction a contacté à ce sujet le porte-parole de l’Uprona non reconnu par le gouvernement, Tatien Sibomana.

D’emblée, il indique que cette fouille est une violation des règles protocolaires et diplomatiques au regard de convention de Vienne qui prévoit un traitement spécial pour les diplomates. Tatien Sibomana pense qu’il s’agit d’une provocation de Bujumbura pour que les Belges prennent eux-mêmes l’initiative de quitter le Burundi. Bujumbura est gêné du fait que les Belges sont là et ne réagissent, ce qui devrait leur éviter tout énervement du pouvoir de Bujumbura.

Burundi - Diplomatie

La tension remonte entre Bujumbura et l’Europe

Bujumbura, le 16 décembre 2016 (Net Press) . Pour tenter de renormaliser les relations entre Bujumbura et l’Europe occidentale dont les relations sont envenimées après l’annonce de Pierre Nkurunziza de briguer son troisième mandat, suivi du gel des relations diplomatiques ainsi que la suspension des aides publiques au développement à hauteur de 60 %, le ministre des relations extérieures et de la coopération internationale, Alain Aimé Nyamitwe, a convoqué ce mercredi les ambassadeurs européens, en l’occurrence celui de la France, de Belgique, des Pays Bas, de l’Allemagne et l’Union européenne pour leur dire qu’ils doivent respecter les institutions d’un pays souverains.

Des sources diplomatiques sous couvert d’anonymat indiquent que ces ambassadeurs ne s’étaient pas présentés a l’invitation du premier vice-président, arguant leurs agendas cachés, un geste vu par Bujumbura comme un boycott orchestré par l’opposition radicale en exil.

Selon des sources concordantes proches de ce ministère, le ministre Alain Aimé Nyamitwe a voulu rencontrer ces diplomates occidentaux pour évoquer une évolution positive de la situation sécuritaire, politique, favorable à la reprise de la coopération.

Burundi - Rdc - Politique

La crise politique en Rdc, serait-elle en pleine ébullition ?

Kinshasa, le 16 décembre 2016 (Net Press) . La communauté congolaise et internationale s’interroge si la crise politique qui sévit en République démocratique du Congo ne va pas déclencher des tueries à la burundaise du mois d’avril de l’année dernière lorsque le président Nkurunziza avait l’ambition de briguer son troisième mandat.

Selon un confrère de la radio Okapi du Congo, à l’approche de la fin du mandat du président congolais Joseph Kabila, ce 19 décembre 2016, les autorités congolaises comptent bloquer les réseaux sociaux et ont demandé un filtrage ou coupure des réseaux sociaux à partir de ce dimanche, moins de 48 heures avant la fin du mandat de tous les dangers. Selon nos sources, la situation menace de se dégrader et pourrait entrainer le Congo dans un bain de sang, surtout que les accords du 18 octobre dernier entre la majorité présidentielle et une partie de l’opposition formalisent le « glissement »ou report de l’élection prévue le 19 décembre 2016 date de la fin du mandat du président Joseph Kabila contre la volonté de la plateforme de l’opposition radicale.

En effet, cette dernière, réunie autour de l’ancien compagnon du président Mobutu, Etienne Tshisekedi et de Moise Katumbi, continue de contester l’accord et plaide pour le départ de Kabila avec le soutien de l’église catholique congolaise.

En l’absence du compromis, le risque de manifestation à la burundaise de 2015 et de réponse brutale des forces de sécurités est élevé, .ce qui pourrait plonger le grand voisin de l’Ouest i dans la guerre civile sans précédent. Historiquement, les agitations populaires sont souvent des indicateurs amplifiant des crises en Rdc.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.