Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité11 février 2017
|Découverte d’un fusil à Rumonge

Burundi - Justice - Sécurité 10 février 2017
|La grève des transporteurs perturbe le trafic

Burundi - Economie9 février 2017
|Zone Bwiza : tous les kiosques en bois démolis

Burundi - Sécurité8 février 2017
|Deux personnes tuées dans une attaque armée

Burundi - Politique7 février 2017
|Du rififi au sein de l’Uprona de l’opposition qui a évolué vers les évictions, une autre version

Burundi - Politique6 février 2017
|Le Burundi souffle ses 26 bougies de l’unité nationale

Burundi - Politique 4 février 2017
|Du rififi au sein de l’Uprona de l’opposition qui a évolué vers les évictions

Burundi - Sécurité3 février 2017
|Plus de rumeurs que de réalités dans ce pays

Burundi - Sécurité2 février 2017
|Un policier tire sur ses collègues

Burundi - Sécurité1er février 2017
|Kinindo : les policiers et les élèves de la circonscription se regardent en chiens de faïence

Burundi - Justice - Sécurité31 janvier 2017
|Des polémiques toujours autour du procès de Muyinga

Burundi - Sécurité 30 janvier 2017
|Un weekend plutôt violent dans la capitale

Burundi - Sécurité 28 janvier 2017
|Des tueries dans un tous les coins

Burundi - Sécurité 27 janvier 2017
|Une attaque qui tente de révéler la vérité

Burundi - Sécurité26 janvier 2017
|Un officier meurt dans un camp militaire

Burundi - Sécurité25 janvier 2017
|Qui croire dans les informations sur l’attaque de Muyinga ?

Burundi - Administration24 janvier 2017
|Décidément, les choses se préicipitent au gouvernement

Burundi - Sécurité23 janvier 2017
|Les agriculteurs et les bergers se rentrent dedans dans Gihanga

Burundi - Sécurité 21 janvier 2017
|Arrestation d’un ex-Fab pour tentative d’homicide

Burundi - Sécurité - Justice20 janvier 2017
|Quatre Français arrêtés par le service national des renseignements à Kirundo

Burundi - Sécurité 19 janvier 2017
|Quand les crimes dépassent l’entendement humain

Burundi - Sécurité18 janvier 2017
|Des militaires arrêtent des policiers dans la zone de Kanyosha

Burundi - Sécurité17 janvier 2017
|Toujours des arrestations qui inquiètent

Burundi - Politique16 janvier 2017
|Le parti Parena trouve du flou dans les invitations de la facilitation

Burundi - Justice14 janvier 2017
|Libéré après une nuit de détention

Archives

 

 

 



Burundi - Politique

Le Cnared ouvre un nouveau front

23 décembre 2016

Bruxelles, le 23 décembre 2016 (Net Press) . Il vient d’être créé une association sans but lucratif dénommée Cnared, dont la présidente est Alice Nzomukunda, ancienne deuxième vice-présidente de la République sous la première législature du Cndd-Fdd, qui a été obligée de rendre le tablier suite à un malentendu en interne que le régime a su cacher au public. Son trésorier est Gaspard Kirombo et son secrétaire est Jean Berchmans Ndahabonimana, tous les trois résidant à Bruxelles.

Cette association a vu le jour en date du 21 novembre 2016 et reçu une semaine plus tard au greffe du tribunal de commerce francophone de Bruxelles. Les statuts sont composés de 23 articles qui gèrent cette association avec un peu de rigueur, notamment dans la mise en place des organes de gestion. En effet, l’article 23 des statuts stipule qu’"A titre exceptionnel, le premier exercice social commencera dès la publication des statuts pour se clôturer au 31 décembre 2016".

Pour ceux qui sont proches du régime, notamment le président du Fnl reconnu par le régime de Bujumbura, Jacques Bigirimana, le Cnared est fini. Mais pour d’autres, notamment les membres de cette plateforme contactés à ce sujet, c’est une stratégie pour aller de l’avant dans leur lutte. L’asbl Cnared de droit belge est un créneau de collecte des fonds, une structure qui appartient à la commission finances et mobilisations des fonds du Cnared-Giriteka.

Burundi - Rdc - Sécurité

Des tirs qui sèment des confusions

Uvira, le 23 décembre 2016 (Net Press) . Des sources concordantes en provenance de la République démocratique du Congo affirment qu’une armada de nos hommes en uniformes ont fait incursion sur le sol congolais dans la localité de Kiliba-Ondes. Le major Mulumbakange de l’armée congolaise indique que les militaires burundais et congolais ont échangé des tirs, faisant 4 militaires tués, 1 militaire Congolais et un civil congolais qui a été grièvement blessé. Des témoins de Kiliba Ondes indiquent que ces tirs nourris et d’explosion des grenades ont occasionné la fuite de 2000 personnes.

De son côté, l’armée burundaise, à travers son porte-parole, le colonel Gaspard Baratuza, rejette en bloc cette information, affirmant qu’une piste des anciens putschistes du 13 mai 2015 en tenues militaires n’est pas à écarter et qui se seraient rentrés dedans avec les militaires congolais.

Sur la question de savoir s’il y aurait des hommes en uniformes blessés sur le sol congolais admis dans divers hôpitaux de Bujumbura, le colonel Baratuza indique que les entrainements militaires para commando sur le territoire national peuvent occasionner des blessés avant de conclure que la dégradation de la sécurité sur le sol congolais pouvait inspirer les professionnels des medias à s’adresser au porte-parole de l’armée congolaise car le Congo est souverain.

Parallèlement, une vague d ’arrestations massives des militaires et policiers en retraire s’observe dans la province de Makamba, spécialement dans les communes de Mabanda, de Kibago, et de Vugizo où 10 retraités parmi eux, des sexagénaires, sont accusés d’attente à la sécurité intérieure de l’Etat et de participation à des bandes armées. Cinq d’entre eux sont à la prison centrale de Rumonge (Murembwe), 4 au commissariat de Makamba et 1 au poste de police de Kibago de la province de Makamba.

Burundi - Sécurité

Des échangeurs des faux billets aux tirs de la police

Bujumbura, le 23 décembre 2016 (Net Press) . Des coups de feux ont été entendus hier soir vers 19h30 au centre-ville de Bujumbura et, selon le commissaire municipal de la police Bonfort Ndoreraho affirme que 3 bandits avaient essayé d’échanger de faux billets de dollars américains dans un bureau de change. Grâce aux échanges de tirs entre les deux parties, la police a appréhendé ces malfaiteurs ainsi que leur pistolet qui ont été conduits manu militari aux service secret burundais.

Le gardien de la sécurité dans Bujumbura mairie indique que le véhicule que les bandits utilisaient pour commettre ces forfaits a été saisi, celui que l’on appelle communément "Probox"et des enquêtes sont en cours pour identifier d’éventuels complices.

Burundi - Economie

Une austérité pour les privilégiés ou les miséreux ?

Bujumbura, le 23 décembre 2016 (Net Press) . L’assemblée nationale a adopté une loi du budget général de l’Etat, édition 2017 ce jeudi le 22 décembre 2016, qui passe de 1260 ,6 milliards de nos francs en 2016 à 1326 ,9 de nos francs. Le grand argentier du gouvernement burundais, le Dr Domitien Ndihokubwayo, affirme que le gouvernement avait adopté une politique budgétaire prudente et d’austérité. Mais suite au gel de coopération par les grands financiers du Burundi, une large opinion burundaise s’interroge si l’austérité va frapper la classe des privilégiés ou la couche faible de la population.

Pour Domitien Ndihokubwayo, cette politique d’austérité diminue les dépenses de consommation et la même opinion s’interroge comment la diminution des dépenses de consommation ne peut pas commencer par les hautes autorités qui, au cours de leurs voyages en mission à l’étranger, se déplacent dans des classes Vip très onéreuses, et le ministre a répondu que parfois ces hauts dignitaires se déplacent en travaillant.

Une portion destinée à l’éducation a été diminuée de 4 milliards, hypothéquant l’avenir éducatif burundais et une large opinion avait souhaité que le gouvernement burundais puisse affecter ce budget de 4 milliards dans l’équipement des centres de métier, poursuit notre source qui s’en prend à la hausse du charroi de l’Etat qui grimpe jusqu’à 2,4 milliards alors que cet argent devrait être utilisé pour alimenter les ministères-clés utiles à la population, en l’occurrence le ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida et le ministère de l’agriculture et de l’élevage.

Dans le même ordre d’idées, l’observatoire pour la lutte contre la corruption et les malversations économiques (Olucome) vient de réagir, à travers un communiqué rendu public ce vendredi 22 décembre 2016, indiquant que le gouvernement burundais, au lieu d’adopter une politique d’austérité, Bujumbura décide de sucer les fonds publics à travers l’augmentation des taxes des produits sensibles et de première nécessité, en l’occurrence la taxe anti-pollution sur les véhicules en mauvais états, surtaxes de 50 pourcent de valeur en douane sur les sachets en plastique, la taxe spécifique de téléphonie mobile sur le trafic national passera de 42 fbu a 52 fbu, taxe de consommation sur le carburant qui remplacera la taxe forfaitaire sur le transport ainsi que l’impôt véhicule. Cette taxe sera prélevée au moment de la mise en consommation à raison de 100fb /litre ainsi que l’augmentation de la consommation sur le sucre et les produits Brarudi.

L’Olucome lance un appel vibrant à la chambre basse du parlement burundais de supprimer ces taxes d’autant plus que les citoyens burundais croupissent dans la misère. Il demande au gouvernement burundais de ne pas vivre au-dessus de ses moyens financiers en privilégiant plus le budget de consommation au lieu de l’austérité car ceci fait allusion à un père de famille qui fréquente tous les jours les cabarets sans rien donner aux membres de sa famille.

Burundi - Syrie – Sécurité

L’armée syrienne annonce avoir repris le contrôle total d’Alep

Damas, le 23 décembre 2016 (Net Press) . L’armée de Bachar al Assad a annoncé ce jeudi soir dans un communiqué la reprise totale de la deuxième ville de la Syrie qui était aux mains des rebelles depuis l’éclatement de la guerre. La reprise totale dAlep intervient après que le dernier convoi des rebelles et des civils eut quitté Alep –Est, le fief rebelle tombé après un mois de violents bombardements aérien et terrestre.

Ad El Wahhab Abou Zied, militant de l’opposition qui a quitté la ville il y a quelques jours déjà, affirme « le dernier bus avec à son bord civils et militaires est arrivé ce jeudi soir dans la campagne à l’Ouest d’Alep dans le secteur de Rachidine et nous pouvons dire qu’Alep est tombé et adieu à ses enfants, ces dernières années n’ont été que peines et tragédies, pourtant personne n’est parti. Et aujourd’hui, les derniers partent sous les contraintes et avec bénédiction de la communauté internationale. Les russes et les Iraniens sont les héros de ces exodes forcés", affirme-t-il.

La Rédaction, le Personnel et la Direction de l’agence de presse en ligne Net Press souhaite à tous ses lecteurs une joyeuse fête de Noël et une bonne année 2017. Que l’année qui s’annonce soit une année de bonheur, de prospérité et de succès à tous et à chacun, dans leurs entreprises tant professionnelles que privées.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur

A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE L’ANNÉE ACADÉMIQUE 1964-1965.13 janvier 2014
|DISCOURS PRONONCE LE 1er OCTOBRE 1964 PAR LE PROFESSEUR W. DEROUAU RECTEUR DE L’UNIVERSITÉ OFFICIELLE DE BUJUMBURA

Rwanda - Génocide6 décembre 2013
|LA TOUSSAINT ROUGE RWANDAISE DU 1er novembre 1959. (Révolution, fratricides, déicides ou génocides assistés 54 ans après ?) ssimbananiye@gmail.com Genèse et chronologie.