Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité8 septembre 2017
|Brûlé par son épouse, il est sauvé par des voisins

Burundi - Sécurité7 septembre 2017
|Un cadavre retrouvé dans une rivière à Kayanza

Burundi - Dialogue6 septembre 2017
|Après Paris, Edouard Nduwimana se retrouve à Dar Es Salam

Burundi - Sécurité - Opinion5 septembre 2017
|Quand l’insécurité monte d’un cran dans tous les coins

Burundi - Sécurité4 septembre 2017
|Ruyigi, province très avancée en matière de criminalité

Burundi - Sécurité2 septembre 2017
|La protection civile de la police applaudie des deux mains à Kinindo

Burundi - Sécurité1er septembre 2017
|Un policier tue deux personnes à Kirundo

Burundi - Sécurité 31 août 2017
|Vers une demande de permission pour écrire un texto sur le Smartphone

Burundi - Sécurité30 août 2017
|Tuerie au Sud-Ouest, mais également au Nord-Ouest

Burundi - Sécurité 29 août 2017
| Un Imbonerakure blesse à la machette 5 policiers, et 3 personnes civiles

Burundi - Sécurité28 août 2017
|Un homme de 99 ans tué à Ngozi

Burundi - Sécurité 26 août 2017
|La réserve naturelle de la Rukoko sous le coup d’une arrestation

Burundi - Sécurité25 août 2017
|La lecture de la situation sécuritaire au Burundi toujours controversée

Burundi - Sécurité24 août 2017
|Une femme kidnappée sans aucun secours dans la zone de Bwiza

Burundi - Sécurité23 août 2017
|Une personne meurt dans un accident de voiture

Burundi - Sécurité22 août 2017
|Un homme tue sa conjointe pour des raisons de concubinage

Burundi - Sécurité21 août 2017
|L’insécurité monte d’un cran dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité 19 août 2017
|Quand la Regideso est pointée du doigt comme origine de l’insécurité

Bujumbura – Sécurité 18 août 2017
|De l’hécatombe sur Bujumbura

Burundi - Sécurité 17 août 2017
|Une personne tuée a Karusi .

Burundi - Sécurité16 août 2017
|La voiture du gouverneur de Bubanza dans une embuscade

Burundi - Sécurité 15 août 2017
|Un militaire tue son frère d’arme

Burundi – Sécurité14 août 2017
|Quand l’insécurité augmente d’un clan

Burundi - Sécurité12 août 2017
|Un corps décapité trouvé dans la rivière Ndurumu

Burundi - Justice11 août 2017
|Le commerce illégal du café à la base des comparutions en flagrance au sud du pays

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

La Nativité fêtée différemment à Bubanza et à Bujumbura

26 décembre 2016

Bujumbura, le 26 décembre 2016 Net Press) . En date du 24 décembre 2016, alors qu’elle venait d’assister à la messe du soir, une jeune fille de 20 ans a trouvé subitement la mort, tombée dans un trou de la Regideso non encore couvert. Le curé de la paroisse Kinindo l’a déploré hier lors de la grand messe de 10h30" parce que, a-t-il dit aux fidèles, cela faisait longtemps qu’il a dit aux agents de la Regideso de boucher ce trou de peur qu’il ne cause de dégâts, et sa crainte est devenue malheureusement une réalité.

Lors de la messe du 25 décembre 2016, à 8 heures, toujours dans la paroisse de Kinindo, une maman qui portait un bébé a demandé à une fille qui était assise à côté d’elle de garder ce bébé, faisant semblant d’aller aux toilettes. Jusqu’à à la fin de la messe, cette dame n’est pas revenue et le curé a été obligé de chercher un site d’accueil de l’enfant, ce qui a fait que la grand messe commence avec retard. Presqu’au même moment, une femme, certainement poussée par la pauvreté, s’est confiée au même curé, lui demandant 3.000 Fbu pour pouvoir acheter et vendre des oignons.

Quant à la province de Bubanza, un bus de transport rémunéré de marque Hiace, qui se rendait à Bujumbura, a dérapé et cogné une maison à Gahongore, tout près de la province. Deux personnes ont directement trouvé la mort dans cet accident et 12 autres ont été blessées. Selon des témoignages sur place, l’excès de vitesse serait à l’origine de l’accident mortel.

Burundi - Justice

Des présumés assassins de l’honorable Afsa Mosi de nouveau à la barre

Muramvya, le 26 décembre 2016 (Net Press). Quatre personnes accusées d’assassinat de Mme Hafsa Mossi, ancienne député de l’Eala, doivent encore une fois comparaître dans la province de Muramvya où elles sont détenues. Selon des informations concordantes, trois des quatre personnes ont été arrêtées en date du 21 juillet 2016, huit jours seulement après l’assassinat de l’honorable Mossi.

Alors que la police indique que ces personnes confirment elles-mêmes leur acte ignoble d’assassinat, ces dernières affirment par contre qu’elles ne se connaissent même pas. Cependant, au niveau de la police, l’on confirme que ces personnes avaient la mission de tuer un haut responsable du cabinet présidentiel, probablement Willy Nyamitwe, d’après la déclaration du porte-parole de la police à l’époque.

La même police avait indiqué par ailleurs que ces personnes ont déclaré avoir des instructions et des moyens de tuer certaines personnalités du pays en provenance des personnes qui se trouvent au Rwanda voisin. Ces personnes sont Ernest Sinzinkayo, Jean-Baptiste Ntirandekura, sous-lieutenant Eric Ndayishimiye et Claude Chandelle Mfuranzima. Ils dénoncent les déclarations qui indiquent qu’ils ont été arrêtés dans un seul endroit et lors de leur première audience publique, ils avaient déclaré aux juges qu’ils ne se connaissent pas.

Rappelons que la députée Hafsa Mosi a été tuée tout près de chez elle à Mutanga Nord en date du 13 juillet 2016. Son assassinat avait été suivi par beaucoup de rumeurs tendant à pointer du doigt les assassins de cette dame qui, malgré tout, faisait l’unanimité aussi bien à la majorité présidentielle qu’à l’opposition.

Burundi - Droits de l’Homme

La campagne Sos-Torture sort son rapport hebdomadaire n° 54

Bujumbura, le 26 décembre 2016 (Net Press). Ce rapport couvre la période du 17 au 24 décembre 2016 et concerne essentiellement la violation des droits de l’homme dans le pays. D’après lui, au moins 48 personnes ont été arrêtées au cours de la semaine écoulée dans plusieurs localités et parmi elles, 20 se trouvaient dans les environs du marché de Bururi, au sud du pays et la présence de groupes armés, explication officielle, fut à l’origine de l’arrestation de ces jeunes gens.

Ce rapport relève également des rafles intempestives dans la zone de Musaga où chaque semaine, au moins deux opérations du genre sont menées et des personnes incarcérées sont relâchées après versement des pots de vin. Il est aussi préoccupé par l’expulsion dans des conditions dégradantes de cinq cent familles de la colline de Kagaragara à Bubanza. Pour la campagne Sos-Torture, malgré les motifs de sécurité avancés, aucun excuse ne peut justifier de mettre à la rue des familles composées en grande partie d’enfants. Le rapport évoque enfin le procès visant la radiation de quatre avocats burundais, un procès qui a eu lieu le jeudi 22 décembre 2016.

Burundi - Société

Fin des poursuites judiciaires contre certaines organisations

Bujumbura, le 26 décembre 2016 (Net Press) . Le procureur général de la République, Sylvestre Nyandwi, à travers un communiqué rendu public ce 22 décembre 2016, a mis fin à des poursuites judiciaires contres certaines organisations de la société civile, accusées de commanditer les manifestations anti 3ème mandat de Pierre Nkurunziza, en l’occurrence Oag, Atu, Fontaine Isoko, Sppf, Ajm, Acopec, Choufe , Arema, Ruhukubana, Mm, Spaddf.

Sylvestre Nyandwi dit que la reprise de leurs activités devraient être conditionnée par le strict respect des réglementations en vigueur ainsi que les objectifs qu’elles se sont fixées dans leurs statuts, auquel cas contraire elles seront sanctionnées conformément à la loi. Des observateurs indiquent que a fait semblant d’ouvrir l’espace public mais qu’en réalité, rien n’a été fait car les organisations de la société civile qui avaient pointé du doigt la crise politico-sécuritaire que connaît le pays sont restés fermées. A la question de savoir si elles étaient autorisées à faire de la politique, certaines d’entre elles ont répondu qu’elles ne sont pas intéressées par des postes politiques mais qu’en tant que citoyens burundais, elles ont le droit mais aussi l’obligation d’intervenir dans n’importe quel domaine intéressant la vie du pays.

Sur un autre chapitre, des fouilles-perquisition surprises ont été opérées par une imposant dispositif militaire ce vendredi le 24 décembre 2016 à Gatumba, en commune Mutimbuzi, Bujumbura rural, pour pouvoir traquer des présumés rebelles. Selon des sources locales, aucun rebelle n’a pu été appréhendé.

Soulignons qu’une opération similaire a été perpétrée en commune de Nyanza-lac dans la province de Makamba (sud du pays) où deux cartouches et un chargeur ont été saisis. Le prénommé Savin Nsavyimana a été arrêté pour des raisons d’enquêtes.

Burundi - Syrie – Sécurité

Une aviation russe qui fait taire Alep

Damas, le 26 décembre 2016 (Net Press) . Après le mouvement insurrectionnel pour faire chasser le président syrien Bachar al Assad, commencé depuis le printemps arabe, l’aviation russe, le principal allié de Bashar al Assad par des bombardements intenses, a fait fuir les rebelles d’Alep, la deuxième ville de la Syrie, le gouvernement syrien parle d’une grande victoire.

Selon nos confrères de la radio du monde, Syrie et ses alliés visent à reprendre la ville de Palmyre, fief de l’organisation islamique ainsi que la ville d’Idleb, emboitée le pas par la Turquie et Moscou. Ces derniers veulent empêcher la constitution d’un territoire Kurde au nord de la Syrie. Affaiblie, isolée et démoralisée, la rébellion syrienne risque de rendre les armées.

La Rédaction, le Personnel et la Direction de l’agence de presse en ligne Net Press souhaite à tous ses lecteurs une joyeuse fête de Noël et une bonne année 2017. Que l’année qui s’annonce soit une année de bonheur, de prospérité et de succès à tous et à chacun, dans leurs entreprises tant professionnelles que privées.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur