Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité7 septembre 2017
|Un cadavre retrouvé dans une rivière à Kayanza

Burundi - Dialogue6 septembre 2017
|Après Paris, Edouard Nduwimana se retrouve à Dar Es Salam

Burundi - Sécurité - Opinion5 septembre 2017
|Quand l’insécurité monte d’un cran dans tous les coins

Burundi - Sécurité4 septembre 2017
|Ruyigi, province très avancée en matière de criminalité

Burundi - Sécurité2 septembre 2017
|La protection civile de la police applaudie des deux mains à Kinindo

Burundi - Sécurité1er septembre 2017
|Un policier tue deux personnes à Kirundo

Burundi - Sécurité 31 août 2017
|Vers une demande de permission pour écrire un texto sur le Smartphone

Burundi - Sécurité30 août 2017
|Tuerie au Sud-Ouest, mais également au Nord-Ouest

Burundi - Sécurité 29 août 2017
| Un Imbonerakure blesse à la machette 5 policiers, et 3 personnes civiles

Burundi - Sécurité28 août 2017
|Un homme de 99 ans tué à Ngozi

Burundi - Sécurité 26 août 2017
|La réserve naturelle de la Rukoko sous le coup d’une arrestation

Burundi - Sécurité25 août 2017
|La lecture de la situation sécuritaire au Burundi toujours controversée

Burundi - Sécurité24 août 2017
|Une femme kidnappée sans aucun secours dans la zone de Bwiza

Burundi - Sécurité23 août 2017
|Une personne meurt dans un accident de voiture

Burundi - Sécurité22 août 2017
|Un homme tue sa conjointe pour des raisons de concubinage

Burundi - Sécurité21 août 2017
|L’insécurité monte d’un cran dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité 19 août 2017
|Quand la Regideso est pointée du doigt comme origine de l’insécurité

Bujumbura – Sécurité 18 août 2017
|De l’hécatombe sur Bujumbura

Burundi - Sécurité 17 août 2017
|Une personne tuée a Karusi .

Burundi - Sécurité16 août 2017
|La voiture du gouverneur de Bubanza dans une embuscade

Burundi - Sécurité 15 août 2017
|Un militaire tue son frère d’arme

Burundi – Sécurité14 août 2017
|Quand l’insécurité augmente d’un clan

Burundi - Sécurité12 août 2017
|Un corps décapité trouvé dans la rivière Ndurumu

Burundi - Justice11 août 2017
|Le commerce illégal du café à la base des comparutions en flagrance au sud du pays

Burundi - Sécurité10 août 2017
|Un incendie se déclare dans des moulins électriques dans la province de Muyinga

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

La voiture du gouverneur de Bubanza dans une embuscade

16 août 2017

Bubanza, le 16 août 2017 (Net Press) . Dans la soirée d’hier, vers 20 heures, le gouverneur de la province de Bubanza, Nord Ouest, à bord de son véhicule, a été attaqué par des hommes armés sur la route Bujumbura - Cibitoke. Les informations en provenance de cette localité indiquent que le gouverneur de Bubanza, Tharcisse Niyongabo, rentrait d’une réunion de sécurité dans la commune de Gihanga de la même province.

Les criminels n’ont pas été identifiés car après un bref échange de tirs avec la garde du gouverneur, ils ont fui et l’on ne déplore jusqu’ici aucun dégât, ni matériel ni humain. La police a déjà entamé ses enquêtes pour voir si elle peut mettre la main sur ces hommes ou alors démanteler leur réseau si jamais il existe.

Au nord du pays, trente-six jeunes ressortissants des communes Tangara et Ruhororo en province de Ngozi ont été arrêtés ce mercredi matin et transférés manu militari dans le cachot du commissariat de la police à Ngozi. D’après nos sources, ces jeunes se rendaient en Tanzanie à la quête du travail mais les autorités administrative et policière les soupçonnent de vouloir rejoindre les groupes rebelles.

Sur un autre chapitre, un policier en uniforme a été sérieusement tabassé par les membres de la ligue des jeunes du parti présidentiel (Imbonerakure ) qui faisaient la ronde nocturne sur la colline Nyamagara, commune Rugombo, province de Cibitoke. Le commissariat de la police dans cette province a emis un mandat d’arrêt contre ces Imbonerakure.

Burundi - Sécurité - Anniversaire

Le colonel Jean Bikomagu, deux ans déjà !

Bujumbura, le 16 août 2017 (Net Press) . En date du 15 août 2017, deux ans jour pour jour venaient de s’écouler après la mort du colonel Jean Bikomagu, fauché par des hommes qui étaient à moto et non encore identifiés, 24 mois plus tard. Il a été tué par balle devant son domicile sis dans le quartier Kabondo, alors qu’il venait d’assister à la messe de l’Assomption à la cathédrale Regina Mundi. Il était avec sa fille qui a été blessée au niveau des jambes.

Depuis, c’est le silence du côté de la justice. Si cette dernière bouge sur l’assassinat de feu Lieutenant général Adolphe Nshimirimana, sur l’attaque armée contre le lieutenant général Prime Niyongabo, actuel chef d’état major de l’armée, elle semble ne rien faire sur le cas du colonel Jean Bikomagu. Pourtant, il a lui aussi occupé de hautes fonctions dans ce pays, notamment celle de chef d’état major de l’armée depuis 1994.

En termes de protection d’institutions, la justice devrait également identifier et juger ceux qui ont tué cet ancien officier supérieur du pays. L’on se rappellera que l’année 2015 a laissé des traces indélébiles dans l’histoire turbulente de ce pays car, outre que la crise multidimensionnelle a débuté en avril de cette année-là, un coup d’Etat a avorté au mois de mai, le lieutenant général Adolphe Nshimirimana a été assassiné au début du mois d’août, juste à la veille de l’attaque armée contre le président de l’Aprodh Pierre Claver Mbonimpa.

Ce n’était pas tout car le colonel Jean Bikomagu sera liquidé deux semaines plus tard et le 11 septembre de la même année, c’était également une attaque armée très violente contre le lieutenant général Prime Niyongabo.

Burundi - Politique

"Au parti Uprona, il y a la démocratie", dixit Gaston Sindimwo

Bujumbura, le 16 août 2017 (Net Press) . Lors de l’inauguration d’une salle polyvalente dénomée Rwagasore Conference Hall ainsi que les terrains de jeux, le premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, au cours de son allocution, a indiqué que le parti Uprona est l’unique parti démocratique car il n’y a aucun président de cette formation politique qui a accédé deux mandats.

De son côté, le président de cette formation politique, Abel Gashatsi, a indiqué que depuis son élection à la présidence de ce parti, il y’a une année, il a procédé à la redynamisation du parti par des visites permanentes sur toute l’étendue du pays et la redynamisation de la santé économique de cette formation politique. Il a évoqué des cas de la construction de la salle polyvalente et les terrains de jeux, le payement des arriérés de dettes avoisinant autour de 100 millions de nos francs ainsi que le retour des biens de l’Uprona qui étaient hypothéqués en banque par ses prédécesseurs.

Abel Gashatsi dit que le parti Uprona va défendre becs et ongles pour le strict respect des accords d’Arusha et que le prochain amendement de la constitution ne devrait pas toucher l’esprit de l’accord d’Arusha. Il entend d’ailleurs contacter toutes les parties concernées - les partis politiques agréés - pour discuter du projet d’amendement de la constitution.

Pour une certaine opinion qui était sur place, même si le premier vice-président du parti parle de démocratie dans sa formation politique, il a pris soin de ne pas mentionner un coup de force opéré contre Charles Mukasi le 7 octobre 1998 au centre de perfectionnement en cours d’emploi Cpf, un contre exemple très clair de manque de démocratie dans une organisation donnée.

Burundi - Education

Le ministère de l’éducation met les points sur les i

Bujumbura, le 16 août 2017 (Net Press) . Depuis quelques jours, des informations circulent sur les réseaux sociaux et font état de la note qui sera considérée pour que les enfants ayant passé les tests de 9ème et 10ème avancent de classe. Ces informations indiquent que cette note est de 96 sur 200 pour les classes de 9ème et de 108 sur 200 pour les classes de 10ème.

Le porte-parole du ministère de l’éducation, Juma Edouard, a réagi face à ces informations et a indiqué que ce sont des rumeurs. Pour lui, le ministère de tutelle n’a pas encore communiqué une telle note et demande aux parents et élèves de ces classes de patienter jusqu’à ce que la ministre en personne fasse une déclaration radiodiffusée.

Le ministère de l’éducation n’avait pas cependant réagi sur une autre rumeur qui voulait que pour les élèves de 9ème, la note considérée est de 72 sur 200, soit un pourcentage de 36%, ce qui avait découragé bon nombre de parents qui estimaient que le niveau de l’éducation descend dangereusement jusqu’en bas de l’échelle.

Burundi - Confessions Religieuses

Le parti de l’Aigle organise une prière sur trois jours

Gitega, le 16 août 2017 (Net Press) . L’on était habitué à des prières organisées par des pasteurs tant nationaux qu’étrangers, celles prévues et préparées par le couple présidentiel, l’on n’avait pas encore vu une croisade de prières organisée par un parti politique, encore moins celui qui est au pouvoir, le Cndd-Fdd. Cette formation politique a invité tous les Bagumyabanga, mais également les autres qui le veulent, à se joindre au parti pour une prière de trois jours à Magarama, dans la province de Gitega.

Cette prière qui verra la participation des protestants et des catholiques, devrait débuter aujourd’hui pour prendre fin le 18 août courant. Le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, a pris la direction de cette province hier dans l’après-midi, un déplacement qui empêche généralement toute autre circulation sur la route que va emprunter le numéro un burundais.

Pour une certaine opinion, c’est une façon de fêter les deux ans après l’élection controversée de Pierre Nkurunziza en 2015 car, que l’on se souvienne, il a prêté serment le 20 août 2015 au lieu du 26 du même mois comme il l’avait fait en 2005 et en 2010.

Burundi - Droits de l’Homme

La ligue Iteka sort son bulletin hebdomadaire n° 71

Bujumbura, le 16 août 2017 (Net Press) . Ce bulletin couvre la période du 7 au 13 août 2017 et évoque des allégations de violations et des violations des droits de l’homme enregistrées lors de cette semaine. Au moins 13 personnes ont été tuées dont 4 cadavres, 14 personnes torturées, 1 portée disparue, 15 arrêtées arbitrairement et 1 victime de la violence basée sur le genre.

Cette ligue impute le gros de ces forfaits aux jeunes Imbonerakure du Cndd-Fdd, aux agents du service national des renseignements, aux policiers et aux militaires. Il relève des cas d’assassinat, d’enlèvement, de torture et d’arrestation arbitraires dont sont victimes les présumés opposants au 3ème mandat de Pierre Nkurunziza.

Il évoque également des arrestations des membres des partis de l’opposition comme le Fnl proche d’Agathon Rwasa, ceux de l’Uprona, tendance Charles Nditije et du Ranac, qui ont été une cible privilégiée de la répression organisée par le régime de Pierre Nkurunziza.

Le contexte sécuritaire se caractérise par des cas d’assassinats, d’arrestations arbitraires et de tortures et la continuité des actes d’intimidations organisés par des membres du Cndd-Fdd contre des présumés opposants du pouvoir en place. Ce bulletin émet des recommandations qui sont dirigées à l’endroit du gouvernement du Burundi pour le changement de la situation précaire des droits de l’Homme dans le pays.

Burundi - Usa - Culture

Elvis Presley reste le "King" du rock ’n’ roll 40 ans après sa disparition

Memphis, le 16 août 2017 (Net Press) . Elvis Aaron Presley né le 8 janvier 1935 à Tupelo, Mississippi, et mort le 16 août 1977 à Memphis, Tennessee, est un chanteur et acteur américain. Surnommé « The King », il a eu sur la culture musicale une influence mondiale et considérable.

Pionnier du rock ’n’ roll, une véritable révolution culturelle découlera de sa venue : Transgression du clivage noir/blanc, mode vestimentaire et coiffure, mouvement musical nouveau, libération sexuelle, industrie musicale bouleversée, etc..

Il réalise les premiers enregistrements historiques de rockabilly et, au travers de ses apparitions publiques et télévisuelles (suscitant de nombreuses vocations) contribue à populariser cette musique d’abord aux États-Unis puis à travers le monde. Il est un artiste majeur du XXe siècle.

Elvis Presley a vendu sept cent millions de disques de son vivant, et depuis, le chiffre d’un milliard est évoqué, ce qui fait de lui l’artiste solo ayant le plus vendu de disques dans le monde. Acteur, il a tourné dans 33 films, donné 1.156 concerts aux États-Unis, dont 525 représentations à Las Vegas.

Il est le premier artiste à avoir donné un concert retransmis à la télévision en mondovision dans 54 pays simultanément : l’évènement a lieu le 14 janvier 1973 à Hawaï et son audience s’est mesurée à un milliard et demi de téléspectateurs, un record à ce jour pour un spectacle musical. À sa mort, sa fortune personnelle représentait 150 millions de dollars américains. Il figure dans le classement des artistes décédés rapportant le plus d’argent. Elvis Presley obtient durant sa carrière 90 disques d’or, 52 de platine, 25 de multi-platine et un de diamant pour le Elvis’ Christmas Album, vendu dans le monde à plus de dix millions d’exemplaires.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur