Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité7 septembre 2017
|Un cadavre retrouvé dans une rivière à Kayanza

Burundi - Dialogue6 septembre 2017
|Après Paris, Edouard Nduwimana se retrouve à Dar Es Salam

Burundi - Sécurité - Opinion5 septembre 2017
|Quand l’insécurité monte d’un cran dans tous les coins

Burundi - Sécurité4 septembre 2017
|Ruyigi, province très avancée en matière de criminalité

Burundi - Sécurité2 septembre 2017
|La protection civile de la police applaudie des deux mains à Kinindo

Burundi - Sécurité1er septembre 2017
|Un policier tue deux personnes à Kirundo

Burundi - Sécurité 31 août 2017
|Vers une demande de permission pour écrire un texto sur le Smartphone

Burundi - Sécurité30 août 2017
|Tuerie au Sud-Ouest, mais également au Nord-Ouest

Burundi - Sécurité 29 août 2017
| Un Imbonerakure blesse à la machette 5 policiers, et 3 personnes civiles

Burundi - Sécurité28 août 2017
|Un homme de 99 ans tué à Ngozi

Burundi - Sécurité 26 août 2017
|La réserve naturelle de la Rukoko sous le coup d’une arrestation

Burundi - Sécurité25 août 2017
|La lecture de la situation sécuritaire au Burundi toujours controversée

Burundi - Sécurité24 août 2017
|Une femme kidnappée sans aucun secours dans la zone de Bwiza

Burundi - Sécurité23 août 2017
|Une personne meurt dans un accident de voiture

Burundi - Sécurité22 août 2017
|Un homme tue sa conjointe pour des raisons de concubinage

Burundi - Sécurité21 août 2017
|L’insécurité monte d’un cran dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité 19 août 2017
|Quand la Regideso est pointée du doigt comme origine de l’insécurité

Bujumbura – Sécurité 18 août 2017
|De l’hécatombe sur Bujumbura

Burundi - Sécurité 17 août 2017
|Une personne tuée a Karusi .

Burundi - Sécurité16 août 2017
|La voiture du gouverneur de Bubanza dans une embuscade

Burundi - Sécurité 15 août 2017
|Un militaire tue son frère d’arme

Burundi – Sécurité14 août 2017
|Quand l’insécurité augmente d’un clan

Burundi - Sécurité12 août 2017
|Un corps décapité trouvé dans la rivière Ndurumu

Burundi - Justice11 août 2017
|Le commerce illégal du café à la base des comparutions en flagrance au sud du pays

Burundi - Sécurité10 août 2017
|Un incendie se déclare dans des moulins électriques dans la province de Muyinga

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une femme kidnappée sans aucun secours dans la zone de Bwiza

24 août 2017

Bujumbura, le 24 août 2017 (Net Press) . L’on n’a pas encore des détails, mais dans la soirée d’hier, vers 22 heures, une femme à bord d’un véhicule criait au secours dans le quartier de jabe, zone de Bwiza, commune de Mukaza dans la mairie de Bujumbura. La voiture qui n’a pas pu être identifiée roulait à tombeau ouvert et ceux qui ont assisté à une telle scène ont confirmé qu’il y avait plusieurs personnes à bord de ce véhicule.

Les gens de la place ont soupçonné que ce sont des garçons qui ont kidnappé des filles avec qui ils partageaient un peu avant car tout près de l’endroit d’où le véhicule a filé, il y a un bistrot. Cependant, comme il faisait nuit, les témoins de ce forfait n’ont pas cherché à vérifier si réellement ces personnes dans la voiture venaient de ce bistrot.

L’on signalera que la veille, le 22 août 2017, toujours dans le quartier de Jabe, un corps sans vie d’une jeune femme de 24 ans, Amissa Ndimurukundo, originaire de la zone de Nyakabiga, avait été retrouvé dans une maison d’un jeune du prénom de Claude, probablement son amant. Ils avaient passé la soirée ensemble, partageant un verre en compagnie du frère de la défunte et ce n’est que le lendemain que ce jeune homme a appelé la famille d’Amissa pour lui dire de récupérer son cadavre.

Au moment de l’appel, le numéro utilisé portait le préfixe de la République démocratique du Congo et la police déclare que le corps ne présentait aucun signe de viol ou d’égorgement. Au stade des enquêtes, l’on sait déjà que cet homme est un habitant de la zone Buyenzi, commune Mukaza, à la 7ème avenue.

Trois enfants qui gardaient les chèvres ont été blessés par une grenade qu’ils manipulaient ce mercredi soir sur la colline Gishubi, commune de Butaganzwa, province de Ruyigi. L’administrateur de cette commune, Fabien Tharcisse Ntakarutimana, conseille à la population de remettre volontairement les armes détenues illégalement. Les victimes ont été conduites au centre de santé pour les soins.

Burundi - Administration

Festus Ntanyungu à la tête de la Cntb

Bujumbura, le 24 août 2017 (Net Press) . Selon un décret présidentiel du 23 août 2017, Festus Ntanyungu a été désigné président de la commission nationale des terres et autres biens, Cntb. Il était retombé dans les oubliettes de la société burundaise n’eût été ce décret qui vient de sortir.

Festus Ntanyungu est cette personne qui a un parcours spectaculaire car d’emblée, l’on sait qu’il a suivi une formation militaire en Belgique aux côtés de Pierre Buyoya même s’il n’a jamais exercé. C’est un homme qui a longtemps vécu à l’étranger, qui a participé dans plusieurs commissions, dont celle de la création et du lancement de la commission vérité et réconciliation, Cvr.

L’on sait également que c’est un homme qui est nerveux surtout au micro lors des débats et qui, à un moment, commence même à être agressif comme tous les autres militaires en cours d’arguments. Quand il ne parvient pas à s’imposer par force, il se retire comme ce fut une fois quand il a déclaré sur les antennes de la radio Isanganiro qu’il ne se présentera plus au débat où est invité Charles Mukasi. Ce dernier, en rigolant, l’avait traité de tigre en papier.

Burundi - Nécrologie

Le cadavre d’une femme retrouvée sans vie près de la rivière Jiji identifié

Bururi, le 23 août 2017 (Net Press) . Dans son édition du 21 août 2017, la rédaction avait fait état d’un corps sans vie d’une femme qui a été retrouvé tout près de la rivière Jiji au sud du pays. Ce corps avait les bras ligotés et était sans habits. La rédaction avait indiqué qu’au niveau de la police, l’on déclare que cette femme n’a pas encore été identifiée et que sa dépouille mortelle a été déposée temporairement à la morgue de l’hôpital de Bururi en attendant que les siens viennent réclamer le corps.

Aujourd’hui, c’est chose faite. Sa famille s’est présentée à l’hôpital de Bururi et a identifié cette femme ce 23 août 2017, précisant qu’il s’agit de Noëlla Masabarakiza, gestionnaire d’un bar dénommé cercle de la Sosumo. Elle a disparu le 18 août 2017 dans la matinée lorsqu’elle était partie de Gitega où elle habitait pour Gihofi dans Rutana, Est du pays, où se trouve cette société sucrière afin de faire le contrôle de ses activités. Des sources sur place indiquent qu’elle aurait suscité la jalousie car ses activités étaient très florissantes au cercle.

Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons que le procureur de la République dans la province de Bururi aurait autorisé la remise du corps à sa famille pour des funérailles dignes de ce nom.

Burundi - Belgique - Expulsion

Il part malgré lui, mais...

Bujumbura, le 23 août 2017 (Net Press) . Il serait déjà arrivé sur le sol belge ce matin, ce Belge qui a été arrêté en date du 19 août à l’entrée de la province de Gitega. Route bloquée avant le passage d’une haute autorité qu’il ne cite pas, le Belge a été accusé d’être journaliste dans un premier temps et il a été enfermé à Gitega même.

Dans un deuxième temps, il a été traité d’espion et il a été ramené sur Bujumbura, tout droit dans les cachots du service national des renseignements où, selon son propre témoignage, il a été détenu dans "des conditions maladroites et insoupçonnables pendant trois nuits". Le Burundi a exigé son départ dans 24 heures car il a été désigné persona non grata.

Tout en saluant les efforts de ses amis, de sa famille et de l’ambassade qui l’ont fait sortir du cachot le 22 août 2017, il part avec une certaine amertume pour les autorités de ce pays et au regard de son texte, il est devenu plus radical que le Cnared. Il apprécie cependant le pays où il a vécu pendant 4 ans, partageant la souffrance avec les Burundais. A partir de son pays, il risque de tirer à boulets rouges sur le gouvernement burundais.

Burundi - Tanzanie –Sécurité

Quand le Hcr tanzanien est devenu la bête noire de tout le temps

Nduta, le 24 août 2017 (Net Press) . Un refugié burundais vivant au camp de Nduta en Tanzanie clame que le haut commissariat pour les réfugiés en Tanzanie est devenu la bête noire de tout le temps.

Selon la même source, le Hcr tanzanien prive des rations alimentaires aux refugiés burundais pour les obliger de jeter l’éponge et rentrer au Burundi. Ce qui est fort étonnant, estime ce refugié, c’est que le Hcr tanzanien est en train de faire signer une déclaration de retour volontaire des refugiés burundais où plus de 800 refugiés ont apposé leurs signatures.

Or, une large majorité de ces réfugiés ne savent ni lire ni écrire. Cette agence onusienne intime l’ordre aux refugiés de se faire enregistrer car c’est la dernière liste. D’un autre côté, une large majorité décline cette offre tant que le Burundi n’a pas encore recouvré la paix et la sécurité, elle déclare qu’elle préfère rentrer les pieds en avant.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur