Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Burundi - Sécurité4 novembre 2017
|Un homme tué à Rugombo

Burundi - Sécurité 3 novembre 2017
|L’immeuble Tropicana Net Café légèrement touché par un incendie

Burundi - Sécurité2 novembre 2017
|Un homme de Rugombo édenté par les Imbonerakure

Burundi –Sécurité 1er novembre 2017
|De l’intifada entre les policiers et militaires dans Cankuzo

Burundi - Sécurité 31 octobre 2017
|Une fillette violée et tuée à Muyinga

Burundi - Sécurité30 octobre 2017
|Des corps sans vie ici et là à travers le pays

Burundi - Justice - Manifestations28 octobre 2017
|Le ministère de l’intérieur fête le retrait du Burundi du statut de Rome

Burundi - Sécurité27 octobre 2017
|Augmentation d’un cran du meurtre des personnes sans défense

Burundi - Sécurité26 octobre 2017
|Le marché de Buterere prend feu

Burundi - Sécurité 25 octobre 2017
|Le ministre Alain Guillaume Bunyoni percute des piétons

Burundi - Sécurité24 octobre 2017
|Découverte de plusieurs cadavres à travers le pays

Burundi - Sécurité23 octobre 2017
|Un homme reçoit des coups et blessures dans la province de Kayanza

Burundi - Anniversaire21 octobre 2017
|La date du 21 octobre fêtée de façon diverse par les Burundais

Burundi - Sécurité20 octobre 2017
|Un corps sans vie retrouvé dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité19 octobre 2017
|Visiblement agressée, une jeune fille perd sa conscience

Burundi - Sécurité18 octobre 2017
|Plus de dérangement dans Rukoko, dixit le porte-parole de l’armée

Burundi - Sécurité17 octobre 2017
|La foudre devient une grande cause d’insécurité dans notre pays

Burundi - Sécurité 16 octobre 2017
|Deux frères abattus par leur grand-mère

Burundi - Sécurité14 octobre 2017
|Après la pluie, le beau temps !

Burundi - Sécurité13 octobre 2017
|Un présumé voleur tué dans la province de Ngozi

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

La réserve naturelle de la Rukoko sous le coup d’une arrestation

26 août 2017

Bubanza, le 26 août 2017 (Net Press) . Les militaires en poste dans la réserve naturelle de la Rukoko, dans la commune de Gihanga de la province de Bubanza ont procédé ce vendredi 25 août 2017 à une arrestation de 12 bergers. Ils sont accusés de s’être introduits dans la réserve naturelle de la Rukoko sans autorisation.

Rappelons que l’administration provinciale avait interdit toute entrée dans cette réserve naturelle pour des raisons de sécurité. En effet, depuis une certaine période, une insécurité était devenue inquiétante et ceux qui troublaient l’ordre se servaient de cette réserve naturelle comme lieu de repli.

Selon les sources sur place, ces personnes arrêtées ont été conduites au cachot de la commune Gihanga avant de payer chacun une amende de 50.000 francs burundais. Pour rappel, 4 personnes ont été arrêtées la semaine dernière pour les mêmes motifs. Signalons que même si une vache s’introduit dans cette réserve, selon la décision du gouverneur de Bubanza, son propriétaire doit verser une amende de 100.000 francs burundais.

Pascasie Kabahema de la colline de Mparambo, commune de Rugombo, province de Cibitoke a failli être tuée à coups de machette dans la soirée de ce 25 août 2017 par des éléments non encore identifiés. La victime a été évacuée vers l’hôpital de Cibitoke pour les premiers soins.

Burundi - Justice

Condamnation à perpétuité d’un homme accusé d’homicide volontaire

Makamba, le 26 août 2017 (Net Press) . Nous venons de l’apprendre tout à l’heure, un homme du nom de Domitien Ntahomvukiye, 43 ans, originaire de la commune de Nyanza-Lac, province de Makamba au Sud du pays, vient d’être condamné à une peine à perpétuité pour avoir tué son neveu Cédric Nsabiyumva.

Dans un procès en flagrance de ce samedi 26 août 2017, l’accusé n’a pas nié les faits, se contentant de demander que le siège soit clément envers lui en proposant une condamnation "légère" et "raisonable", ce que la cour a rejeté. Il est allé jusqu’à proposer 20 ans de réclusion mais cela a été vain.

En date du 24 août 2017, il avait tué son neveu Cédric Nsabiyumva et grièvement blessé son frère aîné, Stève Niyonkuru sur la colline Mukungu de la colline Nyanza-Lac. Il les accusait de consommer la sève de palme dont il se servait pour la fermentation du vin de banane.

Burundi - Malversations Economiques

L’Olucome en plein désaccord avec le président de la République

Bujumbura, le 26 août 2017 (Net Press) . Lors de la célébration du deuxième anniversaire du troisième mandat de Pierre Nkurunziza, ce dernier, dans son discours de circonstance, a indiqué que le pays a connu une avancée significative en matière de bonne gouvernance et de développement durable.

L’Olucome de son côté conteste catégoriquement cette affirmation car pour lui, les signes de la bonne gouvernance et du développement durable ne sont pas perceptibles dans le pays. Pour cet observatoire, il n’y a pas de transparence dans la gestion des affaires de l’Etat et l’administration n’est pas au service de la population comme il se devrait.

Par ailleurs, poursuit l’Olucome, les marchés sont donnés gré à gré suivant des critères de clientélisme. Quant au développement durable, cet observatoire n’y va pas par quatre chemins puisqu’il fait savoir que le Burundi est le pays le plus pauvre de la planète.

Quant aux objectifs que le président s’était fixés de renforcer la sécurité et la paix, de mettre en place une bonne gouvernance et un développement durable, l’Olucome trouve que ces objectifs sont difficiles à atteindre d’autant plus que la qualité de l’enseignement a nettement chuté avec une pression démographique incontrôlable.

Pour cela, l’Olucome voudrait que les hommes politiques devraient se passer des promesses verbales pour aller tout droit aux actions concrètes.

Burundi - Sécurité

"Vers la demande d’une permission d’aller au cabaret" !, clame une opinion

Bujumbura, le 26 août 2017 (Net Press) . Un humoriste sous couvert d’anonymat indique que Bujumbura, pour discipliner sa population, projette de demander à toute l’opinion burundaise et internationale de solliciter une permission à l’administration locale afin d’aller au cabaret et pour aussi contrôler les dires des populations dans le souci de sauvegarder la tranquillité du pays.

Un exemple illustrant cette affirmation, estime l’humoriste, c’est que les membres du parti pour la libération nationale (Fnl ) pro Rwasa sont toujours traqués dans des bistrots, surtout au Nord du pays car l’agenda des dires ne sont pas annoncés au plus haut sommet pour une stricts censure.

Un certain Félix Niyungeko, chef de quartier Nyabugogo, province de Gitega, a procédé à une arrestation massive de 68 jeunes ressortissants des provinces de Ngozi, de Kayanza et de Muramvya qui partageaient un verre dans un bistrot appelé communément " Iwabo w’ingoma".

Selon cet administratif, il est fort impensable que ces jeunes puissent se rassembler dans un bar à l’insu de l’administration et que ce qui est fort étonnant, il y avait parmi eux un enseignant et une dame.et au moment ou nous mettons sous presse, nous apprenons que ces jeunes sont incarcérés au cachot du commissariat de la police de Gitega pour des enquêtes.

"Serait-il un autre Pyongyang au sud du Sahara ?", s’interroge cet humoriste

L’humoriste nous parle que Bujumbura s’isole du reste du monde, comme la Corée du Nord car la liberté d’opinion est devenu un casse-tête jusque dans les fonds des milieux de la détente.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.