Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité7 septembre 2017
|Un cadavre retrouvé dans une rivière à Kayanza

Burundi - Dialogue6 septembre 2017
|Après Paris, Edouard Nduwimana se retrouve à Dar Es Salam

Burundi - Sécurité - Opinion5 septembre 2017
|Quand l’insécurité monte d’un cran dans tous les coins

Burundi - Sécurité4 septembre 2017
|Ruyigi, province très avancée en matière de criminalité

Burundi - Sécurité2 septembre 2017
|La protection civile de la police applaudie des deux mains à Kinindo

Burundi - Sécurité1er septembre 2017
|Un policier tue deux personnes à Kirundo

Burundi - Sécurité 31 août 2017
|Vers une demande de permission pour écrire un texto sur le Smartphone

Burundi - Sécurité30 août 2017
|Tuerie au Sud-Ouest, mais également au Nord-Ouest

Burundi - Sécurité 29 août 2017
| Un Imbonerakure blesse à la machette 5 policiers, et 3 personnes civiles

Burundi - Sécurité28 août 2017
|Un homme de 99 ans tué à Ngozi

Burundi - Sécurité 26 août 2017
|La réserve naturelle de la Rukoko sous le coup d’une arrestation

Burundi - Sécurité25 août 2017
|La lecture de la situation sécuritaire au Burundi toujours controversée

Burundi - Sécurité24 août 2017
|Une femme kidnappée sans aucun secours dans la zone de Bwiza

Burundi - Sécurité23 août 2017
|Une personne meurt dans un accident de voiture

Burundi - Sécurité22 août 2017
|Un homme tue sa conjointe pour des raisons de concubinage

Burundi - Sécurité21 août 2017
|L’insécurité monte d’un cran dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité 19 août 2017
|Quand la Regideso est pointée du doigt comme origine de l’insécurité

Bujumbura – Sécurité 18 août 2017
|De l’hécatombe sur Bujumbura

Burundi - Sécurité 17 août 2017
|Une personne tuée a Karusi .

Burundi - Sécurité16 août 2017
|La voiture du gouverneur de Bubanza dans une embuscade

Burundi - Sécurité 15 août 2017
|Un militaire tue son frère d’arme

Burundi – Sécurité14 août 2017
|Quand l’insécurité augmente d’un clan

Burundi - Sécurité12 août 2017
|Un corps décapité trouvé dans la rivière Ndurumu

Burundi - Justice11 août 2017
|Le commerce illégal du café à la base des comparutions en flagrance au sud du pays

Burundi - Sécurité10 août 2017
|Un incendie se déclare dans des moulins électriques dans la province de Muyinga

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un Imbonerakure blesse à la machette 5 policiers, et 3 personnes civiles

29 août 2017

Ruyigi, le 29 août 2017 (Net Press) . Un membre de la ligue des jeunes du parti présidentiel (Imbonerakure ) connu sous le nom Révérien Manirakiza, a blessé à la machette ce lundi, 5 policiers et 3 personnes civiles sur la colline Gasanda, commune et province de Ruyigi. Selon nos sources, ce forfait serait dû au fait que ces policiers auraient refusé ses sollicitations d’éteindre le feux de brousse sur la colline Mpungwe.

L’administrateur de la commune de Ruyigi, Dieudonné Citegetse, confirme cette information et fait savoir que cet Imbonerakure est incarcéré au cachot du commissariat de la police de Ruyigi, mais parle d’une simple incident.

Pour rappel, ces Imbonerakure sont pointés du doigt d’être à l’origine de tous les maux, en témoigne que dans nos éditions d’hier, nous avons mentionné un homme d’affaire connu sous le nom de Bonith Habonimana qui a été la cible d’attaque à la machette par des Imbonerakure sur la colline de Nyempundu, zone Nyamakarabo, commune de Mugina, dans la province de Cibitoke, lui dépouillant une somme 600.000 francs burundais.

Dans la même rubrique, vers 21 heures d’hier soir, le chef du service national des renseignements en province de Muyinga, Gérard Ndayisenga, a tiré sur une personne qui déchargeait le camion dans le quartier Shatanya , au centre ville de Gitega. Selon les témoins, Gérard Ndayisenga a intimé l’ordre à la victime de brandir sa carte nationale d’identité, et s’est heurté au refus catégorique.

Au moment ou nous mettons sous presse, nous apprenons que ce policier présidentiel, n’est pas encore arrêté. Des sources concordantes indiquent que dans la localité de Rukaramu de la commune de Mutimbuzi, dans Bujumbura rural, a été le théâtre d’affrontements hier soir entre les forces de la défense nationale et un groupe armé non encore identifié qui a fini par prendre le large dans la réserve naturelle de la Rukoko

Burundi -Sécurité - Justice

La police révoque cinq de ses éléments

Bujumbura, le 29 août 2017 (Net Press) . La direction générale de la police vient de décider la révocation de cinq policiers. Ces derniers sont parmi les 18 policiers et militaires qui croupissent dans la prison de Ngozi et qui sont poursuivis pour atteinte à la sûreté de l’Etat. La décision du directeur général André Ndayambaje frappe cinq policiers à savoir Apc Eric Manirakiza, Apc Félix Nyandwi, Apc Christophe Ciza, Apc Révérien Mayoyo et Apc Basile Ndikuriyo.

Tous ces agents, tout comme leurs codétenus, viennent de passer plus d’une année dans la prison de Ngozi mais aucune condamnation jusqu’à présent n’est sortie des instances judiciaires. Cela fait dire aux familles de ces agents révoqués que le traitement de la direction générale de la police est injuste envers eux.

Pour le moment, ces familles demandent que les dossiers des leurs soient traités conformément à la loi. Or, cette dernière, à travers le code du travail, stipule que pour révoquer quelqu’un de ses fonctions, il faut que le tribunal ait prononcé une sentence de plus de six mois. Ce qui n’est pas le cas pour ces policiers dont le procès semble prendre une tournure politique.

Burundi - Rwanda - Commerce

Plusieurs quantités de café en direction du Rwanda saisies

Kayanza, le 29 août 2017 (Net Press) . Selon des informations en provenance de Kabarore dans la province de Kayanza, au moins 300 kilos de café, plus précisément sur la colline Runyinya, ont été saisis dans la nuit de lundi à mardi, vers 1 heure du matin alors qu’ils allaient se vendre frauduleusement au Rwanda voisin.

Dans cette tentative de fraude, six hommes ont été interpellés et ont été immédiatement remis au parquet de Kayanza pour jugement. Ce n’est pas la première fois que ce produit soit saisi à la frontière et il y a au moins une raison. Tout d’abord, le franc rwandais est au-dessus du franc burundais et chaque commerçant, surtout en cette période de la rentrée scolaire, spécule pour gagner davantage afin de faire face aux dépenses du mois de septembre.

Tous ces commerçants sont conscients qu’il est strictement interdit d’approvisionner ce pays en produits burundais. Ils tentent donc leur chance et le fait qu’ils sont régulièrement arrêtés est une preuve qu’à certaines occasions, ils parviennent à écouler leurs produits au-delà de la frontière, des fois avec la complicité de la garde, pourquoi pas ?

Burundi - Droits de l’Homme

La ligue Iteka sort son bulletin hebdomadaire n° 73

Bujumbura, le 29 août 2017 (Net Press) . Le bulletin en question couvre la période du 21 au 27 août 2017 et évoque des allégations de violations et des violations des droits de l’homme enregistrées au cours de cette semaine. Selon ce bulletin, au moins 7 personnes ont été tuées, dont un cadavre, 4 torturées et 114 arrêtées arbitrairement.

Selon ce rapport, des jeunes affiliés au parti Cndd-Fdd au pouvoir, des agents du Snr, des policiers et des administratifs sont pointés du doigt comme étant les auteurs de la plupart de ces violations des droits humains.

Ce bulletin relève des cas d’assassinat, de torture et d’arrestation arbitraire dont sont victimes des présumés opposants du 3ème mandat du président Pierre Nkurunziza. Des membres des partis de l’opposition en l’occurrence ceux du Fnl aile d’Agathon Rwasa et ceux du Frodebu et du Ranac ont été une cible privilégiée de la répression organisée par le régime de Bujumbura.

Le bulletin s’insurge contre l’impunité des crimes qui est accordée aux proches du parti Cndd-Fdd. Des membres de ce parti impliqués dans différents crimes jouissent de l’impunité avec une complicité affichée des pouvoirs publics. Ce bulletin émet des recommandations qui sont dirigées à l’endroit du Gouvernement du Burundi pour le changement de la situation précaire des droits de l’Homme dans le pays.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur