Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité9 juillet 2018
|Un étudiant accusé de collaborer avec le Rwanda enlevé et porté disparu

Burundi - Sécurité7 juillet 2018
|Une personne tuée lors d’une attaque armée dans un bistrot

Burundi - Rwanda - Sécurité6 juillet 2018
|Des Burundais continuent à quitter le sol rwandais

Burundi - Sécurité 5 juillet 2018
|Une femme tuée en commune Itaba

Burundi - Sécurité 4 juillet 2018
|Des interpellations au nord comme au sud !

Burundi - Sécurité3 juillet 2018
|Une mort subite d’un prêtre d’origine congolaise inquiète...

Burundi - Sécurité2 juillet 2018
|Un garçonnet de 4 ans retrouvé mort chez ses parents

Burundi - Sécurité30 juin 2018
|Les collègues d’Amissi Hakizimana localisent son emplacement

Burundi - Sécurité29 juin 2018
|Peur panique à la Sobugea

Burundi - Sécurité - Enseignement28 juin 2018
|De l’enseignement précaire à l’insécurité

Burundi - Sécurité27 juin 2018
|Un cadre de la Dpae Muyinga tué

Burundi - Sécurité 26 juin 2018
|Une explosion de grenade sur le boulevard du peuple Murundi

Burundi - Sécurité25 juin 2018
|Insécurité sous toutes ses formes un peu partout au pays

Burundi - Sécurité - Justice23 juin 2018
|Arrestation de personnes soupçonnées de crimes économiques

Burundi - Politique - Santé22 juin 2018
|La santé du président de la République de plus en plus sur les lèvres de la population

Burundi - Sécurité21 juin 2018
|La police appréhende de jeunes Congolais pour observation de leur culture

Burundi - Education - Sécurité20 juin 2018
|Arrestation d’un enseignant accusé de tentative d’assassinat

Burundi - Sécurité 19 juin 2018
|Une pendaison qui suscite des inquiétudes !

Burundi - Sécurité18 juin 2018
|Deux enfants enlevés puis retrouvés à Kayanza

Burundi - Sécurité16 juin 2018
|Les populations de la zone Ngagara se plaignent

Burundi - Sécurité 15 juin 2018
|L’opposition séquestrée sous une autre facette !

Burundi - Sécurité 14 juin 2018
| Une personne tuée lors d’une attaque à la grenade en commune Murwi

Burundi - Sécurité 13 juin 2018
|Un mardi peu tendre !

Burundi –Sécurité 12 juin 2018
|Des disparitions mystérieuses signalées un peu partout

Burundi –Sécurité 11 juin 2018
|Deux personnes tuées, vingt autres blessées suite à une attaque à la grenade

Archives

 

 

 



Burundi – Sécurité

Accusés de vol de maïs, des enfants amputés de poignées

24 novembre 2017

Gitega, le 24 novembre 2017 (Net Press) . Le conseiller technique de l’administrateur de la commune d’Itaba, en province de Gitega (centre du pays) indique que deux enfants dont l’âge varie entre 5 ans et 9 ans qui tentaient de voler dans un champs de maïs, dans la nuit de ce mercredi ont été amputés de leurs poignées par des jeunes sentinelles de ce champs.

Selon des informations recueillies sur place, les auteurs de ce crime ont utilisé des machettes et des couteaux, les victimes ont été admises à l’hôpital de Kibuye. Des sources administratives indiquent que ces auteurs ont été arrêtés puis transférés dans le cachot de cette même commune.

Le président du parti Fnl, aile d’Agathon Rwasa dans la province de Karusi indique que des membres de ce parti accusés d’insurrection populaire ont été interpellés au chef-lieu de la zone Buhiga par le chef de zone Nathan Sindaruhuka. Ce président déplore que ces détenus ont été arrêtés pour des mobiles politiques avant d’indiquer que cette autorité administrative les a sérieusement tabassés dans le cachot de cette entité administrative

Le procureur de la République de Makamba aurait tenté de libérer un jeune du parti aux affaires, Fabien Niyogakiza (Imbonerakure) accusé de violer une fillette dans la soirée de ce dimanche 19 novembre 2017, n’eut été l’intervention musclée des défenseurs des droits de la personne humaine de cette contrée, estime une source sous couvert d’anonymat. Des sources sur place indiquent que les infirmiers ont confirmé le viol et que l’état de santé de la fillette est déplorable, sa famille demande que justice soit faite.

Burundi - Justice

L’ancien directeur général de la Rtnb transféré à Mpimba

Bujumbura, le 24 novembre 2017 (Net Press) . L’ancien directeur général de la radio et télévision nationales, Jérôme Nzokirantevye, a été transféré hier dans l’après-midi à la prison centrale de Mpimba après une audition au parquet de Mukaza. Arrêté le 3 novembre dernier, il a été tour à tour incarcéré dans les cachots du service national des renseignements, de la police judiciaire des parquets à Jabe avant d’entrer à la prison centrale où il a passé sa première nuit de détenu.

Le porte-parole de la police avait indiqué qu’il est poursuivi pour vente illégale des parcelles dans la zone de Maramvya, dans la commune de Mutimbuzi dont il était président du conseil communal, dans la province de Bujumbura rural. Mais d’autres informations avaient fait état des jérémiades qu’il ne cessait d’émettre à l’endroit du pouvoir actuel

Burundi - Economie

Nos routes au cœur des débats qui déchantent

Bujumbura, le 24 novembre 2017 (Net Press) . Des lamentations qui fusent partout indiquent que nos routes sont au cœur des débats qui déchantent. Selon nos sources, une route bien macadamisée dure 40 ans avant d’être retouchée. On prend généralement pour exemple les routes construites sous le régime de la 2ème République du colonel Jean Baptiste Bagaza qui sont toujours en bon état malgré les fortes pluies diluviennes qui les abiment suite au changement climatique.

Pour des diverses raisons que l’on ignore, Bujumbura ne plante des arbres, ce qui a comme conséquence la la pollution, l’inondation des eaux des montagnes surplombant le lac Tanganyika, ce qui a détruit complètement la route Bujumbura –Rumonge – Nyanza –Lac d’où des difficultés incalculables sur le trafic et les affaires dans ces provinces qu’elle dessert.

Dans l’émission publique animée par le président Nkurunziza le 3à décembre 2016 en province de Rutana, un journaliste lui posé la question de savoir si cette route n’est pas victime des inondations des eaux qui viennent des hautes montagnes surplombant le lac Tanganyika, le président Nkurunziza a répondu " que les investisseurs dans le domaine peuvent investir dans le transport lacustre" mais n’avait rien dit sur la lutte contre le changement climatique pour protéger l’endommagement de nos routes.

Nos interlocuteurs donnent un témoignage d’une route qui a été construite sous le régime de Buyoya 1 (route Makebuko –Ruyigi ) qui a été abimée 2 ans après avant même sa réception officielle. Nos sources poursuivent que de nos jours ce même scenario refait surface du fait qu’il n’y a pas de transparence dans l’octroi des marchés publics qui entraîne le manque de qualité des prestations sous le silence coupable de l’office des routes.

Des exemples illustrant cet argument affirment que des routes construites par la société Sogea Satom durent un temps très éphémère. Nos interlocuteurs s’indignent car le gouvernement burundais contracte des crédits auprès de la banque mondiale, de la banque africaine de développement et sous le dos du contribuable qui va les rembourser mais il se rend compte que ces fonds ne sont pas utilisés correctement dans la construction de ces routes. Nos interlocuteurs ne tarissent pas à expliquer que sous d’autres cieux, les routes pavées peuvent durer plus de 70 ans, mais il est fort impensable que ces routes qui ont été construites en mairie de Bujumbura en 2012-2013-2014, soient déjà en état lamentable.

La rédaction a essayé de contacter le ministre des travaux publics, du transport, postes et télécommunication, Jean Bosco Ntunzwenimana, à ce sujet mais en vain.

Burundi - Sécurité

Le colonel Baratuza dément

Bujumbura, le 24 novembre 2017 (Net Press) . Le porte-parole de l’armée burundaise, le colonel Gaspard Baratuza vient de démentir ce vendredi 24 novembre 2017, qu’il y a des rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux que les contingents burundais accrédités en Somalie contribuent aux élections de 2020 à hauteur de 300.000 Fbu/mois. Le colonel Baratuza dément également que les forces de la Monusca accréditées en République centrafricaine financent également 50 % de leurs indemnités mensuelles.

Ces démentis interviennent au moment où l’opinion burundaise avait appris avec horreur par des informations sur les réseaux sociaux que les contingents burundais accrédités en Somalie et en République centrafricaine sont contraints de contribuer par force aux élections de 2020.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI