Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité3 novembre 2018
|Des militaires burundais et des rebelles tués en république démocratique du Congo

Burundi –Sécurité2 novembre 2018
|Affrontement armé à l’Est de la République démocratique du Congo

Burundi - Sécurité1er novembre 2018
|L’administratrice de Busoni échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité31 octobre 2018
|"La paix est totale dans la capitale", dixit le maire de la ville

Burundi - Sécurité30 octobre 2018
|La police met la main sur des outils de pêche prohibés

Burundi - Sécurité - Politique29 octobre 2018
|Les membres de l’opposition craignent le pire...

Burundi - Sécurité27 octobre 2018
|Un écolier meurt suite aux coups de bâton de son maître

Burundi - Sécurité 26 octobre 2018
|Deux Rwandais et un membre de l’opposition arrêtés par le Service national des renseignements

Burundi - Sécurité 25 octobre 2018
|Des arrestations après le meurtre d’un motard à Gitega

Burundi - Sécurité24 octobre 2018
|Accident mortel dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité23 octobre 2018
|Un agent du service des renseignements tire à balles réelles sur les orpailleurs

Burundi - Sécurité22 octobre 2018
|Un proche d’Agathon Rwasa arrêté à Nyamitanga

Burundi - Sécurité20 octobre 2018
|Une position militaire attaquée dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 octobre 2018
|Pierre-Célestin Ndikumana dans le collimateur des services secrets

Burundi - Sécurité 18 octobre 2018
|Une mauvaise cohabitation qui inquiète !

Burundi - Sécurité17 octobre 2018
|Une disparition mystérieuse dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité16 octobre 2018
|Un corps trouvé sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité15 octobre 2018
|Condamnation d’un présumé assassin de son père

Burundi - Sécurité 13 octobre 2018
| Une découverte d’un homme tué à Muramvya

Burundi - Sécurité12 octobre 2018
|Cinq personnes tuées lors d’un accident de roulage

Burundi - Tanzanie - Sécurité 11 octobre 2018
|Encore des réfugiés tués au pays de John Pombe Magufuli !

Burundi - Sécurité10 octobre 2018
|Un corps sans vie découvert dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 9 octobre 2018
|Cinquante huit élèves empoisonnés par leur camarade de classe

Burundi - Sécurité Routière8 octobre 2018
|Les voitures de type Probox mal cotées ce weekend

Burundi - Sécurité 6 octobre 2018
|Une bonne initiative mais ….., clament les habitants de la zone Cibitoke !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Au-delà des arrestations !

23 décembre 2017

Makamba, le 23 décembre 2017 (Net Press) . Il n’y a aucune journée qui se passe sans que la rédaction porte à la connaissance de son lectorat des arrestations des membres de l’opposition et ce, dans presque tous les coins du pays, opérées par des gens bien ciblés dont certains membres du corps de la police, du service national des renseignements et de certaines autorités très zélées comme le gouverneur de la province de Makamba, Gad Niyukuri, considéré par l’opinion de sa province comme le roitelet du sud du pays « 

On nous apprend également que dans la province de Muyinga, les opposants sont arrêtés un à un par des agents du service des renseignements pour être plus précis. Un membre de la coalition Amizero Y’Abarundi, Marc Nzeyimana, a été arrêté au milieu de cette semaine à Murama, commune et province de Muyinga avant d’être conduit au cachot de la police judiciaire de Muyinga.

Des arrestations ne s’arrêtent pas là. Un prénommé Balthazar, enseignant au lycée communal de Kamaramagambo, accusé d’avoir critiqué le pouvoir toujours en province de Muyinga, est détenu à la prison centrale de Muyinga depuis un mois. Un certain Radjabu de la commune de Gasorwe, a été arrêté il y’a quelques jours pour avoir dit ce qui ne va pas au pays. Leurs parentés ainsi que leurs familles affirment qu’ils ont été arrêtés pour leurs opinions et que c’est une façon de faire taire l’opposition.

Dans une étude menée par le centre d’alerte et de prévention des conflits (Cnap) « aspiration de la jeunesse pour le Burundi de demain" , ce dernier trouve que 77.4 % des filles et 74.1 % des garçons sont désintéressés de la politique et affirment n’avoir appartenu dans aucun parti politique et pour cause, « s’éloigner des ennuis qui sont derrière le politique »

Une large majorité des jeunes contactés à cet effet dit que les jeunes qui sont au chômage sont manipulés par les hommes politiques pour les livrer dans des actes de violences sous la promesse de petits cadeaux.

Paradoxalement, surtout les jeunes filles trouvent que les emplois décents au Burundi ne leur suffisent pas, d’où elles sont obligées de se vendre dans les pays du Golfe et les jeunes garçons sont prêts à tout faire pour rejoindre le monde occidental. Ces jeunes demandent des mesures d’accompagnement de leurs petits projets ou créer un fond d’investissement pour le développement de la jeunesse.

Le centre d’alerte pour la prévention des conflits (Cenap) recommande aux décideurs de se servir de cette étude pour faire des prévisions d’avenir. La directrice générale de la jeunesse au ministère de la jeunesse, des sports et de la culture, Nathalie Miburo, s’en réjouit. « C’est une étude importante et on va en tenir compte lorsqu’il s’agira de planifier l’avenir de la jeunesse. D’ailleurs, le ministère s’apprête déjà à mettre en place une banque de la jeunesse qui se chargera de leur donner des crédits. Si rien ne change, elle débutera avec le mois de janvier », a-t-elle déclaré.

Burundi - Elections

Mise en place des commissions électorales provinciales indépendantes dans Bujumbura

Bujumbura, le 23 décembre 2017 (Net Press) . La commission électorale nationale indépendante, Ceni, a mis en place des commissions électorales provinciales indépendantes, Cepi, dans les provinces de Bujumbura rural et dans la mairie. Cela a été annoncé par le président de la Ceni, Pierre-Claver Ndayicariye ce 22 décembre 2017.

En mairie de Bujumbura, les gens qui composent cette commission sont au nombre de cinq au moment où il en faut 11 dans Bujumbura rural. Ces commissions comptent également une personne qui représente la commune ainsi que le chef de bureau de la Cepi. Quant à l’état d’avancement des préparatifs, le président de la Ceni a informé qu’il est déjà en contact avec ceux qui fourniront le matériel pour inscription des électeurs.

En date du 15 décembre 2017, le président de la Ceni avait rencontré les responsables des partis politiques et des acteurs et ils se sont convenus que sauf pour exception de dernière minute, le référendum sur la constitution du Burundi doit avoir lieu au mois de mai de l’année prochaine 2018.

Burundi - Cameroun –Media

Le correspondant de RFI Ahmed Abba libéré de prison

Yaoundé, le 23 décembre 2017 (Net Press) . Après 29 mois de détention, le correspondant de Rfi en langue haoussa au Cameroun, Ahmed Abba, est sorti de prison vendredi 22 décembre, selon son avocat. « Ahmed Abba a quitté la prison de Yaoundé vers 21h15. Il est avec moi depuis sa sortie, il se porte bien », a déclaré à l’Afp Me Charles Tchoungang.

L’information a été confirmée à l’Afp par la rédaction de Rfi.

Condamné en 2016 à dix ans de prison pour « blanchiment d’actes de terrorisme », M. Abba a été acquitté jeudi de cette accusation par le tribunal militaire de Yaoundé, mais condamné à 24 mois de prison pour « non-dénonciation ». Il était donc de fait libérable, après avoir passé 29 mois en préventive.

Correspondant de Rfi dans le nord du Cameroun, le journaliste camerounais avait été arrêté en juillet 2015 à Maroua (nord), où il couvrait la crise liée au groupe jihadiste nigérian Boko Haram. Il était soupçonné par les autorités camerounaises d’avoir collaboré avec le groupe jihadiste et de ne pas avoir partagé les informations qu’il détenait.

Multiples reports

Il avait été condamné en première instance en avril dernier à 10 ans de prison ferme assortis d’une amende d’environ 85.000 euros par le tribunal militaire de Yaoundé pour « non-dénonciation d’actes de terrorisme et blanchiment d’actes de terrorisme ». Son procès en appel a connu de multiples reports ces derniers mois. Son procès en première instance avait été reporté à 18 reprises pendant deux ans.

Jeudi soir, la direction de Rfi s’était dite « soulagée à la perspective de cette libération imminente permise par la justice camerounaise ». Soulignant la « vacuité du dossier d’accusation », Rfi avait réaffirmé « qu’en dépit de cette condamnation déjà soldée par les années passées en détention, Ahmed Abba n’a fait que son travail de journaliste ».

Burundi - Usa - Sécurité

Le FBI a arrêté un homme qui planifiait un attentat à San Francisco

San Francisco, le 23 décembre 2017 (Net Press) . Le Fbi a arrêté ce vendredi 22 décembre un ancien marine américain accusé d’avoir fomenté un attentat inspiré par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) contre un symbole touristique de San Francisco lors des fêtes de Noël.

Everitt Aaron Jameson, un chauffeur de camion de 26 ans, comptait s’en prendre au « Pier 39 », célèbre jetée de San Francisco et haut-lieu touristique de la ville, selon un procès-verbal transmis par la police fédérale. Il a été inculpé pour tentative de soutien matériel à une organisation terroriste étrangère et risque 20 ans de prison.

Le suspect a expliqué à des agents sous couverture qu’il voulait utiliser des explosifs pour s’attaquer à la foule sur la jetée entre les 18 et 25 décembre, parce que « Noël est le jour parfait pour commettre un attentat ». Il avait choisi l’endroit car « il s’y était déjà rendu auparavant et savait que c’était un endroit où la foule était nombreuse ».

L’homme a expliqué qu’il était « prêt à mourir », toujours selon les documents judiciaires. Des agents du Fbi ont perquisitionné mercredi 20 décembre sa maison de Modesto, quelque 130 kilomètres plus à l’est, en Californie. Ils y auraient trouvé son testament, ses dernières volontés, plusieurs armes et des munitions.

Il avait fait part de ses intentions à un agent du Fbi sous couverture qu’il pensait être un membre important de l’EI. Il fallait « une autre attaque comme New York ou San Bernardino » aux Etats-Unis, a-t-il également expliqué, toujours selon les documents judiciaires. Selon la plainte déposée devant un tribunal fédéral de Californie, le suspect avait « épousé des croyances jihadistes radicales, et était notamment auteur de messages qui soutenaient le terrorisme sur les réseaux sociaux ».

Le suspect avait suivi un entrainement avec le corps des Marines en 2009. Il y avait reçu un diplôme de « tireur d’élite », selon le Fbi, avant d’être congédié quand les Marines se sont aperçus qu’il n’avait pas signalé ses problèmes d’asthme.

La rédaction et le personnel de l’agence de presse en ligne Net Press souhaitent à leur lectorat une joyeuse fête de Noël et les meilleurs vœux de bonheur, de santé, de prospérité et de succès pour l’année 2018.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte