Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité4 octobre 2018
|Bujumbura sous la cadence des explosions de grenade et de crépitements d’armes

Burundi - Sécurité3 octobre 2018
|Le début du mois d’octobre peu tendre !

Burundi - Sécurité2 octobre 2018
|Une personne s’est « suicidée », trouvée pendue sur un avocatier

Burundi - Sécurité1er octobre 2018
|Deux personnes tuées dans la commune de Gitaramuka

Burundi - Sécurité Routière29 septembre 2018
|Le gouvernement prévoit des sanctions contre les pannes sur la voie publique

Burundi - Sécurité28 septembre 2018
|Les habitants de Gihanga agacés par une mesure impopulaire

Burundi - Sécurité27 septembre 2018
|La police montre à la presse un rebelle du mouvement Red Tabara

Burundi - Sécurité26 septembre 2018
|Les populations de la zone Musaga se plaignent..

Burundi - Sécurité 25 septembre 2018
|Une attaque à la grenade fait 4 personnes blessées en commune Mugina

Burundi - Sécurité 24 septembre 2018
|Quand un père tue sa fillette !

Burundi - Sécurité22 septembre 2018
|Deux policiers tués lors d’un accident de roulage !

Burundi - Sécurité 21 septembre 2018
|Une arrestation qui inquiète !

Burundi - Tanzanie – Sécurité20 septembre 2018
|Les réfugiés burundais de Nduta craignent d’autres disparitions !

Burundi - Sécurité 19 septembre 2018
|Deux corps en extrême décomposition repêchés dans la rivière Ruvyironza

Burundi - Sécurité18 septembre 2018
|Une découverte d’armes à Kabondo !

Burundi - Sécurité 17 septembre 2018
|L’attaque de Gatumba interprétée différemment !

Burundi - Sécurité 15 septembre 2018
|Une personne tuée lors de l’attaque de l’agence Bancobu !

Burundi - Sécurité14 septembre 2018
|Arrestation d’un homme en possession illégale d’armes à feu

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Archives

 

 

 



Burundi - Politique - Sécurité

Des militants de la coalition Amizero y’Abarundi continuent d’être arrêtés

5 mai 2018

Rutana, le 5 mai 2018 (Net Press) . Selon des informations en provenance des proches de la coalition "Amizero y’Abarundi", dirigée par Agathon Rwasa, au moins six personnes, des membres sympathisants de cette coalition, ont été arrêtés dans la province de Rutana, au Sud-Est du pays, depuis le début de la campagne, le 1er mai dernier.

Mais ce qui est perceptible sur terrain, c’est que le Fnl d’Agathon Rwasa, loin de s’inquiéter de ses manifestants maltraités, encourage plutôt ses militants à venir nombreux dans des meetings. Les leaders de ce mouvement appellent leurs militants à ne pas céder à la provocation mais de poursuivre la campagne du non à la retouche de la constitution.

Burundi - Confessions Religieuses

Changement à la tête de l’archevêché de Bujumbura

Bujumbura, le 5 mai 2018 (Net Press) . C’est aujourd’hui que Mgr. Evariste Ngoyagoye a cédé la place à son successeur, Mgr. Gervais Banshimiyubusa, à la tête de l’archevêché de Bujumbura. Des milliers et des milliers de croyants et de curieux avaient fait le déplacement à la cathédrale Regina Mundi de Bujumbura, où les cérémonies ont eu lieu.

Ce changement à l’archevêché de Bujumbura vient modifier le calendrier des activités pastorales à ladite cathédrale. Il était prévu que des enfants allaient avoir leur 2ème baptême ou baptême de confirmation en date du 12 mai 2018 mais suite au départ de l’ancien archevêque, les cérémonies de baptême auront lieu à une date ultérieure à préciser.

Quant aux cérémonies en question, la rédaction y reviendra dans les livraisons ultérieures car ses reporters n’avaient pas encore regagné la rédaction au moment où nous avons bouclé cette dépêche. L’on apprend que les cérémonies allaient prendre fin un peu plus tard dans la soirée.

Burundi - Justice

Les enseignants du collège communal de Matongo condamnés...

Ngozi, le 5 mai 2018 (Net Press) . Des enseignants au nombre de 13, dont 8 hommes et 5 femmes, ont été condamnés, ce 3 mai 2018, à 5 ans de prison ferme par la cour d’appel de Ngozi. Ce jugement intervient après deux mois d’emprisonnement dans la prison de cette même province septentrionale.

Ils sont accusés d’avoir tenté d’assassiner le directeur de ce collège. Cette condamnation confirme celle du tribunal de grande instance de Kayanza. Ils n’ont cessé de clamer leur innocence malgré le litige qui leur opposait au directeur, arguant qu’ils n’ont jamais pensé à le tuer.

Burundi - Elections

Le Ranac décide de ne pas décider...

Bujumbura, le 5 mai 2018 (Net Press) . Le parti Rassemblement national pour le changement, Ranac, via son président, Aloys Baricako, fait savoir qu’il ne participera pas à la campagne référendaire pour le rendez-vous du 17 mai 2018. Selon ce président, cette formation politique n’a pas pu accéder au projet de la constitution pour qu’il en sache le contenu.

Dans une conférence de presse de ce 4 mai, Aloys Baricako a fait savoir que par ailleurs, la retouche de la constitution est une activité dévolue au gouvernement et non aux partis politiques. Il a donné les exemples de l’année 1992 et de 2005 où le gouvernement était le seul concerné par le changement de la constitution.

Cependant, l’activité n’est pas abandonnée comme tel car il affirme que dès qu’il a le contenu du projet de constitution, il pourra consulter son parti et décider en conséquence. Mais il devra attendre encore car la plupart des partis de l’opposition disent qu’ils ne connaissent pas le contenu de ce projet. Il semble que même certains membres du Cndd-Fdd ne sont pas au courant des dispositions à changer pour la nouvelle constitution.

Burundi - Allemagne - Anniversaire

"Karl Marx : un bicentenaire qui ne passe pas inaperçu en Allemagne", selon Rfi

Bonn, le 5 mai 2018 (Net Press) . Pour les uns, il est un messie qui jusqu’à aujourd’hui, par ses théories, livre des clés pour un monde meilleur. Pour d’autres, il est celui dont les idées mises par d’autres en pratique au vingtième siècle, ont établi des dictatures féroces et provoqué des millions de morts. Karl Marx, l’auteur du " Manifeste du parti communiste " et du " Capital " est né il y a 200 ans, le 5 mai 1818 à Trèves, en Allemagne. Un anniversaire qui ne passe pas inaperçu.

Karl Marx naît le 5 mai 1818 à Trèves, ville proche du Luxembourg. Il est originaire d’une famille juive qui se convertit au protestantisme pour améliorer sa promotion professionnelle. Après des études de droit à Bonn et Berlin, il s’engage dans les mouvements d’opposition et publie des articles qui déplaisent au pouvoir. En 1843, il s’installe à Paris d’où il sera expulsé. Après différents déménagements durant la révolution de 1848 où il s’engage, il s’exile ensuite à Londres où il meurt en 1883.

Marx, journaliste, historien, philosophe et économiste, est le théoricien avec son ami Friedrich Engels de la révolution socialiste et communiste qui influencera au vingtième siècle les mouvements qui se réclament de lui en Union soviétique, en Chine et ailleurs.

Quelques citations de Marx sont très connues : « Un spectre hante l’Europe », la fameuse première phrase du manifeste du parti communiste, « Prolétaires de tous les pays unissez vous » ou bien « La religion, l’opium du peuple ».

Un écho énorme

Et l’écho de l’anniversaire en Allemagne est énorme. Ce samedi matin encore le journal de gauche Tageszeitung titre sur Marx et publie une bande dessinée « Karl Marx et ses aventures dans le monde capitaliste ». Le quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine s’intéresse en Une aux positions libérales du penseur.

Le grand public n’échappe pas à cet anniversaire avec des documentaires sur différentes chaînes. Le président de la République Frank-Walter Steinmeier a organisé une discussion sur Marx. Et les articles de presse et autres nouveaux livres sont très nombreux.

Par rapport au dernier anniversaire il y a cinquante ans, l’analyse est moins polémique. La Guerre froide est terminée et Marx n’est plus uniquement celui qui a livré le fondement idéologique aux dictatures communistes du vingtième siècle. Son analyse critique du capitalisme l’a d’ailleurs remis au goût du jour après la crise financière à la fin de la dernière décennie.

Mais Marx ne fait pas l’unanimité. La secrétaire générale de la CDU, le parti d’Angela Merkel, a souligné que cet anniversaire n’a rien de joyeux. Un quotidien populaire souligne que le communisme a fait 100 millions de morts au XXe siècle. Les victimes du régime est-allemand protestent contre les commémorations. D’autres rappellent les écrits antisémites de Marx.

Le Marx show

Mais cela va plus loin. A Trèves, les boulangers proposent du pain Karl Marx, les pâtissiers des chocolats Karl Marx. Un petit bonhomme barbu rappelant l’enfant de la ville orne les feux rouges. Et aujourd’hui, pour le D-Day, la statue de la discorde va être inaugurée. Un cadeau de Chine, d’environ cinq mètres de haut, qui fait grincer des dents. Trèves est en effet une destination incontournable : 50 000 touristes chinois visitent la maison natale de Marx chaque année.

Dans cette ville où il y a cinquante ans tout le monde ou presque se pinçait le nez en pensant à Marx, aujourd’hui, la mairie dirigée par un conservateur exploite le filon pour développer le tourisme. Même l’Eglise catholique participe aux commémorations. Plusieurs expositions d’ampleur viennent d’être ouvertes et plus de 300 manifestations sont prévues cette année, allant d’une comédie musicale à un congrès scientifique.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi