Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Burundi - Sécurité3 septembre 2018
|Une maison brûle dans le quartier de Nyakabiga

Burundi - Sécurité1er septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

Burundi - Sécurité31 août 2018
|Des membres d’Amizero y’Abarundi inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité 30 août 2018
|Quand les journalistes burundais deviennent de plus en plus inquiétés par la police !

Burundi - Sécurité 29 août 2018
|La police nationale découvre des fusils en zone Cibitoke

Burundi - Sécurité 28 août 2018
|Une personne tuée à Gitega

Burundi - Sécurité27 août 2018
|Du rififi entre la police et la population de Ngagara !

Burundi - Sécurité25 août 2018
|Des disparitions mystérieuses qui refont surface

Burundi - Sécurité24 août 2018
|L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

Burundi - Sécurité23 août 2018
|Une voiture en excès de vitesse endeuille des familles dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité22 août 2018
|Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

Burundi - Sécurité 21 août 2018
|Un jeune berger tué au Sud du pays

Burundi - Sécurité 20 août 2018
|Deux personnes cibles de l’attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 18 août 2018
|Un rapatriement sous contrainte !

Burundi - Sécurité 17 août 2018
|Un corps sans vie découvert flottant sur le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité 16 août 2018
|Une personne tuée à coups de massue à Bubanza

Burundi -Sécurité15 août 2018
|Une explosion de grenade fait un mort au Nord du pays

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un militant de l’Amizero y’Abarundi tué

14 mai 2018

Kirundo, le 14 mai 2018 (Net Press) . Selon des informations en provenance de la province de Kirundo, un militant de la coalition Amizero y’Abarundi dans la commune de Ntega a été tué dans la soirée de ce dimanche alors qu’il rentrait chez lui. Selon des informations concordantes, il a rencontré des Imbonerakure qui l’ont frappé à mort et il a succombé à ses blessures quelques temps après à l’hôpital.

Au Nord Ouest, dans la province de Cibitoke, après le carnage de Ruhagarika, le porte-parole de l’armée burundaise, le colonel Floribert Biyereke, révèle que « le carnage a été perpétré suite à l’imprudence des militaires accrédités dans cette circonscription et ont été manu militari mutés « 

Faisant suite aux informations qui circulent sur les réseaux parlant de l’arrestation du commandant de la position militaire proche du lieu du carnage dans la nuit du 11 au 12 mai, le porte-parole de l’armée burundaise, le colonel Floribert Biyereke, s’inscrit en faux contre cette information de l’arrestation du commandant de la position, le Major Ntakarutimana et indique qu’il se la coule douce au camp 112 de Cibitoke. Le colonel Biyereke ajoute que les assaillants étaient en tenues militaires et policières.

Des sources sur place indiquent que les auteurs qui ont mené l’attaque portaient des tenues militaires, « On les a vus circuler vers 18 heures. On croyait que c’était des militaires d’ici en patrouille »,

Les familles des victimes dénoncent l’inaction de l’armée qui n’est pas intervenue alors qu’elle dispose d’une position à moins de 200 mètres du lieu de la tuerie. « Il a fallu attendre l’intervention des forces venues du camp de Cibitoke à 5 km. L’on saura que 5 hommes, 5 femmes, 5 jeunes femmes de 19 ans à 23 ans, 11 enfants de 3 à 14 ans (3 fillettes et 8 garçons) ont perdu la vie, selon une source humanitaire.

Des messages de condoléances fusent d’un peu partout, le secrétariat de la confédération est africaine condamne "l’acte barbare perpétré par un groupe terroriste à Cibitoke" et exprime les condoléances aux familles des victimes

Et dans la même foulée, les ambassadeurs de l’Union européenne accrédités à Bujumbura, horrifiés par l’attaque qui a fait 26 morts et 7 blessés dans la nuit de ce vendredi à samedi 12 mai à Ruhagarika, commune Buganda de la province Cibitoke, condamnent avec la dernière énergie des assassinats des populations civiles.

Et sur le même chapitre, des sources en provenance de la République démocratique du Congo indiquent que des combats violents entre l’armée burundaise et l’opposition armée, Red Tabara, se sont déroulés ce mercredi 9 mai dans la circonscription d’Uvira et le bilan des victimes reste inconnu.

De leur côté, les défenseurs des droits de l’homme indiquent qu’au moins 30 personnes ont été assassinées au cours de la semaine passée, dont 26 personnes assassinées par un groupe armé non encore identifié sur la colline Ruhagarika, commune Buganda, province Cibitoke (Nord-ouest du pays).

L’attaque aurait fait également une dizaine de blessés. Une petite fille de 6 ans a été violée et son agresseur a pris fuite grâce à la complicité d’élus locaux. Les agressions contre des militants de l’opposition rapportées depuis quelques semaines, visant notamment ceux du parti Fnl, des fidèles du député Agathon Rwasa, n’ont pas diminué d’intensité. Au moins 23 militants de ce parti ont été victimes de bastonnades, de tortures et d’arrestations arbitraires dans différentes localités.

La plupart des victimes ont été agressées par des membres des Imbonerakure à leur retour de meetings de la coalition Amizero y’Abarundi (dont le Fnl est fondateur), la coalition ayant décidé de battre campagne pour le « non » en vue du référendum. Dans cette campagne référendaire, les discours de haine et de menaces sont relayés par des cadres du parti au pouvoir. Ces milieux relèvent les propos dangereux d’un député du parti Cndd-Fdd tenus à Muhuta, province Rumonge.

Burundi - Election

La Ceni accorde un délai supplémentaire de retrait des cartes électorales

Bujumbura, le 14 mai 2018 (Net Press) . Après que les populations des différentes zones eurent demandé à la Ceni d’ajouter un délai supplémentaire du retrait des cartes électorales, cette dernière a fini par céder. Désormais, les populations devront se présenter dans les bureaux des Ceci pour retirer lesdites cartes.

Dans le même temps, le parti au pouvoir mène sa campagne dans la mairie de Bujumbura. L’impression est que toutes les tendances politiques sont fatiguées par cette campagne et affichent un net relâchement aussi bien dans la capitale Bujumbura qu’à l’intérieur du pays, avec des heurts de temps en temps entre les parties rivales.

Burundi – Commerce - Sécurité

La compagnie Kenya Airways suspend temporellement la vente des tickets

Nairobi, le 14 mai 2018 (Net Press) . A l’approche du referendum constitutionnel prévu le 17 mai 2018, la compagnie aérienne Kenya Aiways suspend la vente des tickets sur tous les points de vente au Burundi et à partir de ce mardi le 15 mai 2018.

Et dans la même foulée, le ministère français des affaires étrangères aurait interdit à ses compatriotes d’effectuer leur vol sur Bujumbura avant la tenue du referendum constitutionnel prévu le 17 mai 2018.

Burundi - Rdc - Sécurité

Les deux touristes britanniques enlevés enfin libres

Goma, le 14 mai 2018 (Net Press) . Les deux touristes britanniques enlevés vendredi 11 mai dans le parc des Virunga, situé dans la province du Nord-Kivu, sont libres. Ils ont été libérés ce dimanche 13 mai de même que leur chauffeur congolais. C’est ce qu’ont indiqué le ministère britannique des affaires étrangères et la direction du parc.

Selon des sources locales, le véhicule de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) en destination de Goma avec les deux touristes britanniques à bord, escortés par les gardes du parc, était tombé dans une embuscade d’hommes armés entre Kilimanyoka et Kibumba, territoire de Nyiragongo.

Au cours de cette attaque, qui n’a pas été revendiquée, une garde de parc a été tuée. Rachel Baraka, l’une des 26 femmes rangers du parc des Virunga a péri des suites de ses blessures et son courage a été salué par sa hiérarchie, comme par la diplomatie britannique. Aucune information n’a été donnée sur l’identité des assaillants ou sur un quelconque paiement d’une rançon.

Déjà quatre morts au début du mois

L’incident s’est déroulé dans une zone où les forces armées de la République du Congo (FARDC) traquent les différents groupes armés installés dans ce parc. Rapidement, des patrouilles militaires avaient été organisées pour retrouver les touristes et leur chauffeur.

Il faut rappeler que le 1er mai dernier, au moins 4 personnes avaient été tuées au cours d’une attaque d’hommes armés présentés comme des rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (Fdlr) contre un convoi de véhicules de commerçants dans ce parc des Virunga.

Créé en 1925, très riche par sa faune et sa flore, le parc des Virunga est surtout connu pour ses gorilles de montagne. La diplomatie britannique salue ces libérations tout en rendant hommage à l’Institut congolais pour la conservation de la nature pour son soutien dans cette affaire.

Les Fdlr pointés du doigt

Selon les informations recueillies par Rfi, dans les jours qui ont précédé l’attaque, l’ICCN aurait été menacé pour avoir érigé une barrière à Kibumba pour lutter contre le trafic de "makala", le charbon de bois, qui selon l’Onu, fait la richesse de certains groupes armés, comme de certains officiers de l’armée congolaise dans l’Est du pays. Or, c’est non loin de Kibumba que l’attaque a eu lieu contre ce véhicule de l’ICCN vendredi.

Cet avertissement aurait été lancé par les Fdlr, les rebelles hutus rwandais, ou leurs supplétifs congolais, les Nyatura, qui se retrouvent aujourd’hui accusés de cette attaque encore bien mystérieuse.

Burundi - Israël - Anniversaire

Israël fête ses 70 ans de naissance

Tel Aviv, le 14 mai 2018 (Net Press) . Israël fête aujourd’hui 70 ans de naissance car il a été créé le 14 mai 1948, le jour de son indépendance sur la colonisation britannique. Israël est un pays du Moyen-Orient qui borde la mer Méditerranée. Pour les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans, c’est la Terre sainte. Ses sites les plus sacrés se trouvent à Jérusalem, dont la vieille ville inclut le mont du Temple, avec le sanctuaire du dôme du Rocher, le célèbre Mur des Lamentations, la mosquée al-Aqsa et l’église du Saint-Sépulcre. Tel Aviv, le centre financier d’Israël, est renommée pour ses plages et son architecture.

Avec l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, des choses risquent de changer de façon significative. Déjà, il a l’intention de transférer l’ambassade de son pays à Jérusalem qui deviendrait la capitale dans le vision du président américain. Ce pays d’Asie est plein d’histoire d’une part entre les Juifs et les Palestiniens d’une part, les Juifs et le monde arabe en général.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi