Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité2 novembre 2018
|Affrontement armé à l’Est de la République démocratique du Congo

Burundi - Sécurité1er novembre 2018
|L’administratrice de Busoni échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité31 octobre 2018
|"La paix est totale dans la capitale", dixit le maire de la ville

Burundi - Sécurité30 octobre 2018
|La police met la main sur des outils de pêche prohibés

Burundi - Sécurité - Politique29 octobre 2018
|Les membres de l’opposition craignent le pire...

Burundi - Sécurité27 octobre 2018
|Un écolier meurt suite aux coups de bâton de son maître

Burundi - Sécurité 26 octobre 2018
|Deux Rwandais et un membre de l’opposition arrêtés par le Service national des renseignements

Burundi - Sécurité 25 octobre 2018
|Des arrestations après le meurtre d’un motard à Gitega

Burundi - Sécurité24 octobre 2018
|Accident mortel dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité23 octobre 2018
|Un agent du service des renseignements tire à balles réelles sur les orpailleurs

Burundi - Sécurité22 octobre 2018
|Un proche d’Agathon Rwasa arrêté à Nyamitanga

Burundi - Sécurité20 octobre 2018
|Une position militaire attaquée dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 octobre 2018
|Pierre-Célestin Ndikumana dans le collimateur des services secrets

Burundi - Sécurité 18 octobre 2018
|Une mauvaise cohabitation qui inquiète !

Burundi - Sécurité17 octobre 2018
|Une disparition mystérieuse dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité16 octobre 2018
|Un corps trouvé sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité15 octobre 2018
|Condamnation d’un présumé assassin de son père

Burundi - Sécurité 13 octobre 2018
| Une découverte d’un homme tué à Muramvya

Burundi - Sécurité12 octobre 2018
|Cinq personnes tuées lors d’un accident de roulage

Burundi - Tanzanie - Sécurité 11 octobre 2018
|Encore des réfugiés tués au pays de John Pombe Magufuli !

Burundi - Sécurité10 octobre 2018
|Un corps sans vie découvert dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 9 octobre 2018
|Cinquante huit élèves empoisonnés par leur camarade de classe

Burundi - Sécurité Routière8 octobre 2018
|Les voitures de type Probox mal cotées ce weekend

Burundi - Sécurité 6 octobre 2018
|Une bonne initiative mais ….., clament les habitants de la zone Cibitoke !

Burundi - Sécurité Routière 5 octobre 2018
| L’entourage du Restaurant Sama Café échappe de justesse à un accident mortel

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

L’opposition séquestrée sous une autre facette !

15 juin 2018

Bubanza, le 15 juin 2018 (Net Press) . Un témoin qui n’a pas voulu révéler son identité a indiqué que l’opposition, surtout celle de la coalition Amizero y’Abarundi, est séquestrée sous une autre facette.

Notre source affirme que des membres de l’opposition sont toujours tués, indexés comme des sorciers. Cela est une monnaie courante dans les provinces de Cibitoke, de Bubanza et de Ngozi. Les opposants politiques sont toujours assassinés pour une seule raison "être sorciers" et notre source ajoute qu’en province de Ngozi, dans la commune de Ruhororo, zone Mubanga, un certain Masunzu, accusé d’être un sorcier, a été tué par les membres de la ligue des jeunes Imbonerakure dans la nuit du 8 juin 2018 et une autre personne a été victime de cette étiquette au début du mois de mai dernier.

Burundi - Politique

Le parti de l’Aigle satisfait du discours du président Nkurunziza

Bujumbura, le 15 juin 2018 (Net Press). Le secrétaire général du Cndd-Fdd au pouvoir, Evariste Ndayishimiye, a indiqué hier que son parti politique est satisfait du discours du président de la République lors de la promulgation de la nouvelle constitution issue du référendum du 17 mai dernier.

Ce jeudi 14 juin 2018, le secrétaire général de cette formation politique a fait savoir que la décision du président Nkurunziza de se retirer de la course présidentielle de l’année 2020 est une bonne mesure qui détruit les mauvaises intensions de ceux qui combattent la démocratie. Par ailleurs, selon toujours lui, le président a pris cette mesure pour qu’il n’y ait aucun prétexte pour replonger le pays dans une situation de crise.

Il se félicite de l’étape franchie par le Burundi en matière de démocratie, surtout que le pays a montré à la face du monde ce dont il est capable car même la nouvelle constitution nouvellement mise en place par les Burundais eux mêmes est un autre pas en avant pour le renforcement de la démocratie et la souveraineté.

Le parti s’engage à respecter l’accord d’Arusha, la réconciliation de la population et à lutter contre toutes formes de divisions ainsi que les institutions non issues des élections démocratiques, le génocide et l’exclusion. Il a enfin fait savoir que le moment venu, le parti de l’Aigle, réuni en congrès, désignera le candidat aux élections de 2020 en remplacement de Pierre Nkurunziza qui, comme on le sait, a déjà annoncé on retrait d’une telle course.

Burundi - Politique

Le Cnared réagit aux écrits d’un journal ougandais

Bruxelles, le 15 juin 2018 (Net Press) . Le Canred-Giriteka, à travers un communiqué de presse, fait savoir qu’en date du 11 juin 2018, le journal "Trumpet News" paraissant en Ouganda, a publié des informations grotesques, mensongères et calomnieuses accusant Monsieur Alexis Sinduhije, président du Msd, membre du directoire du Cnared-Giriteka et membre fondateur du Cnared, d’être impliqué dans le carnage de Ruhagarika, en province de Cibitoke.

Cette plateforme de l’opposition est surprise d’apprendre, par un communiqué du Msd du 13 juin, que cette publication de "Trumpet News", manifestement télécommandée par la dictature de Bujumbura, n’ait pas daigné requérir l’avis de Monsieur Alexis Sinduhije, violant de ce fait les règles les plus élémentaires de la déontologie du journalisme.

L’opposition radicale en exil rappelle qu’en date du 11 janvier 2012, Monsieur Alexis Sinduhije, farouche opposant à la dictature de M Pierre Nkurunziza, a été arrêté à Dar Es Salam, avec une accusation aussi grotesque et identique à celle de Ruhagarika, d’être impliqué dans le carnage du 18 au 19 septembre 2011 à Gatumba.

Selon le Cnared, la suite a démontré que tous les témoins-clés de ce carnage de Gatumba ont été systématiquement exécutés. De la manière, le Cnared vient d’apprendre que la position militaire témoin de ce carnage de Ruhagarika a été relevée et son commandant conduit manu militari dans un lieu tenu secret.

A ce titre, le Cnared salue l’analyse de l’Ong "Sos - Torture " du 13 juin 2018 qui établit, à juste titre, une similitude entre le carnage de Gatumba et celui de Ruhagarika. En conséquence, il condamne et rejette les accusations mensongères du journal "Trumpet News" qui ne sont qu’une manœuvre de déstabiliser l’opposition en général et le Cnared-Giriteka en particulier.

Burundi - Justice

Un autre magistrat accablé par la justice !

Muramvya, le 15 juin 2018 (Net Press) . Contrairement aux rumeurs qui circulaient, disant que le juge du tribunal de grande instance de Muramvya, Placide Hakizimana, aurait été enlevé par des éléments non encore identifiés ce mercredi 13 juin, le porte-parole de la brigade anti-corruption indique que le juge est entre les mains de la brigade anti-corruption qui l’accuse d’avoir reçu un pot de vin.

L’on rappellera que deux autres juges du tribunal de Cankuzo accusées d’outrage au chef de l’Etat, de subversion et d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat, ont été condamnées à 5 ans de servitude pénale principale et deux cent mille francs burundais chacune et sont interdites de prester pour la fonction publique pendant une période de 20 ans.

Et dans la même foulée, l’ancien responsable de la Régie pour la distribution d’eau et d’électricité (Regideso), région Sud du pays, Arcade Miburo, accusé de détourner les matériels de la Regideso pour les cacher dans l’une des maisons du quartier de Kigobe, son procès en flagrance est attendu ce vendredi 15 juin 2018.

Burundi - Média

Un nouveau visage au sein de la Cnc

Bujumbura, le 15 juin 2018 (Net Press) . L’ancien ministre de la communication, de la technologie et des medias, Nestor Bankumukunzi, nommé par décret présidentiel pour être à la tête du conseil national de communication, (Cnc), a été élue a l’unanimité président de cet organe régulateur lors de l’assemblée plénière extraordinaire de ce jeudi 14 juin 2018, en remplacement de Karenga Ramadhan.

Ce dernier a indiqué que parmi les grand dossiers qu’il laisse au nouveau locataire du Cnc, il y a la délivrance des cartes de journalistes, les cahiers des charges des medias et les dossiers judiciaires des medias.

De son côté, Nestor Bankumukunzi a déclaré que le Cnc va procéder au renforcement des capacités des nouveaux journalistes pour éviter tout éventuel dérapage et a invité les professionnels des medias qui ne se sont pas fait inscrire dans les registres officiels des journalistes, de le faire sans délais pour la délivrance desdites cartes.

Burundi - Confessions Religieuses

Les musulmans du Burundi fêtent l’Eid-al-Fitr

Bujumbura, le 15 juin 2018 (Net Press) . Les musulmans de ce pays se sont joint à ceux du monde entier pour fêter la fin du Ramadhan, une période mensuelle de jeûne observée une fois par an par les membres de cette confession religieuse. Pendant cette période, les musulmans ne mangent qu’à la tombée du soleil, le Ramadhan étant l’un des cinq piliers de l’Islam.

A la fin de cette période, les musulmans achètent de nouveaux habits pour les enfants, préparent de bons aliments et invitent les amis aussi bien musulmans que d’autres religions pour partager, mais surtout avec les musulmans pauvres qui ne parviennent pas à se trouver quoi mettre sous la dent ce jour-là.

L’on apprend que les musulmans du Burundi, dans la conjoncture économique actuelle, ont fêté avec sobriété l’Eid-al-Fitr, car le pouvoir d’achat s’est nettement effrité ces dernières années.

Burundi – Education

Parution hebdomadaire du journal "La Voix des Enseignants"

Bujumbura, le 15 juin 2018 (Net Press) . Ce journal est de prime abord satisfait du fait que les enseignants poursuivis pour des cas de tricheries à Bubanza aient été enfin condamnés. Les enseignants qui s’étaient rendu coupables en travaillant des réponses et en les transmettant aux candidats lors de la dernière édition du concours de la 9ème année viennent d’être condamnés en justice, mais à des peines que l’opinion juge non proportionnelles aux infractions commises. Le décret-loi n°1/016 du 23 février 1993 qui érige en infraction les fraudes aux examens et évaluations pédagogiques n’a pas été suffisamment appliqué. Le tribunal de grande instance de Bubanza a concilié, estime notre confrère.

Par ailleurs, l’école technique secondaire de Kiryama souffle ses 25 bougies. Créée en 1993, l’école technique secondaire de Kiryama a déjà livré 2252 diplômes dont les propriétaires seraient actifs sur terrain. Les responsables demandent aux élèves d’associer la science et la conscience : ne pas mettre l’argent en avant mais plutôt l’amour de son prochain car l’argent se volatilise. Science avec conscience fait un grand homme.

Mais tout n’est pas que rose car les enseignants ne savent rien de la nouvelle forme d’évaluation. Dans le cycle post-fondamental, les examens trimestriels comportent deux rubriques : la compétence et les ressources. Les enseignants disent ne rien comprendre de cette nouvelle réparation qui intervient à la fin du trimestre. Pourtant, l’ordonnance ministérielle relative aux évaluations est plus explicite. Elle précise que la compétence se vérifie en soumettant les élèves à une situation dite d’intégration. Cette dernière comporte un problème que les élèves doivent résoudre grâce à la matière apprise. La rubrique ressource consiste à faire des évaluations classiques. Cette procédure est applicable dans le contexte de la pédagogie dite « d’intégration ». Or, dans la plupart des écoles, cette pédagogie n’est pas appliquée.

En bref et pour conclure, le journal trouve que la commission chargée de la préparation et de la passation de l’examen d’état n’est toujours pas nommée. Pourtant, les établissements s’attendent à la passation de l’examen à la fin du mois de juillet 2018. La commission de l’année précédente a travaillé dans une tumulte confusion émanant des accusations d’un des membres de la commission envers tout le reste.

Cette situation confuse s’est soldée par la disparition des copies d’examen de 6 écoles de la direction provinciale de Ruyigi et un emprisonnement injuste de deux membres de la commission dans les geôles du service national des renseignements. Ce qui s’est clôturé par le limogeage du président de la commission. La ministre de l’éducation, de l’enseignement technique et de formation professionnelle avait alors écrit à chacun des membres qu’il ne fera partie d’aucune autre commission. Le journal la Voix de l’Enseignant croit que la lettre aurait été écrite sur fonds de colère de la ministre et espère qu’elle va changer d’avis pour la bonne marche de son ministère.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité