Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité3 novembre 2018
|Des militaires burundais et des rebelles tués en république démocratique du Congo

Burundi –Sécurité2 novembre 2018
|Affrontement armé à l’Est de la République démocratique du Congo

Burundi - Sécurité1er novembre 2018
|L’administratrice de Busoni échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité31 octobre 2018
|"La paix est totale dans la capitale", dixit le maire de la ville

Burundi - Sécurité30 octobre 2018
|La police met la main sur des outils de pêche prohibés

Burundi - Sécurité - Politique29 octobre 2018
|Les membres de l’opposition craignent le pire...

Burundi - Sécurité27 octobre 2018
|Un écolier meurt suite aux coups de bâton de son maître

Burundi - Sécurité 26 octobre 2018
|Deux Rwandais et un membre de l’opposition arrêtés par le Service national des renseignements

Burundi - Sécurité 25 octobre 2018
|Des arrestations après le meurtre d’un motard à Gitega

Burundi - Sécurité24 octobre 2018
|Accident mortel dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité23 octobre 2018
|Un agent du service des renseignements tire à balles réelles sur les orpailleurs

Burundi - Sécurité22 octobre 2018
|Un proche d’Agathon Rwasa arrêté à Nyamitanga

Burundi - Sécurité20 octobre 2018
|Une position militaire attaquée dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 octobre 2018
|Pierre-Célestin Ndikumana dans le collimateur des services secrets

Burundi - Sécurité 18 octobre 2018
|Une mauvaise cohabitation qui inquiète !

Burundi - Sécurité17 octobre 2018
|Une disparition mystérieuse dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité16 octobre 2018
|Un corps trouvé sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité15 octobre 2018
|Condamnation d’un présumé assassin de son père

Burundi - Sécurité 13 octobre 2018
| Une découverte d’un homme tué à Muramvya

Burundi - Sécurité12 octobre 2018
|Cinq personnes tuées lors d’un accident de roulage

Burundi - Tanzanie - Sécurité 11 octobre 2018
|Encore des réfugiés tués au pays de John Pombe Magufuli !

Burundi - Sécurité10 octobre 2018
|Un corps sans vie découvert dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 9 octobre 2018
|Cinquante huit élèves empoisonnés par leur camarade de classe

Burundi - Sécurité Routière8 octobre 2018
|Les voitures de type Probox mal cotées ce weekend

Burundi - Sécurité 6 octobre 2018
|Une bonne initiative mais ….., clament les habitants de la zone Cibitoke !

Archives

 

 

 



Burundi -Sécurité

Une explosion de grenade fait un mort au Nord du pays

15 août 2018

Kirundo, le 15 août 2018 (Net Press) . Une personne nommée Ndgijimana mais connu sous le sobriquet de Ndigi a trouvé la mort après que des hommes armés non encore identifiés eurent lancé deux grenades à son domicile situé sur la colline Munzenze, de la commune et province Kirundo.

Selon des informations concordantes, les deux grenades ont été larguées vers 22 heures dans la nuit du 13 au 14 août 2018. La victime âgée de 55 ans a été vite dépêchée au centre de santé de Kigozi où il a fini par succomber à ses blessures. Selon des sources policières, un jeune homme du nom de Léopold Bashirahishize, 29 ans, soupçonné d’avoir orchestré cette attaque, a été arrêté pour des raisons d’enquêtes.

Selon les mêmes sources, des motifs de sorcellerie seraient derrière cet assassinat. Il semblerait que ce n’est pas la première fois que ce foyer est attaqué. Il y a à peu près une année, une invasion similaire avait eu lieu au même domicile mais cette fois-là, sans dégâts ni humains ni matériels.

Burundi - Politique - Sécurité

Un mémorial du Cndd-Fdd détruit dans la province de Cibitoke

Cibitoke, le 15 août 2018 (Net Press) . Le mémorial du parti de l’Aigle, Cndd-Fdd, a été détruit dans la nuit de ce 13 août dans la commune de Mugina de la province de Cibitoke, au Nord Ouest du pays, par des hommes non encore identifiés.

Selon un politologue contacté par la rédaction, cela est un signe d’intolérance politique observée dans notre pays depuis qu’il est entré dans le régime multipartite. Et de rappeler que les régimes ont toujours divisé les partis politiques pour ramener un monopartisme de fait. Cela a été observé sous plusieurs régimes, dont celui du Cndd-Fdd, qui a détruit pratiquement toutes les formations politiques de l’opposition.

Dans de telles circonstances donc, il doit y avoir des résistances des gens qui sont mécontents de voir leurs partis politiques divisés, d’autres qui résistent contre le retour du monopartisme. C’est ce qui peut expliquer des réactions du genre, surtout que la responsabilité revient au parti politique et au pouvoir dont il est issu d’autant plus qu’ils doivent assurer la protection des biens et des personnes d’un pays pendant leur règne.

Burundi - Justice - Education

Le directeur du lycée technique de Buterere gratifié, selon les éducateurs

Bujumbura, le 15 août 2018 (Net Press) . Dans ses dépêches du 14 août 2018, la rédaction informait que le directeur du lycée technique de Buterere, Benjamin Manirambona, arrêté le 10 août dernier en train de passer un examen d’Etat, a comparu en flagrance devant le tribunal de grande instance de Mukaza.

L’on avait également indiqué que le ministère public avait requis une prison ferme de 12 ans pour lui et une amende de 200.000 francs burundais. Après la délibération des juges, Benjamin Manirambona a été condamné à 5 ans de prison, à une amende de 200.000 francs ainsi qu’une interdiction de travailler pour la fonction publique pendant 10 ans.

Quant à ses complices, deux responsables au même lycée de Buterere, ils ont été condamnés à deux ans et 6 mois de prison ainsi qu’une interdiction formelle de travailler pour la fonction publique pendant une période de 5 ans. Rappelons que ce directeur a été appréhendé au dernier jour de l’examen d’Etat.

Dans ses dépêches d’hier, la rédaction indiquait qu’un activiste des droits de l’homme, Nestor Nibitanga, œuvrant au sein de l’Aprodh, a été condamné à 20 ans de prison. Après vérification de nos sources, l’on a constaté que cette personne a été condamnée plutôt à 5 ans de prison. La rédaction présente ses excuses auprès de son lectorat et au concerné.

Burundi - Confessions Religieuses

L’église catholique du Burundi fête l’Assomption

Bujumbura, le 15 août 2018 (Net Press) . Le 15 août de chaque année, l’église catholique romaine célèbre la fête de la Vierge Marie, l’Assomption. Le Burundi se joint à la communauté internationale et en ce moment précis, les fidèles se dirigent nombreux dans les différentes églises.

Dans la paroisse Regina Pacis de Kinindo, l’église avait une allure de fête. Au cours de la messe de 8h45’, tout semblait être jeune. En effet, ce sont les jeunes gens qui dominent au cours de cette messe, la chorale était composée de jeunes gens, les danseurs étaient également des jeunes et surtout, ... le célébrant qui était également très jeune. Des chrétiens ont eu l’impression qu’il fait partie de la dernière ordination sacerdotale du mois de juillet dernier.

Malgré son jeune âge, il a célébré la messe avec brio, expliquant que la fête de l’Assomption a été mise en place par le Pape Pie XII en 1950 pour faire ressortir les différentes victoires de la Vierge Marie. Son homélie était également riche dans la mesure où il essayait d’expliquer les passages des Saintes Ecritures par des actes concrets, permettant aux fidèles de mieux comprendre le sens de l’Assomption.

Sur un autre chapitre des confessions religieuses, la date du 15 août a été choisie par l’église pour faire un démenti ferme aux critiques qui l’accusent de n’avoir pas réagi suite aux différents crimes de 1965 et de 1972 connus dans notre pays. C’est l’objet de la dépêche suivante.

Burundi - Confessions Religieuses

Il y a 53 ans les déplorables, tragiques événements de 1972, les prêtres ont parlé !

Bujumbura, le 15 août 2018 (Net Press) . Qu’elles sont à craindre. Les petites phrases, scélérates ! A l’allure d’une flèche empoisonnée ! De grâce, ne falsifions pas l’Histoire si nous voulons que le présent guérisse l’avenir.

" Néanmoins, une fois de plus, nous vous savons gré de nous avoir averti ! L’infâme calomnie et un ultimatum ". Tiré d’un document émanant de la Jeunesse Révolutionnaire Rwagasore, Moscou, signé par le 1er secrétaire et le secrétaire aux relations extérieures, M. E. MPOZAGARI. Le texte, 14 pp ; émanant d’un autre non signé, celui-là 14 pp. émanant de deux groupes d’étudiants, à savoir le C.E.P.R. (Cercle des Etudiants Progressistes Rwandais) et le G.E.R. (Groupe Rwandais d’Etudes et de "Réflexion").

Le moins que l’on puisse dire, le premier n’est pas tendre avec le groupe d’en face. Les deux derniers mentionnés, dans leur rédaction, ont aménagé un paragraphe particulièrement intéressant sur l’Eglise. Il est accouché à la page 12 : "L’Eglise enfin, elle aussi se tait ". Le clergé missionnaire est extrêmement troublées, particulièrement par l’attitude de l’hiérarchie dans le silence et interprété comme un abandon des rebelles mais surtout comme un abandon des victimes innocentes de la répression et un oubli des valeurs évangéliques.

Une seule modeste voix s’est élevée le jeudi de l’Ascension dans la Cathédrale Regina Mundi que le massacre des innocents n’excuse pas le massacre d’autres innocents et que l’injustice n’est jamais justifiée par d’autres injustices. Cette voix n’a pas été entendue. Ce passage du message de Son Excellence Mgr. Michel Ntuyahaga, lu dès le 5 mai 1972, lu dans toutes les paroisses de la capitale, au cours de la messe de 10 heures, radiodiffusée. Un témoin a retenu que c’était la seule possible. Cette voix n’a pas été entendue !, note Picard !

Le lecteur de ces quelques lignes, étant donné son droit de connaître la vérité, a droit aussi d’avoir un petit commentaire avec valeur d’éclaircissements et d’une mise au point.

Dans un des textes cités plus haut, on lit à la page 12 ce qui suit. Il y est écrit noir sur blanc : " L’Eglise enfin, elle aussi se tait ". Phrase assassine s’il en faut, malheureusement fausse ! Pas erronée mais fausse ! L’Eglise par contre a parlé.

Dès le début, la lettre de Son Excellence Mgr. Nestor Bihonda datée du 4 mai 1972. J’y relève ce qui suit : "A défaut de vous atteindre moi même par suite des difficultés de circulation, je e contente de vous adresser ce message pour vous demander de garder le calme. " Vous aurez appris par l’intermédiaire de la radio que dans la nuit du 29 avril, le Burundi l’a échappé bel, qu’ici et là il y a eu des massacres. J’en sais pas plus... Suit une exhortation à prier Marie, Reine de la paix, le Burundi ayant été consacré à la Vierge, le 15 août 1961 à la veille de l’indépendance. Son Excellence Mgr. avait 7 ans d’épiscopat.

Le 5 mai, message de Son Excellence Mgr. Ntuyahaga, message d’apaisement adressé aux Barundi dans des malheureux événements des mois d’avril - mai 1972. (La suite dans nos éditions ultérieures).

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte