Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Burundi - Sécurité3 septembre 2018
|Une maison brûle dans le quartier de Nyakabiga

Burundi - Sécurité1er septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

Burundi - Sécurité31 août 2018
|Des membres d’Amizero y’Abarundi inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité 30 août 2018
|Quand les journalistes burundais deviennent de plus en plus inquiétés par la police !

Burundi - Sécurité 29 août 2018
|La police nationale découvre des fusils en zone Cibitoke

Burundi - Sécurité 28 août 2018
|Une personne tuée à Gitega

Burundi - Sécurité27 août 2018
|Du rififi entre la police et la population de Ngagara !

Burundi - Sécurité25 août 2018
|Des disparitions mystérieuses qui refont surface

Burundi - Sécurité24 août 2018
|L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

Burundi - Sécurité23 août 2018
|Une voiture en excès de vitesse endeuille des familles dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité22 août 2018
|Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

Burundi - Sécurité 21 août 2018
|Un jeune berger tué au Sud du pays

Burundi - Sécurité 20 août 2018
|Deux personnes cibles de l’attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 18 août 2018
|Un rapatriement sous contrainte !

Burundi - Sécurité 17 août 2018
|Un corps sans vie découvert flottant sur le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité 16 août 2018
|Une personne tuée à coups de massue à Bubanza

Burundi -Sécurité15 août 2018
|Une explosion de grenade fait un mort au Nord du pays

Burundi - Justice - Sécurité 14 août 2018
|Accusé de fournir des informations qui ternissent l’image du pays, il écope de 20 ans prison

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

22 août 2018

Bujumbura, le 22 août 2018 (Net Press) . Nous apprenons de sources concordantes que la police a arrêté une quarantaine d’enfants en situation de rue dans la localité de Gitaza, dans la commune de Muhuta. Selon les mêmes sources d’information, l’objectif de cette action policière était de lutter contre la mendicité.

Un malaise a été ressenti ce matin au marché de Gatunguru qui était fermé par la police sur ordre de l’administrateur. La gestion de ce marché serait à l’origine de cette fermeture car celui qui veut assurer sa gestion au quotidien, un policier semble-t-il, n’a pas l’assentiment des commerçants dudit marché. Une réunion regroupant l’administration, le conseil communal, le propriétaire du terrain et les élus locaux est prévue cet après-midi sur place.

Par ailleurs, au moins 10 personnes ont été tuées la semaine dernière, 4 autres torturées au moment où 40 ont été arrêtées arbitrairement, en plus d’un cas de violences basées sur le genre. L’administration et la police sont pointées du doigt comme étant les auteures de la plupart de ces violations des droits humains.

L’on évoque également des cas de torture et d’arrestation arbitraire dont sont victimes des opposants et prétendus opposants du régime de Bujumbura. Des cas d’attaque à la grenade sont signalés ainsi que des sanctions à l’encontre de ceux qui ont voté « NON » au référendum constitutionnel.

Burundi - Politique

Lancement du plan décennal de développement

Gitega, le 22 août 2018 (Net Press) . Le président Pierre Nkurunziza, devant les deux vice-présidents, les membres du gouvernement, les diplomates, dont l’ambassadeur de Belgique au Burundi et celle des Etats-Unis, les hauts cadres de l’Etat, les partenaires au développement, les médias, a officiellement lancé le plan national de développement 2018 - 2027, qui sera financé à concurrence de plus 20.000 milliards de nos francs.

Dans son discours, Pierre Nkurunziza a laissé entendre que ce plan vise le développement des secteurs agricole, industriel, environnemental, le développement des infrastructures publiques, de l’éducation, de la sécurité et de la bonne gouvernance. Ce projet sera mis en œuvre sous le financement des partenaires techniques et financiers du Burundi.

Il n’a pas manqué d’indiquer que le Burundi a effectué un pas en avant dans la souveraineté, allusion faite à l’organisation du scrutin référendaire au mois de mai dernier sur fonds propres du gouvernement et les élections de 2020 qui se dérouleront dans un climat de transparence, élections paisibles et apaisées. Le président Nkurunziza a clairement indiqué que le Burundi ne va pas accepter des dons qui vont à l’encontre de la culture et des mœurs du Burundi.

Burundi - Tanzanie - Réfugiés

Une Ong internationale dénonce des pressions de la Tanzanie sur des réfugiés burundais

Nairobi, le 22 août 2018 (Net Press) . Selon la radio du monde, après trois ans de crise politique au Burundi, la Tanzanie est devenue le pays d’Afrique qui abrite la grande majorité des quelque 400 000 réfugiés burundais en exil. Les autres se répartissent entre la République démocratique du Congo (Rdc), le Rwanda et l’Ouganda.

L’ONG International Refugee Rights Initiative (IRRI) dénonce les pressions exercées notamment par le pouvoir tanzanien sur ces réfugiés burundais pour qu’ils s’inscrivent sur les listes de retour vers leur pays d’origine. L’un de ses responsables, Thijs Van Laer, dénonce les restrictions mises en place par les autorités pour limiter l’activité économique, qui s’ajoutent à d’autres mesures.

Burundi - Usa - Justice

L’étau se resserre autour du cou du président américain

Washington, le 22 août 2018 (Net Press) . Le président américain a l’habitude de s’attaquer aux médias de son pays qu’il présente souvent comme des ennemis du peuple. Mais à l’allure des choses, il devient de plus en plus clair que même son propre camp regorge des ennemis du président, sans qu’ils soient des journalistes.

En effet, l’ex-avocat de Donald Trump, Michael Cohen, a plaidé coupable hier pour huit chefs d’inculpation, six pour fraude fiscale et bancaire et deux pour financement illégal de campagne électorale. Pire, il a assuré à la justice avoir violé la loi à la demande du président, une information très embarrassante pour ce républicain qui ne fait qu’essuyer des échecs depuis qu’il est locataire de la maison blanche.

C’est un coup très dur pour le président pour plusieurs raisons. D’une part, Paul Manafort, ex-directeur de campagne de Donald Trump, a été jugé coupable hier même de fraudes fiscales et bancaires pour huit des 18 chefs d’inculpation qui le visaient. Une autre raison est que le coup vient de la personne même en qui il avait placé toute sa confiance pendant plus de 10 ans, pouvant devenir par conséquent la source des plus importants ennuis du milliardaire président, ce qui pourrait être interprété comme un crime fédéral.

Ce ne sont pas les seuls dossiers où le président rencontre de dures réalités de gestion de la chose publique. L’on se souvient des échecs rencontrés sur l’immigration, avec des enfants séparés de leurs familles, les mesures visant l’interdiction d’entrée aux Etats-Unis de six pas musulmans, l’Obamacare, etc.

En effet, Michael Cohen a affirmé avoir versé 130.000 et 150.000 dollars à deux femmes pour acheter leur silence sur des liaisons avec Donald Trump à la demande de celui-ci et dans l’intention d’influencer les élections. Une déclaration qui sous-entend que le président a commis un délit, un crime fédéral.

Michael Avenatti, l’avocat de Stormy Daniels, l’une de ces deux femmes, souligne la responsabilité de Donald Trump dans ce dossier. « Le président avait déclaré à bord d’Air Force One qu’il ignorait tout du paiement de ces 130 000 dollars, mais nous savons désormais la vérité grâce à Michael Cohen et nous pouvons affirmer que le président des Etats-Unis a menti au peuple américain alors qu’il se trouvait à bord de l’avion du peuple. »

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi