Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Droits de l’Homme11 mars 2019
|Des activistes des droits de l’homme dressent un bilan de la semaine dernière

Burundi - Sécurité9 mars 2019
|Une journée internationale pas tendre pour les membres du Cnl

Burundi - Sécurité8 mars 2019
|Des maisons s’effondrent suite à un ravin au sud de la capitale économique

Burundi - Sécurité7 mars 2019
|Vers la fin du feuilleton des 600 militaires burundais restés en Somalie

Burundi - Sécurité6 mars 2019
|Une attaque armée fait une personne blessée dans la capitale politique

Burundi - Sécurité5 mars 2019
| Deux corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité4 mars 2019
|Un policier tire à bout portant faisant trois morts dans un bistrot de Gatumba

Burundi - Sécurité 2 mars 2019
|Encore des nouveaux corps sans vie signalés sur le lac Rweru

Burundi - Sécurité Routière1er mars 2019
|Un élève tué lors d’un accident de roulage !

Burundi - Somalie - Sécurité28 février 2019
|Des militaires burundais en Somalie entre le marteau et l’enclume

Burundi - Sécurité27 février 2019
|Un cadre de l’Etat arrêté par le service national des renseignements

Burundi - Sécurité26 février 2019
|Un sexagénaire tué dans le Sud Est du pays

Burundi - Sécurité 25 février 2019
|Cinq personnes sans vie repêchées flottant sur le lac Rweru

Burundi – Sécurité 23 février 2019
|La police de Kayanza lance un cri d’alarme !

Burundi - Sécurité22 février 2019
|Des policiers appréhendés pour torture d’un homme d’âge avancé

Burundi - Sécurité21 février 2019
|Un père tue son fils dans une bagarre

Burundi - Sécurité 20 février 2019
|Deux membres du parti Cnl interpellés en province de Makamba

Burundi - Sécurité 19 février 2019
|Un quadragénaire tué à la machette en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité18 février 2019
|Des armes saisies ce weekend par la police

Burundi - Sécurité16 février 2019
|Quand des policiers deviennent sources d’insécurité !

Burundi - Sécurité15 février 2019
|Un homme passe de vie à trépas dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité 14 février 2019
|Une attaque à main armée en zone Ngagara !

Burundi - Sécurité 13 février 2019
|Le ministère de la sécurité publique dresse un bilan des accidents de roulage !

Burundi - Tanzanie –Sécurité 12 février 2019
| Quand les mineurs du sud du pays sont vendus aux enchères en Tanzanie !

Burundi - Sécurité11 février 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans plusieurs coins du pays

Archives

 

 

 



Burundi - Santé

Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

12 novembre 2018

Du 12 au 18 novembre 2018, l’Organisation mondiale de la Santé se joindra au reste de la communauté internationale pour célébrer la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques. Le thème retenu pour cette année est « Demandez conseil à un professionnel de santé qualifié avant de prendre des antibiotiques ». L’OMS a intégré des sous-thèmes cette fois-ci afin de faire valoir l’immense travail actuellement entrepris pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens, et qui révèlent le lien entre les antibiotiques, les humains, les animaux et l’environnement.

La résistance aux antibiotiques représente une menace pour notre santé future.

Lorsque les antibiotiques sont mal utilisés, la sécurité sanitaire mondiale est mise en péril. Considérés comme des produits miraculeux capables de sauver des vies, les antibiotiques commencent à perdre leur efficacité contre les infections résistantes qui peuvent affecter n’importe qui, à n’importe quel âge et dans n’importe quel pays. La résistance aux antibiotiques survient lorsque les bactéries (et non les êtres humains ou les animaux) deviennent résistantes aux principes actifs des médicaments. Les bactéries résistantes aux antibiotiques peuvent alors infecter l’homme et l’animal. Elles rendent des infections telles que la pneumonie, la tuberculose et la gonorrhée plus difficiles à soigner. Les raisons de l’augmentation de la résistance aux antibiotiques comprennent : la prescription excessive par les professionnels de la santé, un mauvais usage par les patients – par exemple quand ils ne suivent pas les conseils reçus des professionnels de la santé –, un usage excessif dans l’agriculture, un contrôle inadéquat des infections, mais également l’absence de nouveaux antibiotiques. Nous pouvons contribuer à prévenir la résistance aux antibiotiques en demandant conseil à un professionnel de la santé avant de prendre des antibiotiques. Les antibiotiques sont une ressource précieuse.

Les laboratoires et les chercheurs ont un rôle essentiel à jouer dans l’identification des bactéries résistantes et dans la présentation de la situation générale afin que le monde puisse prendre les mesures qui s’imposent.

L’Afrique ne dispose pas de données suffisantes sur la portée et l’ampleur de la résistance aux antibiotiques. Cependant, nous savons que la résistance aux antibiotiques augmente parce que les bactéries courantes responsables des infections urinaires, de la diarrhée et des infections des plaies deviennent résistantes aux antibiotiques disponibles qui sont régulièrement prescrits. Les laboratoires peuvent contribuer à la prévention de la résistance aux antibiotiques en rassemblant des données probantes sur la résistance chez les bactéries à l’échelle continentale, et en utilisant ces informations pour orienter les efforts déployés sur le plan national et régional pour comprendre le mode de propagation des bactéries et où elles présentent de plus grands risques.

Les hôpitaux et les centres de santé peuvent contribuer à la prévention des infections en adoptant des pratiques d’hygiène et d’assainissement rigoureuses.

Les infections se propagent lorsque les mesures d’assainissement, d’hygiène et de lutte contre les infections ne sont pas respectées. Les professionnels de la santé devraient toujours appliquer les bonnes pratiques de prévention et de contrôle des infections et ne prescrire et fournir des antibiotiques que quand ils sont vraiment nécessaires. Les professionnels de la santé devraient parler à leurs patients du bon usage des antibiotiques et leur apprendre à éviter les infections courantes. Tous les hôpitaux et les centres de santé communautaires devraient s’efforcer de limiter la propagation des infections en adoptant les meilleures pratiques d’hygiène et d’assainissement possibles.

Les antibiotiques doivent être utilisés judicieusement chez les humains et les animaux qui en ont vraiment besoin.

Les patients ne devraient utiliser des antibiotiques que s’ils sont prescrits par un professionnel de la santé qualifié, et ne jamais partager leurs antibiotiques avec leur entourage. Les agriculteurs et les producteurs d’aliments peuvent contribuer à la prévention de la résistance aux antibiotiques en donnant des antibiotiques aux animaux uniquement pour contrôler ou traiter les maladies infectieuses, et en éliminant progressivement l’usage systématique des antibiotiques comme facteurs de croissance. Il est essentiel de veiller à ce que les patients et les animaux utilisent des antibiotiques uniquement lorsqu’ils en ont vraiment besoin afin que ces produits demeurent efficaces le plus longtemps possible.

Des investissements sont nécessaires pour bâtir un monde dans lequel les médicaments seront employés de manière judicieuse, sure et efficace.

La recherche et le développement restent la pierre angulaire de la mise au point de nouveaux antibiotiques efficaces capables de sauver des vies. Cependant, depuis les années 1980, très peu de nouveaux antibiotiques ont été produits. Il est urgent d’encourager les partenariats public-privé à investir dans de nouveaux médicaments, vaccins et outils de diagnostic pour favoriser le développement de nouveaux antibiotiques et traitements. Les gouvernements, les organismes de financement et le secteur privé doivent investir et œuvrer de concert pour garantir des médicaments sûrs et efficaces pour les générations à venir.

Le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique a fait de la lutte contre la résistance aux antibiotiques une priorité sanitaire majeure et travaille avec les pays pour élaborer et mettre en œuvre des plans d’action visant à combattre la résistance aux antibiotiques et produire des données fiables pour l’action. L’OMS prête assistance aux pays pour qu’ils puissent renforcer leurs systèmes de santé par des réglementations et des politiques plus rigoureuses visant à promouvoir le bon usage d’antibiotiques de qualité.

L’usage excessif ou inapproprié des antibiotiques nous met tous en danger.C’est pourquoi je conseille à tout le monde de demander conseil à un professionnel de santé qualifié avant de prendre des antibiotiques.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte