Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Droits de l’Homme11 mars 2019
|Des activistes des droits de l’homme dressent un bilan de la semaine dernière

Burundi - Sécurité9 mars 2019
|Une journée internationale pas tendre pour les membres du Cnl

Burundi - Sécurité8 mars 2019
|Des maisons s’effondrent suite à un ravin au sud de la capitale économique

Burundi - Sécurité7 mars 2019
|Vers la fin du feuilleton des 600 militaires burundais restés en Somalie

Burundi - Sécurité6 mars 2019
|Une attaque armée fait une personne blessée dans la capitale politique

Burundi - Sécurité5 mars 2019
| Deux corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité4 mars 2019
|Un policier tire à bout portant faisant trois morts dans un bistrot de Gatumba

Burundi - Sécurité 2 mars 2019
|Encore des nouveaux corps sans vie signalés sur le lac Rweru

Burundi - Sécurité Routière1er mars 2019
|Un élève tué lors d’un accident de roulage !

Burundi - Somalie - Sécurité28 février 2019
|Des militaires burundais en Somalie entre le marteau et l’enclume

Burundi - Sécurité27 février 2019
|Un cadre de l’Etat arrêté par le service national des renseignements

Burundi - Sécurité26 février 2019
|Un sexagénaire tué dans le Sud Est du pays

Burundi - Sécurité 25 février 2019
|Cinq personnes sans vie repêchées flottant sur le lac Rweru

Burundi – Sécurité 23 février 2019
|La police de Kayanza lance un cri d’alarme !

Burundi - Sécurité22 février 2019
|Des policiers appréhendés pour torture d’un homme d’âge avancé

Burundi - Sécurité21 février 2019
|Un père tue son fils dans une bagarre

Burundi - Sécurité 20 février 2019
|Deux membres du parti Cnl interpellés en province de Makamba

Burundi - Sécurité 19 février 2019
|Un quadragénaire tué à la machette en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité18 février 2019
|Des armes saisies ce weekend par la police

Burundi - Sécurité16 février 2019
|Quand des policiers deviennent sources d’insécurité !

Burundi - Sécurité15 février 2019
|Un homme passe de vie à trépas dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité 14 février 2019
|Une attaque à main armée en zone Ngagara !

Burundi - Sécurité 13 février 2019
|Le ministère de la sécurité publique dresse un bilan des accidents de roulage !

Burundi - Tanzanie –Sécurité 12 février 2019
| Quand les mineurs du sud du pays sont vendus aux enchères en Tanzanie !

Burundi - Sécurité11 février 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans plusieurs coins du pays

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une fête de l’Unité nationale peu tendre pour les conducteurs de taxis-vélos

6 février 2019

Bujumbura, le 6 février 2019 (Net Press) . Ce 5 février 2019, un policier a tiré à bout portant sur un conducteur de taxi-vélo dans la zone Rohero, devant le bureau de cette entité administrative, situé dans les bâtiments de l’ancien bistrot de la mairie de Bujumbura connu sous le nom de Maximin. Les informations concordantes indiquent que cet homme a trouvé la mort sur le champ.

Ce policier a failli se faire lyncher par les collègues du disparu qui trouvent qu’ils en ont marre d’être rançonnés par des policiers à concurrence de 2.000 Fbu pour accéder à des zones du centre-ville, même celles qui ne sont pas interdites. Ils estiment que leur collègue est victime de ce système mis en place par les flics, se sont plaints les conducteurs furieux, car il a refusé de donner l’argent. Selon des témoignages sur place, le policier a tenté de lui arracher son vélo et la victime a résisté, ce qui a poussé le premier à tirer sur le conducteur de taxis-vélo.

Comme si la mort ne suffisait pas, trois autres conducteurs de taxis-vélo ont été arrêtés par la police juste après cet incident. Ils ont été accusés de jeter des projectiles à l’endroit des policiers. Le policier - assassin a été gardé pendant un moment au bureau de la zone de Rohero avant d’être embarqué après vers une destination inconnue, de même que les trois conducteurs de taxis vélos.

Une ambulance de la police de la protection civile a évacué la dépouille mortelle de la victime. L’on saura que les mêmes policiers ont refusé à plusieurs journalistes de prendre des photos de la scène macabre, un refus que les mêmes professionnels des médias et les autres populations qui étaient sur place ont contourné car quelques minutes après, les images circulaient sur les réseaux sociaux.

Burundi - Sécurité

Les ex-Fab de Makamba inquiétés par des fouilles-perquisition en cascade !

Makamba, le 6 février 2019 (Net Press) . Les ex-militaires de l’armée burundaise en retraite en province de Makamba, qui ont recueilli l’anonymat, indiquent qu’ils sont toujours sujets à des fouilles-perquisition dans leurs familles, une pratique de la jeunesse du parti au pouvoir, Imbonerakure, de mèche avec la police et le service national des renseignements de cette contrée administrative.

Selon ces ex-Fab, ils sont accusés de tenir des armes et de cacher les éléments rebelles dans leur ménages. Ils révèlent que dans l’après-midi de ce lundi 4 février, vers 15 heures, des fouilles-perquisition ont été opérées dans les ménages du nommé Kananiye, d’Emmanuel Nkunzimana et de Budogonya, tous des retraités ex-Fab du chef-lieu de la commune de Kayogoro. Selon des témoins sur place, la fouille a été supervisée par Blaise Ngomirakiza, le responsable du service national des renseignements en province de Makamba, appuyé par des Imbonerakure (jeunesse affiliée au Cndd-Fdd) .

Les mêmes sources précisent que les portes de la maison de Kananiye, qui serait le plus recherché, ont été défoncées. Personne n’était à la maison au moment des faits. Emmanuel Nkunzimana a été embarqué par le chef du Snr après que des effets militaires eurent été retrouvés chez lui. Les objets trouvés seraient constitués de deux couvertures militaires et d’une gourde.

Le troisième militaire à la retraite a été libéré après qu’aucun objet suspect n’eut été découvert chez lui. Les voisins de ces ex-Fab disent avoir été terrorisés par une présence imposante des Imbonerakure qui ont envahi leurs domiciles avant d’accéder aux ménages de ces retraités. Ils demandent aux autorités administratives d’écarter des civils dans des activités réservées exclusivement aux forces de sécurité. Emmanuel Nkunzimana serait actuellement détenu au cachot du commissariat communal de police à Makamba depuis hier vers 19 heures. Sa famille demande que sa sécurité soit assurée.

Burundi - Sécurité - Justice

Emprisonné avec ses vaches pour manque d’amende

Makamba, le 6 février 2019 (Net Press). Un éleveur de vaches originaire du Sud du pays, dans la commune de Vugizo de la province de Makamba, est détenu pour avoir manqué d’argent pour payer une amende destinée à libérer son troupeau. Isidore Nikobimeze est incarcéré depuis le 2 février au cachot du commissariat communal de la police à Makamba.

Cet homme originaire de la colline Gikuzi a été interpellé avec plusieurs autres personnes de son voisinage lorsqu’ils poursuivaient leurs troupeaux saisis par des Imbonerakure accompagnés par une autorité policière. Ces jeunes du Cndd-Fdd ont surpris des vaches en train de brouter dans un domaine et ont alerté le commissaire de police local.

Ce dernier a décidé de conduire ces vaches au commissariat de police à plus de 30km de l’endroit. Il a ordonné que la libération de ce troupeau soit sanctionnée par une amende de 100.000 francs burundais par vache, une somme jugée exorbitante pour de petits éleveurs, se sont lamentés les habitants de la place.

Burundi - Administration

Changement à la tête de la police nationale du Burundi

Gitega, le 6 février 2019 (Net Press) . Nous l’apprenons à l’instant même, le sénat burundais vient d’adopter à l’unanimité les noms des hauts gradés de la police aux postes d’inspecteur général de la police et d’inspecteur général adjoint, à savoir le commissaire de police principal Melchiade Ruceke et le commissaire de police principal Christophe Manirambona, tels que proposés par le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza.

Le premier, d’ethnie tutsi, vient de remplacer le commissaire de police principal André Ndayambaje, lui aussi tutsi. Quant à son adjoint, Christophe Manirambona, Hutu, est connu sous le sobriquet de Wakenya, il remplace également un Hutu, Godefroid Bizimana, cité dans plusieurs dossiers louches et sous sanctions de l’Union européenne et des Etats-Unis.

Burundi - Société

Les natifs de la province de Gitega rendent visite au président Nkurunziza

Gitega, le 6 février 2019 (Net Press) . Les natifs de la province de Gitega ont rendu une visite de courtoisie au président de la République, Pierre Nkurunziza, ce mardi le 5 février 2019 à son palais situé au centre-ville de Gitega.

En file indienne, ils étaient munis des produits alimentaires ainsi que 11 vaches embarquées dans un camion de type Fuso. Cet effectif de génisses correspond aux communes qui composent cette circonscription administrative. Pour les "Gitegiens", c’est un signe de remerciement au numéro un du pays pour s’être combattu becs et ongles pour la relocalisation de la capitale politique de Bujumbura a Gitega.

Cette pratique est différemment interprétée dans les milieux des classes politiques de ce pays. Les membres de l’opposition trouvent que c’est une façon de déposséder les populations dont la pauvreté est à son point extrême. Certaines populations, aussi bien de Gitega que d’ailleurs déclarent que ces offrandes devraient être acheminées aux habitants de Kirundo qui meurent de faim.

Cependant, en matière politique, tous les coups sont permis. Le gouverneur de la province de Kirundo a affirmé sans rire que son entité administrative ne connaît pas de famine au moment où il n’y a pas une semaine, de mèche avec le ministre ayant les droits de la personne dans ses attributions, ils avaient lancé un véritable SOS pour les populations de cette province qui meurent de faim.

Burundi - Angola - Rdc - Coopération

La première sortie du président congolais chez des voisins immédiats

Luanda, le 6 février 2019 (Net Press) . Ce pourrait être un choix stratégique pour le nouveau président congolais Félix Tshisekedi de se rendre tout d’abord en Angola. En effet, le grand voisin angolais est une des puissances en Afrique australe et centrale qui pourrait aider la République démocratique du Congo à se stabiliser dans la sous-région.

L’on saura que l’Angola faisait partie des pays qui avaient émis des doutes sur les résultats des dernières élections de décembre 2018. Il avait même demandé que la proclamation des résultats soit suspendue, ce qui avait fâché Kinshasa, d’où l’absence d’invitation aux cérémonies d’investiture le 24 janvier 2019.

Mais le pragmatisme politique impose au nouvel homme fort de Kinshasa de s’approcher de ce voisin, ce qu’il a fait hier, tentant par la même occasion de justifier la régularité des urnes dans son pays. Dans ces conditions, ce pays serait soutenu, au cas où les autorités de Luanda seraient convaincues, à faire face aux turbulences de l’Est de ce pays.

Quant au Kenya qui a été le deuxième pays visité, il est le seul de la sous-région qui a été représenté au plus haut niveau dans ces cérémonies d’investiture. En plus, dans la délégation kenyane, il y avait également Raila Odinga, l’opposant au régime d’Uhuru Kenyatta avant que les deux hommes ne passent à une réconciliation historique. C’était donc une occasion d’aller dire merci à ces deux hommes.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte