Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité1er mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran au Nord Ouest du pays

Burundi - Sécurité - Médias30 avril 2019
|Un journaliste brièvement arrêté par la police

Burundi - Sécurité 29 avril 2019
|Une personne tuée et pendue sur un arbre en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité27 avril 2019
|Le ravin du Sud de la capitale secoue les populations de la place

Burundi - Sécurité26 avril 2019
|Découverte d’un corps sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité25 avril 2019
|La commune de Gihanga instaure un couvre-feu

Burundi - Sécurité24 avril 2019
|Des cadavres découverts ici et là dans la capitale politique

Burundi – Sécurité23 avril 2019
|Nuit cauchemardesque à Gihanga

Burundi - Mauritanie - Sécurité Routière22 avril 2019
|L’ancien président Buyoya légèrement blessé dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité20 avril 2019
|Un pasteur de l’église de Pentecôte de Bujumbura échappe à une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité19 avril 2019
|Assassinat d’un homme dans la commune de Mpanda

Burundi - Sécurité18 avril 2019
|Une personne tuée à Kanyosha

Burundi - Sécurité17 avril 2019
|Deux hommes arrêtés pour détention illégale d’armes au Sud du pays

Burundi - Sécurité16 avril 2019
|Deux personnes tuées en province de Cibitoke !

Burundi - Sécurité 15 avril 2019
|Un corps sans vie découvert tout près du siège de la banque Bancobu

Burundi - Sécurité13 avril 2019
|Un corps sans vie retrouvé au Sud du pays

Burundi - Sécurité12 avril 2019
|Qu’est-ce qui s’est passé exactement dans la zone de Ngagara ?

Burundi - Sécurité11 avril 2019
|Irruption des hommes armés dans les alentours de la forêt Kibira

Burundi - Sécurité10 avril 2019
|Des fusils et plusieurs munitions découverts au domicile d’un ex-agent du Snr

Burundi - Sécurité9 avril 2019
|Le banditisme augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité8 avril 2019
|Attaque armée contre une position policière à Gihanga

Burundi - Sécurité6 avril 2019
|Découverte de deux corps sans vie au Sud du pays

Burundi - Rwanda - Sécurité5 avril 2019
|Un lieutenant burundais disparu dans la ville de Kigali

Burundi - Sécurité4 avril 2019
|Deux morts dans un démêlé avec la police à Kirundo

Burundi - Somalie - Sécurité3 avril 2019
|Plus criminels que les Somaliens n’existe pas

Archives

 

 

 



Burundi - Somalie - Sécurité

Plus criminels que les Somaliens n’existe pas

3 avril 2019

Mogadiscio, le 3 avril 2019 (Net Press) . Si la rédaction a choisi ce titre, ce n’était pas pour globaliser, mais les faits rapportés de ce pays sont troublants. En effet, l’on nous a toujours fait comprendre que les El Shabab sont des terroristes, ce qui est vrai, mais il n’y a pas qu’eux au regard de ce qui vient de se passer.

Un militaire burundais du secteur V du contingent burundais faisant partie de ceux qui doivent rentrer est allé faire réparer son poste de radio chez un civil. La radio a été bien réparée à la satisfaction de ce propriétaire. Hier, il s’est rendu à Mogadiscio où il devait prendre son avion le ramenant à Bujumbura.

Arrivé à l’aéroport, les services de détective ont pu localiser une bombe qui était installée dans la même radio. Les services de police ont pu désamorcer cet engin sans faire de dégâts, mais le militaire a été gardé sur place pour des raisons d’enquête. Elle devrait exploser quand l’avion a déjà pris l’air, ce qui allait bousiller la vie de 200 militaires et de l’équipage allait en une fraction de seconde.

Du côté des activistes des droits de l’homme ont dressé un bilan mensuel de mars 2019 et trouvent qu’au moins 34 personnes ont été tuées au moment où 3 autres ont été enlevées et/ou portées disparues. Ils mentionnent que 27 personnes ont été torturées, 185 arrêtées arbitrairement tandis que 9 autres ont été victimes de violences basées sur le genre.

Parmi les victimes enregistrées, figurent 6 femmes tuées, 2 mineurs tués, 2 femmes torturées, 4 femmes et 11 mineurs arrêtés. Des contributions forcées liées aux élections de 2020, aux constructions d’un stade et d’une permanence du parti Cndd-Fdd ont été observées dans le pays. Des explosions de grenades et des actes d’intimidations ont été rapportés dans différents coins du pays au cours de cette période.

Burundi - Confessions Religieuses - Justice

Un pasteur dans les quatre murs de la prison centrale de Mpimba !

Bujumbura, le 3 avril 2019 (Net Press) . Le pasteur Kayihura Njobeko, connu sous le sobriquet de Modeste, un prélat de l’église Faith Practice Miracles Ministries, résidant à l’hôtel source du Nil, a été arrêté hier vers 18h45’ en plein centre-ville de Bujumbura.

D’après nos sources, le pasteur Kayihura Njobeko Modeste, d’origine rwandaise, était venu au Burundi à la veille des élections de 2015 et il était accusé de faire de l’escroquerie en ligne. En effet, il se présentait comme un commissionnaire des grands décideurs du Burundi et empochait des sommes colossales en promettant l’attribution des marchés publics et postes juteux .

Sur les ondes de la Radio BujaFm, ce prélat a demandé des dîmes sur les primes accordées aux joueurs de l’équipe nationale Intamba Mu Rugamba équivalant à 3.000.000 Fbu par joueur. Il leur avait mis en garde que si les joueurs des Intamba refusent, ils seront éliminés dès le premier tour de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations).

Nombreux témoins affirment que Pasteur Kayihura Njobeko Modeste a toujours été inquiété par la justice dans des affaires d’escroquerie et était le locataire quasi permanent de la maison de détention de Mpimba.

Le pasteur Kayihura, au cours de sa prédication à l’hôtel du Nil, aurait dit à ses fidèles que plusieurs haut gradés de la République, y compris ceux de la fédération du football du Burundi, auraient proféré des menaces à son encontre et lui auraient demandé de revenir sur ses propos.

Burundi - Education

Les trois filles récemment libérées chassées définitivement de l’école

Kirundo, le 3 avril 2019 (Net Press) . Les trois filles, Bélyse, Eliane et Micheline, qui avaient été accusées de gribouiller la photo du président de la République et qui avaient fait la prison pour femmes dans la province de Ngozi, ont été définitivement chassées de leur école fondamentale de Kamuri, sur décision de la direction.

Outre que ces filles ont été renvoyées à l’école qu’elles fréquentaient, elles n’ont plus le droit d’étudier au Burundi. Les défenseurs des droits de l’homme, ceux-là même qui avaient crié pour que ces enfants soient relâchées, trouvent qu’il s’agit d’une violation grave des droits de ces enfants car leur place est à l’école.

Le phénomène de gribouillage refont par ailleurs surface dans la province de Bururi. En effet, deux élèves de l’école fondamentale de Rutovu sont accusés par le directeur de cette école, Alexis Ngendakumana, de gribouillage de la photo du chef de l’Etat Pierre. Ils ont été interpellés ce mardi 2 avril puis emprisonnés au cachot de la police de Rutovu.

Des sources sur place font savoir que des mobiles à caractère politique pourraient être derrière l’emprisonnement de ces deux élèves car selon nos sources, ces derniers seraient membres du parti congrès national pour la liberté (Cnl). Leurs familles ainsi que leurs camarades de classe demandent leur libération sans conditions.

Burundi - Usa - Média

Le gouvernement américain demande l’annulation des sanctions contre VOA et BBC

Washington, le 3 avril 2019 (Net Press). Le pays de Donald Trump vient de demander au gouvernement de Gitega d’annuler les sanctions prises à l’endroit des radios américaine et britannique, VOA et BBC. Le département d’Etat souhaite que les journalistes de ces radios reprennent leurs activités avant les élections de 2020.

Pour les Etats-Unis, cette décision de Gitega vient violer l’article 31 de la constitution du Burundi ainsi que les droits de l’homme, d’où une demande formelle au gouvernement du Burundi de revoir sa position. Il demande enfin que les journalistes travaillent en toute indépendance, sans menace aucune.

Une demande similaire émane également de l’observatoire burundais de lutte contre la corruption et les malversations économiques, Olucome. Dans son communiqué de ce 3 avril, cet observatoire demande la levée des mesures sévères prises à l’encontre des deux radios susmentionnées.

Pour l’Olucome, dans un contexte général de restriction du droit à l’information crédible, il est presqu’impossible de lutter contre le fléau de corruption et les infractions connexes. Il déplore le fait que ces décisions interviennent au moment où depuis 2015, trois radios et une télévision ne sont plus autorisées à travailler au Burundi.

Burundi - Commerce

Le locataire de la station Interpetrol de Cibitoke attrapé les mains dans le sac

Cibitoke, le 3 avril 2019 (Net Press) . Des policiers en patrouille hier soir vers 22 heures ont perçu le locataire d’une station d’essence dans la province de Cibitoke, 7ème transversale, qui vidait les puits de sa station pour vendre ce produit frauduleusement. Il avait déjà pris une quantité équivalant à 200 litres quand il a été attrapé les mains dans le sac.

Le responsable de la police dans cette province, Beaufort Ndoreraho, a déjà parlé du cas avec le gouverneur et ils ont décidé de lui exiger de l’amende dont le montant n’a pas été révélé à la presse. Une autre sanction, elle plus lourde prise par la société Interpetrol, est que la permission de vendre le carburant lui sera retiré.

Burundi - Rdc - Sécurité

L’étau se resserre autour des rebelles Burundais du General Nzabampema

Uvira le 3 avril 2019 (Net Press) . Des sources concordantes de l’autre rive du lac Tanganyika, l’armée congolaise, dans la matinée de ce mardi 2 avril, a lancé une offensive de grande envergure contre les rebelles burundais fidèles au Général Aloys Nzabampema.

Selon toujours la même source, cette attaque dirigée par le colonel Zaire de la Fardc accrédité dans les montagnes de Ruhuha, a eu lieu dans les hauts plateaux d’Uvira. Des crépitements d’armes lourdes ont été entendus dans les localités de Magunda, de Kakuku et de Maheta où sont installés les rebelles des Fnl.

D’après l’entourage du Général AloysNzabampema, cet assaut de l’armée congolaise est commandité par le gouvernement burundais . L’on saura que depuis l’accession au pouvoir du président Felix Tchisekedi, Kinshasa est toujours à la traque des rebelles burundais et rwandais localisés à l’Est de la République démocratique du Congo

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte