Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi-Sécurité 26 mai 2020
|Des coups de feu entendus ce matin en zone de Cibitoke

Burundi - Sécurité25 mai 2020
|Les violences se poursuivent dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité23 mai 2020
|Un homme retrouvé mort dans la province de Cibitoke

Burundi - Politique - Opinion22 mai 2020
|Vers une victoire écrasante du Cndd-Fdd ?

Burundi - Politique21 mai 2020
|Après les élections, l’heure est aux rumeurs ...

Burundi - Elections20 mai 2020
|Spécial triples élections au Burundi

Burundi - Sécurité19 mai 2020
|Deux personnes tuées dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité18 mai 2020
|Une explosion de grenade fait deux blessés dans la zone de Bwiza

Burundi - Politique - Sécurité16 mai 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" en viennent aux mains dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité15 mai 2020
|Un Congolais tabassé par des policiers pour le simple fait qu’il est Congolais

Burundi – Sécurité14 mai 2020
|Enlèvement suivi de l’assassinat d’un homme d’affaires burundais.

Burundi - Sécurité13 mai 2020
|Quand un policier est tabassé et hué par des conducteurs de taxis-vélos

Burundi - Sécurité12 mai 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Bwiza ce matin

Burundi-Sécurité 11 mai 2020
|Deux personnes tuées et d’autres blessées lors d’une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité9 mai 2020
|Un militaire burundais trouve la mort dans le lac Rweru

Burundi - Sécurité8 mai 2020
|La population de Ngozi découvre quatre corps sans vie dans une rivière

Burundi – Sécurité7 mai 2020
|Détention abusive des membres du Cnl à Gitega

Burundi - Sécurité 6 mai 2020
|Une personne tuée en zone Kinindo

Burundi - Sécurité - Politique5 mai 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" en viennent aux mains ici et là dans le pays

Burundi - Droits de l’Homme4 mai 2020
|Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Burundi - Rd Congo - Sécurité2 mai 2020
|Les militaires burundais ont 48 heures pour quitter la Rdc

Burundi - Sécurité1er mai 2020
|Une mort mystérieuse de trois personnes d’une même famille au Nord du pays

Burundi - Sécurité30 avril 2020
|Dix Congolaises arrêtées lors d’une fouille-perquisition en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 29 avril 2020
|Le parti Cnl dans le collimateur de la police nationale

Burundi - Politique - Sécurité28 avril 2020
|La Ceni rencontre les forces de défense et de sécurité

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Découverte de deux corps sans vie au Sud du pays

6 avril 2019

Bururi, le 6 avril 2019 (Net Press) . Deux corps sans vie et en extrême décomposition ont été trouvés sur la colline Kibimbi dans l’après-midi de ce 4 avril. Les volontaires de la Croix Rouge dans cette province méridionale ont été priés par l’administration de désinfecter l’endroit où ces corps ont été découverts et de les inhumer ce 5 avril à 14 heures.

Selon des habitants de la localité, au mois de mars de cette année, des personnes armées ont été aperçues dans les environs de cette chaîne de montagne Kibimbi, ce que l’administration avait pris comme des rumeurs. Ils s’inscrivent en faux contre l’inhumation de ces dépouilles dans la précipitation, sans identification.

De leur côté, les sources proches du parquet de la République à Bururi indiquent qu’elles n’ont pas été au courant de la découverte de ces cadavres et de leur enterrement, un argument qui est loin de convaincre les habitants de cette localité.

Burundi - Tanzanie - Sécurité

"Vingt quatre criminels en provenance du Burundi tués", dixit la police tanzanienne

Kigoma, le 6 avril 2019 (Net Press) . Ce sont des propos du commandant de la police à Kigoma. Ces hommes ont été tués lors des opérations de recherche des personnes armées dans les forêts de cette région dont l’emplacement est à la frontière avec le Burundi. Chez les réfugiés de cette région, c’est l’inquiétude qui ne fait que se propager.

Selon le bilan rendu public par le commandant de la police ce mercredi 3 avril, il y a eu des affrontements entre la police et ces criminels dans plusieurs endroits de cette région. Il affirme que la police a saisi 14 fusils de type AK47, 3 pistolets et 350 munitions. Au cours de cette opération, la police locale affirme que deux policiers ont été blessés, selon Martin Otiengo.

Il affirme sans détours que ces criminels viennent du Burundi, un pays voisin qui est instable politiquement. Il déplore que ces Burundais ont entrepris de déstabiliser la Tanzanie, lâchant que trop c’est trop. C’est ainsi que des opérations de grande envergure ont été menées contre ces personnes, d’après toujours cette autorité policière car pour lui, la Tanzanie ne peut pas être déstabilisée par qui que ce soit.

Il indique que les hommes armés et les criminels n’ont pas de place dans ce pays avant d’affirmer que ces personnes rencontrées dans cette forêt parlaient le kirundi. Pour rappel, la région de Kigoma héberge trois camps de réfugiés burundais qui sont Nduta, Mtendeli et Nyarugusu. Les réfugiés burundais de cette entité administrative demandent à la Tanzanie de dissocier les réfugiés des criminels.

Une certaine opinion se pose la question de voir la Tanzanie vouloir rapatrier de force les Burundais au moment où, même un responsable de la police a reconnu que le Burundi est un pays politiquement instable. Est-ce une façon de contrarier ses supérieurs hiérarchiques ? Le pays de Julius Nyerere devrait réfléchir à plusieurs reprises avant d’agir.

Burundi - Politique

Cyprien Ntaryamira, 25 ans après

Bujumbura, le 6 avril 2019 (Net Press) . C’est ce 6 avril 2019 que les Burundais ont commémoré le 25ème anniversaire de la mort de l’ancien président de la République Cyprien Ntaryamira, le 6 avril 1994, dans le ciel de Kigali. Il était à bord du Falcon 50 rwandais en compagnie de son homologue Juvénal Habyalimana du Rwanda.

Il venait de passer deux mois seulement à la tête du pays et malgré les turbulences de l’histoire ou les caprices des hommes, il est quasi impossible de dégager le bilan de Cyprien Ntaryamira. Cependant, on se rappelle de lui pour ses appels à la discipline dans tous les domaines le jour de son investiture, le 5 février 1994.

Mais s’il faut présenter ethniquement les choses en ce moment, les Hutu étaient beaucoup plus déçus et affectés par la mort du président rwandais à l’époque. Les plus modérés ne voulaient pas s’expliquer sur cette préférence mais plus tard, l’on saura que Juvénal Habyalimana était perçu comme le protecteur de la démocratie naissante au Burundi.

Ce qui est curieux jusqu’à présent, c’est qu’aucun président de la République, de Sylvestre Ntibantunganya à Pierre Nkurunziza, en passant par Pierre Buyoya et Domitien Ndayizeye, n’a osé demander les circonstances de la mort de Cyprien Ntaryamira, une perte sèche pour les archives familiales mais également nationales.

Ce président très jeune est mort à l’âge de 39 ans. Il était en compagnie également de ses deux ministres, Bernard Ciza et Cyriaque Simbizi, qui ont également trouvé la mort avec lui au Rwanda. Selon des experts en aviation, le Falcon burundais était en parfait état de voler, d’où l’on n’a pas beaucoup compris pourquoi il a abandonné son avion.

Burundi - Diplomatie - Médias

Des réactions contre la fermeture de deux stations internationales ne cessent de tomber

Bruxelles, le 6 avril 2019 (Net Press) . Selon un communiqué rendu public hier, un groupe des partenaires financiers et techniques ont lancé un appel pour le respect des droits internationaux. Ils manifestent leurs inquiétudes face à la décision du gouvernement burundais de suspendre la VOA et de retirer définitivement la licence d’exploitation à la BBC.

Il invite le gouvernement burundais à ouvrir un espace pour des discussions publiques et libres, via les médias. Cela devrait permettre un échange d’informations qui font partie intégrante d’une démocratie solide et inclusive en vue de soutenir les élections crédibles de 2020. Signalons que cette mesure décriée a été prise par le conseil national de la communication en date du 29 mars 2019.

Burundi - Malversations Economiques

Olucome contre le vol des contributions anticonstitutionnelles aux élections de 2020

Bujumbura, le 6 avril 2019 (Net Press) . Pour l’Olucome, le gouvernement devrait cesser de sucer le peuple burundais car plus de 70% de Burundais vivent dans une misère sans nom. Cet observatoire a appris que les contributions anticonstitutionnelles des populations pour les élections de 2020 sont en train d’être volées par des administratifs de la base aux cabinets des gouverneurs.

L’Olucome donne plusieurs exemples dans différentes provinces. C’est le cas de Rumonge, de Muyinga et de Bujumbura rural. Les informations disponibles à cet observatoire attestent qu’il y a des quittances parallèles qui sont utilisées pour opérer un double vol aux populations. L’Olucome n’épargne même pas les responsables aux niveaux supérieurs et ce, dans tout le pays.

D’après ce communiqué, cela n’est pas surprenant car ce n’est pas la première fois que l’argent du contribuable soit volé. Et de rappeler la contribution pour l’effort de guerre, l’appui aux bonnes initiatives, de l’argent tiré de la vente du carburant pour le stock stratégique de carburant, etc.

Pour tout cela, l’Olucome demande au gouvernement de respecter la loi organique des finances publiques, la loi budgétaire, particulièrement la constitution burundaise, en son article 70, alinéa 4, de mettre l’argent prévu pour les élections dans le budget 2019 - 2020 et de punir sévèrement ceux qui ont déjà grignoté cet argent.

Burundi - Droits de l’Homme

L’affaire Germain Rukuki sur la table de l’Onu

Genève, le 6 avril 2019 (Net Press). Les experts du conseil des droits de l’homme de l’Onu demandent la libération pure et simple de Germain Rukuki, détenu pendant près de deux ans et poursuivi pour atteintes à la sureté intérieure du pays. Ils indiquent que son procès a été émaillé des irrégularités.

Pour ces experts, les accusations à son encontre ne sont pas fondées et que son emprisonnement vise à le faire taire pour qu’il cesse de militer pour les droits de l’homme. Ils demandent pour cela au gouvernement du Burundi de prendre le courage en mains et de libérer ce défenseur des droits de l’homme.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.