Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité9 octobre 2019
|Manifestation contre un agent de renseignement

Burundi – Rdc – Sécurité8 octobre 2019
|Deux missionnaires burundaises mortes en Rd Congo

Burundi - Sécurité7 octobre 2019
|Pourquoi des militaires dans les quartiers ?

Burundi – Sécurité5 octobre 2019
|Quand la province de Muyinga reste le mouroir de l’opposition !

Burundi - Sécurité4 octobre 2019
|Décès d’une personne dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité3 octobre 2019
|Un policier sous les verrous dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité2 octobre 2019
|Un cadre du ministère de la jeunesse et sports kidnappé

Burundi – Sécurité1er octobre 2019
|Des militaires burundais seraient en Rd Congo, dixt la population de Buganda

Burundi - Sécurité 30 septembre 2019
|Vital Cirhuza, un étudiant congolais porté disparu !

Burundi - Sécurité - Politique28 septembre 2019
|Les "Cnlois" réclament, ils ne sont pas écoutés

Burundi - Ouganda - Sécurité27 septembre 2019
|Des pluies torrentielles détruisent des maisons au camp de réfugiés de Nakivale

Burundi - Sécurité26 septembre 2019
|Une jeune fille de Mugongomanga hospitalisée se plaint ...

Burundi - Sécurité25 septembre 2019
|L’ambassade de Belgique s’exprime sur un homme décédé devant son entrée

Burundi - Sécurité24 septembre 2019
|Un policier se donne la mort à Bujumbura

Burundi - Sécurité23 septembre 2019
|Un membre du Cnl tué dans la soirée du 21 septembre

Burundi - Sécurité21 septembre 2019
|Un Congolais trouve la mort devant l’ambassade de Belgique à Bujumbura

Burundi - Sécurité20 septembre 2019
|Des crépitements d’armes entendus à la frontière burundo-congolaise

Burundi – Sécurité19 septembre 2019
|Un rapport accablant de l’Onu pour le Burundi

Burundi - Tanzanie - Sécurité 18 septembre 2019
|Des disparitions forcées qui prennent une allure inquiétante au camp de réfugiés de Nduta

Burundi - Sécurité17 septembre 2019
|De jeunes Imbonerakure accusés de rançonner des populations à Bujumbura

Burundi - Somalie - Sécurité16 septembre 2019
|"Une douzaine de soldats burundais de l’Amisom tués dans une embuscade", dixit Rfi

Burundi –Tanzanie –Sécurité14 septembre 2019
|Les polices burundaise et Tanzanienne appréhendent 4 personnes armées

Burundi - Sécurité - Climat13 septembre 2019
|Une commune de la province de Cibitoke frappée par la grêle et les pluies violentes

Burundi - Tanzanie - Justice12 septembre 2019
|Les réfugiés burundais, une préoccupation de "Justice for Burundi"

Burundi - Sécurité11 septembre 2019
|Un homme attaqué aux machettes meurt des suites de ses blessures

Archives

 

 

 



Burundi - Tanzanie - Sécurité

Des réfugiés burundais arrêtés en Tanzanie après une émeute

18 mai 2019

Mtendeli, le 18 mai 2019 (Net Press) . Des réfugiés burundais ont tenté d’empêcher la police de détruire des stands au marché du camp de Mtendeli dans la matinée de ce vendredi 17 mai 2019. A la mi-journée, vers 10h30, heure de Tanzanie, le patron du camp a fait irruption, en compagnie des policiers et des civils qui gardent le camp.

Selon des informations sur place, il avait l’intention de détruire ces stands appartenant aux commerçants burundais. A l’annonce de cette information, les autres réfugiés ont voulu empêcher cette activité. Au moment où deux stands ont été démolis, une bagarre a éclaté entre policiers et réfugiés.

C’est à ce moment que plus de 10 réfugiés burundais ont été arrêtés, accusés d’être meneurs de la subversion. L’on apprend qu’une somme d’argent dont le montant n’est pas connu ainsi que des stocks de riz et de farine qui se trouvaient dans les stands détruits ont été emportés vers une destination inconnue par le chef du camp. Aucun autre stand n’a été détruit.

Burundi - Justice

Le parquet général anti-corruption satisfait de son rendement

Bujumbura, le 18 mai 2019 (Net Press) . Dans un communiqué de presse rendu public ce 18 mai, Pierre Claver Miburo, procureur général près la cour anti-corruption et Elie Manirafasha, président de cette cour, ont indiqué que le parquet général anti-corruption a recouvré en ce premier trimestre un montant de 796.070.698 Fbu.

Ils ont fait savoir que cette juridiction spécialisée a inscrit 43 affaires au rôle, dont 37 affaires et une en flagrance ont été rédigées et prononcées. Par ailleurs, selon toujours ce communiqué, 18 décisions ont été rendues en vue du contrôle de la régularité de la détention préventive, 28 affaires ont été exécutées pour le volet civil et au cours du premier trimestre 2019, le montant recouvré était de 236.594.208.

Ils ont ajouté que 107 dossiers répressifs et d’information ont été ouverts. 76 ont été traités et clôturés, 5 affaires ont été exécutées et de cette manière, il a recouvré 559.476.490, ce qui veut dire que la cour et le parquet ont recouvré un total de 796.070.698 Fbu à la même période.

Contactée par la rédaction, une certaine opinion félicite cette juridiction compte tenu de son rendement mais déplore tout de même le fait qu’elle punit uniquement de petits poissons alors que des personnalités qui jouissent d’un privilège de juridiction soupçonnés d’être corrompus se la coulent douce. Elle demande la mise en place d’une juridiction qui soit en mesure de frapper fort les plus hauts gradés de République et ceux qui sont protégés des décrets présidentiels.

Burundi – Justice

La cour anti corruption se penche sur le cas d’un Australien accusé de trafic d’ivoire

Bujumbura, le 18 mai 2019 (Net Press) . Hong Li, de nationalité australienne d’origine chinoise, a été interpellé par la police ce lundi le 13 mai 2019 en possession d’ivoire. Selon le parquet de cette cour, il a tenté de corrompre les agents aéroportuaires avant d’être intercepté par la police. Cette juridiction spécialisée dans la répression de la corruption et d’autres infractions connexes s’est penché ce samedi 18 mai sur ce dossier avant d’être mis en délibéré.

Selon le substitut du procureur près la cour anti corruption, il y avait deux témoins à charge de ce ressortissant australien, qui ont affirmé qu’il pratique le trafic d’ivoire et qu’il a tenté de corrompre les agents aéroportuaires. D’après ce praticien de loi, le prévenu Hong Li faisait ce commerce de concert avec certains sujets de la capitale économique du pays qui sont actuellement recherchés par la police burundaise et demande la ré-instruction du dossier pour traduire devant la justice ses coaccusés.

Le prévenu Hong Li a plaidé non coupable, d’autant plus qu’il a acheté ces ivoires dans des magasins reconnus avant d’ajouter qu’il fait des navettes entre Bujumbura et son pays depuis deux ans pour des mobiles commerciaux.

Du coté de la défense, Me Eddy Arakaza a avancé que l’audience a été caractérisée par le manque d’indices sérieux de culpabilité en accusant son client de corrompre les agents des services aéroportuaires. Il a fait signifier que le ministère public a demande à la cour anti corruption de lui accorder un temps raisonnable pour mener une enquête approfondie.

Maitre Eddy Arakaza a renchéri que son client a été arrêté et emprisonné sans qu’une enquête sérieuse soit menée par le ministère public et a demandé la mise en cause de la procédure de flagrance. Il a fait savoir que son client devrait être relâché selon l’article 154 du code répressif burundais car il n’y a pas d’indices sérieux de culpabilité qui pèsent sur lui qui pousserait à ce que le dossier entre dans le procès de flagrance . Il est allé jusqu’à demander que son client soit relâché.

Maitre Eddy Arakaza a fait savoir que dans la jurisprudence burundaise, l’infraction est personnelle et a ajouté que le trafic d’ivoire ne punit pas l’acheteur mais le vendeur d’autant plus que ces derniers sont actuellement libres de tout mouvement. L’on saura que la cour anti corruption a mis cette affaire en délibéré et le jugement est attendu le 22 mai 2019.

Burundi - Kenya - Justice

Kenya : l’ex-président Daniel Arap Moi condamné pour accaparement de terre, selon Rfi

Nairobi, le 18 mai 2019 (Net Press). L’ancien chef de l’État a été condamné à rembourser 10 millions de dollars à une famille pour avoir acquis illégalement sa parcelle de terre. 36 ans après avoir acquis une parcelle de terre, Daniel Arap Moi voit sa retraite perturbée. L’ancien président de 94 ans, qui a dirigé le Kenya d’une main de fer entre 1978 et 2002 et jouit toujours d’un certain prestige politique, s’est vu condamner vendredi 17 mai à rembourser une famille pour avoir acquis illégalement une partie de ses terres.

L’affaire commence en 1983. Arap Moi est au pouvoir et demande à ses services d’enregistrer sous son nom une parcelle de vingt-deux hectares située près d’Eldoret, dans la vallée du Rift. Il la revend vingt-quatre ans plus tard à la société Jaswant Rai.

Mais Noah Chelugui, chef local et propriétaire originel de cette terre grande comme seize terrains de football, affirme qu’elle lui appartient toujours. En 2014, il traîne en justice Daniel Arap Moi, Jaswant Rai et plusieurs institutions publiques.

Le plaignant meurt l’année suivante, mais sa veuve de 85 ans et son fils n’abandonnent pas. La haute cour d’Eldoret leur a finalement donné raison en condamnant Daniel Arap Moi à rembourser dix millions de dollars à la famille Chelugui, soit la valeur actuelle du terrain.

Ce n’est pas la première fois que l’ancien président est mis en cause dans une affaire foncière. Une procédure est d’ailleurs toujours en cours pour la vente d’un terrain de huit hectares à Nairobi. Une décision de justice est attendue et, vu le prix de l’immobilier dans la capitale, elle pourrait coûter cher au perdant.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte