Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Rdc – Sécurité8 octobre 2019
|Deux missionnaires burundaises mortes en Rd Congo

Burundi - Sécurité7 octobre 2019
|Pourquoi des militaires dans les quartiers ?

Burundi – Sécurité5 octobre 2019
|Quand la province de Muyinga reste le mouroir de l’opposition !

Burundi - Sécurité4 octobre 2019
|Décès d’une personne dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité3 octobre 2019
|Un policier sous les verrous dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité2 octobre 2019
|Un cadre du ministère de la jeunesse et sports kidnappé

Burundi – Sécurité1er octobre 2019
|Des militaires burundais seraient en Rd Congo, dixt la population de Buganda

Burundi - Sécurité 30 septembre 2019
|Vital Cirhuza, un étudiant congolais porté disparu !

Burundi - Sécurité - Politique28 septembre 2019
|Les "Cnlois" réclament, ils ne sont pas écoutés

Burundi - Ouganda - Sécurité27 septembre 2019
|Des pluies torrentielles détruisent des maisons au camp de réfugiés de Nakivale

Burundi - Sécurité26 septembre 2019
|Une jeune fille de Mugongomanga hospitalisée se plaint ...

Burundi - Sécurité25 septembre 2019
|L’ambassade de Belgique s’exprime sur un homme décédé devant son entrée

Burundi - Sécurité24 septembre 2019
|Un policier se donne la mort à Bujumbura

Burundi - Sécurité23 septembre 2019
|Un membre du Cnl tué dans la soirée du 21 septembre

Burundi - Sécurité21 septembre 2019
|Un Congolais trouve la mort devant l’ambassade de Belgique à Bujumbura

Burundi - Sécurité20 septembre 2019
|Des crépitements d’armes entendus à la frontière burundo-congolaise

Burundi – Sécurité19 septembre 2019
|Un rapport accablant de l’Onu pour le Burundi

Burundi - Tanzanie - Sécurité 18 septembre 2019
|Des disparitions forcées qui prennent une allure inquiétante au camp de réfugiés de Nduta

Burundi - Sécurité17 septembre 2019
|De jeunes Imbonerakure accusés de rançonner des populations à Bujumbura

Burundi - Somalie - Sécurité16 septembre 2019
|"Une douzaine de soldats burundais de l’Amisom tués dans une embuscade", dixit Rfi

Burundi –Tanzanie –Sécurité14 septembre 2019
|Les polices burundaise et Tanzanienne appréhendent 4 personnes armées

Burundi - Sécurité - Climat13 septembre 2019
|Une commune de la province de Cibitoke frappée par la grêle et les pluies violentes

Burundi - Tanzanie - Justice12 septembre 2019
|Les réfugiés burundais, une préoccupation de "Justice for Burundi"

Burundi - Sécurité11 septembre 2019
|Un homme attaqué aux machettes meurt des suites de ses blessures

Burundi - Sécurité - Opinion10 septembre 2019
|Quand les mesures prises par les administratifs de base échappent à l’autorité centrale

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Le Sud de la capitale de plus en plus en insécurité

20 mai 2019

Bujumbura, le 20 mai 2019 (Net Press) . Dans la zone de Kanyosha, de la commune Muha en mairie de Bujumbura, des hommes armés de machettes sèment la terreur dans cette partie de la capitale économique. Selon plusieurs témoignages, ce phénomène, qui s’est développé dans un premier temps dans la zone de Kinindo, toujours au Sud de la capitale, menace aujourd’hui le quartier de Musama.

Selon toujours nos informations, les populations de cette localité ne s’aventurent plus à se promener au-delà de 22 heures. Les agresseurs s’attaquent aussi bien aux piétons qu’aux automobilistes. Le bilan est lourd car au moins 6 personnes ont été grièvement blessées en moins de deux semaines.

Pourtant, ces bandits sont connus de la population car ils habitent cette même zone. Cette dernière ne comprend pas comment la police et les comités mixtes de sécurité ne mettent pas la main sur ces malfaiteurs, ce qui laisse croire à un problème de manque de stratégie pour les démanteler.

Même l’administration est au courant de ce problème car elle a déjà enregistré plus de 30 victimes dans un mois. Elle dit qu’elle fait tout le nécessaire pour sécuriser la population avec cette difficulté notable que les malfaiteurs savent se faufiler dans la population une fois l’infraction commise.

Au Nord du pays, dans la province de Kayanza, plus précisément dans la commune de Kabarore, un éboulement de terrain a enfoui plus ou moins 40 orpailleurs dans une mine en date du 18 mai 2019 vers midi. Jusque dans la soirée de ce samedi, les secouristes étaient toujours à la recherche des survivants.

Selon des informations recueillies sur place, au moins 9 personnes ont trouvé la mort sur place au moment où les blessés ont été dépêchés vers les structures de santé qui sont tout proches. Ce n’est pas la première fois que la recherche des minerais fait des victimes mais compte tenu des richesses qu’ils procurent, les gens prennent toujours ce risque.

Sur un chapitre des droits de l’homme, l’on apprend qu’au moins 3 personnes ont été assassinées au cours de la semaine dernière dans différentes localités. Parmi les victimes, 2 personnes qui n’ont pas été identifiées après la découverte de leurs corps en décomposition.

Un ancien journaliste de la radio indépendante Bonesha fm a échappé pour sa part à une tentative d’assassinat. Selon des activistes des droits de l’homme, 7 personnes membres de l’opposition ont été arrêtées arbitrairement. Toutes les victimes sont des membres du parti Cnl. Un autre membre du parti Frodebu a été passé à tabac par des membres des Imbonerakure à Makamba durant une réunion politique des membres de ce parti.

Burundi - Environnement

Le monde célèbre la journée internationale de la diversité biologique

New York, le 20 mai 2019 (Net Press) . Le 22 mai de chaque année, le monde entier célèbre la journée internationale de la diversité biologique. A cette occasion, le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, a publié un message que la rédaction voudrait livrer en entièreté à son lectorat.

" Qu’il s’agisse des espèces ou des écosystèmes, la diversité biologique est indispensable à la santé et au bien-être de l’espèce humaine. Pour assurer la qualité de l’eau que nous buvons, de la nourriture que nous mangeons et de l’air que nous respirons, nous devons maintenir la nature en bonne santé. Nous avons besoin d’écosystèmes sains pour atteindre les objectifs de développement durable et faire face aux changements climatiques ; en effet, s’ils sont en bonne santé, les écosystèmes peuvent compenser à hauteur de 37 % la hausse de la température mondiale.

" Pourtant, les écosystèmes de la planète font face à des menaces sans précédent. Il ressort d’un nouveau rapport alarmant et faisant autorité de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques que la nature décline à un rythme sans précédent dans toute l’histoire de l’humanité. Depuis 1990, la Terre a perdu 28,7 millions d’hectares de forêts qui contribuaient à absorber les émissions nocives de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Un million d’espèces végétales et animales sont menacées d’extinction et plus de 90 % des stocks de poissons marins sont en baisse ou sont surexploités.

" Les conséquences pour les populations du monde entier seront graves. Les tendances négatives actuelles en ce qui concerne la biodiversité et les écosystèmes devraient compromettre la réalisation de 80 % des cibles des objectifs de développement durable. Nous ne pouvons tout simplement pas laisser cela se produire.

" Cette année, la Journée internationale porte sur les effets de la négligence environnementale sur la sécurité alimentaire et la santé publique. Le système alimentaire mondial actuel est de plus en plus détraqué. Des milliards de personnes n’ont pas accès à une alimentation adéquate. Environ un tiers de ce qui est produit est perdu ou gaspillé. La façon dont nous cultivons, transformons, transportons, consommons et gaspillons les produits alimentaires est la cause principale de la perte de diversité biologique et contribue aux changements climatiques.

" Nous devons agir rapidement, si nous voulons inverser ces tendances et promouvoir des changements en profondeur. Des solutions existent. En mettant fin aux pratiques néfastes pour l’environnement, en diversifiant nos systèmes alimentaires et en promouvant des modes de production et de consommation plus durables, nous pouvons améliorer la santé mondiale, accroître la sécurité alimentaire et mieux résister aux changements climatiques.

" En cette Journée internationale de la diversité biologique, j’exhorte tous les acteurs
– gouvernements, entreprises et société civile – à agir pour notre planète, la seule dont nous disposions, et à prendre de toute urgence des mesures de protection et de gestion durables pour préserver la vie dans toute sa richesse et sa fragilité. "

Burundi - Gabon - Sport

Une délégation burundaise coincée à Libreville

Libreville, le 20 mai 2019 (Net Press) . Du 12 au 17 mai 2019, a eu lieu au Gabon un championnat africain de boxe. Le Burundi avait été représenté par une délégation de 5 personnes composée de trois boxeurs Ornella Havyarimana, Nestor Nduwarugira et Jean Marie Ndayizeye et de deux officiels, à savoir Côme Ndayishimiye, Coach et Eric Ndayishimiye, président de la fédération burundaise de boxe.

Selon des informations disponibles à notre rédaction, cette délégation est partie sans frais de mission mais elle attendait que le gouvernement les envoie incessamment, par le biais d’autres 6 personnes qui devaient les y rejoindre avant que le championnat ne prenne fin. A la fin des compétitions, Ornella Havyarimana et Jean Marie Ndayizeye ont décroché des médailles de bronze, mais ils s’inquiétaient déjà car les frais ne leur étaient pas encore parvenus.

Il semble que la note de séjour s’élevait à 4680 dollars américains pour les 11 membres de la délégation qui se trouvent sur l’ordre de mission, ce qui a poussé la fédération gabonaise de boxe et les autorités à retenir à l’hôtel nos représentants pour n’avoir pas réglé la facture. En outre, plus les cinq personnes restent à l’hôtel, plus les frais augmentent.

Il semble également que les passeports du coach et du président de la fédération de boxe ont été saisis. De son côté, le ministère de tutelle dit qu’il est au courant de ce problème et qu’il suit de près la question.

Burundi - Sport

Francine Niyonsaba écartée dans la compétition de Diamond-League

Stockholm, le 20 mai 2019 (Net Press) . De sources dignes de foi, nous apprenons que la star burundaise des 800 mètres, Francine Niyonsaba, ne participera pas à la compétition de Diamond-League qui doit débuter le 30 mai en Suède, plus exactement à Stockholm la capitale.

Elle n’est pas la seule africaine car cette mesure a également frappé la Sud-africaine Caster Semenya et la Kenyane Margaret Wambui. Elles sont accusées d’avoir un degré de testostérone plus masculin que féminin, d’où elles ressemblent beaucoup plus à des hommes. Francine Niyonsaba dit qu’elle s’entraîne deux fois par jour et ce, depuis son enfance, mais elle n’a pas convaincu. Les organisateurs de la compétition Diamond-League recommandent aux trois femmes de consulter les médecins afin de diminuer leur testostérone.

Les sympathisants de Francine Niyonsaba crient à l’injustice car elle avait participé à plusieurs compétitions sans que ce volet ne soit évoqué. Pour preuve, elle avait déjà remporté plusieurs médailles, dont celle d’argent obtenu lors des jeux olympiques de Brésil. Elle avait été la deuxième derrière Castel Semenya et avant Margaret Wambui.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte