Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 10 octobre 2019
|Cinq jeunes du parti de l’Aigle arrêtés pour tentative d’assassinat de leur représentant

Burundi – Sécurité9 octobre 2019
|Manifestation contre un agent de renseignement

Burundi – Rdc – Sécurité8 octobre 2019
|Deux missionnaires burundaises mortes en Rd Congo

Burundi - Sécurité7 octobre 2019
|Pourquoi des militaires dans les quartiers ?

Burundi – Sécurité5 octobre 2019
|Quand la province de Muyinga reste le mouroir de l’opposition !

Burundi - Sécurité4 octobre 2019
|Décès d’une personne dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité3 octobre 2019
|Un policier sous les verrous dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité2 octobre 2019
|Un cadre du ministère de la jeunesse et sports kidnappé

Burundi – Sécurité1er octobre 2019
|Des militaires burundais seraient en Rd Congo, dixt la population de Buganda

Burundi - Sécurité 30 septembre 2019
|Vital Cirhuza, un étudiant congolais porté disparu !

Burundi - Sécurité - Politique28 septembre 2019
|Les "Cnlois" réclament, ils ne sont pas écoutés

Burundi - Ouganda - Sécurité27 septembre 2019
|Des pluies torrentielles détruisent des maisons au camp de réfugiés de Nakivale

Burundi - Sécurité26 septembre 2019
|Une jeune fille de Mugongomanga hospitalisée se plaint ...

Burundi - Sécurité25 septembre 2019
|L’ambassade de Belgique s’exprime sur un homme décédé devant son entrée

Burundi - Sécurité24 septembre 2019
|Un policier se donne la mort à Bujumbura

Burundi - Sécurité23 septembre 2019
|Un membre du Cnl tué dans la soirée du 21 septembre

Burundi - Sécurité21 septembre 2019
|Un Congolais trouve la mort devant l’ambassade de Belgique à Bujumbura

Burundi - Sécurité20 septembre 2019
|Des crépitements d’armes entendus à la frontière burundo-congolaise

Burundi – Sécurité19 septembre 2019
|Un rapport accablant de l’Onu pour le Burundi

Burundi - Tanzanie - Sécurité 18 septembre 2019
|Des disparitions forcées qui prennent une allure inquiétante au camp de réfugiés de Nduta

Burundi - Sécurité17 septembre 2019
|De jeunes Imbonerakure accusés de rançonner des populations à Bujumbura

Burundi - Somalie - Sécurité16 septembre 2019
|"Une douzaine de soldats burundais de l’Amisom tués dans une embuscade", dixit Rfi

Burundi –Tanzanie –Sécurité14 septembre 2019
|Les polices burundaise et Tanzanienne appréhendent 4 personnes armées

Burundi - Sécurité - Climat13 septembre 2019
|Une commune de la province de Cibitoke frappée par la grêle et les pluies violentes

Burundi - Tanzanie - Justice12 septembre 2019
|Les réfugiés burundais, une préoccupation de "Justice for Burundi"

Archives

 

 

 



Burundi - Justice

L’audience des militants de l’Upd-Zigamibanda remise...

17 août 2019

Bururi, le 17 août 2019 (Net Press) . L’audience publique des militants du parti Upd-Zigamibanga, une dizaine au total, était prévue ce vendredi 16 août 2019 à la cour d’appel de Bururi. Selon des informations en provenance de cette entité administrative, les juges ont constaté, dès l’ouverture de la séance, que le siège n’était pas au complet.

Les mêmes informations poursuivent que l’audience a été remise à une date ultérieure qui n’a pas été précisée. Rappelons que ces militants de l’Upd-Zigamibanga, dont deux magistrats, ont été arrêtés le 11 août dernier alors qu’il se trouvait au bar-restaurant Oasis situé à Buta, dans la commune et province de Bururi.

Ils avaient été arrêtés par le parquet près la cour d’appel sur injonction du gouverneur de province, Frédéric Niyonzima, qui les soupçonnait de tenir une réunion illégale. Ils avaient été transférés le lendemain à la prison centrale de Bururi où ils sont jusqu’à présent écroués. Des sources judiciaires sur place indiquent que l’instruction du dossier se poursuit. N.R.

Burundi - Politique

Quand le gouvernement se moque des politiciens qui veulent rentrer !

Gitega, le 17 août 2019 (Net Press) . C’est la conclusion que l’on peut tirer si l’on analyse de près la sortie médiatique du conseiller principal chargé de la communication à la présidence de la République, Willy Nyamitwe. S’entretenant avec des journalistes dans la capitale politique Gitega ce 16 août dernier, il a été on ne peut plus clair dans ses interventions, surtout sur la question relative au processus électoral.

Concernant les politiciens qui veulent rentrer, il a indiqué qu’ils vont prendre le train en marche et que celui-ci ne fait jamais marche-arrière. D’ailleurs, trouve-t-il, ces politiciens ont tenté de déstabiliser le pays et la démocratie mais en vain, d’où ils n’ont d’autre choix que de se rendre aux autorités actuelles du pays.

Cette déclaration se fait au lendemain de la manifestation de certains membres du Cnared qui ont fait savoir qu’ils entendent rentrer pour participer aux élections de 2020. Les gestionnaires de la chose publique avaient fait savoir que ceux qui sont poursuivis par la justice devront être jugés et répondre de leurs actes.

De son côté, le premier vice-président de la République, à l’annonce de cette intention des anciens opposants du Canred-Giriteka, avait presqu’au même moment fait savoir que le gouvernement de Gitega ne vas pas engager de dialogue avec ces politiciens mais qu’il est prêt à écouter leurs doléances, étant déjà sur place. Signalons qu’un des politiciens est déjà sur place, Thérence Nahimana, qui veut participer au congrès de sa formation politique.

Celui-ci se tiendra le 31 août prochain et c’est à ce moment que le parti se choisira un candidat à la course présidentielle. Une certaine opinion estime qu’il y a moyen de deviner le candidat de ce parti politique. En effet, les pronostics mettent en avant le même Nahimana, qui vit à l’étranger depuis de longues années. Cependant, la même opinion trouve qu’il y a de fortes chances qu’il soit un candidat fictif lors de ces élections. Ch.N.

Burundi - Politique

Des membres du Cnl relâchés après versement d’une amende

Kirundo, le 17 août 2019 (Net Press) . Ils sont au nombre de 5, ils avaient été interpellés à l’intérieur de la permanence de leur parti politique située dans la commune de Bwambarangwe, dans la province de Kirundo, au Nord du pays. Cette interpellation avait eu lieu au début de cette semaine qui touche à sa fin.

Rappelons qu’il leur était reproché de tenir une réunion illégale, une accusation qu’ils avaient rejetée avec énergie C’est ainsi qu’ils ont comparu à plusieurs reprises devant l’officier de police judiciaire et des agents du service national des renseignements qui n’ont rien trouvé comme accusations à leur charge, selon des informations dignes de foi

Malgré cette situation, chacun a été obligé de payer une amende de 10.0000 Fbu avant qu’ils ne soient relaxés. Rappelons que depuis leur interpellation, ils étaient enfermés dans un cachot de la commune. Leurs familles tant biologiques que politiques ne cessaient de demander que soient bannis de tels harcèlements que ce soit au niveau de l’administration ou de la police locale. D.N.

Burundi - Education

Le ministère de l’éducation informe les conditions à remplir pour poursuivre les études

Bujumbura, le 17 août 2019 (Net Press) . C’est dans l’après-midi de ce 16 août que la ministre de l’éducation, Dr. Janvière Ndirahisha, a fait une sortie médiatique pour annoncer une note qu’un élève doit avoir pour accéder à l’enseignement secondaire post-fondamental. Ainsi, il a été retenu 70/200, soit 35% au concours pour avancer de classe.

Cependant, ceux qui veulent intégrer les écoles publiques à régime d’internat, le conseil des ministres a majoré un peu la note et a placé à 50%, soit 100/200, en fonction des places disponibles, aussi bien à l’intérieur qu’en mairie de Bujumbura.

Les autorités concernées par l’éducation déplorent que le taux de réussite est faible car il est fixé à 14% au niveau national. Ainsi, le pays prévoit 63% d’élèves, avec ce score, qui devraient passer de la 9ème à la classe de 1ère post-fondamental pour l’année scolaire 2019-2020. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte