Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité29 octobre 2019
|Arrestations des "Cnlois" après la tentative d’assassinat du chef de zone Muyira

Burundi - Sécurité28 octobre 2019
|Le chef de zone Muyira criblé de balles

Burundi - Sécurité - Environnement26 octobre 2019
|Le ciel se fâche dans la province de Rumonge

Burundi - Rdc - Sécurité25 octobre 2019
|Vers la stabilisation de la Rdc par ses voisins de la sous-région

24 octobre 2019
|Burundi - Sécurité Après l’attaque de Bubanza,...

Burundi - Grande Bretagne - Sécurité23 octobre 2019
|Les Anglais vivant au Burundi priés d’observer des consignes pour leur sécurité

Burundi –Sécurité 22 octobre 2019
|Une attaque mêlée d’interpellations des rebelles en province de Bubanza

Burundi - Sécurité21 octobre 2019
|Peur-panique dans certaines communes de Cibitoke

Burundi - Sécurité19 octobre 2019
|La police sur le point de recruter des agents

Burundi – Sécurité18 octobre 2019
|Les militants du Cnl sans espoir du lendemain

Burundi - Gambie - Sécurité17 octobre 2019
|La sécurité des réfugiés burundais en Tanzanie évoquée à Banjul

Burundi - Sécurité16 octobre 2019
|Un enseignant arrêté pour détention illégale des armes

Burundi - Sécurité15 octobre 2019
|Des intempéries occasionnent des catastrophes dans la province de Ngozi

Burundi - Tanzanie- Sécurité14 octobre 2019
|Les polices burundaise et tanzanienne décident d’œuvrer ensemble

Burundi – Sécurité12 octobre 2019
|Le paroxysme de l’intolérance politique à Kirundo

Burundi – Sécurité - Opinion11 octobre 2019
|Les hauts-faits d’un ministère de la sécurité

Burundi - Sécurité 10 octobre 2019
|Cinq jeunes du parti de l’Aigle arrêtés pour tentative d’assassinat de leur représentant

Burundi – Sécurité9 octobre 2019
|Manifestation contre un agent de renseignement

Burundi – Rdc – Sécurité8 octobre 2019
|Deux missionnaires burundaises mortes en Rd Congo

Burundi - Sécurité7 octobre 2019
|Pourquoi des militaires dans les quartiers ?

Burundi – Sécurité5 octobre 2019
|Quand la province de Muyinga reste le mouroir de l’opposition !

Burundi - Sécurité4 octobre 2019
|Décès d’une personne dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité3 octobre 2019
|Un policier sous les verrous dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité2 octobre 2019
|Un cadre du ministère de la jeunesse et sports kidnappé

Burundi – Sécurité1er octobre 2019
|Des militaires burundais seraient en Rd Congo, dixt la population de Buganda

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des crépitements d’armes entendus à la frontière burundo-congolaise

20 septembre 2019

Rugombo, le 20 septembre 2019 (Net Press) . Les habitants de la frontière burundo –congolaise, non loin de la rivière Rusizi, ont été réveillés dans la matinée de ce jeudi 19 septembre par des crépitements d’armes lourdes et automatiques. Ils vivent dans une peur-panique d’être attaqués par les rebelles en provenance de la République démocratique du Congo.

Des sources sur place laissent entendre que les enfants ne sont pas allés à l’école suite à ces crépitements et ajoutent que des militaires burundais, lourdement armés, se sont rendu au bord de la rivière Rusizi pour une patrouille militaire.

Le commandant du camp de Cibitoke semble tranquilliser les habitants de Cibitoke, indiquant que ces crépitements d’armes lourdes provenaient de la Rdc. Des militaires congolais chassaient leurs compatriotes rebelles et voleurs de vaches. Ledit commandant a souligné que la frontière entre nos deux pays est hautement sécurisée. Il a malgré cela appelé les populations à alerter à temps au vu des suspects.

Des habitants des collines Kagazi, Rusiga et Mparambo de la commune de Rugombo frontalières avec les Groupements de la plaine, territoire d’Uvira (Sud-Kivu) demandent aux forces de sécurité de mener plusieurs patrouilles pour que ces rebelles n’entrent pas au Burundi.

L’insécurité, c’est aussi dans la province de Ngozi, plus précisément dans la localité de Mivo, commune et province de Ngozi, au Nord du pays. Nous apprenons qu’une boisson fortement alcoolisée et prohibée par la loi burundaise, dite "iki barbe", a été de nouveau fabriquée dans cette entité.

Les informations en provenance de Ngozi précisent que la police a versé, hier 19 septembre, plus de 1.600 litres de cette boisson. Les fabricants, qui savent pertinemment qu’elle est interdite, la forgent à base des produits chimiques et pour ceux qui ne sont pas au courant de cette ruse, la boisson ressemble étrangement à une bière de banane.

Il y a quelques 7 jours, 6 fabricants de cette bière ont été appréhendés par la police locale et selon des informations dignes de foi, ces derniers risquent entre une année et deux ans de prison ainsi qu’une amende variant entre 500.000 et 2.000.000 de francs burundais. Signalons que cette bière avait été par le passé fabriquée dans cette même province de Ngozi. Son commerce, déjà prospère à l’époque, avait été annihilé par des efforts conjugués de la population et de la police. N.R.

Burundi - Tanzanie –Sécurité

Vingt-deux Burundais expulsés sur le sol tanzanien

Makamba, le 20 septembre 2019 (Net Press) . Selon le porte-parole au ministère de la sécurité publique et de prévention des catastrophes, Pierre Nkurikiye, vingt-deux Burundais qui vivaient au pays de John Magufuli de façon irrégulière ont été expulsés vers la frontière burundo-tanzanienne, en province de Makamba.

Pierre Nkurikiye fait savoir que parmi ces expulsés, sept sont originaires de la province de Makamba, 5 autres sont des ressortissants de la province de Ngozi, deux encore de la province de Ruyigi tandis que 4 autres sont originaires de la capitale politique Gitega. J.M. 

Burundi - Belgique - Tanzanie - Réfugiés

Vers l’organisation à Bruxelles d’une marche-manifestation contre l’expulsion tanzanienne des réfugiés burundais

Bruxelles, le 20 septembre 2019 (Net Press) . La communauté burundaise de Belgique organise ce 27 septembre une manifestation devant l’ambassade de Tanzanie à Bruxelles pour protester contre les menaces de rapatriement forcé pesant sur les 180.000 réfugiés burundais dans ce pays.

Le comité d’organisation de cette marche-manifestation prévue le samedi en huit appelle les ressortissants burundais, des pays voisins et les amis du Burundi à venir marcher sur Bruxelles devant l’ambassade de la Tanzanie à midi à l’arrêt Solbosch des trams 25 et 8. La manifestation proprement dite se tiendra de 12h30 à 13h30 devant l’ambassade de Tanzanie, 72 avenue Roosevelt.

Elle aura pour but de s’inscrire en faux contre l’expulsion forcée des réfugiés burundais vivant au pays de Mwalimu Julius Nyerere. Parmi, il y a une personne qui n’est pas monsieur tout le monde car il s’agit de ..... Pierre Claver Mbonimpa, un défenseur émérite des droits de la personne humaine aujourd’hui en exil au Royaume de Belgique, après avoir échappé de justesse à un assassinat le 3 août 2015.

L’on se rappellera que Gitega et Dar es Salam ont signé le 26 aout dernier un accord de rapatriement par force des réfugiés burundais vivant un Tanzanie, un accord, selon nombreuses réactions, contrevient aux conventions sur les réfugiés de Genève (de 1951) et de l’Union africaine (de 1969), ainsi qu’à l’article 9 de la Constitution tanzanienne. D.N.

Burundi - Politique

L’organisation des élections se poursuit malgré tout dans notre pays

Bujumbura, le 20 septembre 2019 (Net Press) . La commission électorale nationale indépendante a affiché ce matin dans plusieurs régions du pays les membres provisoires des commissions électorales provinciales indépendantes. La rédaction a pu se procurer des propositions de ces membres dans la mairie de Bujumbura et dans Bujumbura dit rural.

En mairie, 5 membres ont été retenus issus des partis politiques Cndd-Fdd, de l’Uprona et du Cnl. Les deux autres sont composés d’un indépendant ainsi qu’un représentant de l’administration. Dans Bujumbura rural, les membres de la Cepi proviennent des partis politiques, à savoir le Cndd-Fdd, le Cnl, l’Uprona, le Msp Inkinzo et Adr avec un représentant des organisations ainsi que ceux de l’administration.

Selon les mêmes informations, les délais de recours sont prévus du 23 au 25 septembre et la mise en place définitive des membres des Cepi dans ces deux régions est programmé pour les 30 de ce mois. En date du 1er octobre, les membres retenus de ces commissions devraient prêter serment. Ch.N.

Burundi - Rdc - Belgique - Coopération

"Tshisekedi à Bruxelles : la relance de la coopération UE-RDC en discussion", selon Rfi

Bruxelles, le 20 septembre 2019 (Net Press) . Ce jeudi 19 septembre au soir, à 18h, à Bruxelles, après la fin de la visite officielle du président congolais Félix Tshisekedi en Belgique, une étape supplémentaire avait été rajoutée, à savoir une rencontre avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Le fait d’avoir rouvert la Maison Schengen (désormais appelée Centre européen des visas) et d’avoir permis le retour de l’ambassadeur européen à Kinshasa a donné des gages à l’UE. Les deux hommes ont surtout discuté de la relance de la coopération entre l’Europe et la RDC, même si la question des sanctions européennes à l’encontre de la RDC est présente dans tous les esprits.

Dans son bilan de la rencontre de Jean-Claude Juncker avec Félix Tshisekedi, la Commission européenne passe sous silence la question des sanctions. Depuis 2005, l’UE a commencé progressivement à mettre en place des sanctions économiques : une soixantaine de Congolais, d’entreprises et de mouvements politiques voient leurs avoirs en Europe gelés.

Unanimité

Dans la liste, quatorze personnes sont en outre frappées d’interdiction d’entrée sur le territoire européen. Mais la Commission européenne a tenu à rappeler que cette question dépend des vingt-huit capitales des États de l’UE qui ont jusqu’à fin décembre pour voter à l’unanimité le prolongement ou l’effacement de ces sanctions.

Nécessité de la meilleure gouvernance

Mais, même si cette question-là reste en suspens, la visite de Félix Tshisekedi marque la normalisation des relations entre l’UE et la République démocratique du Congo. Du point de vue européen, cela a permis de faire passer le message de la nécessité d’une meilleure gouvernance du pays et de son économie, d’une action humanitaire accrue pour continuer à lutter contre Ebola. N.R.

Burundi - Tunisie –Nécrologie

L’ancien Président Tunisien Zine el-Abidine Ben Ali n’est plus

Tunis, le 20 septembre 2019 (Net Press) . L’ancien président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali, chassé au pouvoir lors du printemps arabe en avril 201, est mort ce jeudi 19/septembre à l’âge de 83 ans. Il avait été président de la République tunisienne de 1987 à 2011, une présidence de plus de 23 ans, marquée par des atteintes importantes aux droits de l’homme.

Le 17 décembre 2010, Mohamed Bouazizi, un jeune vendeur ambulant de Sidi Bouzid, s’immole par le feu, pour protester contre la saisie de sa marchandise par les autorités. Dans un pays gangréné depuis des années par la corruption et le népotisme, ce suicide provoque une série de manifestations insurrectionnelles dans tout le pays, ce que l’on appelle le « Printemps arabe ».

La mobilisation est alors à la hauteur de la peur des Tunisiens de s’exprimer jusque-là dans la rue et de la répression de la contestation, qui fera 300 morts. Une pression populaire telle que Ben Ali doit quitter le pays le 14 janvier 2011. Son projet est de protéger sa famille en Arabie saoudite et de revenir dès le lendemain en Tunisie. Mais la situation politique est telle que Ben Ali est contraint de rester à Djeddah. Il est mort ce jeudi 19 septembre. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel