Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Somalie - Sécurité29 novembre 2019
|Le poste de chef d’Etat major de la force de l’Amisom revient à un Burundais

Burundi - Sécurité28 novembre 2019
|Une femme tuée par des intrus au Nord-est du pays

Burundi –Sécurité 27 novembre 2019
|Six militaires tués dernièrement mis en terre hier

Burundi - Sécurité26 novembre 2019
|Après le meurtre d’un sexagénaire, des interpellations s’ensuivent à Makamba

Burundi - Sécurité25 novembre 2019
|Multiplication des fouilles-perquisition dans les zones de la capitale économique

Burundi - Sécurité23 novembre 2019
|Un policier tire à bout portant sur un détraqué mental

Burundi - Sécurité Aérienne22 novembre 2019
|Panique dans l’avion de ligne de la compagnie Ethiopian Airlines à cause d’un ivrogne

Burundi – Rwanda - Sécurité 21 novembre 2019
|Kigali face aux accusations de Gitega !

Burundi - Sécurité 20 novembre 2019
|"Gitega entend réprimer toute forme d’agression en provenance de l’extérieur", dixit le premier vice-président

Burundi - Sécurité 19 novembre 2019
|Après l’attaque de Ngagara, une fouille-perquisition mêlée d’interpellations s’ensuit !

Burundi - Sécurité18 novembre 2019
|Une deuxième fouille-perquisition dans Nyakabiga en moins d’une semaine

Burundi - Sécurité16 novembre 2019
|Seraient-ils des Rwandais dans la Kibira ?

Burundi - Sécurité15 novembre 2019
|Arrestation d’une centaine de personnes dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité14 novembre 2019
|Un homme se tue au moyen d’une grenade

Burundi - Sécurité 13 novembre 2019
|Un enseignant de Muyinga porté disparu

Burundi - Sécurité 12 novembre 2019
|Quand les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" se rentrent dedans en commune Nyamurenza !

Burundi - Sécurité11 novembre 2019
|Quand des politiciens ne convainquent pas !

Burundi - Sécurité9 novembre 2019
|Les habitants de la province de Cibitoke dans la peur-panique

Burundi - Sécurité8 novembre 2019
|La mairie de Bujumbura pour une sécurité des buvettes et des places publiques

Burundi - Somalie - Sécurité7 novembre 2019
|Le contingent burundais de l’Amisom bénéficie des chars de combat

Burundi –Sécurité6 novembre 2019
|Le journaliste Rémy Ndikumana du journal Imboneza News échappe de justesse à la mort

Burundi - Sécurité 5 novembre 2019
|Un corps sans vie d’un nouveau-né découvert au quartier six de la zone Ngagara

Burundi - Sécurité4 novembre 2019
|Découvertes des corps sans vie dans la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité2 novembre 2019
|Attaque à main armée dans un bistrot situé dans le quartier Rohero I

Burundi - Sécurité1er novembre 2019
|Détention de deux frères au cachot de la police de Rumonge

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Le chef de zone Muyira criblé de balles

28 octobre 2019

Bujumbura, le 28 octobre 2019 (Net Press) . Dans la nuit de vendredi à samedi 26 octobre, le chef de zone Muyira, de la commune Kanyosha, un prénommé Gédéon, a été attaqué à l’arme automatique. Selon des informations recueillies sur place, les balles l’ont atteint au niveau des reins, mais il n’a pas trouvé la mort heureusement.

Dans l’après-midi de ce dimanche 27 octobre, un bus Coaster qui venait de brûler les feux de signalisation au niveau du palais des arts a heurté un cycliste qu’il a trainé dans ses pneus pendant au moins 20 mètres. La victime a été dépêchée à l’hôpital mais il ne faisait plus signe de vie car il donnait l’air de ne plus respirer.

Dans le domaine des droits de l’homme, l’on rapporte qu’au moins cinq personnes ont été assassinées au cours de la semaine écoulée. Les victimes sont un policier et deux autres présentées comme étant des rebelles tués lors des combats dans la province Bubanza entre un groupe armé et les forces de l’ordre.

La quatrième victime est un leader local des Imbonerakure abattu par ses camarades du parti au pouvoir. Le corps d’une petite fille âgée de moins de 3 ans a aussi été découvert dans un fossé. Les défenseurs des droits de l’homme évoquent en outre six cas d’arrestations arbitraires, cinq employés du groupe de presse Iwacu, dont 4 journalistes et un chauffeur détenus à Bubanza. Ch.N.

Burundi - Justice

Le ministère public contre un jugement judiciaire

Muyinga, le 28 octobre 2019 (Net Press) . Le tribunal de grande instance de Muyinga, au Nord-est du pays, a acquitté la semaine dernière un certain Adamon Nshimirimana, secrétaire communal du Cnl dans la commune de Butihinda, province de Muyinga. Contre toute attente, le parquet de cette même province s’est opposé à son acquittement en interjetant appel, ce qui fait qu’il est toujours en prison, cinq jours après le jugement de son acquittement.

Signalons que cet homme vient de passer plus de 6 mois en prison, accusé d’atteinte à l’ordre public. Son arrestation était intervenue alors qu’il participait aux funérailles d’un "Cnloi" victime des coups et blessures lui infligés par les jeunes Imbonerakure dans la localité de Rukira, dans la même commune de Butihinda.

Il avait tout fait pour démontrer devant la justice qu’il n’a jamais participé aux accrochages de Rukira qui ont coûté la vie à un membre du Cnl, d’où la libération de la semaine dernière. Ses familles biologique et politique s’étaient réjouies de la sentence du tribunal, mais le satisfaction n’aura été que de courte durée.

La plupart des habitants de Butihinda qui ont suivi de près ce procès le qualifient de dossier politique, où des manœuvres dilatoires sont mises en marche uniquement pour le maintenir en prison. Pour eux donc, des pressions politiques pourraient être à l’origine de l’appel du parquet de Muyinga. D.N.

Burundi - Justice - Médias

Les journalistes du groupe de presse Iwacu transférés à la prison centrale de Bubanza

Bubanza, le 28 octobre 2019 (Net Press) . Nos confrères et leur chauffeur ont passé quatre heures d’interrogatoire ce 25 octobre avant que le substitut du procureur de Bubanza eut décidé leur détention et leur transfert à la prison centrale de la province.

Selon des sources concordantes, les journalistes du groupe de presse Iwacu ont été accusés de « complicité d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État ». Cela fait la troisième nuit qu’ils viennent de passer dans cette maison de détention malgré les condamnations tout azimut de cette privation de liberté pour ces professionnels des médias.

L’on saura qu’Ils avaient été interpellés mardi 22 octobre en commune Musigati, province de Bubanza, à l’Ouest du pays, alors qu’ils s’apprêtaient à faire un reportage après l’échange de tirs entre les forces de l’ordre burundaises, accompagnées des membres de la ligue des jeunes du parti aux affaires et un groupe rebelle autoproclamé Red Tabara.

En début d’après-midi, la rédaction a cherché à entrer en communication avec le président du Cnc, Nestor Bankumukunzi, pour savoir ce que son conseil est en train de faire pour le cas de nos confrères écroués en prison. La rédaction n’a pas pu le joindre car son téléphone mobile était éteint. J.M.

Burundi - Politique

Agathon Rwasa dans la province de Cibitoke

Cibitoke, le 28 octobre 2019 (Net Press) . Le président du parti Cnl, Agathon Rwasa, était ce 27 octobre dans la province de Cibitoke, Nord-ouest du pays, pour inaugurer une permanence dans la commune de Mugina. Lors de son discours, il a indiqué que sa formation politique compte à son actif plus de 180 permanences depuis son agrément, mais a déploré que plus ou moins 30 d’entre elles ont été détruites.

Il a pointé du doigt sans détours les membres et sympathisants du parti de l’Aigle d’être derrière ces actes ignobles tout en demandant à l’administration de veiller à la sécurité de tout le monde. Il a également évoqué le cas de 6 de ses membres qui sont toujours injustement détenus à la prison centrale de Mpimba, dans la capitale économique Bujumbura.

Malgré cette situation, le président du Cnl a invité ses fidèles à ne pas céder face aux intimidations de la part du parti au pouvoir et de redoubler de vigilance surtout en ces moments de la veille des élections de 2020. N.R.

Burundi - Confessions Religieuses

Le président de l’union adventiste burundaise arrêté à l’aéroport international

Bujumbura, le 28 octobre 2019 (Net Press) . Le pasteur Lamec Barishinga, président de l’union adventiste burundaise non reconnue par Gitega a été interpellé le 24 octobre dernier l’aéroport international Melchior Ndadaye, alors qu’il se rendait aux réunions de fin d’année à Nairobi au Kenya. Il serait accusé de ternir l’image du pays à l’étranger.

Pasteur Ted Wilson, le représentant au niveau mondial de cette église, sur son compte tweeter, a appelé la communauté de l’église adventiste du 7ème jour de prier pour lui dans cette période difficile et s’est inscrit en faux contre l’intimidation et l’emprisonnement arbitraires des leaders de cette église qui ne sont pas reconnus par Gitega.

Interrogé sur cette affaire par nos confrères de la Bbc, le porte-parole au ministère de la sécurité publique et de prévention des catastrophes, Pierre Nkurikiye, s’est gardé de tout commentaire.

Pasteur Joseph Ndihokubwayo, le représentant de l’église adventiste du 7ème jour reconnu par le ministère de l’intérieur et de la formation patriotique, dit que ce prélat est accusé d’envoyer une vidéo au siège de cette église qui ternit l’image du pays et qu’une correspondance a été envoyée à tous les fidèles de cette église, faisant savoir qu’il n y a pas de liberté de culte.

L’on saura que ce prélat de l’église adventiste du 7ème jour a été interpellé à l’aéroport international Ndadaye Melchior alors qu’il s’apprêtait à s’embarquer dans l’avion à destination de Nairobi.

La rédaction de Net Press a pu se procurer d’une correspondance que le représentant de l’église adventiste du 7ème jour au niveau mondial, Pasteur Ted Wilson, a adressée aux fidèles du Burundi suite à l’emprisonnement du pasteur Lamec Barishinga. Elle se trouve sur http://www.netpress.bi, rubrique "Tribune". D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.