Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité20 juin 2020
|Un militaire tué accidentellement par son propre pistolet

Burundi – Politique19 juin 2020
|Vers un retour au bercail des réfugiés burundais

Burundi - Sécurité18 juin 2020
|Des crépitements d’armes entendus au nord de la capitale économique

Burundi - Sécurité18 juin 2020
|Des crépitements d’armes entendus au nord de la capitale économique

Burundi - Justice17 juin 2020
|Audition des 5 enseignants incarcérés dans la province de Bubanza

Burundi - Onu - Droits de l’Homme 16 juin 2020
|La commission d’enquête des Nations Unies sur le Burundi sur sa soif d’enquêter sur les violations des droits des personnes humaines au Burundi

Burundi - Sécurité15 juin 2020
|Un policier en état d’ébriété tue une personne dans la commune de Mpanda

Burundi - Politique13 juin 2020
|Réapparition du président élu sur la scène publique

Burundi - Politique12 juin 2020
|La cour constitutionnelle saisie par le gouvernement

Burundi - Sécurité Routière 11 juin 2020
|Un mort et des blessés lors d’un accident de roulages en zone Kamenge

Burundi - Nécrologie - Politique10 juin 2020
|Départ pour l’Eternité du président de la République

Burundi - Sécurité9 juin 2020
|Un étudiant enlevé et introuvable depuis hier soir

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi9 juin 2020
|Vacancy Announcement

Burundi - Sécurité 8 juin 2020
|Une personne tuée en province de Kirundo

Burundi - Justice6 juin 2020
|Tous les coups sont permis à la prison de Rutana....pour la bière !

Burundi –Sécurité 5 juin 2020
|Un phénomène de banditisme qui prend une allure inquiétante dans la Zone Ngagara

Burundi - Politique 4 juin 2020
|Et des révélations autour de la découverte d’une fosse commune au Nord du pays

Burundi - Droits de l’Homme3 juin 2020
|Deux groupes de défenseurs des droits de l’homme évoquent la situation du mois de mai

Burundi - Sécurité2 juin 2020
|La province de Muyinga découvre trois corps démembrés

Burundi - Sécurité 1er juin 2020
|Deux éducateurs inquiétés par la police pour violence sexuelles

Burundi - Santé 30 mai 2020
|Des activistes de droits de l’homme alertent ...

Burundi - Politique - Sécurité29 mai 2020
|Le candidat Agathon Rwasa arrête une altercation

Burundi - Sécurité 28 mai 2020
|Une nuit peu tendre au nord de la capitale économique !

Burundi - Sécurité 27 mai 2020
|Un ancien technicien de la radio Bonesha toujours introuvable !

Burundi-Sécurité 26 mai 2020
|Des coups de feu entendus ce matin en zone de Cibitoke

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un homme se fait décapiter dans la province de Kayanza

12 février 2020

Kayanza, le 12 février2020 (Net Press). Il s’appelait Albin Nyandwi, il était âgé de 47 ans, il vivait sur la colline Myugariro, dans la province de Kayanza, au Nord du pays. Il a été tué chez lui hier dans la nuit de mardi à mercredi par des inconnus qui l’ont décapité après avoir commis le forfait.

Selon des habitants du défunt, il vivait en harmonie avec tout le monde et ils ne parviennent pas à comprendre les raisons de son assassinat. Son corps sans vie a été découvert ce matin et la police locale fait savoir que des enquêtes ont commencé pour pouvoir mettre la main sur les auteurs du crime. J.M.

Burundi - Sécurité

Le quartier Jabe cible d’une fouille-perquisition ce matin

Bujumbura, le 12 février 2020 (Net Press) . Les populations du quartier de Jabe, de la zone de Bwiza, commune urbaine de Mukaza, en mairie de Bujumbura, ont été réveillés par une présence massive de policiers et de militaires dont la mission était de procéder à une fouille-perquisition dans ce quartier.

Comme d’habitude, les militaires encerclent le quartier et les policiers entrent dans les ménages pour mener des fouilles. Les policiers entraient dans les chambres, fouillaient en dessous des lits, mais ils étaient surtout intéressés par des cahiers de ménage. Ils ont été surpris de voir que par endroits, il n’y a pas de responsables au plus petit échelon administratif, qui s’occupe de 10 maisons et appelés en kiswahili "Nyumbakumi".

La plupart des policiers actuellement basés dans la capitale économique sont nouveaux et bon nombre d’entre eux travaillaient à l’intérieur du pays. Ils parlent uniquement le kirundi car ils n’avaient pas encore eu un quelconque contact avec le milieu swahilophone. C’est dans ce contexte que certains ménages n’ont pas été fouillés, pour la simple raison qu’ils parlaient le kiswahili que ne comprennent pas les policiers. Ch.N.

Burundi - Eac - Justice

Les organisations de la société civile radiées par Gitega interjettent appel

Arusha, le 12 février 2020 (Net Press) . Cinq organisations de la société civile que sont Forsc (forum pour le renforcement de la société civile), l’Acat (action des chrétiens pour l’abolition de la torture), l’Aprodh (association burundaise pour la protection des droits humains et des personnes détenues), Focode (forum pour la conscience et le développement) ainsi que le Rcp (réseau des citoyens probes), viennent d’interjeter appel auprès de la cour de justice de l’Eac.

Pour rappel, à la fin de l’année 2019, le premier degré de cette cour avait donné raison au ministre de l’intérieur qui avait décidé de rayer 5 organisations de la société civile en 2016. Celles-ci ont alors jugé bon d’interjeter appel car elles estiment que le Burundi a violé les lois nationales et de l’Eac.

Elles avaient été accusées d’avoir organisé un soulèvement populaire en 2015 suite à la troisième candidature de Pierre Nkurunziza qu’elles avaient jugées anticonstitutionnelle. Elles étaient également dénoncées par le même ministre pour continuer à travailler en clandestinité et d’avoir terni l’image du Burundi.

Ces dernières avaient rejeté cette décision et avaient saisi la cour de justice de l’Eac qui avait de son côté rendu l’arrêt en décembre de l’année passée. Le jugement indiquait que la mesure du ministre ne passe pas outre les dispositions légales internes et qu’elle ne viole pas non plus le traité de l’Eac.

Interjetant l’appel, les avocats de la défense ont constaté que le premier juge n’a pas bien analysé le fond de l’affaire. Il ne leur a même pas donné le temps nécessaire pour s’expliquer. De son côté, Gitega avait exprimé sa satisfaction après l’arrêt rendu par le premier jugement. N.R.

Burundi – Tanzanie – Santé

Le paludisme fait ses victimes au camp de Nakivale

Nakivale, le 12 février 2020 (Net Press) . Les réfugiés burundais vivant dans le camp de Nakivale sont confrontés aux multiples difficultés. A côté des contraintes financières et atmosphériques qui se dressent à leur face comme une embuche à surmonter, survient un problème majeur relatif à l’épidémie de la malaria qui a déjà tué plus de 6 personnes la semaine dernière avec de nombreux cas alités actuellement.

Les sources qui nous parviennent à partir de ce camp indiquent que les structures sanitaires de la localité sont pleines à claquer. Selon toujours nos sources, il s’observe un manque de médicaments pour traiter cette maladie. D’après un responsable médical de ce camp, les patients sont arrivés à temps au centre de santé mais il n’y avait pas de médicaments pour les soigner et ils sont morts suite à l’inactivité de ces centres d’accueil.

Souvent, les personnes atteintes de paludisme reçoivent un seul comprimé de paracétamol comme traitement curatif, ce qui a comme conséquence, le recours à la médecine traditionnelle et à l’automédication en achetant des comprimés dès fois périmés dans des pharmacies privées.

Ces réfugiés demandent une aide d’urgence en moustiquaires imprégnés pour lutter contre les anophèles femelles qui sont les seules à transmettre la maladie. Normalement, les moustiquaires sont distribués aux femmes enceintes et allaitantes. Les autres catégories de personnes sont exposées à cette maladie. Aussi, les personnes nouvellement installées en Tanzanie bénéficient de cette aide alors que plus de 35.000 Burundais ne bénéficient pas de cette prise en charge médicale. D.N.

Burundi – Confessions religieuses

Gervais Barorubwami en prison

Bujumbura, le 12 février 2020 (Net Press) . Gervais Barorubwami est un pasteur de l’église Bethany Holly Church. Il serait actuellement détenu au cachot du service national des renseignements à Bujumbura depuis le 27 janvier de cette année.

Il aurait été interpellé alors qu’il était en réunion que d’aucuns qualifient d’illégale et partant, clandestine. Les proches de ce pasteur accusent le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa, d’être l’auteur de cette arrestation sous couvert d’une fallacieuse accusation de vivre dans notre pays sans visa d’établissement alors qu’il a tous les papiers sur lui.

En effet, le maire de la ville aurait été un fidèle de cette église mais suite au conflit foncier qui opposait ces deux hommes, ce pasteur aurait déménagé vers le quartier Ruziba. Freddy Mbonimpa aurait tenté de s’approprier de la parcelle où est érigée l’église, ce que le pasteur avait combattu énergiquement.

Il serait officieusement accusé d’espionner les secrets de notre pays pour le compte du Rwanda, un grief qui vaut une peine lourde dans notre pays suite aux relations diplomatiques trop délétères entre ces deux pays. Même les fidèles de cette église ne sont pas épargnés de cette tracasserie policière car, on leur impose un diktat de quitter les rangs de cette église au risque de subir le même sort que le pasteur.

L’apôtre Gervais pourrait alors courir le risque d’être refoulé vers le Rwanda comme le furent plusieurs pasteurs de nationalité rwandaise depuis 2015.

Interrogé sur son propre rôle dans l’arrestation du pasteur Barorubwami, Freddy Mbonimpa affirme que depuis qu’il a annoncé qu’il a quitté cette église, il n’a plus de nouvelles de ce pasteur. N.R.

Burundi - Usa - Elections

New Hampshire : Sanders en tête devant Buttigieg et Klobuchar sur la moitié des bureaux de vote (médias), dixit Rfi

Concord, le 12 février 2020 (Net Press) . Le sénateur socialiste Bernie Sanders arrivait en tête mardi de la primaire démocrate du New Hampshire, sur la moitié des bureaux de vote, suivi par les modérés Pete Buttigieg et Amy Klobuchar, désormais installés dans le groupe des candidats susceptibles de défier Donald Trump en novembre.

Sur 50% des bureaux de vote, le sénateur indépendant Bernie Sanders remportait 28% des voix, suivi par l’ex-maire Pete Buttigieg (23%) et la sénatrice Amy Klobuchar (20%), selon les comptabilisations des médias américains. Longtemps favori, l’ancien vice-président Joe Biden semblait parti pour essuyer un cuisant revers en n’arrivant que cinquième, loin derrière (9%). J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.