Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Droits de l’Homme19 mars 2020
|Les activistes des droits de l’homme accusent...

Burundi - Sécurité 18 mars 2020
|"Un militant de l’opposition battu car mal pensant", dixit un témoin !

Burundi - Sécurité - Opinion17 mars 2020
|Un week end trop dur pour les membres du Cnl

Burundi - Rca – Sécurité 16 mars 2020
|Un casque bleu burundais tué dans des opérations anti –Balaka

Burundi - Sécurité14 mars 2020
|Deux frères en détention à Bururi pour coups et blessures à un Imbonerakure

Burundi - Sécurité13 mars 2020
|Une personne tuée en province Cankuzo

Burundi - Sécurité 12 mars 2020
|Un bandit éclipsé par balle en zone Bwiza !

Burundi - Sécurité 11 mars 2020
|Peur-panique chez les militants de l’opposition en province de Makamba

Burundi - Sécurité10 mars 2020
|La police accusée de tuer une personne au Sud du pays

Burundi - Sécurité 9 mars 2020
|Un sexagénaire tué en province Makamba

Burundi -Sécurité7 mars 2020
|La foudre tue une sexagénaire dans la province de Mwaro

Burundi - Sécurité6 mars 2020
|Insécurité grandissante dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité - Environnement5 mars 2020
|De fortes pluies mêlées de grêles plongent la population dans la misère au Sud du pays

Burundi - Sécurité4 mars 2020
|Les autorités du Snr à Cibitoke démentent une information relative à la torture

Burundi - Sécurité3 mars 2020
|Le ciel se fâche dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité 2 mars 2020
|Un corps sans vie retrouvé en zone Musaga au Sud de la capitale économique

Burundi - Sécurité29 février 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" se rentrent dedans au Nord du pays

Burundi - Education - Justice28 février 2020
|La justice traque les enseignants qui engrossent les élèves-filles dans Kayanza

Burundi - Sécurité27 février 2020
|De fortes pluies causent des dégâts énormes au Nord de la capitale économique

Burundi - Sécurité25 février 2020
|Une vingtaine de criminels tués la semaine passée par la police

Burundi - Sécurité24 février 2020
|Un officier supérieur trouve la mort dans une opération de holdup

Burundi - Sécurité Routière22 février 2020
|Quatre élèves blessés dans un accident de roulage à Makamba

Burundi – Sécurité 21 février 2020
|Une dame tuée en zone Kanyosha

Burundi - Sécurité20 février 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la capitale économique

Burundi –Sécurité 19 février 2020
|Quand le centre-ville de Bujumbura devient la cible du banditisme

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité Routière

Un véhicule à grande vitesse percute des passants à Muzinda

14 février 2020

Bubanza, le 14 février 2020 (Net Press) . Un véhicule de transport a percuté ce matin des passants tout près du marché de Muzinda, sur la route Bujumbura - Bubanza. Selon des témoins, la voiture roulait à toute vitesse malgré la mauvaise qualité de la piste, d’où il a à un certain moment, le chauffeur perdu le contrôle de son engin.

L’on ne déplore pas de morts jusqu’à présent, mais les informations en provenance de cet endroit indiquent qu’il y a eu plusieurs blessés, dont des écoliers, qui ont été évacués d’urgence à l’hôpital.

De leur côté, les défenseurs des droits humains viennent de confectionner un rapport trimestriel sur la situation des droits de l’homme du 1er octobre au 31 décembre 2019. Considérant que des journalistes sont emprisonnés, ces défenseurs des droits de la personne estiment qu’au Burundi, il n’y a pas de témoins.

Dans ce rapport de 21 pages, ils évoquent le contexte politique, des atteintes au droit à la vie et à l’intégrité physique. Ils mentionnent des corps abandonnés dans des cours d’eau ou en brousse non identifiés et qui sont enterrés à la hâte. Il y a également des assassinats sur des personnes bien ciblées restant impunis.

Les mêmes activistes évoquent des exemples à suite, notamment des cas d’assassinat qui sont suivis d’enquêtes policières et de l’arrestation des auteurs présumés. Ils entrevoient même une évolution vers la fin à l’impunité en matière de viols et violences sexuelles. Ils évoquent sur ce point des allégations de disparitions forcées suivies d’exécutions sommaires attribuées aux agents du service national des renseignements.

Ils évoquent enfin des atteintes au droit à la liberté et à la sécurité physique, notamment imputables aux jeunes du parti de l’Aigle en toute impunité. Il y a en plus des arrestations arbitraires politiquement motivées attribuées à des agents de police, des arrestations aux mobiles politiques évidents attribués aux agents du service national des renseignements.

Les mêmes activistes parlent également de persécutions des personnes d’origine rwandaise au Burundi, des atteintes à la liberté de la presse par l’interdiction des témoins. Ils terminent par la conclusion ainsi que des recommandations au gouvernement, à la communauté de l’Afrique de l’Est ainsi qu’à la communauté internationale. N.R.

Burundi - Politique

Le ministre de l’intérieur répond favorablement au président du Cnl

Bujumbura, le 14 février 2020 (Net Press) . A travers une correspondance du 12 février du ministre de l’intérieur et de la formation patriotique adressée au président du Cnl, il apparait que suite à la lettre de ce parti du 10 février dont l’objet est d’organiser un congrès extraordinaire, le ministre Pascal Barandagiye fait savoir qu’il n’y aucune objection de sa part quant à l’organisation dudit congrès le 16 février.

Comme cette activité importante sera suivie d’échanges de vœux et de célébration du 1er anniversaire du parti, le ministre lui demande de prendre toutes les dispositions utiles pour maintenir l’ordre et la sécurité publics durant toute la durée du congrès et de la fête, en collaboration avec les services de sécurité.

Cette réaction positive du ministre Barandagiye vient couper court avec les rumeurs qui avaient suivi la non tenue d’un congrès extraordinaire par la formation politique Cnl. Pour certains, le gouvernement de Gitega avait interdit Agathon Rwasa pour des motifs que les mêmes rumeurs n’ont pas porté à la connaissance de l’opinion.

Pour d’autres, Agathon Rwasa a décidé de se présenter aux élections en tant que candidat indépendant car son parti n’a pas encore 2 ans d’existence juridique. Ils voulaient donc que pour qu’un parti se présente, il doit avoir au moins deux ans d’activités, une condition que le Cnl ne remplit pas. Ch.N.

Burundi - Justice

Deux personnes détenues sans dossier, du nouveau dans le monde judiciaire

Makamba, le 14 février 2020 (Net Press) . Il s’agit de deux commerçants, Boaz Nihorimbere et Jean Ndayambaje qui sont détenus depuis bientôt une semaine dans le cachot communal de police en commune de Kayogoro, de la province de Makamba, au Sud du pays.

Selon des informations en provenance de cette localité, ils ont été soupçonnés d’utiliser des pratiques superstitieuses sur la colline Sampeke, en commune de Kayogoro, par des jeunes du parti de l’Aigle, qui les ont battus après leur arrestation. Les mêmes informations précisent que ces deux hommes exercent leurs activités commerciales au centre de négoce de Gatwe, sur la colline de Sampeke.

Les milieux proches de ce dossier parlent cependant d’une détention illégale car ces deux hommes ont été accusés sur base de fausses accusations et qu’ils devraient être relaxés sans autre forme de procès. D.N.

Burundi - Economie

L’administrateur directeur adjoint de la Bancobu élevé au rang de président du club des dirigeants de banques d’Afrique

Bujumbura, le 14 février 2020 (Net Press) . Selon des informations concordantes mais brutes, l’administrateur directeur général adjoint de la banque commerciale du Burundi, Bancobu, Sylvère Bankimbaga, vient d’être élu président du club de dirigeants de banques d’Afrique, ce qui est un point positif pour notre pays.

Par ailleurs, il y aurait une reprise de la coopération entre le Burundi et les institutions de Bretton Woods. Il semble que le portefeuille de la banque mondiale est actuellement chiffré à 713 millions de dollars américains. Les projet couvrent tous les secteurs d’activités socio-économiques du pays.

Nous apprenons également qu’une délégation du fond monétaire internationale est au Burundi et qu’elle rencontre des officiels de haut niveau. Au menu du jour, selon des informations concordantes, le sujet abordé serait la reprise du programme cadre du Fmi suspendu en 2015. J.M.

Burundi - Education

A la fonction publique, le enseignants encouragent de recruter sur concours

Bujumbura, le 14 février 2020 (Net Press) . Selon cet hebdomadaire, le ministère de la fonction publique, du travail et de l’Emploi en fait désormais son usage. Après le ministère de l’Education, celui de la santé publique va être pourvu d’agents issus d’un concours. Il s’agit de la mise en application de la loi portant statut général des fonctionnaires. C’est une mesure louable qui fait disparaître le clientélisme et le népotisme. Le dernier concours d’entrée à la fonction publique, excepté chez les enseignants, date de l’année 2000.

Par ailleurs, il n’y a pas de facilités à l’école car avec de fautes légères en conduite, l’élève peut être exclu de l’école. Une fois le règlement scolaire appliqué à la lettre, l’élève peut se retrouver dans une situation d’échec en conduite, ce qui conduit à une exclusion de l’école à la fin de l’année. C’est l’exemple des retards en classe, la non prise des notes, des chemises non enfilées, les cheveux non coupés, etc.

Des parents proposent d’autres punitions que le retrait des points, des travaux de propreté des locaux, ramassage des saletés de la cour intérieure, etc. Dans ce cas c’est l’élève qui est puni alors que le retrait des points en conduite affecte même les parents quand l’enfant échoue l’année.

Les mêmes enseignants constatent que l’éducation à la paix et au respect des droits de l’homme n’est pas si facile. Les enseignants du cours de formation patriotique et humaine disent éprouver des difficultés à faire comprendre aux élèves la nécessité de tolérance et de traiter dignement un adversaire pendant la période de conflit, comme le stipule le droit international humanitaire.

Selon eux, ces difficultés proviennent du fait que d’une part, les jeunes apprenants suivent et intériorisent les discours de haine et d’intolérance propagés par les aînés. D’autre part, en période de conflit, ce sont ces jeunes qui sont utilisés dans les violences contre les gens avec qui ils ne partagent pas les opinions politiques.

Pour que ces notions inculquées à l’école aux jeunes puissent apporter des changements positifs, les enseignants demandent aux parents et surtout aux politiciens de déconstruire les velléités belliqueuses qu’ils ont enseignées aux jeunes et de servir de modèles dans la sauvegarde de la paix et dans la tolérance. Un adversaire politique n’est pas un ennemi à abattre. Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.