Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Droits de l’Homme19 mars 2020
|Les activistes des droits de l’homme accusent...

Burundi - Sécurité 18 mars 2020
|"Un militant de l’opposition battu car mal pensant", dixit un témoin !

Burundi - Sécurité - Opinion17 mars 2020
|Un week end trop dur pour les membres du Cnl

Burundi - Rca – Sécurité 16 mars 2020
|Un casque bleu burundais tué dans des opérations anti –Balaka

Burundi - Sécurité14 mars 2020
|Deux frères en détention à Bururi pour coups et blessures à un Imbonerakure

Burundi - Sécurité13 mars 2020
|Une personne tuée en province Cankuzo

Burundi - Sécurité 12 mars 2020
|Un bandit éclipsé par balle en zone Bwiza !

Burundi - Sécurité 11 mars 2020
|Peur-panique chez les militants de l’opposition en province de Makamba

Burundi - Sécurité10 mars 2020
|La police accusée de tuer une personne au Sud du pays

Burundi - Sécurité 9 mars 2020
|Un sexagénaire tué en province Makamba

Burundi -Sécurité7 mars 2020
|La foudre tue une sexagénaire dans la province de Mwaro

Burundi - Sécurité6 mars 2020
|Insécurité grandissante dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité - Environnement5 mars 2020
|De fortes pluies mêlées de grêles plongent la population dans la misère au Sud du pays

Burundi - Sécurité4 mars 2020
|Les autorités du Snr à Cibitoke démentent une information relative à la torture

Burundi - Sécurité3 mars 2020
|Le ciel se fâche dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité 2 mars 2020
|Un corps sans vie retrouvé en zone Musaga au Sud de la capitale économique

Burundi - Sécurité29 février 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" se rentrent dedans au Nord du pays

Burundi - Education - Justice28 février 2020
|La justice traque les enseignants qui engrossent les élèves-filles dans Kayanza

Burundi - Sécurité27 février 2020
|De fortes pluies causent des dégâts énormes au Nord de la capitale économique

Burundi - Sécurité25 février 2020
|Une vingtaine de criminels tués la semaine passée par la police

Burundi - Sécurité24 février 2020
|Un officier supérieur trouve la mort dans une opération de holdup

Burundi - Sécurité Routière22 février 2020
|Quatre élèves blessés dans un accident de roulage à Makamba

Burundi – Sécurité 21 février 2020
|Une dame tuée en zone Kanyosha

Burundi - Sécurité20 février 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la capitale économique

Burundi –Sécurité 19 février 2020
|Quand le centre-ville de Bujumbura devient la cible du banditisme

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité - Justice

Et si l’infraction pénale n’est plus individuelle ?

15 février 2020

Bujumbura, le 15 février 2020 (Net Press) . Dans une des dépêches antérieures, la rédaction informait sur une fouille-perquisition ciblée dans le quartier de Kinanira IV. Des policiers s’étaient introduits dans une maison d’un jeune couple pour fouille-perquisition. Le couple n’avait pas été trouvé sur place, mais la police avait déclaré avoir découvert dans la maison un pistolet et un chargeur dans cette maison.

Le domestique et un jeune homme qui y vivait ont refusé de signer le procès-verbal dressé par la police car cette dernière ne leur avait pas montré les objets saisis. Nous apprenons, une semaine plus tard, que ce jeune homme a été arrêté et que sa famille n’a pas d’information sur l’endroit où il peut être.

Cette situation rappelle une autre d’un enfant du nom de Junior Nganjiyimana, âgé d’une année et demi et qui est sous les verrous pour la simple raison que sa mère est incarcérée. Même cette dernière n’est coupable d’aucune infraction, elle est détenue parce que son mari a été introuvable. Ch.N.

Burundi - Sécurité

Barricade de la route nationale n°18

Mwaro, le 15 février 2020 (Net Press) . Selon des informations dignes de foi, la route Nyakararo - Kibumbu, dite RN18, a été barricadée dans la matinée de ce 14 février au niveau de la colline Rwintare, zone de Makamba, dans la commune de Rusaka, en province de Mwaro, au Centre du pays.

Cette barricade érigée par des hommes non encore identifiées a causé un accident de deux policiers qui étaient à moto. L’on ne déplore aucune perte en vies humaines ni de dégât matériel. Du côté de l’administration, l’on pense que ce seraient des bandits qui ont déposé des cailloux dans la route afin de tendre une embuscade aux passagers.

Néanmoins, il serait surprenant que cela soit l’œuvre des seuls bandits car d’autres informations évoquent des situations similaires dans certains localités des provinces de Muyinga, au Nord-est du pays, de Kayanza, au Nord du pays, de Bubanza, à l’Ouest et de Rumonge, au Sud-ouest.

Ces dernières demandent plutôt à l’administration et à la police au niveau national de doubler de vigilance du fait que ce phénomène, loin d’être anodin, pourrait être lié aux futures échéances électorales qui doivent avoir lieu dans trois mois. J.M.

Burundi - Société

La commission vérité et réconciliation s’exprime sur les fosses communes de Karusi

Bujumbura, le 15 février 2020 (Net Press) . Le président de la commission vérité et réconciliation, Pierre-Claver Ndayicariye, a animé un café de presse ce 14 février à hôtel Source du Nil autour du thème "Les fosses communes de la Ruvubu (Karusi), site de la douleur, du silence et de souffrance : bilan de la phase I et perspectives".

Dans son développement, le président de la commission vérité et réconciliation a situé géographiquement la vallée de la Ruvubu, a présenté les fosses communes que la commission a excavées ainsi que la découverte macabre de 18 fosses communes datant des tueries massives commises en 1972.

Pour la Cvr, ce sont des populations qui ont fait des dépositions pour renseigner sur l’existence de ces fosses communes ainsi que la littérature et les mémoires des chercheurs universitaires. Selon toujours le président de la commission, les récits des citoyens étaient pleins d’émotions et provoquent la chair de poule.

Il présente également les catégories ciblées, à savoir des gens aisés : des enseignants de l’école primaire, des professeurs des écoles secondaires, des religieux, des religieuses, des ministres, des hauts cadres de l’Etat, des militaires, des gendarmes, des commerçants, des personnes possédant des biens matériels importants comme des maisons en tôles, des vélos, des bananeraies, etc.

Il décrit le moyen de transport des victimes, leurs traitements ainsi que les lieux de provenance des victimes, Muyinga, Karusi, Ngozi, Giheta et Ruyigi. Pour tout cela, le président de la Cvr indique que les vœux des familles des victimes est que le pays ne tombe plus dans ces tueries de 1972, que les ossements en cours d’exhumation puissent être enterrés en toute dignité et que les familles des victimes soient soutenues moralement et matériellement par l’Etat.

Pour Pierre Claver Ndayicariye, le travail d’exhumation se poursuivra et que la commission reste ouverte à toute personne qui souhaiterait l’éclairer sur cette période du passé et sur les autres fosses communes liées aux différentes crises que le pays a connues, sans exclure la possibilité d’érection des monuments aux morts.

La démarche de Pierre-Claver Ndayicariye ne rencontre pas l’assentiment de tout le monde. Certains se posent la question de savoir si l’exhumation des restes réconcilie ou ravive les rancœurs. D’autant plus que, pour certains, ils revoient les habits des leurs, d’autres des lunettes, d’autres encore se souviennent de la façon dont les leurs ont été torturés, etc.

En outre, Pierre-Claver Ndayicariye semble se focaliser sur un site et sur les meurtres d’une même période et par conséquent, d’une même ethnie. Jusqu’à présent, il n’a rien dit des autres crises alors que tout le monde sait qu’il y a eu des fosses communes, y compris dans la province de Karusi qu’il met en exergue, ce qui est loin de réconcilier les Burundais.

De son côté, Ac-Génocide Canada n’y va pas par quatre chemins car pour cette association, la Cvr actuelle constitue un jeu fossé dès le départ. Pour cette organisation, tel que la Cvr avait été conçue au départ, le processus prévoyait un volet justice. En plus des dépositions et des enquêtes, il devait y avoir une chambre spéciale au sein de l’appareil judiciaire burundais mais dont la composition serait mixte, c’est-à-dire 5 juges dont 2 Burundais travaillant avec 3 internationaux pour garantir l’impartialité. N.R.

Burundi - Education

La province de Muyinga enregistre un effectif effroyable d’abandons scolaires

Muyinga, le 15 février 2020 (Net Press) . Lors de la réunion d’autoévaluation dans la province de Muyinga dans la matinée de ce 14 février, le constat amer est que plus de 1.000 élèves ont abandonné les études au cours du premier trimestre dans des écoles fondamentales, notamment par grossesses des élèves-filles.

Lors de cette réunion, l’on a évoqué la démission de fait des parents qui croisent les bras après avoir remis leurs enfants entre les mains des éducateurs. Il y a eu proposition de multiplication des réunions en présence des enfants et de leurs parents pour qu’il y ait suivi aussi bien à l’école qu’à la maison.

Même les enseignants ne sont pas totalement innocents car parmi eux, il y en qui brillent par l’absentéisme, ceux qui sont régulièrement en retard en train de faire des autostops, ceux qui avancent des enfants de la 6ème à la 7ème année des enfants qui ne savent même pas conjuguer les verbes être et avoir au présent. D.N.

Burundi - Confessions Religieuses

Le diocèse de Bururi a un nouvel évêque

Vatican, le 15 février 2020 (Net Press) . Selon l’agence d’information Fides, le Pape François a accepté la renonciation au gouvernement pastoral du diocèse de Bururi présentée par Mgr. Venant Bacinoni. Il a aussitôt nommé le Père Salvator Niciteretse, du clergé de Bururi, jusqu’à présent secrétaire de la commission épiscopale pour l’apostolat des laïcs.

Il a vu le jour le 2 août 1958 à Rutwenzi, dans le diocèse de Bururi et il est entré au Petit Séminaire de Kanyosha de 1975 - 1979. Il a obtenu un équivalent du baccalauréat en sciences humaines au séminaire moyen de Bujumbura (1979 - 1982), obtenant par la suite un baccalauréat en philosophie au Grand Séminaire de Bujumbura (1982 - 1985) et un baccalauréat en théologie au Grand Séminaire de Burasira. Il a été ordonné prêtre le 9 juillet 1989 pour le diocèse de Bururi.

Après son ordination sacerdotale, il a exercé plusieurs ministères à savoir, de 1989 à 1993, vicaire paroissial et aumônier national du mouvement d’action catholique Xavéri, de 1993 à 1998, Curé de la Cathédrale de Bururi et Directeur diocésain des Œuvres pontificales missionnaires.

De 1998 à 2002, il a poursuivi les études supérieures près l’université pontificale du Latran avec obtention d’une licence en théologie pastorale et d’un Doctorat en Doctrine sociale de l’Eglise. Depuis 2003, il est secrétaire de la commission épiscopale pour l’apostolat des laïcs, professeur au Grand Séminaire de Gitega et de Kiryama, préposé pour l’Afrique au Forum international catholique. J.M. 

Burundi - Economie

"La Banque mondiale critique la Banque africaine de développement, qui lui répond", dixit Rfi

New York le 15 février 2020 (Net Press) . Le président de la Banque mondiale a reproché à plusieurs institutions de développement, dont la Banque africaine de développement, d’aggraver le problème de la dette des pays. Des propos qui lui valent une réplique sèche de la BAD.

C’est du jamais vu dans l’univers d’ordinaire policé des institutions financières internationales. David Malpass, le nouveau président de la Banque mondiale, un proche de Donal Trump, s’est lancé publiquement dans une attaque en règle contre ses partenaires.

Le 10 février dernier, lors d’une conférence à Washington, il a reproché à la Banque asiatique de développement, la Banque africaine de développement et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement de « prêter trop rapidement et d’aggraver le problème de la dette ».

David Malpass a notamment critiqué l’action de la BAD au Nigeria et en Afrique du Sud, l’appelant à faire preuve « d’une plus grande coordination et à maintenir des normes élevées de transparence ».

La réplique de la Banque africaine de développement ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué elle dénonce des propos « inexacts et infondés... mettant en cause l’intégrité » de l’institution. Chiffres à l’appui, la BAD démontre qu’elle prête à ces deux pays beaucoup moins d’argent que la Banque mondiale.

Elle réfute aussi les accusations de manque de transparence, soulignant qu’elle applique les normes internationales adoptées par la Banque mondiale. La BAD rappelle enfin qu’elle est consciente de la tendance à l’aggravation de la dette mais précise qu’il n’existe pas de risque systémique de surendettement. Les pays africains, précise la BAD, ont besoin de financer leur développement.

Depuis plus d’un an, le FMI et la Banque mondiale s’inquiètent d’un endettement public croissant en Afrique, qui pourrait constituer selon eux, un « nouveau piège de la dette ». Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.