Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité21 avril 2020
|Des "Cnddfddistes" arrêtés dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité20 avril 2020
|L’éboulement d’une montagne emporte des vies humaines dans Bubanza

Burundi –Sécurité 18 avril 2020
|Quand les citoyens s’invitent à se faire justice !

Burundi – Sécurité17 avril 2020
|Kamenge dans l’œil du cyclone en matière de sécurité

Burundi - Sécurité16 avril 2020
|La police tue trois personnes dans la commune de Matana

Burundi - Sécurité Routière15 avril 2020
|Une violence qui bascule sous le silence de la police de roulage !

Burundi – Sécurité14 avril 2020
|Un acte qui exécrée la communauté Batwa

Burundi - Sécurité 13 avril 2020
|Un militant du parti au pouvoir tué à Ngozi !

Burundi - Sécurité11 avril 2020
|Des motards menacés par un commissaire de police à Makamba

Burundi - Sécurité10 avril 2020
|Un "Cnloi" attaqué à son domicile dans la nuit d’hier

Burundi - Sécurité9 avril 2020
|Deux femmes tuées dans deux localités différentes

Burundi - Sécurité8 avril 2020
|Des affrontements entre "Cnddfddistes" et "Cnlois" font des blessés au Nord-ouest

Burundi - Droits de l’Homme7 avril 2020
|La situation des droits de l’homme de la semaine passée

Burundi - Sécurité 6 avril 2020
|Une arrestation en cascades en province de Cankuzo !

Burundi - Tanzanie - Sécurité4 avril 2020
|Un nombre impressionnant de réfugiés burundais disparus en Tanzanie

Burundi – Sécurité3 avril 2020
|Kirundo : Se dérober de la mise en quarantaine équivaudrait à un assassinat

Burundi – Rwanda –Sécurité2 avril 2020
|Un réfugié burundais retrouvé mort à Kigali

Burundi - Sécurité - Politique1er avril 2020
|De l’intolérance politique à la bagarre dans la province de Ruyigi

Burundi - Sécurité31 mars 2020
|Des habitants de la commune Mpanda réveillés par des crépitements d’armes

Burundi - Sécurité Routière30 mars 2020
|Un mystère autour d’un accident de roulage !

Burundi - Sécurité28 mars 2020
|Deux enfants d’une même famille trouvent la mort dans la destruction de leur maison

Burundi - Sécurité 27 mars 2020
|Un cambrioleur attrapé les mains dans le sac au quartier III en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 26 mars 2020
|Toujours des élèves détenus au cachot communal de Bubanza

Burundi - Sécurité Alimentaire25 mars 2020
|Le bureau burundais de contrôle de qualité lance un cri d’alarme !

Burundi - Sécurité24 mars 2020
|Des maisons des "Cnlois" brûlées dans la province de Cankuzo

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un officier supérieur trouve la mort dans une opération de holdup

24 février 2020

Gitega, le 24 février 2020 (Net Press). Des hommes armés ont attaqué un domicile des étrangers, médecins à l’hôpital "Espoir" de Kibuye, dans la commune de Bukirasazi, en province de Gitega, la capitale politique de ce pays. Une personne, un lieutenant colonel de grade, y a trouvé la mort, tué par des policiers, au moment où une autre a été blessée.

Ce premier, du prénom de Richard, selon ceux qui l’ont reconnu, était originaire de la zone de Kamenge, commune Ntahangwa, au Nord de la capitale économique Bujumbura. Il avait également participé à la rébellion avant d’intégrer la nouvelle force de défense nationale et des anciens combattants.

Du côté des victimes, un Blanc a été blessé après avoir été battu par les assaillants. De l’argent a été également volé maos pour l’instant, l’on ne connaît pas encore le montant. Un véhicule sur deux qu’utilisaient les agresseurs a été saisi. Pour le moment, selon la police locale, l’heure est au démarrage des enquêtes.

De leur côté, les activistes des droits de la personne indiquent qu’au moins 3 personnes ont été assassinées au cours de la semaine dernière dans différentes localités. Selon eux, une autre victime a échappé de justesse à une attaque à la grenade, tandis qu’un jeune homme est victime de disparition forcée depuis son enlèvement par des hommes en tenue de la police burundaise. J.M.

Burundi - Sécurité

La sécurité perturbée à l’Ouest et au Sud au cours du weekend dernier

Bururi, le 24 février 2020 (Net Press) . Une personne a été tuée et une autre blessée dans la commune de Matana, de la province de Bururi, au Sud du pays. Selon des informations en provenance de cette localité, c’était suite à une explosion de grenade. Dans la matinée de ce lundi 24 février, un corps d’un homme sans vie a été retrouvé dans cette même commune, dans un caniveau. L’on ne connaît pas encore les raisons de son décès.

Dans la province de Bujumbura dit rural, ce dimanche, aux environs de 13 heures, 14 personnes armées ont attaqué dans la commune Nyabiraba, mais ils se sont heurtés à la riposte des policiers qui montaient la garde. Nous apprenons que 12 des assaillants ont trouvé la mort dans ces hostilités et que les deux autres ont été arrêtés.

Du côté de la police, l’on déplore un policier tué et un autre blessé ainsi qu’un civil blessé également. Ces hommes étaient en possession de 6 fusils qui ont été tous saisis. Selon les administratifs et la police locaux, des enquêtes sont déjà en cours. Une certaine opinion a peur que toutes ces confrontations ne prennent une tournure politique à la veille des élections. Ch.N.

Burundi - Sécurité - Politique

"Mort d’un militant de l’opposition après une vague d’arrestations", dixit Rfi

Bujumbura, le 24 février 2020 (Net Press) . Au Burundi, le parti d’opposition Cnl d’Agathon Rwasa, proteste contre une nouvelle vague d’arrestations à quelques semaines des élections. Cette fois, ce seraient ses militants des environs de Bujumbura qui ont été pris pour cibles depuis jeudi dernier. L’un d’eux, Félix Ndikuriyo, a même trouvé la mort, selon le porte-parole du Cnl.

« Nous enregistrons plus de vingt-quatre arrêtés. Dix-sept dans la commune de Isale et sept dans la commune de Mubimbi, a détaillé Thérence Manirambona, que nous avons joint au téléphone. Nous déplorons, encore une fois, un mort dans la commune de Mubimbi, qui avait été arrêté le 20, et que l’on a trouvé mort le lendemain. On ne connaît pas, jusqu’à aujourd’hui, les circonstances de son décès ».

Enterré en catimini

Pour le porte-parole, les autorités ont cherché à cacher ce décès en l’enterrant en catimini sans la présence de sa famille. « On leur a refusé l’accès à la dépouille et l’administration a pris la décision de l’enterrer, sans que sa famille ne participe à son inhumation ».

« Aujourd’hui, dans les prisons et cachots, nous enregistrons plus de 200 personnes - militants et responsables -, qui croupissent dans les geôles, à travers le pays. Et on voit aujourd’hui que c’est une véritable chasse à l’homme, qui vise surtout les responsables locaux du parti CNL dans différentes provinces, poursuit Thérence Manirambona. C’est une situation qui est très inquiétante [dans la perspective] des élections de 2020 ».

Sollicitées par RFI, les autorités des deux communes concernées n’ont pas répondu. Selon un responsable local cité par l’Afp, ces opposants ont été arrêtés pour avoir violé la loi, sans plus de précisions. Pour ce qui est de Félix Ndikuriyo, il serait, selon ce responsable local, mort de maladie. D.N.

Burundi - Politique

Le député Fabien Banciryanino donne la lumière sur sa sécurité physique !

Bujumbura, le 24 février 2020 (Net Press) . Le député de la coalition Amizero y’abarundi, Fabien Banciryanino, lors de l’entretien avec la rédaction, a dit qu’il n’est pas inquiété sur sa sécurité physique après sa révélation époustouflante sur l’élévation du président de la République, Pierre Nkurunziza, au rang de guide Suprême du patriotisme dans sa séance plénière de ce février, le 19 février 2020, qui a suscité des polémiques entre les députés de l’opposition et ceux de la mouvance.

A ce titre, le député indépendant dit qu’il a appris avec amertume des messages diffusés sur les réseaux sociaux faisant appel à la levée de son immunité parlementaire après qu’il eut affirmé que le mandant du président actuel a été ponctué de tueries, des disparitions et de l’exil des milliers de Burundais. En d’autres termes, avait –il conclu, il mérite d’être traduit en justice.

Le député Fabien Banciryanino rappelle que suivant le fonctionnement interne de l’assemblée nationale et du sénat, qu’aucun parlementaire ne peut être inquiété sur son opinion, avant d’ajouter que ceux qui sont derrière ces messages ne sont pas des parlementaires .

Le député Fabien Banciryanino fait savoir que depuis la séance plénière de ce 19 février, il se la coule douce d’autant qu’il participe dans des activités à caractère sportives et sociales. En témoigne qu’en date du 20 février, il a été au service national des renseignements pour s’enquérir sur la disparition mystérieuse de Jules Negamiye, avant d’ajouter que ces révélations à l’assemblée n’engagent que sa personne, jusqu’au preuve du contraire .

Le député Fabien Banciryanino affirme la dégradation de la situation des droits de l’homme au Burundi, que les tueries sont une affaire de la communauté burundaise et non de sa personnalité. Il estime que ceux qui sont derrière ces messages seraient les membres du parti Cndd-Fdd ou de l’opposition ayant l’objectif de ternir l’image de ce parti . N.R.

Burundi - Politique

Interdiction d’un mini-congrès dans la capitale politique

Gitega, le 24 février 2020 (Net Press) . Alors que le parti Mrc (mouvement pour la réhabilitation du citoyen envisageait hier d’organiser un mini-congrès dans la province de Gitega ce dimanche 23 février, les agents du service secret burundais et une armada de policiers ont empêché cette rencontre.

Selon des informations concordantes, l’activité en soi devrait avoir lieu dans la salle de l’hôtel Palmeraie de cette ville de Gitega. Des forces de l’ordre sont intervenues pour interdire le mini congrès, tout en interpellant momentanément les responsables de cette formation qui sont Frédéric Nahimana, secrétaire provincial, Tatien Sibomana et Déo Bizindavyi. Après leur libération, leurs téléphones portables ont été confisqués par le patron du Snr dans la province de Gitega.

Du côté des médias, le nombre de journalistes inquiétés dans l’exercice de leur métier ne cesse d’augmenter. Après les journalistes d’Iwacu incarcérés depuis le 22 octobre de l’année dernière, après l’arrestation du correspondant de la radio Isanganiro dans la province de Karusi, ce fut le tour hier des journalistes Arthur Kavabushi et Amissi Karihungu, correspondant de la radio Isanganiro et celui de la radio Culture dans cette province.

Comme pour les journalistes du groupe de presse Iwacu, leurs téléphones portables ont été également saisis par le même responsable du Snr à Gitega, Blaise Ngomirakiza. Selon les mêmes informations, la rencontre des "Mrciens" visait à préparer la liste des candidats aux élections communales du 20 mai prochain. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.