Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 11 novembre 2020
|Un couple échappe de justesse à son assassinat !

Burundi - Justice10 novembre 2020
|Les journalistes indésirables lors de la visite des biens à vendre aux enchères !

Burundi - Sécurité9 novembre 2020
|Quand les citoyens se font une justice populaire

Burundi - Sécurité7 novembre 2020
|L’insécurité se poursuit ici et là dans le pays

Burundi - Sécurité6 novembre 2020
|Une personne trouve la mort suite à une alimentation

Burundi - Sécurité 5 novembre 2020
|Une marâtre accusée de violenter un enfant arrêtée !

Burundi - Sécurité4 novembre 2020
|Une arme trouvée dans une salle de classe à l’Ets Gihanga !

Burundi – Sécurité3 novembre 2020
|La province de Ngozi contre les malfaiteurs

Burundi - Sécurité2 novembre 2020
|L’insécurité reste perceptible dans la commune de Burambi

Burundi - Sécurité31 octobre 2020
|Fin d’un séminaire de renforcement des capacités en matière de sécurité

Burundi - Sécurité 30 octobre 2020
|Et une disparition qui inquiète !

Burundi –Sécurité 29 octobre 2020
|Quatre personnes tuées dans Bujumbura rural !

Burundi - Sécurité28 octobre 2020
|La population "bujumburaise" priée de redoubler de vigilance

Burundi - Sécurité27 octobre 2020
|Des vaches assassinées en lieu et place de leurs propriétaire

Burundi - Sécurité26 octobre 2020
|Une personne trouve la mort à Rutumo

Burundi - Sécurité 24 octobre 2020
|Une personne trouve la mort lors d’un accident de roulage !

Burundi - Sécurité23 octobre 2020
|Découverte de deux roquettes dans le Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité22 octobre 2020
|Un jeune garçon meurt foudroyé à Kirundo

Burundi - Droits de l’homme21 octobre 2020
|Spécial "21 octobre" dans le monde politique et les droits de l’homme

Burundi - Sécurité 20 octobre 2020
|Quand la rivière de la Rusizi compte plus de quinze corps sans vie en moins d’un mois

Burundi - Sécurité 19 octobre 2020
|Le ministère ayant en charge la sécurité publique met en garde !

Burundi - Sécurité - Confessions Religieuses17 octobre 2020
|Un rassemblement de l’église Libre méthodiste empêché !

Burundi - Sécurité16 octobre 2020
|Découverte de deux cadavres dans la commune de Rugombo

Burundi - Sécurité15 octobre 2020
|Un veilleur d’une boutique tué dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité14 octobre 2020
|Le ciel de plus en plus sévère dans notre pays

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" se rentrent dedans au Nord du pays

29 février 2020

Muyinga, le 29 février 2020 (Net Press) . L’on apprend que quatre personnes ont été blessées suite aux disputes des membres du Cndd-Fdd au pouvoir et ceux du Cnl, une formation politique de l’opposition. Ces bagarres ont eu lieu dans la soirée de ce 26 février dans la commune de Gasorwe, province de Muyinga, au Nord-est du pays.

Selon des informations dignes de foi, un membre du Cndd-Fdd est tombé dans une embuscade et blessé au niveau de la tête par un coup de machette. Même si les sources disent qu’il a été blessé par des inconnus, les membres du Cndd-Fdd ont porté leur regard sur les membres du Cnl, auteurs présumés de cette attaque.

C’est ainsi qu’ils ont attaqué le domicile d’un certain Asmani, membre du Cnl, et trois personnes, dont le chef de ménage, ont été blessées. Les "Cnlois" de Gasorwe estiment que les Imbonerakure s’en prennent à eux avec la complicité des autorités administratives. Les leaders des deux formations politiques ne cessent de rappeler à l’ordre à leurs militants, mais en vain.

L’on saura que ces affrontements sont monnaie courante un peu partout dans le pays et les membres du Cnl se plaignent souvent qu’en cas de tels heurts, seuls leurs membres sont arrêtés et emprisonnés au moment où leurs adversaires du Cndd-Fdd se a coulent douce. N.R.

Burundi - Médias - Politique

Le président de la République rencontre les professionnels des médias pour une séance de moralisation et de patriotisme

Ngozi, le 29 février 2020 (Net Press) . Le président de la République, Pierre Nkurunziza, a rencontré hier les journalistes et les responsables des médias dans la province de Ngozi, au Nord du pays, pour une séance de moralisation et de patriotisme. Selon son porte-parole, Jean-Claude Karerwa Ndenzako, tout journaliste, qu’il soit de la presse parlée ou écrite, doit parler du bien de son pays.

En effet, son pays, tout comme ses parents, est octroyé par le Bon Dieu et le journaliste ne peut pas trouver un autre pays qui puisse remplacer le sien. En cas de bonne préparation de l’avenir, les jeunes en profitent pour bien vivre et le pays a, en conséquence, une bonne place dans le concert des Nations comme c’est le cas aujourd’hui pour le Burundi.

Le président Pierre Nkurunziza est satisfait car, depuis les séances de moralisation et de patriotisme, il est en contact permanent avec les journalistes et ces derniers ont amélioré leurs prestations. J.M. 

Burundi - Politique

Le premier Indépendant dépose son dossier de candidature à la Ceni

Bujumbura, le 29 février 2020 (Net Press) . Il s’appelle Francis Rohero, très connu dans des interventions politiques sur les réseaux sociaux. Hier 28 février, il a versé une caution de 30 millions de francs burundais dans la banque centrale comme cela est exigé pour les candidats à l’élection présidentielle.

L’on saura que la condition pour qu’il y ait remboursement de cette caution est d’avoir 5% des voix exprimées. Les analystes se posent la question de savoir si cet Indépendant pourra obtenir ce score quand ils savent que par le passé récent, en 2015, seuls le Cndd-Fdd et la coalition Amizero y’Abarundi ont eu un score de plus de 5%.

Les partis comme l’Uprona et le Frodebu n’avaient pas pu totaliser ce pourcentage. Les mêmes personnes pensent que la caution de 30 millions de nos francs a été conçue pour limiter les candidatures car, à côté de ce montant, le candidat doit trouver des fonds pour la campagne, le carburant, les places à l’hôtel, bref, des dépenses énormes liées à cette activité.

C’est pour cela qu’une certaine opinion trouve que les vrais rivaux pour les élections de mai prochain sont en réalité le Cndd-Fdd au pouvoir et le Cnl, les autres formations politiques et Indépendants n’étant que des satellites des deux poids lourds de l’échiquier politique burundais. D.N.

Burundi - Politique

Jacques à Agathon : œil pour œil, dent pour dent !

Bujumbura, le 29 février 2020 (Net Press) . Après le dépôt du dossier de candidature par Agathon Rwasa ce 27 février, Jacques Bigirimana déclare à son tour qu’il entend déposer le sien dans les meilleurs délais et pour le même poste convoité par le premier. Il va même jusqu’à préciser la date et l’heure de dépôt, ce sera le 5 mars prochain à 8 heures au siège de la Ceni.

L’on saura que Jacques Bigirimana a profité du départ d’Agathon Rwasa en 2010 pour récupérer le parti Fnl initialement dirigé par ce dernier. Depuis, le président du Fnl proche du Cndd-Fdd réagit à chaque fois qu’Agathon Rwasa pose un geste politique, une intervention que ne comprennent pas les membres du Cnl car leur président ne parle jamais de Jacques Bigirimana.

En 2015, Agathon Rwasa, qui faisait partie de la coalition Amizero y’Abarundi, avait décidé de boycotter les élections mais les résultats ont été surprenants car les populations avaient voté pour lui et malgré lui, lui donnant ainsi la deuxième place après le Cndd-Fdd. Mais une certaine opinion avait mis en cause cette situation car Agathon Rwasa, à la surprise de tout le monde, a intégré l’assemblée nationale, devenant ainsi le premier vice-président de cette institution. Pour elle, il avait cherché en coulisses ce poste de responsabilité. Ch.N.

Burundi - Politique

Le candidat du parti Cndd-Fdd paralyse les activités de la ville de Rumonge.

Rumonge, le 29 février 2020 (Net Press). A l’occasion de la visite du candidat du Cndd-Fdd aux présidentielles de mai prochain, Evariste Ndayishimiye, les administratifs à la base ainsi que des jeunes Imbonerakure ont fait le déplacement dans tous les quartiers de cette ville pour interdire toute activité et d’aller accueillir le candidat Ndayishimiye.

Tous les services publics comme privés, les écoles, voire le marché de Rumonge, tout était fermé jusqu’assez tard, vers 14 heures. Les habitants de Rumonge ont évidemment mal accueilli cette mesure car la plupart d’entre eux vivent au jour le jour pour pouvoir subvenir aux besoins de leurs familles respectives.

Il y a une catégorie de commerçants qui vendent des produits périssables comme les fruits et les légumes qui ont indiqué qu’ils risquent de voir leurs produits non vendus ni consommés, ce qui est une perte sèche pour eux. Ils se plaignent du fait que la participation à cette activité était de force alors qu’elle devait être à volonté, selon toujours les commerçants lésés par cette visite.

L’on saura que le secrétaire général du Cndd-Fdd a participé aux travaux communautaires visant à ériger un nouveau bâtiment servant de bureau de la province. Tous les transporteurs, des vélos, des motos comme des véhicules devaient alors déplacer gratuitement les gens qui allaient aux travaux communautaires, un autre facteur de mécontentement.

Au terme de cette visite, le secrétaire général du Cndd-Fdd, Evariste Ndayishimiye, en même temps candidat de cette formation politique aux présidentielles de mai prochain, a obtenu des dons de la part des "Rumongiens". Il s’agit de cinq génisses, des régimes de bananes, des poissons, des bidons d’huile de palme et plusieurs greniers de vivres. N.R.

Burundi - Rdc - Politique

La mystérieuse mort du général Delphin Kahimbi fait réagir

Kinshasa, le 29 février 2020 (Net Press) . Le général Delphin Kahimbi a été retrouvé mort à son domicile de Kinshasa vendredi matin. Une enquête est ouverte, affirme un officier de l’armée. Le chef des renseignements militaires avait été convoqué à plusieurs reprises ces derniers jours pour répondre à plusieurs accusations.

Des informations en provenance d’une Ong locale "Lutte pour le Changement", Lucha, indiquent que ce chef de service des renseignements militaire congolais, le général-major Delphin Kahimbi, est décédé le 28 février 2020 à Kinshasa. Les causes de sa mort ne sont pas encore connues.

La semaine dernière, il a été empêché de prendre un vol pour l’Afrique du Sud où il devait, selon lui, se rendre pour des soins médicaux. Sa femme et sa fille donnent des versions différentes sur la mort de cet officier supérieur. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi