Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité18 mai 2020
|Une explosion de grenade fait deux blessés dans la zone de Bwiza

Burundi - Politique - Sécurité16 mai 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" en viennent aux mains dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité15 mai 2020
|Un Congolais tabassé par des policiers pour le simple fait qu’il est Congolais

Burundi – Sécurité14 mai 2020
|Enlèvement suivi de l’assassinat d’un homme d’affaires burundais.

Burundi - Sécurité13 mai 2020
|Quand un policier est tabassé et hué par des conducteurs de taxis-vélos

Burundi - Sécurité12 mai 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Bwiza ce matin

Burundi-Sécurité 11 mai 2020
|Deux personnes tuées et d’autres blessées lors d’une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité9 mai 2020
|Un militaire burundais trouve la mort dans le lac Rweru

Burundi - Sécurité8 mai 2020
|La population de Ngozi découvre quatre corps sans vie dans une rivière

Burundi – Sécurité7 mai 2020
|Détention abusive des membres du Cnl à Gitega

Burundi - Sécurité 6 mai 2020
|Une personne tuée en zone Kinindo

Burundi - Sécurité - Politique5 mai 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" en viennent aux mains ici et là dans le pays

Burundi - Droits de l’Homme4 mai 2020
|Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Burundi - Rd Congo - Sécurité2 mai 2020
|Les militaires burundais ont 48 heures pour quitter la Rdc

Burundi - Sécurité1er mai 2020
|Une mort mystérieuse de trois personnes d’une même famille au Nord du pays

Burundi - Sécurité30 avril 2020
|Dix Congolaises arrêtées lors d’une fouille-perquisition en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 29 avril 2020
|Le parti Cnl dans le collimateur de la police nationale

Burundi - Politique - Sécurité28 avril 2020
|La Ceni rencontre les forces de défense et de sécurité

Burundi - Sécurité Routière27 avril 2020
|Un véhicule renverse des passagers dans la province de Ngozi

Burundi - Justice25 avril 2020
|L’activiste Germain Rukuki devant la cour suprême

Burundi –Sécurité 24 avril 2020
|Quand les zones Kamenge et Kinama deviennent le théâtre du banditisme

Burundi - Sécurité23 avril 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Rdc - Sécurité22 avril 2020
|Des forces de sécurité burundaise et rwandaise signalées à l’Est du Congo

Burundi - Sécurité21 avril 2020
|Des "Cnddfddistes" arrêtés dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité20 avril 2020
|L’éboulement d’une montagne emporte des vies humaines dans Bubanza

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

La police accusée de tuer une personne au Sud du pays

10 mars 2020

Bururi, le 10 mars 2020 (Net Press). Les habitants de la commune de Mugamba, dans la province de Bururi, au Sud du pays, rapportent qu’une personne du nom de Ndikuriyo a été tué hier par la police sur la colline Gakaranka, de la zone Kavumu. Selon des informations en provenance de cette contrée, il est accusé d’appartenir à des groupes rebelles.

Les policiers l’ont trouvé chez lui et ont tiré dessus sans autre forme de procès. Les témoins indiquent que des policiers et des militaires ont encerclé son domicile et avaient pour mission de le tuer. Ayant été découvert, ils ont directement tiré sur lui et il est mort sur place. Les sources policières avancent qu’elles ont trouvé deux pistolets chez lui. Trois autres personnes ont été appréhendées sur la même colline. D.N.

Burundi - Droits de l’homme

Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Bujumbura, le 10 mars 2020 (Net Press). La semaine dernière, les activistes des droits de la personne ont évoqué des allégations de violations, des atteintes et des violations des droits de l’homme qu’ils ont enregistrées. Au moins 5 personnes ont été tuées, 1 autre enlevée, 2 personnes torturées au moment où 5 autres ont été arrêtées arbitrairement.

Des jeunes du parti de l’Aigle, des policiers, des agents du service national des renseignements et des administratifs sont pointés du doigt comme étant des présumés auteurs de la plupart de ces violations des droits humains.

Parmi les victimes enregistrées, figurent des membres du parti Cndd-Fdd et du parti Cnl. Ils relèvent en outre des cas de tueries, d’enlèvement, de torture et d’arrestations arbitraires dans le pays. Au cours de cette période, les activistes des droits de l’homme ont signalé des cas de personnes blessées suite aux attaques, d’ingérence et d’intimidation à l’encontre des enseignants, d’accusation de sorcellerie ainsi que de règlements de compte. J.M.

Burundi - Politique

La Ceni met en relief les "indésirables" au poste de président de la République

Bujumbura, le 10 mars 2020 (Net Press) . La commission électorale nationale indépendante, Ceni, vient de rendre publics les politiciens et indépendants à qui il accorde un visa de briguer le fauteuil présidentiel lors de la consultation populaire de mai 2020. Il s’agit d’Evariste Ndayishimiye, représentant du Cndd-Fdd, d’Agathon Rwasa, président du Cnl, de Gaston Sindimwo pour le compte de ’l’Uprona et de Léonce Ngendakumana du Frodebu.

Pour les indépendants, le choix de la Ceni a également porté sur deux candidats, à savoir Francis Rohero et Dieudonné Nahimana. Cette même commission a mis en relief les candidats "indésirables" au poste de commandant suprême de la Nation. Il s’agit de Jacques Bigirimana du Fnl, d’Anicet Niyonkuru du Cdp, de Valentin Kavakure du Fpn et de Domitien Ndayizeye, de la coalition Kira Burundi.

Domitien Ndayizeye et Anicet Niyonkuru viennent de subir le même sort alors que le deuxième avait boudé la coalition Kira Burundi pour n’avoir pas été mis en avant par cette plateforme. Quant à Jacques Bigirimana, la décision de la Ceni vient de le séparer d’Agathon Rwasa car il avait manifesté son intention de se porter candidat pour imiter le geste posé par son rival de toujours. Ch.N.

Burundi-Sécurité

La Rtnb dans le collimateur du premier vice-président de la République

Bujumbura, le 10 mars 2020 (Net Press). Dans un entretien exclusif avec la radio "Voix d’Amérique" de ce lundi, le premier vice-président de la République et candidat du parti Uprona à la course présidentielle de 2020, Gaston Sindimwo, a accusé la Radiotélévision Nationale du Burundi de faire du favoritisme lors de la couverture médiatique des activités des candidats présidentiels des formations politiques.

Gaston Sindimwo a fait savoir que ce medium public, lors du dépôt à la Ceni du candidat à la présidentielle du parti Cndd-Fdd, cet organe de presse a fait un publireportage suivi d’une retransmission en direct en faveur du parti au pouvoir. Selon lui, ce comportement risque d’hypothéquer la bonne tenue des élections de 2020 d’autant plus que d’autres formations politiques ne sont pas suffisamment entendues dans ce medium, ce qui constitue, à ses yeux, une politique de deux poids deux mesures. .

Gaston Sindimwo pointe du doigt le candidat du parti présidentiel, le général Evariste Ndayishimiye, de paralyser toutes les activités génératrices de revenus lors de ses déplacements sur toutes l’étendue du pays, ce qui constitue une entrave pour l’économie du pays. Le candidat de l’Uprona demande à la Ceni et ministère de l’intérieur et de la formation patriotique de mettre en place des dispositifs pour la tenue des élections libres, transparentes et apaisées N.R.

Burundi - Tanzanie - Education

Les élèves réfugiés du camp de Nduta contre leurs conditions d’apprentissage

Nduta, le 10 mars 2020 (Net Press) . Depuis le 9 mars, les élèves du secondaire dans les écoles mobiles du camp de Nduta en Tanzanie ont boudé les salles de classes. Pour cause, ils sont contre un manque criant de matériel didactique, raison pour laquelle ils ne sont pas entrés en classe. Selon des informations concordantes en provenance de ce camp de réfugiés, ils sont restés dans les cours intérieures du camp et demandent une amélioration.

Selon les mêmes informations, ils n’ont même pas le minimum car ils étudient sans cahiers ni stylos. Les enseignants n’ont ni registres ni craies. Ils saluent cependant le fait d’avoir actuellement des salles de cours, mais estiment que le Hcr devrait les prendre en charge et leur donner ce dont ils ont besoin pour étudier.

Pour certains, dont les parents, ils trouvent que ce manque serait dû au changement du partenariat en matière d’éducation. Les élèves ont dû rentrer chez eux de force par la police pour que les directeurs d’école, le Hcr et leurs partenaires dans ce domaine se penchent sur la question. J.M.

Burundi - France – Santé

Vers la mise en quarantaine des passagers de France au Burundi

Bujumbura, le 10 mars 2020 (Net Press) . Sur son compte tweeter publié ce lundi 9 mars, l’ambassadeur de France au Burundi fait savoir que suite à l’épidémie coronavirus , covid2019, les passagers en provenance de France seront mis en quarantaine pendant quatorze jours à leur arrivée au Burundi à compter du 6 mars 2020

Ce diplomate français fait savoir que dans ce contexte, il est conseillé aux ressortissants français de différer tout déplacement non essentiel vers le Burundi.

Le ministère de la santé publique et de lutte contre le Sida, dans un communiqué rendu public, fait savoir que la France fait partie de 9 pays concernée par cette mesure. Et de citer la Chine, la Corée du Sud, l’Iran, l’Italie, l’Allemagne, La France, l’Espagne et le Japon. Cette mesure a commencé à être appliquée depuis le 6 mars « dans le but de la prévention de la maladie à Coronavirus », et aucun cas de cette maladie n’a encore été enregistré au Burundi, selon toujours le même communiqué

L’on saura que les autorités burundaises ont aussi consacré un grand hôtel à Bujumbura (Méridien Source du Nil), la capitale économique du pays, pour héberger les passagers mis en quarantaine dans le cadre de la prévention de cette maladie.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les symptômes de la maladie sont essentiellement la fièvre, la fatigue et une toux sèche. A ce jour, il n’existe ni vaccin ni médicament antiviral spécifique pour prévenir ou traiter la maladie. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.