Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité18 mai 2020
|Une explosion de grenade fait deux blessés dans la zone de Bwiza

Burundi - Politique - Sécurité16 mai 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" en viennent aux mains dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité15 mai 2020
|Un Congolais tabassé par des policiers pour le simple fait qu’il est Congolais

Burundi – Sécurité14 mai 2020
|Enlèvement suivi de l’assassinat d’un homme d’affaires burundais.

Burundi - Sécurité13 mai 2020
|Quand un policier est tabassé et hué par des conducteurs de taxis-vélos

Burundi - Sécurité12 mai 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Bwiza ce matin

Burundi-Sécurité 11 mai 2020
|Deux personnes tuées et d’autres blessées lors d’une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité9 mai 2020
|Un militaire burundais trouve la mort dans le lac Rweru

Burundi - Sécurité8 mai 2020
|La population de Ngozi découvre quatre corps sans vie dans une rivière

Burundi – Sécurité7 mai 2020
|Détention abusive des membres du Cnl à Gitega

Burundi - Sécurité 6 mai 2020
|Une personne tuée en zone Kinindo

Burundi - Sécurité - Politique5 mai 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" en viennent aux mains ici et là dans le pays

Burundi - Droits de l’Homme4 mai 2020
|Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Burundi - Rd Congo - Sécurité2 mai 2020
|Les militaires burundais ont 48 heures pour quitter la Rdc

Burundi - Sécurité1er mai 2020
|Une mort mystérieuse de trois personnes d’une même famille au Nord du pays

Burundi - Sécurité30 avril 2020
|Dix Congolaises arrêtées lors d’une fouille-perquisition en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 29 avril 2020
|Le parti Cnl dans le collimateur de la police nationale

Burundi - Politique - Sécurité28 avril 2020
|La Ceni rencontre les forces de défense et de sécurité

Burundi - Sécurité Routière27 avril 2020
|Un véhicule renverse des passagers dans la province de Ngozi

Burundi - Justice25 avril 2020
|L’activiste Germain Rukuki devant la cour suprême

Burundi –Sécurité 24 avril 2020
|Quand les zones Kamenge et Kinama deviennent le théâtre du banditisme

Burundi - Sécurité23 avril 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Rdc - Sécurité22 avril 2020
|Des forces de sécurité burundaise et rwandaise signalées à l’Est du Congo

Burundi - Sécurité21 avril 2020
|Des "Cnddfddistes" arrêtés dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité20 avril 2020
|L’éboulement d’une montagne emporte des vies humaines dans Bubanza

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une personne tuée en province Cankuzo

13 mars 2020

Cankuzo, le 13 mars 2020 (Net Press) . Elle s’appelle Pascasie Ntiruyorwa, elle a été tuée dans la nuit de ce mercredi11 mars vers minuit sur la sous colline Kiruhura, en commune de Cendajuru, en province de Cankuzo à l’Est du pays. Son mari, Barbatus Busengwa, a été grièvement blessé, un forfait commandité par des éléments non encore identifiés, selon le commissariat communal de la police de cette localité.

Des sources sur place font savoir que les auteurs de ce crime ont défoncé la porte du domicile des victimes. Le mari a échappé de justesse au moment où sa femme a succombé à ses blessures suite aux coups de machettes lui infligés sur presque tous les membres inferieur et supérieur. Les auteurs de ce forfait se sont volatilisés dans la nature.

Et dans la même foulée, toujours dans la même province, deux maisons appartenant aux membres du parti de l’opposition Cnl ont été brulées dans la nuit de ce mercredi 11 mars. Elles appartenaient à Liboire Rwasa et à René Miburo, tous membres du parti de l’opposition conseil national pour la liberté (Cnl).

Selon le représentant provincial de cette formation politique en province de Cankuzo, l’intervention musclée des voisins a pu éteindre le feu et sauver les biens immobiliers de ces deux ménages. Il ajoute que mardi 10 mars, le député de la coalition Amizero y’Abarundi élu dans cette province, Anglebert Ngendabanka, avait fait une réunion de pacification entre les militants du parti au pouvoir Cndd-Fdd et ceux du Cnl.

Cet élu a profité de cette occasion pour lancer un appel vibrant au administratifs locaux de la commune Cendajuru de faciliter l’octroi des documents administratifs aux membres du parti Cnl car selon ce député, les autorités locales ne facilitent pas la tâche aux militants de l’opposition.

De leur côté, les activistes des droits de l’homme ont documenté des violations des droits humains commises sur les personnes privées de liberté et ce, pour le mois de février écoulé. Malgré que ce phénomène s’observe dans la plupart des établissements pénitentiaires, ces défenseurs des droits humains ont focalisé leur attention sur les prisons de Gitega, de Muramvya, de Bujumbura et de Rumonge.

Ils estiment que les violations sont dirigées essentiellement aux détenus poursuivis pour des crimes à caractère politique en particulier. C’est notamment la privation des soins de santé aux détenus malades, la non-exécution des décisions judiciaires et des mauvaises conditions d’hygiène conséquentes à la surpopulation carcérale. N.R.

Burundi - Politique - Opinion

Vers le discrédit des élections de mai 2020 ?

Bujumbura, le 13 mars 2020 (Net Press) . La question se trouve sur toutes les lèvres des analystes politiques qui trouvent que tous les quatre prétendants malheureux à la course présidentielle se plaignent de la décision prise par la Ceni en date du 10 mars dernier. L’on se rappellera que tout le monde a rejeté les jugements de la commission, d’où certains ont pris la résolution de saisir la cour constitutionnelle à cet effet.

Il y en a d’autres, notamment ceux de la coalition Kira Burundi, qui se plaignent également des mauvaises prestations des commissions électorales dans les provinces et les communes, ce qui peut pousser les mêmes hommes politiques à soupçonner la Ceni de partiale et par conséquent, douter des résultats qui seront proclamés plus tard, même en cas d’objectivité de la commission électorale.

Il ne faut pas perdre de vue que dès la mise en place de cette structure électorale, outre le parti au pouvoir et les formations politiques satellites, les autres ont vu en cette équipe une commission dont les membres sont des adhérents du Cndd-Fdd au pouvoir et dont la mission est de faire en sorte que le parti de l’Aigle gagne les élections haut la main en 2020.

En d’autres termes, cette conception controversée de la commission électorale risque d’être une source de vives polémiques au lendemain de la proclamation des résultats issus des consultations populaires au cours de cette année, tout comme par le passé. Signalons que les élections non contestées sous le régime de la démocratie sont celles de 1993 et de 2005. J.M.

Burundi - Education

Le journal "La Voix de l’Enseignant" dans les kiosques

Bujumbura, le 13 mars 2020 (Net Press) . Ce journal se rend compte dans un premier temps que les affiliés de la Mutuelle de la fonction publique peinent à trouver les médicaments. Les pharmacies de la Mutuelle de la Fonction publique sont presque vides des médicaments essentiels de certaines maladies chroniques, tandis que celles des privées refusent de servir les affiliés de cette institution.

Publiquement, les tenanciers de ces pharmacies privées disent que ces produits ne sont pas disponibles. Discrètement, ils font savoir que la Mutuelle de la Fonction publique rembourse les médicaments à un prix très bas par rapport à leur cout réel et avec retard. Pour cela, ils préfèrent vendre à ceux qui payent cash. Cette situation irrite les affiliés qui estiment que les prestations de l’assureur ne sont pas au prorata de leur cotisation. Ils demandent au gouvernement d’obliger la Mutuelle de la fonction publique à respecter ses engagements.

Revenant sur l’éducation, le journal informe que des tests d’entrainement dans les classes terminales est une stratégie pour booster la réussite. Des responsables scolaires de la direction provinciale de l’Education, de la Formation Technique et Professionnelle de la mairie de Bujumbura proposent qu’il y ait une organisation des tests d’entrainement pour les élèves des classes terminales à l’examen d’Etat.

Cela pourrait améliorer le taux de réussite. Elles ont constaté que les écoles de l’intérieur du pays parviennent à mieux se classer alors qu’elles travaillent dans des conditions difficiles. Leur secret et de travailler dans des réseaux scolaires sans oublier les tests communaux d’entrainement.

Même la liberté syndicale n’est pas mise de côté car la Cosesona vient de réagir contre les prises de position de la Cnidh. Après un temps d’accalmie sans parler de la Cosesona, cette coalition des syndicats des enseignants pour la solidarité nationale vient de réagir et désavouer le rapport d’enquête sorti par la Cnidh. Une enquête qui n’est pas digne de ce nom car faite dans des bars et dans la rue, les informations recueillies via le réseau social whatsapp.

Pour la coalition, elle n’a jamais vu la plainte déposée contre elle. Les questions posées n’ont aucun rapport avec l’adhésion à la Cosesona. Les structures nationales de gestion de conflits en milieu du travail n’ont jamais été saisies. La position est penchée. La Coalition juge que la Cnidh s’est immiscée dans des dossiers auxquels elle ne devrait pas intervenir la première. Elle en appelle à la transparence de ses décisions. D.N.

Burundi - Santé

Coronavirus au Burundi, plus de peur que de mal

Bujumbura, le 13 mars 2020 (Net Press) . Une rumeur a circulé sur les réseaux sociaux, évoquant un cas de Coronavirus à l’hôpital Kira Hospital, un homme originaire de l’Afrique de l’Ouest qui serait venu au Burundi en provenance de l’Europe et qui a été dépêchée à cet hôpital pour des soins.

Faux, archifaux, rétorque le directeur de cet hôpital, le Dr. Christophe Sahabo. Non seulement il n’y a pas de cas à son hôpital, mais il n’y en a pas non plus au niveau du pays, selon des informations diffusées par le ministère de la santé publique et de lutte contre le Sida qui dit suivre de près l’évolution de cette pandémie, comme le fait le monde entier par ailleurs.

L’on saura que dans un point de presse de ce 12 mars, le ministre ayant la santé dans ses attributions, Thaddée Ndikumana, a annoncé que son ministère a procédé à une mise en quarantaine des voyageurs en provenance des pays touchés par ce virus. Ils étaient au nombre de 34 pensionnaires de l’hôtel Source du Nil pour une durée de 14 jours.

Si dans un premier temps, la mesure concernant quelques pays, elle a été étendue sur tous les voyageurs en provenance de l’Union européenne. Le ministre a informé que l’hôtel est sous haute protection, gardé par des policiers du groupement mobile d’intervention rapide, Gmir, avec masques de protection contre le virus.

Jusqu’à présent, aucun cas suspect n’a encore été recensé dans le pays, a précisé le ministre Ndikumana. L’on saura que la région où se trouve le Burundi commence à enregistrer des cas de ce virus car, après la République démocratique du Congo, un deuxième cas vient d’être signalé au Kenya. Ch.N.

Burundi - Brésil - Santé

Le président présilien soumis au test de dépistage du coronavirus

Brasilia, le 13 mars 2020 (Net Press) . Au Brésil, le président Jair Bolsonaro a été soumis à un test de dépistage du coronavirus. La raison : il revient d’un voyage de quatre jours aux États-Unis et qu’un des membres de sa délégation a révélé qu’il était porteur du virus.

Jair Bolsonaro est apparu avec un masque lors d’une vidéo sur les réseaux sociaux, aux côtés du ministre de la Santé, lui aussi masqué. Il a expliqué que le résultat du dépistage ne serait connu que vendredi. S’il est testé positif, le président affirme qu’il continuerait à travailler et que la vie continuerait.

C’est le secrétaire à la communication du gouvernement Bolsonaro, qui, le premier, avait donné le signal d’alarme. Fabio Wanjgarten a su qu’il était atteint par le coronavirus au retour d’un voyage du président à Miami, où il avait notamment été photographié près du président Donald Trump, lors d’un dîner.

Par précaution, Jair Bolsonaro a d’ores et déjà annulé un déplacement dans le nord du Brésil, et demandé à ses collègues et amis de ne pas venir lui rendre visite personnellement. Il a également reporté une interview qu’il devait accorder à Cnn Brésil, à l’occasion du lancement de la chaîne en portugais. Il y a quelques jours seulement, le président brésilien avait pourtant minimisé le danger du coronavirus en estimant qu’il s’agissait d’une « petite crise ». J.M.

Burundi - Canada - Santé

L’épouse du premier ministre canadien atteinte du coronavirus

Ottawa, le 13 mars 2020 (Net Press) . L’épouse du premier ministre Justin Trudeau, Sophie Grégoire, est atteinte de la COVID-19. Le chef du gouvernement poursuivra son isolement. Dans une annonce du Bureau du premier ministre transmise par voie de communiqué, jeudi en fin de soirée, il est mentionné que Mme Grégoire se porte bien et qu’elle poursuivra son isolement à la maison.

Sur sa page Facebook, Sophie Grégoire a écrit quelques mots en réponse aux messages d’encouragements qu’elle a reçus. Sophie Gregoire Trudeau dit qu’elle se retrouve en quarantaine mais rien de sa condition ne se compare au sort d’autres familles canadiennes dont la santé est affectée plus sérieusement.

Et ajoute que rien n’indique que le premier ministre soit malade, précise l’annonce. Il demeurera en quarantaine pendant 14 jours, sur l’avis d’experts et de médecins. Il ne fera pas non plus l’objet d’un test de dépistage pour l’instant, puisqu’il ne démontre aucun symptôme de la maladie COVID-19.

Le premier ministre continuera d’assumer pleinement ses fonctions et s’adressera [vendredi] aux Canadiens, mentionne le communiqué. Par ailleurs, la liste des politiciens fédéraux en isolement volontaire s’allonge. Le chef néo-démocrate a fait savoir jeudi, par l’intermédiaire de son compte Twitter, qu’il reste chez lui.

« Je suis à la maison aujourd’hui, je ne me sens pas bien. J’ai contacté un médecin et il ne pense pas que je présente des symptômes compatibles avec la COVID-19. Mais il me conseille de limiter les contacts avec le public jusqu’à ce que je me sente mieux, » a écrit Jagmeet Singh.

Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Seamus O’Regan, est en quarantaine volontaire depuis l’apparition de symptômes semblables à ceux d’une grippe, mardi. Sa collègue ministre des Petites Entreprises, Mary Ng, s’est également retirée des lieux publics, mercredi, en attendant le résultat d’un test de la COVID-19.

Le député libéral montréalais Anthony Housefather a, lui, décidé de s’isoler parce qu’il a participé à une réunion, aux États-Unis, où certains participants ont reçu des diagnostics de la maladie COVID-19Donald Trump suspend tous les voyages depuis l’Europe vers les États-Unis pour 30 jours

Et dans la même foulée, Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi soir lors d’une allocution solennelle la suspension pour 30 jours à partir de vendredi de tous les voyages depuis l’Europe vers les États-Unis pour endiguer l’épidémie de nouveau coronavirus. Cette nouvelle mesure entrera en vigueur vendredi à 00H00 locales (04H00 TU). Elle ne concerne pas le Royaume-Uni, a précisé Donald Trump. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.