Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité18 mai 2020
|Une explosion de grenade fait deux blessés dans la zone de Bwiza

Burundi - Politique - Sécurité16 mai 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" en viennent aux mains dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité15 mai 2020
|Un Congolais tabassé par des policiers pour le simple fait qu’il est Congolais

Burundi – Sécurité14 mai 2020
|Enlèvement suivi de l’assassinat d’un homme d’affaires burundais.

Burundi - Sécurité13 mai 2020
|Quand un policier est tabassé et hué par des conducteurs de taxis-vélos

Burundi - Sécurité12 mai 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Bwiza ce matin

Burundi-Sécurité 11 mai 2020
|Deux personnes tuées et d’autres blessées lors d’une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité9 mai 2020
|Un militaire burundais trouve la mort dans le lac Rweru

Burundi - Sécurité8 mai 2020
|La population de Ngozi découvre quatre corps sans vie dans une rivière

Burundi – Sécurité7 mai 2020
|Détention abusive des membres du Cnl à Gitega

Burundi - Sécurité 6 mai 2020
|Une personne tuée en zone Kinindo

Burundi - Sécurité - Politique5 mai 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" en viennent aux mains ici et là dans le pays

Burundi - Droits de l’Homme4 mai 2020
|Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Burundi - Rd Congo - Sécurité2 mai 2020
|Les militaires burundais ont 48 heures pour quitter la Rdc

Burundi - Sécurité1er mai 2020
|Une mort mystérieuse de trois personnes d’une même famille au Nord du pays

Burundi - Sécurité30 avril 2020
|Dix Congolaises arrêtées lors d’une fouille-perquisition en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 29 avril 2020
|Le parti Cnl dans le collimateur de la police nationale

Burundi - Politique - Sécurité28 avril 2020
|La Ceni rencontre les forces de défense et de sécurité

Burundi - Sécurité Routière27 avril 2020
|Un véhicule renverse des passagers dans la province de Ngozi

Burundi - Justice25 avril 2020
|L’activiste Germain Rukuki devant la cour suprême

Burundi –Sécurité 24 avril 2020
|Quand les zones Kamenge et Kinama deviennent le théâtre du banditisme

Burundi - Sécurité23 avril 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Rdc - Sécurité22 avril 2020
|Des forces de sécurité burundaise et rwandaise signalées à l’Est du Congo

Burundi - Sécurité21 avril 2020
|Des "Cnddfddistes" arrêtés dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité20 avril 2020
|L’éboulement d’une montagne emporte des vies humaines dans Bubanza

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

"Un militant de l’opposition battu car mal pensant", dixit un témoin !

18 mars 2020

Ngozi, le 18 mars 2020 (Net Press) . Des témoignages recueillis en zone Kananira, commune Tangara, en province de Ngozi, au Nord du pays, indiquent que quelques éléments militants de la ligue des jeunes du parti aux affaires (Imbonerakure) ont battu un militant de l’opposition pour des idées jugées contraires aux leurs. .

Selon nos sources, un militant du Cnl qui partageait un verre avec ses amis du parti Cndd-Fdd au chef-lieu de la zone Kananira, dans son humour, s’est posé la question de savoir à qui profiterait le report des élections de 2020 si le Coronavirus 2019 frappait le Burundi. Quelques militants du partis au pouvoir avec qui ils ont passé la soirée bien arrosée l’on proféré des injures avant qu’il ne soit sérieusement tabassé.

D’autres membres de ce parti présidentiel plus modérés lui ont reproché de dire tout haut ce que les autres pensent tout bas, l’invitant par la même occasion de maîtriser son langage à l’avenir, selon toujours les témoignages. Pourtant, les membres du parti Cnl voient dans ce comportement une intolérance politique.

Dans la même rubrique, un certain Edmond Ndikumana a été enlevé dimanche 15 mars par des jeunes Imbonerakure sur la colline de Karehe, en commune de Rango, dans la province de Kayanza (nord du Burundi). Le militant kidnappé est responsable local du conseil national pour la liberté (Cnl). Des témoins sur place indiquent que ce "cnaloi" était en train de causer avec un autre membre de sa formation politique, il est accusé de tenir une réunion illégale. N.R.

Burundi - Sécurité

La police et l’armée procèdent à l’arrestation de plusieurs suspects à Rugombo

Cibitoke, le 18 mars 2020 (Net Press) . Nous sommes dans la province de Cibitoke, au Nord -Ouest du pays, plus précisément dans la commune de Rugombo, sur les collines Mparambo I et II. La police et l’armée ont encerclé dans la matinée de ce 17 mars les ménages de ces deux localités.

Selon des sources sur place, aucune personne n’était autorisée, dans la matinée de ce mardi, à sortir de ces deux localités. Au cours de cette opération, après une fouille-perquisition, les forces de défense et de sécurité ont arrêté 33 personnes qui vivaient dans cette commune de façon irrégulière.

Cependant, l’aspect sécuritaire n’était pas la seule préoccupation des forces de l’ordre car, en plus des personnes arrêtées, elles ont saisi 33 pagnes, 8 sacs d’engrais et des tenues policières imperméables dont l’effectif n’a pas été précisé. La même police a profité de cette occasion pour mettre en garde toute personne qui sera attrapée en possession des produits issus de la fraude.

L’on saura enfin que pour ceux qui ont été appréhendés pour des raisons d’irrégularité, les autorités policières ont indiqué que chacun doit payer une amende de 5.000 Fbu pour se voir libérer. Ch.N.

Burundi - Environnement

La capitale économique sous la menace des pluies torrentielles

Bujumbura, le 18 mars 2020 (Net Press). La nuit dernière, une pluie torrentielle s’est abattue sur la capitale économique Bujumbura, faisant plusieurs dégâts même si l’on ne déplore pas de pertes en vies humaines. Mais dans la zone de Kanyosha, quartier de Busoro, huit maisons ont été détruites et quatre autres sont en voie de l’être.

La rivière Gacanjishi a débordé suite à ces pluies et s’est dirigée vers les ménages avoisinants. Il semble que par endroits, la rivière charriait de grosses pierres, d’où la destruction des maisons. Les populations de la place demandent aux autorités habilitées de canaliser cette rivière.

Toujours au Sud de la capitale, dans le quartier Kinanira III, la rivière Mpimba a également débordé et les maisons et routes ont été abîmées. C’est le cas de la route Rumonge, entre l’Ecole Internationale et le pont Muha, qui n’était pas praticable ce matin, ce qui a créé des embouteillages indescriptibles aussi sur cette route que sur l’avenue du large.

Dans la zone de Bwiza, au centre-ville, dans la commune de Mukaza, des maisons ont été détruites à la 6ème avenue, obligeant les occupants de déménager dès hier même pour des raisons de sécurité. Mais dans la zone voisine de Nyakabiga tout comme à Buyenzi, toujours dans la même commune, l’on signale rien dans ce sens.

Au Nord de la capitale, la rivière Gasenyi s’est également "fâchée" suite à ces pluies et ses eaux ont inondé les ménages qui étaient tout près, notamment dans les quartiers de Gatunguru et de Gahahe. En début d’après-midi, le ciel n’était pas rassurant car il donnait l’impression qu’il va de nouveau pleuvoir et la population craignait de passer une autre nuit blanche. D.N.

Burundi - Politique

Vers la disqualification de la coalition Kira Burundi ?

Bujumbura, le 18 mars 2020 (Net Press) . La commission électorale nationale indépendante, vient d’adresser une correspondance à la coalition des partis politiques Kira Burundi ce 17 mars 2020. A travers cette note, la Ceni fait savoir que nous sommes en période électorale, dans la phase d’analyse des dossiers de candidature à la députation.

Concernant la coalition, la Ceni a tenu à demander de donner des renseignements sur les partis politiques auxquels appartiennent les personnes constituant les listes présentées ainsi que sur le cachet officiel de l’organisation.

L’on saura que cette coalition avait vu sa candidature à la présidentielle refusée, une décision qu’elle avait jugée injuste à son égard car elle estimait que son dossier était complet contrairement aux arguments de la Ceni. L’ancien président de la République Domitien Ndayizeye avait décider de saisir la cour constitutionnelle, mais jusqu’à présent, la réponse se fait attendre. En outre, le président de cette coalition, Aloys Baricako, s’est plaint dernièrement que les commissions électorales provinciales et communales ne leur facilitent pas la tâche. J.M

Burundi - France - Santé

L’ambassade de France ferme quelques services à Bujumbura

Bujumbura, le 18 mars 2020 (Net Press). Suite à la pandémie du coronavirus et sur recommandation du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, la section consulaire de l’ambassade de France au Burundi restreint l’accès du public dans ses locaux jusqu’à nouvel ordre, à l’exception des seules urgences.

Par ailleurs, mêmes les activités culturelles de l’Institut français de Bujumbura sont suspendues pour une période de 15 jours à compter du 18 mars 2020 et là aussi, pour des raisons de prévention du coronavirus.

L’on se souviendra que cette mesure est prise au lendemain d’une autre visant la fermeture de l’école française de Bujumbura, pour les mêmes raisons. Nous apprenons, parle biais du ministre de la santé publique et de lutte contre le Sida, Thaddée Ndikumana, que les résultats de l’enseignante de l’école française suspectée d’avoir attrapé le coronavirus après son séjour au Rwanda se sont révélés négatifs.

Selon toujours les propos du ministre Ndikumana, le test a été fait au laboratoire de l’institut national de santé publique, Insp, en collaboration avec l’organisation mondiale de la santé, Oms. Ch.N

Burundi - Santé

Le coronavirus paralyse certaines activités du gouvernement

Gitega, le 18 mars 2020 (Net Press) . A travers une correspondance rendue publique ce 16 mars 2020, le secrétaire général et porte-parole du gouvernement, Prosper Ntahorwamiye, a fait savoir que dans le cadre de la lutte contre la pandémie Coronavirus, les missions officielles à l’étranger sont momentanément suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Prosper Ntahorwamiye, dans cette correspondance, indique que les missions autorisées sont celles qui prennent une allure hautement stratégique et très importantes mais également appréciées et autorisées par les plus hautes autorités du pays. N.R.

Burundi -Diplomatie

Accès momentanément interdit à l’espace Schengen

Bujumbura, le 18 mars 2020 (Net Press). Depuis le début de cette semaine, le gouvernement burundais a formellement interdit à ses citoyens tout accès à l’étranger.

En effet, il y a un certain temps, le gouvernement de Gitega a instauré un nouveau document devant figurer parmi tant d’autres qui constituent le dossier de demande de visa pour se rendre à l’étranger. Ce document de non poursuite est délivré par les services administratifs du Burundi.

Cependant, depuis que le coronavirus gagne du terrain, surtout dans les pays de la sous-région, le gouvernement de Gitega ne délivre pas ce document qui, pourtant, ouvre actuellement accès aux conditions d’obtention de visa Schengen.

D’après un document signé par le ministère des relations extérieures et de la coopération internationale, toutes les demandes de visa sont momentanément suspendues pour une durée de 30 jours. Cette période est fixée par Gitega pour observer les développements de la pandémie du coronavirus.

L’on ne sait pas si au-delà de cette période, le virus aura disparu ou sera complètement maitrisé par les structures sanitaires dont dispose notre pays. Mais des informations à notre disposition indiquent qu’une fois ce virus ait pénétré au Burundi, les pratiques de notre coutume favoriseront sa propagation et les victimes se compteront par des centaines de milliers à l’instar de la pandémie du Sida dans certains villages de l’Ouganda qui sont restés vides d’hommes.

Une opinion mal intentionnée tente de faire croire aux gens que le Burundi vient de suspendre toute coopération avec les pays de l’Union européenne en réponse au gel de la diplomatie occidentale envers notre pays.

Mais en réalité, ce comportement du Burundi est dicté par la peur de la propagation du coronavirus sur notre territoire suite aux capacités trop limitées de répondre efficacement contre ce virus. D.N

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.