Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité30 juillet 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la capitale politique du pays

Burundi - Sécurité 29 juillet 2020
|Une tentative d’assassinat pour un billet de 5000 Francs burundais

Burundi - Sécurité 28 juillet 2020
|Le marché de Maramvya parti en fumée

Burundi - Sécurité25 juillet 2020
|Des policiers et administratifs dans le collimateur de la police

Burundi - Sécurité24 juillet 2020
|Un Etudiant de l’université du Burundi tabassé par des Imbonerakure

Burundi - Sécurité 23 juillet 2020
|Quand la police traque un cambrioleur en cavale au quartier Kavumu !

Burundi - Sécurité 22 juillet 2020
|L’armée burundaise affirme ne pas être au courant d’une attaque dans la Kibira

Burundi - Droits de l’Homme21 juillet 2020
|Les activistes des droits de la personne s’expriment...

Burundi - Sécurité20 juillet 2020
|Une tentative d’évasion virée vers l’irréparable

Burundi - Rdc - Sécurité18 juillet 2020
|Des réfugiés burundais accusés de collaborer avec les rebelles locaux en Rdc

Burundi - Sécurité17 juillet 2020
|Le banditisme et la sorcellerie comme éventuelles sources d’insécurité dans Bubanza

Burundi - Sécurité Routière16 juillet 2020
|Deuxième accident du bus de transport de la compagnie Memento en deux jours

Burundi - Sécurité15 juillet 2020
|Découverte d’un corps sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité14 juillet 2020
|Disparition d’un cadre de la société Afritextile

Burundi - Sécurité13 juillet 2020
|La police chargée de la sécurité lacustre saisit une fraude

Burundi - Sécurité11 juillet 2020
|L’insécurité augmente d’un cran au Centre-est du pays

Burundi - Sécurité10 juillet 2020
|Un corps d’une jeune fille sans vie retrouvé dans un champ

Burundi - Sécurité9 juillet 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la zone de Buterere même si la vie continue

Burundi - Sécurité - Justice 8 juillet 2020
|Des grognes des détenus à la prison centrale de Muyinga

Burundi - Droits de l’Homme7 juillet 2020
|Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Burundi - Sécurité6 juillet 2020
|L’administration de Nyanza-Lac ordonne l’enterrement d’une personne non identifiée

Burundi - Sécurité4 juillet 2020
|Un homme disparaît dans le lac Cohoha

Burundi - Politique3 juillet 2020
|Un "Cnloi" porté disparu dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité2 juillet 2020
|Des bandits arrêtés momentanément dans la province de Ngozi

Burundi - Sécurité1er juillet 2020
|Enlèvement d’une avocate en plein exercice de son métier

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

La province de Muyinga découvre trois corps démembrés

2 juin 2020

Muyinga, le 2 juin 2020 (Net Press) . Ces trois corps en décomposition ont été découverts hier dans la province de Muyinga, au Nord-est du pays, plus précisément dans la localité de Bunywana. Selon des informations sur place, les victimes n’ont pas été identifiées et l’on pense que ce sont des gens tués ailleurs et jetés dans un boisement.

Ils en veulent pour preuve qu’aucune famille ne déclare une perte de ses membres dans la région. Et puis, certains de ces corps sont démembrés et l’on estime également qu’ils ont été tués depuis plusieurs jours car, autour des cadavres, se trouvait également du sans noirci et sec.

Les autorités locales ont décidé de faire inhumer ces corps de peur qu’ils ne soient à l’origine d’autres maladies. Mais cette décision a choqué les défenseurs des droits de l’homme qui regrettent que ces personnes sont enterrées sans être identifiées et qu’aucune enquête n’est prévue. Il semble que les autorités locales se sont refusées tout commentaire.

Des cas d’insécurité sont également signalés dans le camp de déplacés de Nakivale en Ouganda où, suite à une intervention policière au début du mois d’avril, trois personnes, dont un enfant, ont trouvé la mort. D.N.

Burundi - Droits de l’Homme

La situation des droits de l’homme de la semaine dernière tel que vue par les activistes

Bujumbura, le 2 juin 2020 (Net Press). Selon les défenseurs des droits de l’homme, des allégations de violations, des atteintes et des violations des droits de l’homme ont été enregistrées la semaine dernière. Au moins 7 personnes ont été tuées, 9 personnes autres ont été torturées, en plus d’un cas enlevé et de 4 victimes de violences basées sur le genre.. Parmi ces victimes, figurent 1 femme et 1 mineur tués.

Des jeunes du parti de l’Aigle, des administratifs et des agents du service secret sont pointés du doigt comme étant des présumés auteurs de la plupart de ces violations des droits humains. Les activistes relèvent aussi des cas de tueries, de tortures, d’enlèvements et de violences sexuelles et basées sur le genre qui sont observés dans le pays.

Les mêmes défenseurs des droits de l’homme évoquent d’autres phénomènes comme la destruction des maisons et la suspension des activités commerciales des membres du principal parti de l’opposition, le Cnl Ch.N.

Burundi – Justice

Une affaire d’une propriété litigieuse en justice

Bujumbura, le 2 juin 2020 (Net Press). C’est hier le 1er juin qu’une affaire pendante devant la justice a été appelée en audience publique.

Cette affaire concerne une parcelle construite à Jabe. Elle remonte de 1992 quand Monsieur Michel Kabayabaya a eu, de la part de la société Dube, une maison en location. En contrepartie, il a donné comme gage son salaire sur qui les services du Dube devraient prélever un certain pourcentage jusqu’à l’épuration de la totalité de la dette.

Ce n’est qu’au terme du paiement que l’acquéreur de la maison était en droit de posséder les documents de cette parcelle en l’occurrence le titre de propriété. Sa famille s’y installa définitivement depuis lors.

Curieusement, depuis environs 5 ans, est venue une famille représentée par Jean Buhungu, sans lien de parenté avec celle de Kabayabaya, pour réclamer la paternité de la parcelle. L’avocat-conseil de cette dernière indique que son client aurait acheté cette maison en 1994. Il a brandi devant les juges de photocopies des documents sans présenter de copies originales.

Les avocats de la partie adverse ont plaidé pour que la justice rétablisse dans ses droits la succession Kabayabaya tout en montrant le tableau de remboursement par retenues sur son salaire jusqu’à sa mort.

Jean Buhungu avance que, difficile de mener convenablement sa vie, la succession Kabayabaya aurait procédé à la vente de cette maison mais sans céder le titre de propriété au nouvel acquéreur car elle n’en avait pas.

Aujourd’hui, le nœud de l’affaire est de connaitre réellement le vrai propriétaire de cette maison entre Kabayabaya et Jean Buhungu. Ce dernier, dans ses documents en photocopies, lui manquaient le tableau de paiement car, nul ne pouvait pas nier que cette maison avait été construite par la société Dube et cédée à l’acquéreur en location-vente. Un autre document qui lui faisait défaut est le contrat de transfert entre Kabayabaya et la personne à qui, Jean Buhungu dit qu’il aurait acheté la maison.

Mais la question la plus pertinente qui se pose est l’origine de documents d’identification d’une maison dûment délivrés à deux ou trois personnes à la fois. Cette pratique est en vogue dans notre pays et les services administratifs devraient se réviser pour ne pas demeurer à l’origine des multiples problèmes qui minent dangereusement la société burundaise. J.M.

Burundi - Santé

L’Olucome s’exprime sur la situation du Covid-19 dans notre pays

Bujumbura, le 2 juin 2020 (Net Press). D’emblée, l’Olucome estime que le gouvernement burundais ne devrait pas négliger la prévention de la pandémie de covid-19 aussi longtemps qu’elle n’a pas encore eu de vaccin ou de médicament. Il regrette le fait que les mesures prises, en soi insuffisantes, ne sont pas suivies par les populations, y compris même ceux qui devraient les faire respecter.

En énumérant ces mesures, cet observatoire fait aussi savoir qu’il a écrit au président de la République pour demander une intervention urgente pour protéger mais qu’il n’ a pas eu de suite jusqu’à présent. Pour l’Olucome, non seulement les sorties médiatiques du ministre ayant la santé publique en charge ne sont pas convaincantes, mais également il n’entend pas suffisamment d’informations sur les nouveaux cas testés positifs et les mesures prises par le gouvernement.

D’après un communiqué du 30 mai, poursuit l’Olucome, 21 nouveaux cas testés positifs ont été déclarés. Ces effectifs seraient loin de la réalité de ce que les Burundais pensent, d’où il demande avec insistance au gouvernement d’être vigilant et de faire face à cette pandémie qui continue à faire des victimes dans le monde. N.R.

Burundi -Usa - Sécurité

"États-Unis : décès de George Floyd, « No justice, no peace »", dixit Rfi

New York, le 2 juin 2020 (Net Press) . Le mouvement de contestation se poursuit aux États-Unis et ne faiblit pas. De nouvelles manifestations doivent avoir lieu, notamment à New York où un couvre feu a été instauré hier lundi 1er juin…Pourtant, ils sont toujours aussi nombreux. À New York, les abus policiers font partie des sujets controversés et des réformes sont réclamées depuis des années. La ville a une histoire compliquée avec les violences policières…D’où la colère encore plus grande aujourd’hui.

L’on saura que le mouvement de contestation a également gagné l’Europe. D’après la chaîne américaine d’information CNN, des manifestants irlandais se sont mobilisés devant l’ambassade américaine à Dublin pour protester contre le décès de l’Afro-américain de 46 ans, George Floyd, tué par un policier blanc à Minneapolis aux Etats-Unis.

Selon les mêmes informations, à Dublin, le choc a été très ressenti par des populations à 99% blanches. Pour ces populations en colère, l’on ne peut pas parler d’homicide involontaire alors que le policier a appuyé son genou sur le cou de la victime pendant plus de 9 minutes, évoquant plutôt un assassinat. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.