Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité11 juillet 2020
|L’insécurité augmente d’un cran au Centre-est du pays

Burundi - Sécurité10 juillet 2020
|Un corps d’une jeune fille sans vie retrouvé dans un champ

Burundi - Sécurité9 juillet 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la zone de Buterere même si la vie continue

Burundi - Sécurité - Justice 8 juillet 2020
|Des grognes des détenus à la prison centrale de Muyinga

Burundi - Droits de l’Homme7 juillet 2020
|Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Burundi - Sécurité6 juillet 2020
|L’administration de Nyanza-Lac ordonne l’enterrement d’une personne non identifiée

Burundi - Sécurité4 juillet 2020
|Un homme disparaît dans le lac Cohoha

Burundi - Politique3 juillet 2020
|Un "Cnloi" porté disparu dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité2 juillet 2020
|Des bandits arrêtés momentanément dans la province de Ngozi

Burundi - Sécurité1er juillet 2020
|Enlèvement d’une avocate en plein exercice de son métier

Burundi - Droits de l’Homme30 juin 2020
|La situation des droits de l’homme de la semaine dernière selon les activistes

Burundi - Sécurité 29 juin 2020
|"Le sol burundais ne peut pas être le sanctuaire des éléments armés qui perturbent la sécurité", dixit le porte-parole de l’armée.

Burundi - Rwanda - Sécurité27 juin 2020
|Le Rwanda dénonce une attaque armée sur son sol en provenance du Burundi

Burundi - Politique - Nécrologie26 juin 2020
|Inhumation officielle de l’ancien président de la République

Burundi - Sécurité25 juin 2020
|Arrestation des personnes soupçonnées d’avoir tendu une embuscade

Burundi - Sécurité - Politique24 juin 2020
|Des Imbonerakure détenus au commissariat de la commune Buganda

Burundi - Sécurité23 juin 2020
|Un weekend peu tendre ici et là dans le pays !

Burundi - Sécurité22 juin 2020
|Un corps sans vie découvert dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité20 juin 2020
|Un militaire tué accidentellement par son propre pistolet

Burundi – Politique19 juin 2020
|Vers un retour au bercail des réfugiés burundais

Burundi - Sécurité18 juin 2020
|Des crépitements d’armes entendus au nord de la capitale économique

Burundi - Sécurité18 juin 2020
|Des crépitements d’armes entendus au nord de la capitale économique

Burundi - Justice17 juin 2020
|Audition des 5 enseignants incarcérés dans la province de Bubanza

Burundi - Onu - Droits de l’Homme 16 juin 2020
|La commission d’enquête des Nations Unies sur le Burundi sur sa soif d’enquêter sur les violations des droits des personnes humaines au Burundi

Burundi - Sécurité15 juin 2020
|Un policier en état d’ébriété tue une personne dans la commune de Mpanda

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un policier en état d’ébriété tue une personne dans la commune de Mpanda

15 juin 2020

Bubanza, le 15 juin 2020 (Net Press) . Dans la soirée de ce dimanche, un policier a tiré par balles sur une personne dans la commune de Mpanda, province de Bubanza, à l’Ouest du pays, qui a trouvé la mort sur place. La fusillade a eu lieu hier vers 20 heures sur la colline de Gifurwe.

Selon des informations en provenance de cette région, un certain Nduwayo animait son bistrot avec de la musique quand le policier, en état d’ébriété, a fait irruption, l’intimant l’ordre d’arrêter la musique. Il lui a également demandé de lui donner le flashdisk à base duquel il tournait ces chansons. Le jeune Nduwayo a refusé et le policier lui a tiré dessus, occasionnant sa mort sur le champ.

Pour le moment, le policier assassin est entre les mains de la police comme l’administration locale le confirme. Selon des informations proches du secteur judiciaire, de tels policiers sont jugés dans des procès en flagrance.

Dans la commune de Kabezi, dans la province de Bujumbura dit rural, trois personnes d’une même famille sont mortes foudroyées dans la soirée de ce 13 juin et 3 autres ont été blessées. Ces personnes vivaient sur la colline Rugembe dans la zone de Mubone. Les trois blessés ont été évacuées dans plusieurs structures de santé au moment où leurs voisins cherchent une aide pour eux car, d’après les témoins, c’étaient des indigents. Ch.N.

Burundi - Droits de l’Homme

Des défenseurs des droits de l’homme s’expriment ...

Bujumbura, le 15 juin 2020 (Net Press) . Ils se focalisent sur le mois de mai et ont documenté les violations des droits de l’homme sur une population carcérale et plus particulièrement sur celle poursuivie pour des crimes à caractère politique. Ils se sont concentrés sur les prisons de Bujumbura, de Muramvya, de Gitega et de Rumonge.

Ces activistes des droits de l’homme ont relevé diverses violations des droits des prisonniers et les mauvaises conditions de détention dues à la surpopulations carcérale dans ces différents établissements.

Ils se sont spécialement focalisés sur les traitements inhumains et dégradants dont sont victimes les prisonniers en général et en particulier, ceux poursuivis pour des crimes à caractère politique, sur la surpopulation carcérale ainsi sur que la problématique d’accès aux soins de santé des détenus dans cette période de pandémie du COVID - 19. D.N.

Burundi - Politique

Le drapeau doit rester en berne malgré la fin du deuil national

Bujumbura, le 15 juin 2020 (Net Press) . Il s’agit d’un communiqué émanant du ministère de l’intérieur et de la formation patriotique qui fait savoir que même si la période de deuil prévu a pris fin, les drapeaux doivent rester en berne jusqu’au jour de l’enterrement du président défunt, Pierre Nkurunziza. Le communiqué qui date de ce 15 juin ne précise pas cependant le jour ni le lieu des obsèques de feu le président de la République. N.R.

Burundi - Politique

Des membres du Cnl incarcérés depuis près d’une semaine au Nord-ouest du pays

Cibitoke, le 15 juin 2020 (Net Press) . Trois "Cnlois" ont été interpellés le 10 juin dernier par des Imbonerakure dans la zone de Ruziba, commune de Mugina dans la province de Cibitoke. Ils sont accusés d’avoir fêté la mort du président Pierre Nkurunziza et pour cela, ils sont détenus dans les cachots de cette zone.

Comme on peut se l’imaginer, les proches de ces militants du Cnl incarcérés parlent du montage. Les témoins indiquent qu’ils ont été arrêtés par des jeunes du parti de l’Aigle dirigés par leur chef local alors qu’ils étaient dans une buvette. Un élu collinaire se plaint que depuis l’annonce de la mort de Pierre Nkurunziza, les Imbonerakure s’activent à arrêter les militants du Cnl alors que l’administration avait appelé la population à rester calme. L’administration locale promet une enquête sur ce dossier. J.M.

Burundi - Nations Unies - Environnement

Le secrétaire général de l’Onu s’exprime à l’occasion de la journée de lutte contre la désertification et la sécheresse

New York, le 15 juin 2020 (Net Press). Le 17 juin de chaque année, le monde entier dédie cette date à la lutte contre la désertification et la sécheresse. A cette occasion, le secrétaire général de l’Onu, Antonio Gutterres, s’est exprimé et la rédaction livre en entièreté sa déclaration.

" La santé de l’humanité dépend de celle de la planète. Or, aujourd’hui, notre planète est malade. La dégradation des terres touche quelque 3,2 milliards de personnes. À l’échelle mondiale, 70 % des terres ont été transformées par l’activité humaine. Nous pouvons cependant inverser la tendance et apporter des solutions à un large éventail de problèmes, tels que la migration forcée, la faim et les changements climatiques.

" Dans la région africaine du Sahel, la Grande Muraille verte transforme l’existence et les moyens de subsistance des populations, du Sénégal jusqu’à Djibouti. La restauration de 100 millions d’hectares de terres dégradées a permis de préserver la sécurité alimentaire, de créer des emplois et de faire en sorte que les ménages puissent subvenir à leurs besoins.

" De telles mesures permettent également de restaurer la diversité biologique, d’atténuer les effets des changements climatiques et d’accroître la résilience des populations. Le calcul est simple : les bénéfices sont dix fois supérieurs aux coûts. En cette journée de lutte contre la désertification et la sécheresse, j’appelle à la conclusion d’un nouveau pacte en faveur de la nature.

" C’est grâce à l’action et à la solidarité internationales que nous pourrons intensifier les efforts visant à restaurer les terres et à mettre en œuvre des solutions fondées sur la nature, à l’appui de l’action climatique et au profit des générations futures. C’est cela qui nous permettra de réaliser les objectifs de développement durable sans laisser personne de côté." N.R.

Burundi - Rwanda - Génocide

Un chercheur français crie à la victoire

Paris, le 15 juin 2020 (Net Press) . Concernant le génocide rwandais, un chercheur français du nom de François Graner, estime qu’il vient de gagner une bataille dure menée pendant plus de 5 ans, à savoir l’accès aux archives sur le rôle de la France dans le génocide des Tutsi de 1994 au Rwanda.

Selon l’auteure de l’article ; c’est une victoire historique qu’a obtenue, après cinq ans de combat, le chercheur François Graner. Vendredi, le Conseil d’Etat lui a accordé l’accès aux archives de François Mitterrand sur la politique française au Rwanda, petit pays de l’Afrique des grands lacs où s’est déroulé en 1994 le génocide contre la minorité tutsi, qui fera près d’un million de morts.

Alliée du régime génocidaire, la France était alors en première ligne. Egalement membre de l’association Survie, très impliquée dans la lutte contre la Françafrique, et auteur de deux ouvrages sur la France au Rwanda, Graner revient sur l’importance et la portée de cette décision.

Les membres de cette juridiction se sont réunis en assemblée solennelle, dit-il, ce qu’ils ne font qu’une ou deux fois par an, pour affirmer que les citoyens ont le droit de s’informer. Et que ça prime sur la protection, les secrets des gouvernants. Sur le fond, c’est bien plus important que l’accès à ces documents précis. Car désormais, grâce à cette jurisprudence, il sera plus compliqué pour une administration de refuser une demande d’informations, sur ce sujet comme sur un autre.

Dans le cas précis de l’implication de la France dans cette tragédie, François Graner fait savoir qu’il va pouvoir avoir accès à onze dossiers qu’on lui refusait. En cinq ans de bataille, il a déjà pu obtenir cinq dossiers sur les dix-huit qu’il sollicitait. Ce qu’on vient de lui’accorder, c’est l’accès à la totalité des archives sur Bruno Delay, le conseiller Afrique du président. Ainsi que les 800 pages des archives récoltées par Françoise Carle, une enseignante et militante du Parti socialiste qui, de façon informelle, avait pour mission de sélectionner les documents de conseillers de Mitterrand sur ce sujet. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.