Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité30 juillet 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la capitale politique du pays

Burundi - Sécurité 29 juillet 2020
|Une tentative d’assassinat pour un billet de 5000 Francs burundais

Burundi - Sécurité 28 juillet 2020
|Le marché de Maramvya parti en fumée

Burundi - Sécurité25 juillet 2020
|Des policiers et administratifs dans le collimateur de la police

Burundi - Sécurité24 juillet 2020
|Un Etudiant de l’université du Burundi tabassé par des Imbonerakure

Burundi - Sécurité 23 juillet 2020
|Quand la police traque un cambrioleur en cavale au quartier Kavumu !

Burundi - Sécurité 22 juillet 2020
|L’armée burundaise affirme ne pas être au courant d’une attaque dans la Kibira

Burundi - Droits de l’Homme21 juillet 2020
|Les activistes des droits de la personne s’expriment...

Burundi - Sécurité20 juillet 2020
|Une tentative d’évasion virée vers l’irréparable

Burundi - Rdc - Sécurité18 juillet 2020
|Des réfugiés burundais accusés de collaborer avec les rebelles locaux en Rdc

Burundi - Sécurité17 juillet 2020
|Le banditisme et la sorcellerie comme éventuelles sources d’insécurité dans Bubanza

Burundi - Sécurité Routière16 juillet 2020
|Deuxième accident du bus de transport de la compagnie Memento en deux jours

Burundi - Sécurité15 juillet 2020
|Découverte d’un corps sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité14 juillet 2020
|Disparition d’un cadre de la société Afritextile

Burundi - Sécurité13 juillet 2020
|La police chargée de la sécurité lacustre saisit une fraude

Burundi - Sécurité11 juillet 2020
|L’insécurité augmente d’un cran au Centre-est du pays

Burundi - Sécurité10 juillet 2020
|Un corps d’une jeune fille sans vie retrouvé dans un champ

Burundi - Sécurité9 juillet 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la zone de Buterere même si la vie continue

Burundi - Sécurité - Justice 8 juillet 2020
|Des grognes des détenus à la prison centrale de Muyinga

Burundi - Droits de l’Homme7 juillet 2020
|Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Burundi - Sécurité6 juillet 2020
|L’administration de Nyanza-Lac ordonne l’enterrement d’une personne non identifiée

Burundi - Sécurité4 juillet 2020
|Un homme disparaît dans le lac Cohoha

Burundi - Politique3 juillet 2020
|Un "Cnloi" porté disparu dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité2 juillet 2020
|Des bandits arrêtés momentanément dans la province de Ngozi

Burundi - Sécurité1er juillet 2020
|Enlèvement d’une avocate en plein exercice de son métier

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un corps sans vie découvert dans la province de Cibitoke

22 juin 2020

Cibitoke, le 22 juin 2020 (Net Press) . Il s’appelait Denis Bizimungu, âgé de 60 ans, habitant la colline et la commune de Bukinanyana, dans la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays. Selon des informations en provenance de cette localité, son cadavre a été trouvé dans sa propre maison dans la soirée de ce samedi 20 juin, d’où l’hypothèse d’un assassinat a été privilégié par les témoins et la police.

Denis Bizimungu avait vendu sa parcelle en date du 17 juin dernier et l’on estime que des personnes qui n’ont pas encore été identifiées se seraient introduites dans sa maison pour lui voler cet argent, d’où l’idée de l’assassiner de peur qu’il ne les dénonce. Les voisins ont trouvé également anormal que l’homme ne soit pas sorti de sa maison toute la journée, contrairement à ses habitudes, d’où la curiosité de voir ce qui s’était passé chez lui.

Les informations de son décès sont confirmées par la police et l’administration locales qui indiquent que des enquêtes sont déjà en cours pour identifier les criminels. Mais dans l’entre-temps, l’autorité communale a ordonné son inhumation ce 21 juin pour des raisons de santé publique chez les voisins.

Toujours dans le domaine de la sécurité, un certain Anicet Ndayishimiye, agent de sécurité de gardiennage à la société Top Sécurity de Ngozi, a disparu dans la nuit de vendredi à samedi 20 juin dernier. Les siens ont cherché le leur dans tous les cachots mais en vain, d’où ils craignent pour sa sécurité. Ce jeune homme de 31 ans serait un militant du parti Cnl. Un collègue à lui a été également arrêté pour des raisons d’enquête. Ch.N.

Burundi - Médias - Justice

Les journalistes du groupe de presse Iwacu, 8 mois d’emprisonnement déjà !

Bubanza, le 22 juin 2020 (Net Press). Christine Kamikazi, Agnès Ndirubusa, Térence Mpozenzi, et Egide Harerimana viennent de passer leur 8ème mois jour pour jour en prison dans la province de Bubanza, à l’Ouest du pays, où ils étaient partis pour un reportage sur l’insécurité qui régnait dans la région, en date du 22 octobre de l’année dernière.

Les quatre journalistes du groupe de presse Iwacu avaient été condamnés, au premier degré comme en appel, à deux ans et demie de servitude pénale ainsi qu’à un million d’amende pour chaque journaliste pour “tentative de complicité d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat”, des accusations requalifiées par les diverses instances judiciaires où ils avaient comparu.

D’aucuns estiment que ces journalistes ont été injustement incarcérés, d’autant plus qu’ils ne faisaient que leur travail dans la commune de Musigati, où des affrontements armés avaient opposé les forces de l’ordre des rebelles qui, semble-t-il, étaient venus de la République démocratique du Congo voisine.

Pour cela, une opinion, aussi bien dans les milieux journalistiques que dans les deux capitales, - économique et politique - estiment que lors de son investiture en date du 18 juin dernier, le nouveau président avait eu une occasion en or pour gracier ces journalistes, ce qui aurait été une bonne augure d’un renouveau auquel tout le monde attend de ce chef de l’Etat. Signalons que le groupe de presse Iwacu entend poursuivre l’affaire jusqu’à la cour suprême. J.M.

Burundi - Usa - Coopération

Les autorités burundaises prêtes à accueillir les Burundais chassés de ce pays

Bujumbura, le 22 juin 2020 (Net Press) . Dans ses éditions antérieures, la rédaction avait mentionné des sanctions prises par les Etats-Unis d’Amérique à l’encontre du Burundi pour la raison que les autorités burundaises refusent d’accueillir leurs citoyens expulsés des Etats-Unis.

Selon ce pays, le département de la sécurité intérieure avait demandé formellement au Burundi de reprendre les leurs expulsés, mais qu’il n’y a eu aucune suite. Les sanctions, prises dès le 12 juin, devraient donc être maintenues jusqu’à ce que le Burundi respecte cette mesure d’expulsion des siens au pays de Donald Trump.

Le Burundi est vite sorti de son silence car, à travers une conférence de presse du ministre des affaires étrangères, Ezéchiel Nibigira, ce 22 juin, les autorités burundaises sont prêtes à accueillir les Burundais chassés de ce pays. Cependant, a-t-il précisé, il y a des étrangers qui se procurent des passeports burundais par voie frauduleuse. Ceux-là ne sont pas éligibles.

Le gouvernement du Burundi compte donc entrer en contact avec le gouvernement américain pour que les deux parties établissent très bien les nationalités qui ont été chassées, afin que le Burundi n’accueille que ceux qui sont réellement des Burundais. N.R.

Burundi - Santé

Quarante nouveaux cas de Covid-19 découverts au Burundi

Bujumbura, le 22 juin 2020 (Net Press) . Selon un communiqué du ministère de la santé publique et de lutte contre le Sida de ce 21 juin, 40 nouveaux cas de covid-19 ont été recensés dans le pays, ce qui porte à 144 le nombre de personnes infectées, à côté de 93 personnes qui sont guéries et d’un cas de décès depuis l’apparition de la maladie, au mois de mars dernier.

Selon toujours ces informations, les nouveaux cas ont été découverts suite aux tests de contrôle effectués par l’équipe d’intervention rapide du ministère de tutelle entre le 15 et le 19 mai dernier. Les examens ont été faits sur alerte de cinq hôpitaux publics et privés de Bujumbura et d’un autre de la province de Ngozi, au Nord du pays. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.