Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité - Confessions Religieuses17 octobre 2020
|Un rassemblement de l’église Libre méthodiste empêché !

Burundi - Sécurité16 octobre 2020
|Découverte de deux cadavres dans la commune de Rugombo

Burundi - Sécurité15 octobre 2020
|Un veilleur d’une boutique tué dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité14 octobre 2020
|Le ciel de plus en plus sévère dans notre pays

Burundi - Sécurité13 octobre 2020
|Un homme se fait assassiner dans la commune de Burambi

Burundi -Sécurité12 octobre 2020
|Des crépitements d’armes automatiques se font entendre au Nord du pays

Burundi - Sécurité10 octobre 2020
|Des personnes arrêtées au terme d’une fouille-perquisition dans la province de Ngozi

Burundi-Sécurité9 octobre 2020
|Cinquante-trois personnes irrégulières arrêtées en province de Makamba !

Burundi - Sécurité8 octobre 2020
|Arrêtée par la police pour avoir tué son mari dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité7 octobre 2020
|Un administratif à la base se fait tuer dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité6 octobre 2020
|Rectificatif d’une information fournie hier

Burundi - Sécurité5 octobre 2020
|Un corps sans vie d ’une femme découvert dans Gihanga

Burundi - Sécurité 3 octobre 2020
|Presque la moitié du marché central de Kamenge a pris feu !

Burundi - Sécurité2 octobre 2020
|Une femme fauchée par son mari dans la province de Bujumbura

Burundi –Sécurité 1er octobre 2020
|La zone de Kamenge sous le seuil des lamentations !

Burundi - Sécurité - Politique30 septembre 2020
|Incarcéré pour avoir "gêné la garde rapprochée" du chef de l’Etat

Burundi - Sécurité 29 septembre 2020
|Un animal inconnu sème la peur-panique sur la colline Rusuguti

Burundi - Sécurité28 septembre 2020
|Des criminels tuent une personne dans la province de Cibitoke

Burundi- Sécurité26 septembre 2020
|La province de Kayanza de nouveau attaquée

Burundi - Sécurité25 septembre 2020
|Les policiers et les fabricants de boissons prohibées se rentrent dedans

Burundi - Sécurité24 septembre 2020
|Un corps d’homme d’une trentaine d’années retrouvé non loin de la cathédrale

Burundi - Sécurité23 septembre 2020
|"La sécurité se porte bien dans la commune de Gitega", dixit les autorités

Burundi - Sécurité22 septembre 2020
|Un militaire fauché par des policiers, les habitants de Kanyosha s’interrogent...

Burundi – Sécurité 21 septembre 2020
|Policiers et populations s’accusent mutuellement de racket...

Burundi - Mozambique - Sécurité Routière19 septembre 2020
|Un accident de roulage met à mal des Burundaises en voyage au Mozambique

Archives

 

 

 



Burundi –Sécurité

Un policier tue son collègue en province de Kayanza !

17 août 2020

Kayanza, le 17 août 2020 (Net Press). Des sources concordantes indiquent qu’un policier a tué son collègue dans la matinée de ce lundi 17 août. Il a tiré une balle à bout portant sur son compagnon d’armes qui a trouvé la mort sur le champs. Apres le forfait, l’auteur a tenté de fuir, mais en a été empêché par quelques éléments de la police de Kayanza. Ceux-ci l’ont interpellé transféré au cachot du commissariat provincial de la police de Kayanza, pour une enquête préliminaire .

Et nn week end peu tendre !

Il était vers 19 h 45 minutes de ce vendredi 14 août au chef-lieu de la commune Bukemba, en province de Rutana, au Sud-est du pays, lorsqu’un élément non encore identifié a fait une attaque à la grenade, quatre personnes ont été grièvement blessées, dont trois adultes et une fille de moins de huit ans.

Selon un responsable local du Cnl, cette grenade visait un militant du parti de l’opposition, le conseil national pour la liberté (Cnl), Vincent Sabushimike, candidat aux collinaires du 24 août prochain et comme le confirme la police locale, l’attaque a été perpétrée dans une maisonnette abritant un moulin. La pauvre jeune fille de huit ans venait faire moudre les grains de maïs a été touchée par éclats de cette engin explosif , les victimes ont été évacué vers les différentes structures sanitaires de Rutana

Sur la même rubrique sécuritaire, un militant du parti conseil national pour la liberté (Cnl) Protais Macumi, a été interpellé, selon des témoins sur place, par des jeunes Imbonerakure sur sa colline natale de Sarongo, en zone de Ruyaga, dans la commune de Kanyosha (province de Bujumbura, ouest du Burundi). C’était mercredi 12 août 2020. Accusé d’outrage à chef de l’État, il est détenu au cachot de la zone. Ses proches parlent d’un montage et exigent sa libération.

Selon des témoins oculaires, l’homme a été arrêté dans une buvette à bière locale. Des jeunes Imbonerakure dirigés par un certain Mamert sont venus, l’ont violenté avant de l’interpeller. Ils l’ont accusé d’avoir affirmé que les élections présidentielles ont été truquées et que le vrai vainqueur est Agathon Rwasa. Mais c’est une histoire montée de toutes pièces, nous étions là et ne l’avons jamais entendu tenir de tels propos, affirment des témoins.

Ses proches dénoncent « une arrestation abusive » et exigent sa libération. Contacté, le chef de zone de Ruyaga s’est contenté de dire que la justice s’est saisie de l’affaire. Selon des informations qui circulent un peu partout, cette situation d’intimidation à l’endroit des "Cnlois" est observable un peu partout dans le pays. N.R.

Burundi – Société

Le nouvel administrateur de la commune Mukaza pour la salubrité du centre-ville

Bujumbura, le 17 août 2020 (Net Press) . Il s’appelle Rénovat Sindayihebura, c’est un chic type tout noir dans un costume tout aussi noir. Il est à l’aise avec les médias car il n’a pas peur de s’exprimer, contrairement aux autres administratifs. Il a un franc-parler, un constat fait par un reporter de Net Press un peu après-midi.

Il était vers 13h 30 minutes lorsque l’administrateur de la commune Mukaza, Renovat Sindayihebura, accompagné par les autorités policières et administratives, a fait arrêter les constructions anarchiques érigées à la chaussée du prince Louis Rwagasore. Contacté par la rédaction, cette autorité a dit que d’autres mesures vont être prises pour l’amélioration des conditions d’hygiène en commune urbaine de Mukaza

Rénovât Sindayihebura a fait savoir que son administration se donne un mois pour l’amélioration des conditions d’hygiène de la commune urbaine de Mukaza, insistant particulièrement sur le fait que chaque centre commercial ou ménage doit se doter d’une poubelle pour les jets des déchets nocifs à la santé de la population et le curage des caniveaux ou chaque au centre commercial devrait signer un contrat avec les sociétés d’hygiène pour récupérer les immondices. Le nouvel administrateur a demandé le concours de la population pour la réussite de cette accompagne.

Rénovât Sindayihebura a émis le souhait que chaque ménage puisse disposer de quatre ampoules pour l’éclairage du foyer. L’éclairage du centre-ville de Bujumbura devrait être une des conditions sine quoi none pour la sécurité de cette partie de la capitale économique Bujumbura. Il a enfin souhaité que chaque construction dans les quartiers et au centre-ville soit autorisée par le service d’urbanisme, conditionné par l’avis de l’autorité administrative

Burundi - Santé

De nouveaux cas de Covid-19 confirmés au Burundi

Bujumbura, le 17 août 2020 (Net Press). Le ministère de la santé publique et de lutte contre le sida ne cesse de mettre à jour les effectifs des cas de covid-19 qui apparaissent dans notre pays. Ainsi, 413 individus ont été atteints par la maladie de coronavirus depuis le mois de mars dernier, date où le premier patient a été découvert dans notre pays.

Selon des informations émanant de ce ministère, 19993 prélèvements ont été déjà faits jusqu’à ce jour et les résultats ont confirmé 413 personnes infectées. Nous apprenons 336 patients ont été guéris et que 76 autres sont encore sur le lit d’hôpital, avec un seul décès depuis l’apparition de la pandémie. D.N.

Burundi - Usa - Politique

Présidentielle américaine : les démocrates veulent « sauver » la poste du « sabotage » de Trump

Washington, le 17 août 2020 (Net Press) . Accusant Donald Trump de vouloir détruire la poste pour saboter l’élection du 3 novembre, la présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a annoncé ce dimanche 16 août la tenue d’une séance extraordinaire cette semaine afin d’approuver une loi qui empêcherait tout changement dans les opérations de la poste.

« L’existence et le gagne-pain des Américains, tout comme la vie de notre démocratie, sont menacés par le président, écrit Nancy Pelosi dans une lettre aux représentants démocrates, citée par le New York Times. C’est pourquoi j’appelle la Chambre des représentants à revenir pour une session plus tard dans la semaine. »

La Chambre des représentants, en vacance jusqu’au 14 septembre, serait ainsi sur le point de voter une loi sur le service postal autour de ce samedi 22 août, selon le quotidien new-yorkais.

Cette décision soudaine de la leader démocrate reflète l’inquiétude montante dans le pays sur l’intégrité de la présidentielle du 3 novembre : comment la poste va-t-elle gérer les quelque 80 millions de votes par courrier d’Américains peu enclins à se rendre dans l’isoloir par peur du coronavirus ?

Courrier qui s’accumule, boîtes aux lettres supprimées

C’est que les témoignages sont éditifiants, notamment dans la presse américaine de ces derniers jours, rapporte notre correspondante à New York, Loubna Anaki. Des employés de la poste affirment qu’on leur interdit de faire des heures supplémentaires, qu’on leur demande de commencer leur service plus tard et de finir plus tôt. Des tas et des tas de courriers s’accumulent, des boîtes aux lettres supprimées des rues…

Pour les démocrates, il n’y a aucun doute, le président a lancé une opération contre la poste pour empêcher le vote par courrier à l’élection de novembre. Ce samedi, Bernie Sanders a même réclamé la démission de Louis Dejoy, directeur des services postaux américains, un proche de Donald Trump et l’un de ses plus importants donateurs. Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi