Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité - Confessions Religieuses17 octobre 2020
|Un rassemblement de l’église Libre méthodiste empêché !

Burundi - Sécurité16 octobre 2020
|Découverte de deux cadavres dans la commune de Rugombo

Burundi - Sécurité15 octobre 2020
|Un veilleur d’une boutique tué dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité14 octobre 2020
|Le ciel de plus en plus sévère dans notre pays

Burundi - Sécurité13 octobre 2020
|Un homme se fait assassiner dans la commune de Burambi

Burundi -Sécurité12 octobre 2020
|Des crépitements d’armes automatiques se font entendre au Nord du pays

Burundi - Sécurité10 octobre 2020
|Des personnes arrêtées au terme d’une fouille-perquisition dans la province de Ngozi

Burundi-Sécurité9 octobre 2020
|Cinquante-trois personnes irrégulières arrêtées en province de Makamba !

Burundi - Sécurité8 octobre 2020
|Arrêtée par la police pour avoir tué son mari dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité7 octobre 2020
|Un administratif à la base se fait tuer dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité6 octobre 2020
|Rectificatif d’une information fournie hier

Burundi - Sécurité5 octobre 2020
|Un corps sans vie d ’une femme découvert dans Gihanga

Burundi - Sécurité 3 octobre 2020
|Presque la moitié du marché central de Kamenge a pris feu !

Burundi - Sécurité2 octobre 2020
|Une femme fauchée par son mari dans la province de Bujumbura

Burundi –Sécurité 1er octobre 2020
|La zone de Kamenge sous le seuil des lamentations !

Burundi - Sécurité - Politique30 septembre 2020
|Incarcéré pour avoir "gêné la garde rapprochée" du chef de l’Etat

Burundi - Sécurité 29 septembre 2020
|Un animal inconnu sème la peur-panique sur la colline Rusuguti

Burundi - Sécurité28 septembre 2020
|Des criminels tuent une personne dans la province de Cibitoke

Burundi- Sécurité26 septembre 2020
|La province de Kayanza de nouveau attaquée

Burundi - Sécurité25 septembre 2020
|Les policiers et les fabricants de boissons prohibées se rentrent dedans

Burundi - Sécurité24 septembre 2020
|Un corps d’homme d’une trentaine d’années retrouvé non loin de la cathédrale

Burundi - Sécurité23 septembre 2020
|"La sécurité se porte bien dans la commune de Gitega", dixit les autorités

Burundi - Sécurité22 septembre 2020
|Un militaire fauché par des policiers, les habitants de Kanyosha s’interrogent...

Burundi – Sécurité 21 septembre 2020
|Policiers et populations s’accusent mutuellement de racket...

Burundi - Mozambique - Sécurité Routière19 septembre 2020
|Un accident de roulage met à mal des Burundaises en voyage au Mozambique

Archives

 

 

 



Burundi –Sécurité

Trois morts et un Indien blessé lors de l’incendie de l’entreprise Savonor

28 août 2020

Bujumbura, le 28 août 2020 (Net Press). Le porte-parole adjoint au ministère de l’intérieur et de la sécurité publique, Moise Nkurunziza, a annoncé que dans la nuit du 27 au 28 août 2020, un incendie d’origine inconnue s’est produit au sein de la société Savonor. Trois employés, dont deux au service raffinerie et un électricien, ont été carbonisés et un autre, de nationalité indienne, a été gravement blessé avant d’être évacué manu militari vers l’une des structures sanitaires de Bujumbura. Moise Nkurunziza dit que les enquêtes sont en cours pour savoir l’origine de cet incendie.

Cependant, pour s’enquérir de cette situation, les journalistes de l’agence Net Press, de l’agence burundaise de presse (Abp) et le journal Burundi Eco, n’ont pas eu l’autorisation d’accéder dans les enceintes de cette entreprise. Même le chargé de la communication de l’entreprise Savonor s’est refusé tout commentaire. Il leur a dit de s’inscrire sur un bout de papier et qu’il va les appeler plus tard pour s’exprimer.

Et dans la même foulée, nous apprenons qu’une personne qui a été élue chef de quartier Bururi, zone Kinama, commune urbaine de Ntahangwa, est mort dans la soirée de ce jeudi 27 août. Selon des sources sur place, il aurait été empoisonné et 8 autres qui étaient avec lui sont hospitalisés dans les différentes structures sanitaires de cette entité. N.R.

Burundi - Justice

Le parquet de Bubanza très sévère à l’endroit d’un criminel

Bubanza, le 28 août 2020(Net Press) . Le criminel en soi s’appelle Ezéchiel Bigirimana. Il a été reconnu coupable d’avoir tué une femme d’un voisin avec préméditation dans la commune de Musigati, province de Bubanza, à l’Ouest du pays, dans un procès en flagrance qui a eu lieu ce matin dans cette entité administrative.

La victime s’appelait Vestine Bavuga, une mère de deux enfants qui a été fauchée à coups de pierres. L’accusé reconnaît avoir tué cette dame mais rejette les allégations comme quoi le meurtre était prémédité. Après une séance de délibération, Ezéchiel Bigirimana a été condamné à 20 ans de prison et à une amende de 8 millions de nos francs à l’endroit de la famille du disparu.

Il apparaît un tout petit peu comme rescapé même si la condamnation est sévère. En effet, le ministère public avait requis une peine de prison à perpétuité, d’où des analystes trouvent que le parquet a été plus ou mois objectif. Nous apprenons par ailleurs que les proches de la victime sont satisfaits de ce jugement J.M. 

Burundi - Politique

Deux éléments soupçonnés d’appartenir aux mouvements armés arrêtés !

Bujumbura, le 28 août 2020 (Net Press) . Ils s’appellent Melchiade Bucumi et Ézéchiel Nahimana, ils ont été arrêtés mardi 25 août sur la colline de Bigoma, dans la zone de Muyira, en commune de Kanyosha ( province de Bujumbura, ouest du Burundi). Ils sont tous accusés d’appartenir à un groupe armé qui a attaqué des localités de la province de Rumonge (Sud-ouest) entre dimanche et mardi, ils sont détenus dans un cachot de la police locale. Les concernés rejettent en bloc toutes ces accusations qu’ils qualifient de « grossières ».

Selon des sources sur place, les deux éléments qui ont été interpellés chez eux sont des démobilisés de l’ancien mouvement rebelle hutu FNL (Forces Nationales de Libération) et ils ont arrêtés par quelques éléments de la police sans mandat. Ils sont accusés accusés de recruter et d’appartenir aux groupes rebelles.

Leur famille politique dit que c’est un montage monté de toutes pièces d’autant plus que ces arrestations visent les militants de l’opposition. Le chef de zone de Muyira a indiqué que c’est un simple travail de routine des forces de l’ordre qui ne devrait inquiéter personne. Ch.N.

Burundi - Politique

Refaire le centre-ville de Bujumbura : Les grands chantiers du nouvel administrateur

Bujumbura, le 28 août 2020 (Net Press) . Au cours de son entretien avec la rédaction, le nouvel administrateur de la commune Mukaza, Renovat Sindayihebura, fait part de ses grands chantiers pour refaire le cœur de la capitale économique du pays, la commune Mukaza. Cet administratif, qui est toujours à l’aise avec les medias, force l’admiration des gouvernés de son ressort, selon des contacts menés par la rédaction.

Il dit que son administration sera centrée sur la mise en place des dispositifs pour assurer la paix et la sécurité, accompagner les initiatives du nouveau gouvernement sur la lutte contre la pandémie covid 19 et la mise en œuvre du plan communal de développement issu du plan national de développement 2020-2024. Il a brossé les projets-phares, dont celui de la salubrité de la commune, couplée avec la mise en place des poubelles dans chaque ménage.

Il s’agit également de la mise en place des toilettes modernes dans des différents bistrots et dans des restaurants où un agent sera accrédité pour surveiller la bonne utilisation de ces lieux d’aisance, l’éclairage des quartiers de son entité administrative pour lutter contre le banditisme nocturne.

Renovat Sindayihebura dit que dans l’optique de lutter contre la pandémie Covid 19 et les maladies liées à des mains sales, chaque portail d’un ménage ou d’un établissement commercial doit se doter de l’eau et du savon pour se désinfecter. Dans le cadre de la promotion de la salubrité de la commune, chaque ménage va signer un contrat avec les entreprises qui enlèvent les immondices, le curages des caniveaux et doit se doter de quatre lampes pour contrecarrer le cambriolage, la lutte contre la consommation des drogues et des stupéfiants.

Renovat Sindayihebura dit que son administration va s’atteler à l’alimentation en eau potable et à l’électrification du quartier Mugoboka, privé d’eau et d’électricité.

Quid de la décentralisation !

L’administrateur de la commune Mukaza s’inquiète de comment les communes de la capitale économique du pays ne virent vers l’autonomisation et la décentralisation pour les collectes d’impôts ou taxes et cela constitue deux poids deux mesures d’autant plus que la nouvelle loi communale stipule que chaque commune migre vers son autonomisation couplée de la décentralisation, à travers les impôts et taxes perçues, les communes urbaines de Bujumbura ne pourront plus dépendre aux finances de la mairie de Bujumbura

Cet autorité glisse un message aux nouveaux conseillers collinaires de travailler pour le bien être de la population de leur ressort sans recevoir de pot de vins lors de la fourniture des documents administratifs. Réagissant sur les commerçants ambulants des fruits au centre-ville de Bujumbura souvent malmenés par des policiers, cette autorité dit que son administration va s’atteler à inviter ces commerçants de s’organiser en coopératives et va inviter les établissements hôteliers et les restaurants pour acheter leurs produits. N.R.

Burundi - Tanzanie - Politique

Il y a 20 ans, l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation venait d’être signé

Arusha, le 28 août 2020 (Net Press) . Il y a 20 ans jour pour jour, le Burundi venait de signer l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation des Burundais. Ce pacte burundo-burundais fut arraché presque de force par l’ancien président sud-africain, Nelson Mandela, dit Madiba, qui était médiateur dans le conflit burundais.

Il a succédé à Julius Kambarage Nyerere, ancien président de la Tanzanie, qui fut à l’origine de l’embargo contre le Burundi depuis le 25 juillet 1996, date de la reprise du pouvoir par force de l’ancien président, le major Pierre Buyoya. Julius Nyerere avait une aura internationale si bien qu’il s’est facilement imposé comme médiateur dans le conflit burundais avant de trouver la mort le 14 octobre 1999 à Londres.

En Afrique, tout est suspicion, dit-on ! Malgré le décès de Nyerere dans l’un des hôpitaux de Londres, les Tanzaniens, très attachés à lui, ont soupçonné les Burundais de l’avoir empoisonné suite aux sanctions qu’il avait prises contre eux lors du coup d’Etat de Pierre Buyoya trois ans plus tôt.

La signature de l’accord d’Arusha n’a pas été chose facile car les négociations ont eu lieu dans un contexte de méfiance globale entre Hutu et Tutsi de ce pays. Pierre Buyoya, qui estimait qu’Arusha était son projet-phare, a tout fait pour éjecter toute personne qui ne résonnait pas comme lui, il disait à tout moment que la paix n’a pas de prix.

La première victime de sa "détermination" fut son propre parti Uprona, qui fut divisé en plusieurs lambeaux, entre ceux qui soutiennent Arusha et ceux qui sont contre. C’est dans ce contexte que le président d’alors de cette formation politique dite de Rwagasore, Charles Mukasi, a été destitué de ses fonctions sur initiative personnelle de Pierre Buyoya.

Au regard de l’évolution des négociations, des politiciens, de toutes tendances, qui ne voyaient pas clair les objectifs de l’accord, ont préféré remplir ledit projet de réserves qui n’ont jamais eu le temps d’être étudiées car il n’y a jamais eu d’évaluation de l’accord d’Arusha. Pour le moment, 20 ans plus tard, le Burundais ne garde rien de cet accord car la nouvelle constitution de 2018 n’en tient plus compte comme c’était le cas en 2005. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi