Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité - Confessions Religieuses17 octobre 2020
|Un rassemblement de l’église Libre méthodiste empêché !

Burundi - Sécurité16 octobre 2020
|Découverte de deux cadavres dans la commune de Rugombo

Burundi - Sécurité15 octobre 2020
|Un veilleur d’une boutique tué dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité14 octobre 2020
|Le ciel de plus en plus sévère dans notre pays

Burundi - Sécurité13 octobre 2020
|Un homme se fait assassiner dans la commune de Burambi

Burundi -Sécurité12 octobre 2020
|Des crépitements d’armes automatiques se font entendre au Nord du pays

Burundi - Sécurité10 octobre 2020
|Des personnes arrêtées au terme d’une fouille-perquisition dans la province de Ngozi

Burundi-Sécurité9 octobre 2020
|Cinquante-trois personnes irrégulières arrêtées en province de Makamba !

Burundi - Sécurité8 octobre 2020
|Arrêtée par la police pour avoir tué son mari dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité7 octobre 2020
|Un administratif à la base se fait tuer dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité6 octobre 2020
|Rectificatif d’une information fournie hier

Burundi - Sécurité5 octobre 2020
|Un corps sans vie d ’une femme découvert dans Gihanga

Burundi - Sécurité 3 octobre 2020
|Presque la moitié du marché central de Kamenge a pris feu !

Burundi - Sécurité2 octobre 2020
|Une femme fauchée par son mari dans la province de Bujumbura

Burundi –Sécurité 1er octobre 2020
|La zone de Kamenge sous le seuil des lamentations !

Burundi - Sécurité - Politique30 septembre 2020
|Incarcéré pour avoir "gêné la garde rapprochée" du chef de l’Etat

Burundi - Sécurité 29 septembre 2020
|Un animal inconnu sème la peur-panique sur la colline Rusuguti

Burundi - Sécurité28 septembre 2020
|Des criminels tuent une personne dans la province de Cibitoke

Burundi- Sécurité26 septembre 2020
|La province de Kayanza de nouveau attaquée

Burundi - Sécurité25 septembre 2020
|Les policiers et les fabricants de boissons prohibées se rentrent dedans

Burundi - Sécurité24 septembre 2020
|Un corps d’homme d’une trentaine d’années retrouvé non loin de la cathédrale

Burundi - Sécurité23 septembre 2020
|"La sécurité se porte bien dans la commune de Gitega", dixit les autorités

Burundi - Sécurité22 septembre 2020
|Un militaire fauché par des policiers, les habitants de Kanyosha s’interrogent...

Burundi – Sécurité 21 septembre 2020
|Policiers et populations s’accusent mutuellement de racket...

Burundi - Mozambique - Sécurité Routière19 septembre 2020
|Un accident de roulage met à mal des Burundaises en voyage au Mozambique

Archives

 

 

 



Burundi - Education

Spéciale distribution du matériel scolaire dans la zone de Mugano

31 août 2020

Muyinga, le 31 août 2020 (Net Press) . Il s’appelle Cassius Shirambere, c’est un Burundais vivant aux Etats-Unis, dans un Etat de l’extrême Nord-est du nom de Maine. Il est originaire de la province de Muyinga, au Nord-est du pays, plus précisément dans la commune de Giteranyi, zone Mugano, colline de Rubenga.

Selon sa propre présentation, il est le fils de Pascal Habiyakare, lui-même fils de Rudende. Il vit aux Etats-Unis voici 8 ans, mais avant il était dans la capitale Bujumbura. Chaque fois que l’occasion se présentait, il montait à l’intérieur du pays, plus précisément dans la commune de Giteranyi, où il a fréquenté l’école de Mugano, en 6ème année, avec Tite comme enseignant.

L’intention de l’initiateur du projet

Par voie de presse, Cassius Shirambere a entendu que des parents avaient des difficultés de se procurer du matériel scolaire, tantôt car leur prix montait sans cesse, tantôt que les parents n’ont pas de moyens de s’acheter le nécessaire pour envoyer leurs enfants à l’école. Certains parents demandaient même au président de la République de leur venir en aide pour qu’ils puissent accomplir leur mission.

D’un autre côté, d’autres parents se rendaient à l’usine qui fabrique des cahiers pour demander s’il y a possibilité de réduire les prix des cahiers afin qu’ils puissent s’en procurer. C’est dans ce contexte que Monsieur Shirambere a pensé aux plus jeunes de sa zone Mugano pour qu’ils puissent poursuivre leurs études.

L’on signalera que Cassius Shirambere estime que l’école est le facteur du développement, qu’il faut donc aider ces jeunes à étudier car ils constituent les responsables de demain dans tous les secteurs de la vie nationale. Le matériel scolaire ainsi distribué concernait au total 110 élèves de cette circonscription.

Remise du matériel

Cassius Shirambere aurait aimé être présent lors de la remise de ce matériel, mais il se trouve qu’il n’est pas au pays. En outre, même s’il voudrait venir, il ne le pourrait pas à cause de la pandémie de covid-19. Dès que la possibilité se présente, a-t-il promis, il sera le premier à atterrir au Burundi, pourquoi pas à Giteranyi ?

Mais pour le moment, il a délégué Fabrice Gatore, lui aussi de la région mais qui évolue à Bujumbura, pour qu’il livre le matériel à sa place. Le rendez-vous était donc fixé au Lycée de Mugano pour samedi le 29 août 2020. Etaient présents l’administrateur de la commune de Giteranyi, M. Janvier Ndagijimana, le chef de zone Mugano, le directeur communal de l’enseignement, les parents ainsi que les élèves bénéficiaires de ce matériel.

L’on notait une satisfaction générale sur tous les visages et l’on constatait également que les yeux des élèves étaient rivés sur les cartons remplis de cahiers et d’autres matériels scolaires. Cassius Shirambere a également pensé aux élèves en situation vulnérable de Mukoni et de Rubenga, ce qui a totalisé un effectif de 110.

Présentation de Fabrice Gatore

Il s’est présenté comme un émissaire de Cassius Shirambere qui doit livrer ce matériel à qui de droit. Lors de son discours de circonstance, il a rappelé que cet homme qui vit aux Etats-Unis est d’abord un parent comme les autres. En outre, il n’est pas le plus riche de tous, mais il a un esprit d’assistance aux autres, ce qui pourrait constituer un exemple à suivre.

Cassius Shirambere voudrait que ce geste inspire d’autres Burundais vivant dans le pays ou de la diaspora. Il entend mobiliser par la suite d’autres ressortissants de Giteranyi qui vivent aux Etats-Unis pour qu’ensembles, ils trouvent systématiquement des solutions à des problèmes qui se posent dans cette commune.

Son intention, a poursuivi Gatore, n’est pas uniquement de fournir du matériel scolaire, il peut également intervenir dans d’autres domaines comme le sport pour que les natifs de cette commune soient régulièrement cités, aussi bien dans le domaine des sciences que dans celui du sport. Il a invité les participants à apprécier à sa juste valeur le geste posé par le natif de Rubenga.

Les ressortissants de Giteranyi s’expriment...

Précisons tout de suite que le modérateur de ces activités était le chef de zone Mugano. Il a invité tout d’abord l’administrateur à s’exprimer sur ce don. Par ailleurs, ce dernier avait un autre calendrier, d’où il devait prononcer un discours avant de quitter cet endroit. L’administrateur a remercié vivement Cassius Shirambere pour ce don qu’il venait de remettre aux enfants du pays.

Il a particulièrement été reconnaissant à l’endroit des gens qui n’oublient jamais leurs racines. Il a développé plusieurs aspects, à l’endroit des élèves tout comme à celui des parents et des adultes en général.

A l’endroit des élèves, il a souhaité qu’ils poursuivent bien leurs études et non de tirer beaucoup plus d’attention sur le gain commercial. En effet, avec le nouveau régime, les autorités luttent contre la fraude car Giteranyi est frontalier avec deux pays, le Rwanda et la Tanzanie.

Des hommes qui pratiquaient la fraude sont actuellement menacés car deux d’entre eux sont en prison. Les habitants de cette localité, pour contourner ce blocage, donne aux enfants en vacances quelques kilos de haricot qu’ils stockent ensemble une fois arrivés en Tanzanie ou au Rwanda. Il leur a demandé de ne plus se faire abuser par des commerçants illettrés alors qu’ils sont sur le banc de l’école.

Il a aussi ciblé son discours sur les élèves-filles à propos des grossesses non désirées. L’on apprend que cette année scolaire écoulée, 8 élèves-filles ont été obligées d’abandonner leurs études car elles ont été engrossées. Il leurs a demandé de prendre leur temps et qu’elles auront le temps de mettre au monde, après leurs études. Il leur donné un exemple d’un jeune de 19 ans qui a un enfant de trois ans, ce qui est inconcevable car l’adolescent n’est même pas en mesure de se prendre en charge.

Il a expliqué que les parents doivent être de partenaires loyaux des éducateurs sur ce point précis. A l’école, les élèves sont dans de bonnes mains des enseignants, mais quand elles rentrent, les parents devraient donc servir de relai pour qu’il y ait une bonne éducation des élèves-filles.

Les autres intervenants étaient l’enseignant Tite, le représentant des parents, le délégué des élèves de 9ème ainsi que le directeur communal de l’enseignement qui a clôturé les discours. Outre que tout le monde revenait sur les remerciements à Cassius Shirambere, le dernier orateur a demandé que si possible, le promoteur de l’idée octroie au lycée, pourquoi pas à la commune, des terrains de Rugby et de Handball pour que ces sports, jusqu’à présent inconnus, soient pratiqués dans cette circonscription.

Distribution du matériel

Les émissaires venus de Bujumbura ne devaient pas attendre toute la distribution, mais ils ont assisté à la remise aux 5 premiers élèves avant de se rendre au lieu de réception qui était également prévue lors de cette descente de Mugano. Là, il était question de joindre l’utile à l’agréable, ce qui a été fait avec une ambiance bon enfant. Le chef de zone Mugano a indiqué qu’il connaît parfaitement les auteurs de ces grossesses et il entend livrer leurs noms aux autorités habilitées.

Les cérémonies ont pris fin vers 14 heures quand les parties se sont séparées. Ceux qui étaient présents à la réception ont demandé à Fabrice Gatore de présenter leurs remerciements à Cassius Shirambere une fois de retour à Bujumbura, ce que l’autre a accepté volontiers. J.M.

Burundi - Rwanda –Sécurité

Rwanda : Paul Rusesabagina, l’ancien patron de l’hôtel des Mille Collines, arrêté et détenu à Kigali

Kigali, le 31 août 2020 (Net Press) . Paul Rusesabagina est accusé d’être l’un des fondateurs et financiers d’un groupe rebelle rwandais et se retrouve aujourd’hui accusé entre autres de terrorisme, de kidnapping et d’assassinat. Les circonstances de son arrestation ne sont pas connues, la police rwandaise assure que c’est grâce à une « coopération internationale ». L’information est confirmée par le Rwanda Investigation Bureau sur son compte Twitter.

Pendant le génocide, Paul Rusesabagina avait sauvé plus d’un millier de Tutsis et de Hutus dans son hôtel, un acte immortalisé par le film Hôtel Rwanda. Depuis plus de 10 ans, Paul Rusesabagina était devenu opposant au régime de Kigali et vivait entre la Belgique et les États-Unis. Depuis le 3e mandat de Paul Kagame, son parti estimait que seule la lutte armée permettrait de renverser le régime du président actuel. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi