Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité - Confessions Religieuses17 octobre 2020
|Un rassemblement de l’église Libre méthodiste empêché !

Burundi - Sécurité16 octobre 2020
|Découverte de deux cadavres dans la commune de Rugombo

Burundi - Sécurité15 octobre 2020
|Un veilleur d’une boutique tué dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité14 octobre 2020
|Le ciel de plus en plus sévère dans notre pays

Burundi - Sécurité13 octobre 2020
|Un homme se fait assassiner dans la commune de Burambi

Burundi -Sécurité12 octobre 2020
|Des crépitements d’armes automatiques se font entendre au Nord du pays

Burundi - Sécurité10 octobre 2020
|Des personnes arrêtées au terme d’une fouille-perquisition dans la province de Ngozi

Burundi-Sécurité9 octobre 2020
|Cinquante-trois personnes irrégulières arrêtées en province de Makamba !

Burundi - Sécurité8 octobre 2020
|Arrêtée par la police pour avoir tué son mari dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité7 octobre 2020
|Un administratif à la base se fait tuer dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité6 octobre 2020
|Rectificatif d’une information fournie hier

Burundi - Sécurité5 octobre 2020
|Un corps sans vie d ’une femme découvert dans Gihanga

Burundi - Sécurité 3 octobre 2020
|Presque la moitié du marché central de Kamenge a pris feu !

Burundi - Sécurité2 octobre 2020
|Une femme fauchée par son mari dans la province de Bujumbura

Burundi –Sécurité 1er octobre 2020
|La zone de Kamenge sous le seuil des lamentations !

Burundi - Sécurité - Politique30 septembre 2020
|Incarcéré pour avoir "gêné la garde rapprochée" du chef de l’Etat

Burundi - Sécurité 29 septembre 2020
|Un animal inconnu sème la peur-panique sur la colline Rusuguti

Burundi - Sécurité28 septembre 2020
|Des criminels tuent une personne dans la province de Cibitoke

Burundi- Sécurité26 septembre 2020
|La province de Kayanza de nouveau attaquée

Burundi - Sécurité25 septembre 2020
|Les policiers et les fabricants de boissons prohibées se rentrent dedans

Burundi - Sécurité24 septembre 2020
|Un corps d’homme d’une trentaine d’années retrouvé non loin de la cathédrale

Burundi - Sécurité23 septembre 2020
|"La sécurité se porte bien dans la commune de Gitega", dixit les autorités

Burundi - Sécurité22 septembre 2020
|Un militaire fauché par des policiers, les habitants de Kanyosha s’interrogent...

Burundi – Sécurité 21 septembre 2020
|Policiers et populations s’accusent mutuellement de racket...

Burundi - Mozambique - Sécurité Routière19 septembre 2020
|Un accident de roulage met à mal des Burundaises en voyage au Mozambique

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des personnes tuées, blessées et disparues dans une attaque armée à Kayanza

11 septembre 2020

Kayanza, le 11 septembre 2020 (Net Press) . Dans la nuit du 10 au 11 septembre 2020 vers 20 heures 40 minutes, des éléments non encore identifiés ont mené une attaque armée sur la colline Nyarumanga, commune Matongo, en province de Kayanza au Nord du pays. Des informations dignes de foi font état de 6 morts, de 5 blessés et d’une personne portée disparue.

Nous apprenons également que des sacs de farines et des casiers de bières ont été volés dans des bistrots et magasins, comme l’a annoncé ce matin Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de la Sécurité publique et de la prévention des catastrophes, de l’intérieur et du développement communautaire.

Pierre Nkurikiye a déclaré que parmi les victimes, il y a une jeune fille de 10 ans et un jeune garçon de 15 ans qui ont trouvé la mort. Après ce forfait, ces éléments armés se sont volatilisés dans la nature, vers une destination inconnue. La police locale est toujours à la traque de cette bande armée. Il appelle la population de cette entité à rester vigilente et à informer l’administration et la police en cas de mouvements suspects.

De son côté, l’administrateur de la commune Matongo, Alice Nsabiyumva, a confirmé cette attaque et a indiqué que l’administration, de concert avec la police, est en train de voir comment sécuriser la population de cette circonscription administrative.

De sources sous couvert d’anonymat affirment que dans la localité de Nyarumanga, proche du parc national de la Kibira, la population vit la peur au ventre d’autant plus que c’est n’est pas la première fois que cette entité administrative subisse des attaques armées car, selon nos sources, mercredi dernier, le 9 septembre, des hommes armés y ont tué un homme et son épouse. N.R.

Burundi - Sécurité

Des habitants de Burambi priés d’observer des rondes nocturnes

Rumonge, le 11 septembre 2020 (Net Press). Au lendemain des attaques armées sur la colline Maramvya, de la commune Burambi en province de Rumonge, au Sud-ouest du pays, le gouverneur de cette entité, Consolateur Nitunga, a tenu une réunion de pacification. Rappelons que ces forfaits avaient fait trois morts, dont un responsable des Imbonerakure de cette localité.

Au cours de cette rencontre, le gouverneur Nitunga a demandé aux ressortissants de faire des rondes nocturnes car depuis plusieurs jours, les habitants de cette localité ne dorment plus dans leurs ménages par peur d’être attaqués pendant la nuit. Ils préfèrent se rendre sur des collines qu’ils jugent plus sécurisées. Il leur a également recommandé de dénoncer les "criminels" pour que les forces de l’ordre interviennent à temps.

Cependant, les habitants de Maramvya estiment qu’il y a un non-dit dans la gestion de cette crise car les forces de l’ordre et les Imbonerakure, au lendemain des attaques, arrêtent des membres des partis de l’opposition, surtout du Cnl. Les mêmes populations n’en reviennent pas car ces "Cnlois" arrêtés sont des voisins qui n’évoluent pas dans les mouvements armés.

Toujours dans cette même province, sur la colline Rutumo, de la commune et province de Rumonge, une personne a été tuée très tôt ce matin et une autre blessée par un hippopotame alors qu’ils allaient nager dans le lac Tanganyika. L’homme blessé a été évacué vers une structure de santé pour des soins. J.M.

Burundi - Bonne Gouvernance

Six policiers accusés de faciliter la fraude de pagnes révoqués à la police nationale

Bujumbura, le 11 septembre 2020 (Net Press) . Il s’agit de l’Apc 2 Fidele Niyongabo, d’Apc Alexis Ndayishimiye, d’Apc Gilbert Kantungeko, d’Apc Félix Nimubona, d’Apc Omer Nimubona et d’Apc Bosco Ngomirakiza, tous accusés de pratiquer la fraude de pagnes. Ils ont été révoqués au sein de la police nationale.

Selon Pierre Nkurikiye, le porte-parole, tout a commencé dans la nuit de ce mercredi 9 septembre vers 3 heures 45 minutes au quartier Kajaga, commune Mutimbuzi, en province de Bujumbura, lorsque la prénommée Espérance Gahimbare, de mèche avec six éléments de la police nationale, à bord d’un pickup de cette même police, ont été interpellés dans cette localité. Ils venaient d’importer frauduleusement 19 sacs contenant environ mille pagnes en provenance de la République Démocratique du Congo.

Ils ont été transférés au service national de renseignement avec leurs produits, selon Pierre Nkurikiye. En conséquence, ces policiers ont été révoqués du corps de sécurités, allusion faite à appel lancé par le ministre de la sécurité publique, de l’intérieur et du développement communautaire d’appliquer à la lettre la tolérance zéro contre la corruption et les infractions connexes.

Pierre Nkurikiye met en garde tout sujet burundais qui tenterait de verser dans la fraude de pagnes, de minerais et des produits vivriers vers les pays voisins comme le Rwanda, la Tanzanie. Il a prévenu que son ministère a pris des mesures sévères qui visent à endiguer ce genre de criminalités qui prend une allure inquiétante, avant d’inviter la population, l’administration communale et policière basées le long des frontières des pays voisins de redoubler de vigilance pour accompagner la politique du gouvernement burundais de faire la tolérance zéro face à la corruption et des infractions connexes. D.N.

Burundi - Usa - Sécurité - Anniversaire

11 septembre, la date que les Américains sont loin d’oublier

New York, le 11 septembre 2020 (Net Press) . Dans cette partie des Etats-Unis, les Newyorkais se rappellent certainement que 19 ans jour pour jour viennent de s’écouler après les attentats de World Trade Center, un complexe composé d’immeubles d’affaires situés dans le quartier de Lower Manhattan, aux Etats-Unis.

A partir de 8h43, des avions détournés par des membres du mouvement terroriste Al Qaida et dirigé par un certain Oussama Bel Laden ont pénétré les murs des tours jumelles, faisant plus de 3.000 morts. D’autres avions ont également ciblé le Pentagone mais ils ont été anéantis avant qu’ils n’atteignent leurs cibles.

Oussama Ben Laden a engagé cette action meurtrière en 2001 sous le régime de George Bush fils mais ne sera puni qu’en 2011, sous Barack Obama, après 10 ans de fuite. Il avait été filé pendant une longue période sous la supervision personnelle du président des Etats-Unis et ce, dans une totale discrétion, ce qui a augmenté la côte de popularité du premier président noir des Etats-Unis.

Ce complexe avait été conçu par l’architecte Minoru Yamasaki et développé par la Port Authority of New York and New Jersey, il a été inauguré le mercredi 4 avril 1973. Selon des informations concordantes, son nom est similaire à ceux d’autres World Trade Center, bien que celui de New York ait atteint une notoriété supérieure. Il signifie « centre de commerce mondial » ou « centre d’affaires international ».

Marquées par un incendie le 13 février 1975 puis par un attentat à la bombe le 26 février 1993, les tours jumelles ont été intégralement détruites par deux avions détournés le 11 septembre 2001. Leur position géographique a alors été surnommée « Ground zero » (bien que les New-Yorkais préfèrent l’appellation « World Trade Center site »). Le site accueille aujourd’hui un mémorial sur l’emplacement des tours détruites et un nouveau complexe, dont le One World Trade Center est la plus haute tour.

Identifié par ses deux bâtiments les plus célèbres, les Twin Towers (tours jumelles), il était un symbole de la puissance américaine aux yeux du monde entier et une icône de New York, au même titre que l’Empire State Building et la statue de la Liberté. Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi