Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 11 novembre 2020
|Un couple échappe de justesse à son assassinat !

Burundi - Justice10 novembre 2020
|Les journalistes indésirables lors de la visite des biens à vendre aux enchères !

Burundi - Sécurité9 novembre 2020
|Quand les citoyens se font une justice populaire

Burundi - Sécurité7 novembre 2020
|L’insécurité se poursuit ici et là dans le pays

Burundi - Sécurité6 novembre 2020
|Une personne trouve la mort suite à une alimentation

Burundi - Sécurité 5 novembre 2020
|Une marâtre accusée de violenter un enfant arrêtée !

Burundi - Sécurité4 novembre 2020
|Une arme trouvée dans une salle de classe à l’Ets Gihanga !

Burundi – Sécurité3 novembre 2020
|La province de Ngozi contre les malfaiteurs

Burundi - Sécurité2 novembre 2020
|L’insécurité reste perceptible dans la commune de Burambi

Burundi - Sécurité31 octobre 2020
|Fin d’un séminaire de renforcement des capacités en matière de sécurité

Burundi - Sécurité 30 octobre 2020
|Et une disparition qui inquiète !

Burundi –Sécurité 29 octobre 2020
|Quatre personnes tuées dans Bujumbura rural !

Burundi - Sécurité28 octobre 2020
|La population "bujumburaise" priée de redoubler de vigilance

Burundi - Sécurité27 octobre 2020
|Des vaches assassinées en lieu et place de leurs propriétaire

Burundi - Sécurité26 octobre 2020
|Une personne trouve la mort à Rutumo

Burundi - Sécurité 24 octobre 2020
|Une personne trouve la mort lors d’un accident de roulage !

Burundi - Sécurité23 octobre 2020
|Découverte de deux roquettes dans le Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité22 octobre 2020
|Un jeune garçon meurt foudroyé à Kirundo

Burundi - Droits de l’homme21 octobre 2020
|Spécial "21 octobre" dans le monde politique et les droits de l’homme

Burundi - Sécurité 20 octobre 2020
|Quand la rivière de la Rusizi compte plus de quinze corps sans vie en moins d’un mois

Burundi - Sécurité 19 octobre 2020
|Le ministère ayant en charge la sécurité publique met en garde !

Burundi - Sécurité - Confessions Religieuses17 octobre 2020
|Un rassemblement de l’église Libre méthodiste empêché !

Burundi - Sécurité16 octobre 2020
|Découverte de deux cadavres dans la commune de Rugombo

Burundi - Sécurité15 octobre 2020
|Un veilleur d’une boutique tué dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité14 octobre 2020
|Le ciel de plus en plus sévère dans notre pays

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un corps d’homme d’une trentaine d’années retrouvé non loin de la cathédrale

24 septembre 2020

Bujumbura, le 24 septembre 2020 (Net Press). Très tôt le matin, vers 6 heures, les chauffeurs de taxi qui font le parking tout près de la cathédrale Regina Mundi ont découvert un corps sans vie dont le visage présentait des blessures au niveau de la tête, avec une langue coupée et une grosse pierre à côté de la victime.

Selon des informations de ceux qui étaient sur place, la personne a été identifiée, il s’agit d’un chauffeur de bus de transport assurant la liaison entre le centre-ville et la zone de Musaga, au Sud de la mairie de Bujumbura. Cette personne était originaire de la commune de Mugamba, dans la province de Bururi.

Selon les mêmes informations, l’homme en question âgé de 31 ans avait disparu depuis hier. L’administration et la police disent ne pas être au courant des mobiles, ni des auteurs de ce crime mais informent que la police a déjà ouvert des enquêtes.

Dans la province de Mwaro, au Centre du pays, dans la commune de Kayokwe, sur la colline de Rutryazo, un jeune homme d’une quinzaine d’années a été tué par balles des gens qui n’ont pas encore été identifiés. Cela s’est passé hier soir vers 20 heures quand le jeune homme, qui venait de puiser de l’eau, a été fusillé alors qu’il était à quelques mètres de chez lui, mais également près d’un bistrot.

Nous apprenons que ce jeune homme qui fréquentait la 8ème année a trouvé la mort sur le champ et que son corps a été évacué vers l’hôpital de Kibumbu, toujours dans la même province. Des sources d’information sur place rapportent que trois personnes ont été arrêtées pour des raisons d’enquêtes. D.N.

Burundi - Politique

Quel régime politique pour le moment à l’Uprona ?

Bujumbura, le 24 septembre 2020 (Net Press). Le mandat des instances dirigeantes du parti Uprona proche du pouvoir a expiré depuis plus d’une année. Celui qui était à la tête de cette formation politique, Abel Gashatsi, a dans l’entre-temps été élu dans la circonscription de Muramyva et plus tard, élu membre du bureau de l’assemblée nationale.

D’aucuns se posent la question de savoir comment vont s’organiser les élections pour remplacer les dirigeants dont le mandat est devenu caduc. Il se demandent également si le président sortant va se faire élire encore une fois ou alors si ses fonctions de deuxième vice-président de l’assemblée nationale sont incompatibles avec celles de président du parti.

Pour toutes ces questions, la rédaction a contacté le secrétaire général et porte-parole de l’Uprona, Olivier Nkurunziza, pour en savoir davantage. C’est un homme très sollicité - après ses fonctions de directeur technique à l’aéroport international Melchior Ndadaye, il se dirige directement à la permanence nationale de Mugumya - qui a bien voulu donner des éclaircissements à nos interrogations.

Pour ce qui est du mandat, Olivier Nkurunziza a fait savoir qu’il a expiré au mois d’août 2019 mais que pour des raisons de campagne électorale en cours, une période d’une année a été ajoutée aux instances dirigeantes afin de ne pas perturber les activités de cette formation politique.

Pour le moment, il y a des réunions qui doivent se tenir au niveau des communes, puis des provinces avant d’en arriver à un congrès national dont l’objectif est d’élire les organes dirigeants. A la question de savoir si les fonctions actuelles du président sortant ne sont pas incompatibles avec la présidence du parti, il a répondu par la négative.

Il en a voulu pour preuve que le président du Cnl, Agathon Rwasa, était, au cours de la législature passée, à la fois président du parti et premier vice-président de l’assemblée nationale, il n’y a pas donc d’incompatibilité à ses yeux. Est-ce qu’Abel Gashatsi va se faire élire encore une fois ?

Pour le secrétaire général, si les Badasigana lui font encore une fois confiance, rien ne l’empêchera de diriger aux destinées de ce parti politique. Cependant, il a prévenu que la question se pose un peu trop tôt car l’on devrait attendre le congrès national qui décidera de son sort, a-t-il conclu. J.M.

Burundi - Politique

Des "Cnlois" en détention dans la province de Muramvya

Muramvya, le 24 septembre 2020 (Net Press). Il s’agit de 5 membres du parti Cnl d’Agathon Rwasa arrêtés dans la commune de Mbuye, province de Muramvya, au Centre du pays, le 18 septembre dernier, sur les collines d’Iteka et de Taba. Ils ont été arrêtés par la police qui les a enfermés dans les cachots du commissariat provincial.

Des informations en provenance de cette commune rapportent qu’il sont soupçonnés d’appartenance et de collaboration avec des groupes armés, des accusations que rejettent leurs familles politiques et biologiques qui évoquent plutôt des abus de la police dans l’arrestation de ces militants.

Selon leurs informations, certaines des personnes arrêtées se rendent régulièrement dans la province de Kayanza à la recherche de l’emploi, ce qui leur vaut des soupçons de collaboration avec le mouvement Red Tabara. Des suspicions dénuées de tout fondement aux yeux de leurs proches.

L’administration de la commune Mbuye confirme cette information mais indique que les hommes arrêtés font l’objet d’une enquête car il y a quelques temps, des hommes dont on soupçonne qu’ils sont de ce mouvement armé ont été rapportés d’être de passage dans cette commune. Ch.N.

Burundi - Société

Le Burundi connaît une nouvelle forme de criminalité

Bujumbura, le 24 septembre 2020 (Net Press) . C’est un nouveau feuilleton de criminalité qui n’était pas très connu dans la culture burundaise. En effet, le chef de quartier Kinanira IV vient de saisir le tribunal de grande instance de Muha afin d’intervenir pour sauver la vie d’une certaine dame du nom de Consolate Hkizimana.

Cette femme était malade et elle a été admise dans l’un des hôpitaux de la mairie où elle a été mise sous perfusion. Après le premier sérum, deux pasteurs, Samuel et Honoré, l’ont fait sortir de l’hôpital pour l’évacuer chez Le Gentil dans la zone de Kamenge, à l’insu de ses proches. Plus tard, ces derniers ont appris qu’ils l’ont emmenée dans leur église située dans la zone de Musaga afin de prier pour elle.

La famille a demandé secours auprès d’un chef de poste qui a ouvert de force cette église, l’on a constaté qu’elle était tout simplement dans le coma. Il leur a intimé l’ordre de la remettre à l’hôpital, mais celui-ci, au regard de la gravité de sa maladie, a refusé de l’admettre. Même un autre hôpital géré par des Sœurs qui a appris qu’elle vient d’un autre hôpital a refusé d’accueillir cette femme souffrante.

Profitant de ce chaos, les deux pasteurs l’ont ramenée de nouveau à leur église dans l’espoir d’y mourir sans aucune assistance de siens. Selon cette correspondance, les deux hommes voulaient que cette femme meure pour qu’ils accèdent à sa maison sans aucune entrave. Le chef de quartier, qui a donné copie au procureur de la République dans Muha, au chef de poste et au membre de la famille, demande au parquet de poursuivre ce cas et de ramener la dame chez les médecins pour que sa vie soit sauvée. N.R.

Burundi - Justice - Post Transition

Une délégation de l’Eac pour s’enquérir des travaux de la Cvr

Bujumbura, le 24 septembre 2020 (Net Press) . Une délégation de la communauté de l’Afrique de l’Est conduite par le Burundais Libérat Mpfumukeko est dans nos murs. Elle s’est rendue dans des régions de l’intérieur du pays où elle a visité 8 fosses communes des personnes tuées en 1972.

Il s’agit des fosses communes de Shombo dans la province de Karusi au Centre-est du payset de Mashitsi dans la province de Gitega (Centre). Cette délégation dont la mission était de voir si la Cvr s’acquitte convenablement de son travail était accompagnée par des membres de ladite commission. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi