Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 11 novembre 2020
|Un couple échappe de justesse à son assassinat !

Burundi - Justice10 novembre 2020
|Les journalistes indésirables lors de la visite des biens à vendre aux enchères !

Burundi - Sécurité9 novembre 2020
|Quand les citoyens se font une justice populaire

Burundi - Sécurité7 novembre 2020
|L’insécurité se poursuit ici et là dans le pays

Burundi - Sécurité6 novembre 2020
|Une personne trouve la mort suite à une alimentation

Burundi - Sécurité 5 novembre 2020
|Une marâtre accusée de violenter un enfant arrêtée !

Burundi - Sécurité4 novembre 2020
|Une arme trouvée dans une salle de classe à l’Ets Gihanga !

Burundi – Sécurité3 novembre 2020
|La province de Ngozi contre les malfaiteurs

Burundi - Sécurité2 novembre 2020
|L’insécurité reste perceptible dans la commune de Burambi

Burundi - Sécurité31 octobre 2020
|Fin d’un séminaire de renforcement des capacités en matière de sécurité

Burundi - Sécurité 30 octobre 2020
|Et une disparition qui inquiète !

Burundi –Sécurité 29 octobre 2020
|Quatre personnes tuées dans Bujumbura rural !

Burundi - Sécurité28 octobre 2020
|La population "bujumburaise" priée de redoubler de vigilance

Burundi - Sécurité27 octobre 2020
|Des vaches assassinées en lieu et place de leurs propriétaire

Burundi - Sécurité26 octobre 2020
|Une personne trouve la mort à Rutumo

Burundi - Sécurité 24 octobre 2020
|Une personne trouve la mort lors d’un accident de roulage !

Burundi - Sécurité23 octobre 2020
|Découverte de deux roquettes dans le Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité22 octobre 2020
|Un jeune garçon meurt foudroyé à Kirundo

Burundi - Droits de l’homme21 octobre 2020
|Spécial "21 octobre" dans le monde politique et les droits de l’homme

Burundi - Sécurité 20 octobre 2020
|Quand la rivière de la Rusizi compte plus de quinze corps sans vie en moins d’un mois

Burundi - Sécurité 19 octobre 2020
|Le ministère ayant en charge la sécurité publique met en garde !

Burundi - Sécurité - Confessions Religieuses17 octobre 2020
|Un rassemblement de l’église Libre méthodiste empêché !

Burundi - Sécurité16 octobre 2020
|Découverte de deux cadavres dans la commune de Rugombo

Burundi - Sécurité15 octobre 2020
|Un veilleur d’une boutique tué dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité14 octobre 2020
|Le ciel de plus en plus sévère dans notre pays

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Arrêtée par la police pour avoir tué son mari dans la province de Rumonge

8 octobre 2020

Rumonge, le 8 octobre 2020 (Net Press) . Nadia Inamahoro est entre les mains de la police dans la commune et province de Rumonge, au Sud-ouest du pays, depuis hier soir vers 20 heures comme le confirment les informations émanant des sources policières de cette circonscription administrative.

Elle venait de passer presqu’un mois sans être vue dans cette province suite au décès de son mari, en date du 14 septembre dernier dans la matinée, dans leur maison. Précisons que la victime avait été décapitée. Depuis, elle était portée disparue et était partie avec tous ses biens. La police l’a donc appréhendée pour des raisons d’enquêtes sur ce meurtre. N.B.

Burundi - Justice

L’ancien député Fabien Banciryanino devant le juge de confirmation

Bujumbura, le 8 octobre 2020 (Net Press) . Nous apprenons que l’ancien député "Amizero y’Abarundi" élu dans la circonscription de Bubanza et détenu depuis le 2 octobre, Fabien Banciryanino, se trouve aujourd’hui à la chambre de conseil du parquet de Ntahangwa qui doit statuer sur sa relaxe ou sur le maintien de son emprisonnement auquel cas il sera transféré à l’une des prisons de ce pays.

Fabien Banciryanino est poursuivi pour deux infractions à savoir l’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et la tenue d’une conférence de presse sans l’aval de l’autorité civile. Dans des circonstances pareilles, le prévenu se présente devant la juge, accompagné de ses avocats-conseil et au bout de quelques moments de discussion, l’affaire est mise en délibéré pour que le juge se prononce dans 48 heures. N.R.

Burundi - Rd Congo - Politique

Le Burundi, le grand absent du mini-sommet de Goma

Goma, le 8 octobre 2020 (Net Press). C’est hier que le mini-sommet des chefs d’Etat des pays de la sous-région s’est tenu à Goma, à l’Est de la République démocratique du Congo. Quatre chefs d’Etat sur cinq ont répondu présents à ce sommet, à savoir l’Angola, l’Ouganda, le Rwanda et la Rd Congo, à l’exception du Burundi.

Le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye, l’avait déjà annoncé en date du 25 septembre dernier, lors de la conférence publique. Il avait répondu à la question de sa participation à ce mini-sommet qu’au regard de l’agenda, il n’était pas nécessaire qu’il participe. Le ministre ayant les relations extérieures dans ses attributions, Albert Shingiro, avait renforcé le clou en précisant que les relations bilatérales entre le Burundi et la Rdc était plus importantes que le mini-sommet.

Ce fut l’option de Gitega car du 4 au 5 octobre 2020, la ministre des relations extérieures de notre grand voisin de l’Ouest, Marie Tumba Nzeza, était en visite dans notre pays, sur invitation de son homologue burundais, Albert Shingiro. Les deux personnalités avaient parlé de la sécurité sur les frontières communes, du commerce entre les deux pays et de la gestion du Covid-19 entre les deux parties, avant que la ministre Nzeza ne soit reçue par le chef de l’Etat.

Des interlocuteurs contactés par la rédaction s’inquiètent du fait que le Burundi n’a pas pu participer à ces assises, d’autant plus que ce pays est assailli dans tous les côtés par des attaques signalées dans certaines localités du pays, dont certaines proviennent de la République démocratique du Congo. Contactés par la chaine britannique Bbc Great Lacs, sur les mobiles de l’absence du Burundi à ce mini-sommet, le ministre des affaires étrangères Albert Shingiro, tout comme le porte-parole du président de la République, Jean Claude Karerwa Ndenzako, se sont réservés de tout commentaire.

Selon des informations en provenance de Goma, le sommet s’est clôturé après 3 heures d’échanges entre les 4 chefs d’Etat. Selon un communiqué final lu par la ministre Tumba Nzeza, les chefs d’Etat présents ont réaffirmé leur volonté de conjuguer leurs efforts pour éradiquer les forces négatives présentes dans la sous-région.

Ces chefs d’Etat entendent "militer pour le renforcement des capacités de mécanismes existants dans la sous-région afin de couper les forces négatives des sources de financement de leurs activités et de lutter conjointement contre les réseaux mafieux tant régionaux qu’internationaux qui contribuent à l’exploitation et au commerce illicite des ressources naturelles dans la sous-région des Grands Lacs", se sont-ils convenus. J.M.

Burundi - Communication

Des fake news gagnent de plus en plus de terrain dans notre pays

Bujumbura, le 8 octobre 2020,(Net Press) . Depuis hier, des informations circulent un peu partout sur les réseaux sociaux qu’il y aura bientôt une reprise des vols commerciaux sur l’aéroport Melchior Ndadaye de Bujumbura. Selon les mêmes informations, c’est le ministère du transport et du tourisme qui l’a annoncé à travers une correspondance d’approbation d’horaires des vols passagers destinée à la compagnie Ethiopian Airlines.

La rédaction a contacté les milieux proches des trafics aériens pour avoir de plus amples détails sur ces informations. Quelle ne fut sa surprise désagréable de constater que l’information est une fake news. Les milieux contactés se posent la question de savoir où les annonceurs de la nouvelle ont pu la trouver.

Ce n’est pas la première fois que la fake news sur ce point précis circule sur les réseaux sociaux. Des dates ont été avancées mais l’information a été toujours démentie, des fois officiellement, par les autorités concernées. Une personne contactée a indiqué que des gens prennent leurs désirs pour la réalité, d’où ils lancent n’importe quoi dans l’opinion. Ch.N.

Burundi - Confessions Religieuses

Des musulmans manifestent dans les rues de Bujumbura

Bujumbura, le 8 octobre 2020 (Net Press) . Ils étaient attroupés par centaine tout près de l’endroit dit "Permanence", un parking des bus en provenance du Nord de la capitale économique Bujumbura. Ils étaient silencieux et accompagnés par des policiers dont la mission est d’éviter tout débordement.

Selon des musulmans contactés par la rédaction, ce sont des gens de la secte des Chiites, que nos interlocuteurs ont qualifié de musulmans "extrémistes" ou alors "irréductibles" qui étaient en manifestation. Selon les mêmes sources d’information, ils ont leur siège au quartier asiatique de Bujumbura.

Ils implorent, dans leurs prières, le petit fils de Mahomet, l’envoyé de Dieu, du nom de Hussein, qu’ils vénèrent avant autre chose. La manifestation d’aujourd’hui était donc une façon de se souvenir de cette personnalité importante dans leur croyance religieuse. D.N.

Burundi - Environnement

Prévention des catastrophes : le Burundi se joint à la communauté internationale

Bujumbura, le 8 octobre 2020 (Net Press). Le 13 octobre de chaque année, le mode entier célèbre la journée internationale dédiée à la prévention des catastrophes. C’est dans cette optique que le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique a fait une déclaration ce 8 octobre 2020. Pour cette institution, « la célébration de cette journée est axée sur la cinquième cible : « augmenter nettement d’ici 2020 le nombre de pays dotés de stratégies nationales et locales de la gestion des risques de catastrophes ». Et le thème de l’année est : « la gouvernance des risques des catastrophes ».

L’on rappellera que dans notre pays, le 13 octobre de chaque année est un jour férié car le Burundi fête l’anniversaire de l’assassinat du père de l’indépendance, le prince Louis Rwagasore. C’est pour cette raison que la journée sera commémorée ce 9 octobre dans la localité de Nyeshenza, de la commune de Mugina, dans la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays.

Pour le ministre de tutelle, Gervais Ndirakobuca, le Burundi a connu des catastrophes comme les tremblements de terre, le réchauffement climatique, les inondations, les destructions des montagnes, des intempéries, sans oublier la pandémie du coronavirus. La célébration de cette journée est une occasion d’évaluer l’action de l’homme dans la gestion des risques et la planification des perspectives d’avenir. N.B.

Rectificatif.

Dans ses dépêches d’hier, dont celle relative au putsch souvent ignoré, des informations incorrectes ont glissé malencontreusement dans cet article et méritent une correction de la part de la rédaction. Effectivement il y a 22 ans, le 7 octobre 1998, Pierre Buyoya venait d’opérer son troisième coup de force et non son deuxième.

L’on se rappellera que le premier coup d’Etat a été perpétré le 3 septembre 1987 et non 1993, contre Jean Baptiste Bagaza. Son deuxième putsch interviendra le 25 juillet 1996 contre Sylvestre Ntibantunganya et le troisième, le 7 octobre 1998, contre Charles Mukasi, le président de l’Uprona démocratiquement élu en 1994.

Rappelons que le troisième coup de force est intervenu alors que le Burundi vivait au rythme du blocus économique imposé par la Tanzanie de Julius Nyerere, suite justement au putsch du 25 juillet 1996. La rédaction présente ses excuses à tous ceux qui ont été offensés par cette dépêche et promet que dans l’avenir, une telle erreur ne se reproduira plus. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi