Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Administration20 février 2021
|Le ministre de l’intérieur, de la sécurité et du développement communautaire donne des éclaircissements sur le contenu de sa décision

Burundi - Sécurité 19 février 2021
|Un corps sans vie d’un homme non encore identifié repêché dans la rivière Maragarazi

Burundi – Sécurité 18 février 2021
|Deux morts foudroyés en province de Makamba

Burundi - Sécurité 17 février 2021
|Trois personnes mortes foudroyées en province de Mwaro

Burundi - Sécurité16 février 2021
|Trois enseignants échappent de justesse en province de Kirundo

Burundi - Sécurité 15 février 2021
|Fouille-perquisition au quartier VII au Nord de la capitale économique

Burundi - Santé13 février 2021
|Bilan semestriel de l’hôpital militaire de Kamenge

Burundi - Sécurité Routière12 février 2021
|L’Otraco demande le transfert de propriété avant la recherche d’un carnet de contrôle technique biométrique

Burundi - Sécurité 11 février 2021
|L’ancien chef de quartier Kavumu tué dans la nuit de ce mercredi

Burundi - Sécurité10 février 2021
|Un homme trouve la mort dans la province de Bujumbura

Burundi - Sécurité 9 février 2021
|Quatre magasins ont pris feu en province de Rumonge

Burundi - Sécurité8 février 2021
|Une femme trouve la mort à Kiganda, ses deux fils incarcérés pour enquêtes

Burundi - Sécurité 6 février 2021
|Une livraison pour la bastonnade qui tourne vers l’irréparable !

Burundi - Politique5 février 2021
|Le Burundi commémore 30 ans de ratification de la charte de l’unité nationale

Burundi - Rwanda - Sécurité4 février 2021
|Les habitants de la commune de Mabayi dans la peur-panique

Burundi - Tanzanie - Sécurité 3 février 2021
|Une découverte d’un corps sans vie d’un refugié burundais au camp de Nyarugusu

Burundi - Sécurité 2 février 2021
|Dans le paquet des intouchables du parti Cndd-Fdd, deux interpellés en province de Cankuzo !

Burundi - Politique 1er février 2021
|Le nouveau secrétaire général du parti Cndd-Fdd accueilli en héros en province de Makamba

Burundi - Sécurité30 janvier 2021
|Le gouverneur de Bujumbura contre les adeptes des adventistes du 7è jour anarchistes

Burundi - Politique - Médias29 janvier 2021
|« Jamais sans les medias », dixit le président de la République

Burundi - Sécurité28 janvier 2021
|Un cadavre retrouvé tout près de la rivière Mutsindozi

Burundi - Sécurité27 janvier 2021
|Des voleurs "visitent" une ancienne élue du peuple vivant à Mutanga Sud

Burundi - Sécurité26 janvier 2021
|Il y a 3 jours, un sexagénaire prenait fuite vers une position militaire de Matongo

Burundi - Sécurité Routière - Nécrologie25 janvier 2021
|Mise en terre d’un ancien cadre du Cndd-Fdd fauché par un accident de la route

Burundi - Sécurité23 janvier 2021
|Explosion de deux grenades au marché de city market

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Il y a 3 jours, un sexagénaire prenait fuite vers une position militaire de Matongo

26 janvier 2021

Kayanza, le 26 janvier 2021 (Net Press) . Selon nos sources, le fuyard est accusé de sorcellerie par ses fils après la mort de leur maman ce dimanche 24 janvier2021. Il dit qu’il est terrorisé par sa propre descendance qui l’accuse d’avoir tué sa femme. POur éviter des ennuis, il a pris fuite vers une position militaire qui est sur la colline Muganza, de la commune Matongo, en province de Kayanza au Nord du pays.

L’administration locale, à travers ce conseiller économique de la commune Matongo, Deo Habiyambere, demande à la population de cette circonscription administrative d’abandonner ce genre de suspicions qui sont souvent à l’origine d’insécurité tant dans les ménages que pour la commune toute entière. N.B.

Burundi - Sécurité Routière

Un enfant de six ans se fait cogner par un véhicule en mairie de Bujumbura

Bujumbura, le 26 janvier 2021 (Net Press). Alors qu’il se rendait à l’école ce matin, un enfant de six ans a connu un accident de voiture. Il a été évacué dans le service de chirurgie à l’hôpital Roi Khaled. Selon les premières informations, la vie de l’enfant n’est pas du tout en danger. Ch.N.

Burundi - Rwanda - Politique

Vers réchauffement diplomatique entre Kigali et Gitega !

Gitega, le 26 janvier 2021 (Net Press). En marge de l’élection du secrétaire général du parti au pouvoir qui a eu lieu dimanche dernier dans la capitale politique Gitega, le président de la République, Evariste Ndayishimiye, dans son discours de circonstances, a dit qu’il garde l’espoir de la reprise des relations diplomatiques entre le Rwanda et le Burundi suite au rapprochement diplomatique des institutions de ces deux pays.

Le président Evariste Ndayishimiye a fait savoir que suite à la détérioration des relations diplomatiques entre les deux pays voisins depuis 2015, cette situation a handicapé la libre-circulation des biens et des marchandises, ce qui a été une source de malaise à la population de deux pays.

Le numéro un du pays affirme que les querelles fratricides ne manquent jamais et qu’entre l’arbre et l’écorce, il ne faut pas y mettre le doigt car selon lui, le Burundi et la Rwanda sont des pays frères qui partagent les mêmes coutumes, la même langue et que des efforts remarquables entre les autorités de deux pays pour tenter de renormaliser les relations diplomatiques entre Kigali et Gitega sont en train d’être déployés.

L’on saura que depuis le coup d’Etat manqué du 13 mai 2015, les deux pays se renvoient la balle comme source d’insécurité réciproque, le Burundi accuse son voisin du Nord d’héberger les commanditaires du putsch de 2015, d’entrainer militairement sur son sol les réfugiés burundais dans le but de déstabiliser la paix et la tranquillité du Burundi.

De son côté, le pays de Paul Kagame accuse le Burundi d’héberger les milices Interahamwe qui ont trempé dans le génocide contre les Tutsi en 1994 et qui sont fortement impliqués dans l’insécurité du Rwanda. Les deux voisins nient en bloc leurs accusations mutuelles et avaient projeté de se confier aux instances internationales pour trancher.

De nos jours, l’heure est à la normalisation entre les deux pays. Outre que le président Evariste Ndayishimiye en manifeste l’intention, son homologue du Nord lui avait tendu la main tout juste après son investiture, ce qui pourrait être à l’origine de ce rapprochement, selon le principe cher à la diplomatique de "négociation souterraine". N.R.

Burundi - Justice

Christa Kaneza est enfin libre !

Bujumbura, le 26 janvier 2021 (Net Press) . Christa Kaneza, la veuve de Thierry Kubwimana, tué à son domicile au mois de novembre 2020, a été libérée dans la soirée de ce lundi 25 janvier, avec deux autres personnes. Elle était poursuivie dans l’affaire de l’assassinat de son mari.

Selon des sources concordantes, Christa Kaneza a été blanchie grâce à l’intervention musclée des hauts gradés de la République et son enfant de moins de 5 mois est rétabli de ses droits d’être allaiter.

L’on saura qu’après l’assassinat de Thierry Kubwimana, en novembre 2020, sa famille biologique continue d’être malmenée en plus de l’emprisonnement de la veuve Christa Kaneza. Selon des défenseurs des droits de la personne, son enfant de moins de 5 mois était dépourvu de lait maternel et d’ une assistance parentale. N.R.

Burundi - Environnement

Le ciel se fâche au Sud et à l’Ouest du pays

Bujumbura, le 26 janvier 2021 (Net Press). Les pluies diluviennes mêlées de vents violents ont fait irruption dans les provinces de Bujumbura, Ouest et de Rutana, au Sud-est du pays. Selon des informations concordantes, dans les localités de Gisagara et de Mubimbi de la province de Bujumbura, 4 maisons ont été détruites et des champs de maïs, de haricot et de bananes détruits.

Dans la province de Rutana, les pluies ont été observées dans les localités de Gakobe, de Rushungura et de Rutana où l’on enregistre 7 maisons qui ont été détruites et une boutique également abîmée au chef-lieu de Rutana. Selon les mêmes informations, cette entité provinciale était hier dans le noir car les pylônes de la Regideso ont été également démolies par les intempéries.

Les habitants de cette province perdent de l’espoir car les petites activités génératrices de revenus qui leur permettaient de vivre sont aujourd’hui paralysées. C’est le cas de ceux qui s’occupent des coiffures, des soudures et de ceux qui possèdent des appareils électroménagers qui sont tout le temps en panne. J.M.

Burundi - Salubrité

L’administrateur de la commune Mukaza a démoli les kiosques en zone Buyenzi

Bujumbura, le 26 janvier 2021 (Net Press) . C’était ce matin 26 janvier 2021 sur l’Avenue de la Santé, en zone Buyenzi, de la commune urbaine de Mukaza, que l’administrateur de cette même commune, Rénovât Sindayihebura, a procédé à la destruction des kiosques construits sur des caniveaux dans un espace vert.

L’administrateur de cette commune a indiqué qu’il a donné une mise en demeure de 10 jours pour que les propriétaires les détruisent eux-mêmes. Parmi les commerçants qui ont un contrat de location avec la mairie, il y en a qui reconnaissent qu’ils avaient passé outre la loi, d’où une absence de résistance lors de la démolition de ces kiosques. N.B

Burundi - Administration

Les réalisations du ministère au cours des 6 derniers mois répondent aux attentes du gouvernement à 100%

Bujumbura, le 26 janvier 2021 (Net Press) . Ce lundi 25 janvier 2021, au sein du ministère de l’intérieur, la sécurité publique et du développement communautaire, a eu lieu la présentation des réalisations semestrielles du dit ministère par son patron, Gervais Ndirakobuca, son ministre, où il a dit que toutes les attentes du gouvernement au cours des 6 mois écoulés ont été réalisées d’une cotation de 100% par le même ministre.

Il a fait savoir que de juillet à décembre 2020, le ministère a placé des boites de suggestion dans tous les coins du pays pour que la population puisse poser des questions qui la hantent et dénoncer les autorités de la base au sommet qui s’adonnent à la malversation ou qui n’accomplissent pas leur tâches convenablement, y compris la police. Le numéro vert de 413 est donné à la population pour dénoncer des cas qui ne sont pas en ordre.

Il a déclaré que beaucoup de réfugiés ont été rapatriés durant cette période où 11.536 ménages composés par 33.963 personnes ont regagné le pays et même réinsérés dans leurs familles respectives. Sur cet effectif global, 23.421 viennent de la Tanzanie ; 7897 du Rwanda ; 1949 de la Rd Congo ; 231 de l’Ouganda ; 60 du Kenya ; 4 de la Zambie et 1 du Malawi.

En matière de sécurité, la police chargée de sécurité a opéré beaucoup de fouilles- perquisitions et beaucoup d’armes et des enjeux militaires ont été saisis. On a saisi également 40.812 pagnes et 258.000 sachets non biodégradables. Beaucoup de bidons de boisson prohibées ont été versés en plus des 799.8 kg avec 6498 tas de chanvres. Le ministre dit que ces réalisations ont une note de 100%. N.B.

Burundi - Usa - Politique

" Les démocrates amorcent le procès en destitution de Donald Trump", dixit Rfi

Washington, le 26 janvier 2021 (Net Press). C’est ce mardi 26 janvier, dans la matinée, que les sénateurs américains prêtent serment pour être jurés dans le procès de Donald Trump. C’est la première fois dans l’histoire des États-Unis qu’un président fait face à deux reprises à cette procédure de destitution. Les procureurs démocrates de la Chambre des représentants ont transmis, lundi soir, l’acte d’accusation au Sénat et ainsi donné le coup d’envoi formel du procès.

C’est un rituel très solennel qui ne s’est produit qu’à quatre reprises dans l’histoire américaine : les élus de la Chambre, qui seront les procureurs pendant le procès, ont traversé le Capitole pour se rendre au Sénat. Ils ont emprunté les couloirs qui, il y a moins de trois semaines, étaient envahis par les partisans de Donald Trump, pour se rendre dans l’hémicycle de la Chambre haute. C’est là que l’acte d’accusation a été lu par Jamie Raskin, le représentant qui présidera l’équipe de neuf procureurs démocrates.

Donald Trump est accusé d’avoir incité à l’insurrection. Son discours, tenu juste avant l’invasion du Capitole, est cité dans l’acte d’accusation, mais aussi le coup de téléphone qu’il a passé au secrétaire d’État de Géorgie pour lui demander de trouver des votes en sa faveur. Et ce alors que le résultat était déjà certifié dans cet État où Joe Biden l’a emporté lors de la présidentielle de novembre.

Les sénateurs prêteront serment en tant que jurés demain. Ils seront aussi témoins puisqu’ils ont été aux premières loges pendant l’attaque du capitole... Le procès en lui-même ne débutera que le 9 février. Ce délai a été négocié pour permettre à Donald Trump de préparer sa défense. Mais il arrange aussi les démocrates : plusieurs membres du cabinet de Joe Biden doivent encore être confirmés par le Sénat.

Le procès se déroulera sous haute surveillance. Plusieurs élus ont reçu des menaces de mort, et le FBI prévient que des manifestations de partisans de Donald Trump sont toujours possibles dans les prochaines semaines. Des milliers de membres de la garde nationale vont rester à Washington jusqu’à la mi-mars. J.M.

Burundi - Onu - Droits de la Personne

New York, le 26 janvier 2021 (Net Press) . Le 27 janvier de chaque année, le monde entier célèbre une journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’holocauste. A cette occasion, le secrétaire général des Nations unies diffuse un message y relatif que la rédaction propose intégralement à son lectorat.

"Aujourd’hui, nous honorons la mémoire des 6 millions de juifs et des millions d’autres personnes qui ont été tués de manière systématique par les nazis et leurs collaborateurs au cours de l’Holocauste.

" La commémoration de cette année se déroule sur fond de pandémie de COVID-19, laquelle a révélé des failles et des injustices qui existaient depuis longtemps dans nos sociétés et a contribué à la résurgence de l’antisémitisme et de la xénophobie.

" L’Holocauste a constitué le paroxysme de deux millénaires de discriminations, d’attaques et d’expulsions subies par les juifs et de meurtres de masse périodiques. L’antisémitisme aurait dû s’éteindre définitivement à ce moment-là. Mais cela n’a pas été le cas.

" L’antisémitisme demeure hélas bien vivant.

" Aujourd’hui, il y a une résurgence des partisans de la suprématie blanche et des néonazis, qui s’organisent et recrutent par-delà les frontières, intensifiant les efforts qu’ils font pour nier, déformer et réécrire l’histoire, y compris l’Holocauste.

" La pandémie de COVID-19 leur a offert de nouvelles possibilités de cibler les minorités en fonction de la religion, de la race, de l’ethnie, de la nationalité, de l’orientation sexuelle, du handicap ou du statut migratoire.

" Nous devons de toute urgence unir nos forces pour les arrêter.

" Pour que le monde puisse se relever de la pandémie de COVID-19, nous devons nous attaquer aux failles et aux lacunes mises au jour par la pandémie et renforcer les liens qui nous unissent et qui reposent sur notre humanité commune.

" Cette année doit être celle de la guérison. Guérir de la pandémie et guérir nos sociétés brisées, au sein desquelles la haine a trop facilement pris racine.

"Souvenons-nous de celles et de ceux qui ont péri au cours de l’Holocauste et mettons à l’honneur celles et ceux qui ont survécu. Le meilleur hommage que nous pouvons leur rendre est de bâtir un monde d’égalité, de justice et de dignité pour toutes et tous." N.B.

Revue annuelle de la presse : Août 2020 (suite et fin)

Burundi - Politique

Le début de la semaine prochaine, journée chômée et payée, selon un décret présidentiel

Gitega, le 21 août 2020 (Net Press) . Selon le décret n° 100/045 du 20 août, le président de la République, Evariste Ndayishimiye, a déclaré que la journée du 24 août 2020 sera consacrée à l’élection des conseils de collines ou quartiers et des chefs de collines ou de quartiers. Pour cela, elle sera une journée fériée, chômée et payée.

Rappelons que ces élections sont de petits enjeux car l’essentiel a été fait en date du 20 mai dernier. Par ailleurs, c’est l’un des scrutins où les candidats ne sont pas envoyés par des partis politiques même si ces derniers sont derrière des gens qui veulent se faire élire. Quoi qu’il en soit, les résultats sont connus d’avance, le Cndd-Fdd aura la part du lion chez ces élus collinaires et de quartiers. J.M.

Burundi - Sécurité

Quand la population et la police en viennent aux mains

Cibitoke, le 22 août 2020 (Net Press) . Ce matin, des éléments de la police de la colline et zone Ndava, commune de Buganda de la province Cibitoke, au Nord-ouest du pays, se sont rendus au domicile d’un candidat aux élections collinaires dans le but de l’arrêter. Ils le soupçonnaient de vente illégale de stupéfiants.

Arrivés chez lui pour une fouille-perquisition, les policiers ont constaté plutôt qu’il détient plusieurs cartes d’identité, un autre motif pour son arrestation. Mais dans l’entre-temps, les populations de la place qui soutiennent sa candidature se sont précipitées chez lui et elles ont engagé des bagarres avec les policiers, mais le candidat a fini par être arrêté. N.R.

Burundi - Politique Sécuritaire

Des Imbonerakure battus et déshabillés par des militaires au Nord-ouest du pays

Cibitoke, le 24 août 2020 (Net Press) . Dans la matinée de ce dimanche 23 août, une centaine d’Imbonrakure étaient occupés à faire des entrainements paramilitaires au stade de la commune de Rugombo, dans la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays. Des informations en provenance de cette commune indiquent que plus ou moins 60 parmi eux portaient des tenues et des bottines militaires.

Un officier de l’armée burundaise les a aperçus et leur a demandé pourquoi ils font de tels exercices. Ces jeunes du parti de l’Aigle ont été déshabillés et battus convenablement. Ils avaient l’habitude d’organiser un sport de masse les dimanches et à des entrainements paramilitaires au stade de Rugombo qui est toujours le lieu de rassemblement.

L’on saura que ce stade est à quelques mètres d’une position militaire. Des sources concordantes rapportent que des ordres ont été donnés pour démanteler tous les groupes qui agissent en forces de l’ordre dans cette province même si le donneur d’ordre n’est pas cité par les sources contactées.

Le régime Ndayishimiye devient de plus en plus sévère à l’endroit des Imbonerakure et cela, à la satisfaction de plusieurs habitants de ce pays. Comme ils le disent, ces jeunes du parti au pouvoir avaient tendance à supplanter les forces de l’ordre sous les législatures de feu Pierre Nkurunziza. Ils étaient donc devenus incontrôlables, ce que tente de corriger avec brio le président Evariste Ndayishimiye. Ch.N.

Burundi - Justice

Le tribunal anti-corruption de la province Bujumbura condamne un policier

Bujumbura, le 25 août 2020 (Net Press) . La cour anti-corruption vient de condamner ce matin un ancien officier de police judiciaire du nom d’Elias Nsabindemyi, à une peine de 5 ans de prison et à un paiement d’une amende de 100.000 francs burundais. Il a été reconnu coupable de corruption passive.

Ce dernier trouve que la sanction est disproportionnée car il ne reconnaît pas l’infraction qui pèse à sa charge. Il entend interjeter appel, ce que le loi burundaise lui reconnaît entièrement. Signalons que cet ancien officier de police judiciaire était affecté dans la province de Bujumbura dit rural, plus précisément dans la commune de Isale. D.N.

Burundi - Energie

Le courant électrique de plus en plus rare dans le cœur de la capitale économique

Bujumbura, le 26 août 2020 (Net Press) . Il y a quelques jours, en date du 22 août dernier, la rédaction mentionnait un manque criant de courant électrique dans le centre-ville de la commune de Mukaza. Le phénomène a repris aujourd’hui et depuis le matin, ce sont uniquement des groupes électrogènes qui sont en marche un peu partout au centre-ville.

Les agents de la Regideso parlent d’une panne générale et ils ne savent pas où la situer jusqu’à présent. Ils sont donc en train de creuser ici et là pour identifier ce qui ne va pas car cette entreprise, dans ces conditions, encaisse également un manque à gagner assez important suite à ce désagrément.

Le courant a été rétabli autour de 12 heures au moment où ceux qui vivent de l’électricité au quotidien, les coiffeurs, les soudeurs et autres mécaniciens commençaient à perdre espoir, arguant qu’ils risquent de fermer les portes car ils n’avaient pas encore eu de frais nécessaires pour acheter une autre quantité de carburant.

Cette électricité a été de courte durée car deux heures plus tard, vers 14 heures et 30 minutes, les magasins, les bureaux, les boutiques et les services de tout genre venaient de replonger dans le noir. Pour le moment, le centre-ville de Mukaza émet beaucoup de bruits provenant des groupes électrogènes. D.N.

Burundi - Commerce

La police saisit des pagnes sur le point d’être vendus frauduleusement

Kirundo, le 27 août 2020 (Net Press) . Des pagnes emballés dans des sacs ont été saisis par la police sur la colline Makombe, commune Ntega, dans la province de Kirundo, au Nord du pays. Selon des informations dignes de foi, ces pagnes appartiennent à un certain Pierre Claver Ntukamazina.

Ils ont été saisis alors qu’ils allaient être vendus en clandestinité dans le Rwanda voisin, dont la monnaie est nettement plus forte en termes de valeur que celle du Burundi. Cette information est confirmée par l’administration, dont le gouverneur de province. Pour le moment, le fraudeur se trouve entre les mains de la police. Ch.N.

Burundi - Tanzanie - Politique

Il y a 20 ans, l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation venait d’être signé

Arusha, le 28 août 2020 (Net Press) . Il y a 20 ans jour pour jour, le Burundi venait de signer l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation des Burundais. Ce pacte burundo-burundais fut arraché presque de force par l’ancien président sud-africain, Nelson Mandela, dit Madiba, qui était médiateur dans le conflit burundais.

Il a succédé à Julius Kambarage Nyerere, ancien président de la Tanzanie, qui fut à l’origine de l’embargo contre le Burundi depuis le 25 juillet 1996, date de la reprise du pouvoir par force de l’ancien président, le major Pierre Buyoya. Julius Nyerere avait une aura internationale si bien qu’il s’est facilement imposé comme médiateur dans le conflit burundais avant de trouver la mort le 14 octobre 1999 à Londres.

En Afrique, tout est suspicion, dit-on ! Malgré le décès de Nyerere dans l’un des hôpitaux de Londres, les Tanzaniens, très attachés à lui, ont soupçonné les Burundais de l’avoir empoisonné suite aux sanctions qu’il avait prises contre eux lors du coup d’Etat de Pierre Buyoya trois ans plus tôt.

La signature de l’accord d’Arusha n’a pas été chose facile car les négociations ont eu lieu dans un contexte de méfiance globale entre Hutu et Tutsi de ce pays. Pierre Buyoya, qui estimait qu’Arusha était son projet-phare, a tout fait pour éjecter toute personne qui ne résonnait pas comme lui, il disait à tout moment que la paix n’a pas de prix.

La première victime de sa "détermination" fut son propre parti Uprona, qui fut divisé en plusieurs lambeaux, entre ceux qui soutiennent Arusha et ceux qui sont contre. C’est dans ce contexte que le président d’alors de cette formation politique dite de Rwagasore, Charles Mukasi, a été destitué de ses fonctions sur initiative personnelle de Pierre Buyoya.

Au regard de l’évolution des négociations, des politiciens, de toutes tendances, qui ne voyaient pas clair les objectifs de l’accord, ont préféré remplir ledit projet de réserves qui n’ont jamais eu le temps d’être étudiées car il n’y a jamais eu d’évaluation de l’accord d’Arusha. Pour le moment, 20 ans plus tard, le Burundais ne garde rien de cet accord car la nouvelle constitution de 2018 n’en tient plus compte comme c’était le cas en 2005. D.N.

Burundi - Commerce

Quand le commerce engendre un désordre dans le centre-ville de Bujumbura

Bujumbura, le 29 août 2020 (Net Press). Des populations entières qui prenaient des bus de transport de Kanyosha et de Kinindo, ont trouvé une route, communément appelée "Chez Kapa" bloquée. Il y avait une dizaine de véhicules de mariage qui étaient en pleine décoration et ont été obligées de fermer cette route où passent tous les bus en provenance du Sud de la capitale économique.

A la question de savoir pourquoi ils ont bloqué une voie publique, ceux qui décoraient les voitures ont répondu qu’ils n’ont qu’à porter plainte où ils veulent, poursuivant leur activité sans gêne. N’ayant pas d’autres solutions, les détenteurs des bus ont dû changer de direction pour se rendre au parking de l’ancien marché central.

L’on saura que depuis quelques temps, une partie de la route a été refusée à la circulation, devenant automatiquement une route à sens unique. Les hommes se plaignent du fait que les hommes d’affaires s’arrogent le droit de fermer une route et ce, contre le code de la route et par conséquent, contre ceux qui l’ont élaboré. D.N.

Burundi - Rwanda –Sécurité

Rwanda : Paul Rusesabagina, l’ancien patron de l’hôtel des Mille Collines, arrêté et détenu à Kigali

Kigali, le 31 août 2020 (Net Press) . Paul Rusesabagina est accusé d’être l’un des fondateurs et financiers d’un groupe rebelle rwandais et se retrouve aujourd’hui accusé entre autres de terrorisme, de kidnapping et d’assassinat. Les circonstances de son arrestation ne sont pas connues, la police rwandaise assure que c’est grâce à une « coopération internationale ». L’information est confirmée par le Rwanda Investigation Bureau sur son compte Twitter.

Pendant le génocide, Paul Rusesabagina avait sauvé plus d’un millier de Tutsis et de Hutus dans son hôtel, un acte immortalisé par le film Hôtel Rwanda. Depuis plus de 10 ans, Paul Rusesabagina était devenu opposant au régime de Kigali et vivait entre la Belgique et les États-Unis. Depuis le 3e mandat de Paul Kagame, son parti estimait que seule la lutte armée permettrait de renverser le régime du président actuel. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi