Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Politique8 juin 2021
|Le Burundi commémore pour la première fois la journée nationale du patriotisme

Burundi - Sécurité Routière - Société7 juin 2021
|Un véhicule abîmé dans un accident de roulage avec une vache

Burundi - Sécurité 5 juin 2021
|Makamba : Quatre jeune accusés d’extorsion interpellés en commune Kibago

Burundi - Sécurité4 juin 2021
|Des enfants trouvent la mort dans le sud du pays

Burundi - Sécurité3 juin 2021
|Une personne tuée par des personnes non encore identifiées en commune Bukemba

Burundi - Sécurité 2 juin 2021
|Une personne tuée lors d’un accident de roulage en province de Bubanza !

Burundi - Sécurité 1er juin 2021
|Trois personnes tuées en province de Kayanza et de Cibitoke

Burundi - Sécurité 31 mai 2021
|Une cache de bandits qui bascule sous le silence de la commune urbaine de Ntahangwa

Burundi - Kenya - Politique 29 mai 2021
|Le président de la République du Burundi attendu au Kenya !

Burundi - Sécurité 28 mai 2021
|Trois corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Politique27 mai 2021
|Audience à la présidence de la République

Burundi - Sécurité 26 mai 2021
|Explosion de grenades sur Bujumbura, deux morts et des blessés, selon la police

Burundi - Rwanda - Sécurité25 mai 2021
|L’armée burundaise dément formellement une information des réseaux sociaux

Burundi - Sécurité 24 mai 2021
|Six personnes mortes dans la noyade en province de Muyinga

Burundi - Onu - Génocide22 mai 2021
|Le Burundi vote contre la responsabilité de protéger et de prévenir le génocide

Burundi - Sécurité21 mai 2021
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité20 mai 2021
|Des vols répétitifs de vaches dans la province de Bujumbura dit rural

Burundi - Sécurité19 mai 2021
|"La province de Mwaro devient un hébergement des criminels", dixit un ressortissant

Burundi - Sécurité18 mai 2021
|Trois enfants mordus par un chien en zone Kinama

Burundi - Rwanda - Sécurité 17 mai 2021
|Un rapatrié venu du Rwanda introuvable !

Burundi - Sécurité15 mai 2021
|Une personne d’origine congolaise trouve la mort au Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité14 mai 2021
|Des pêcheurs trouvent la mort dans le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité13 mai 2021
| Plus de 200 maisons détruites et brulées sur la sous colline Nyarure

Burundi - Sécurité12 mai 2021
|La population de Bujumbura, de Mwaro et de Muramvya invitée à garantir et à sauvegarder la paix et la sécurité

Burundi - Sécurité11 mai 2021
|Une personne morte sur la colline Cunyu en province de Cibitoke

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des motards toujours sous injonctions policières au Sud du pays

6 avril 2021

Makamba, le 6 avril 2021 (Net Press). Les autorités policières de la province de Makamba, au Sud du pays, demandent aux motards de se faire inscrire dans les communes. A l’endroit des membres des comités mixtes de sécurité, les mêmes autorités suggèrent de ne plus collecter de l’argent chez des motards, pour plus de sécurité.

Selon des informations en provenance de cette entité provinciale, il est aussi recommandé aux motards de se munir toujours des quittances qui prouvent qu’ils sont en ordre avec le fisc et de respecter les heures de travail car cette catégorie de gens ne peuvent pas vaquer à leurs activités au-delà de 21 heures. Ch.N.

Burundi - Sécurité

Interdiction formelle du commerce dans les allées du marché de Kayanza

Kayanza, le 6 avril 2021 (Net Press) . Alors qu’il visitait le marché de la province de Kayanza ce matin, le gouverneur de cette circonscription administrative, Rémy Cishahayo, a constaté qu’il y a encore des commerçants qui étalent leur marchandises dans les allées du marché de Kayanza, un endroit réservé au passage des extincteurs chargés d’éteindre les incendies.

Le gouverneur a sommé commerçants de ne plus occuper ces allées pour prévenir les cas d’incendies des marchés qui sont fréquents ces derniers jours. Il a prévenu que si jamais il trouve encore des marchandises étalées dans les allées, elles seront distribuées aux indigents et le commerçant propriétaire paiera une amende.

Cette visite précède une autre où il avait ordonné à ceux qui ont construit sur les tuyaux de la Regideso de les démolir, une mesure bien exécutée, indique-t-il. Selon des habitants de cette province, il a encore dans sa mémoire l’incendie qui a frappé le marché de la province voisine de Ngozi le 27 mars dernier au moment où des camions extincteurs n’étaient pas disponibles. Les forces de l’ordre et les populations avaient eu du mal à contenir les feux dans ce marché. N.B.

Burundi - Justice

Un colonel condamné à perpétuité pour manque de déontologie

Bujumbura, le 6 avril 2021 (Net Press). Il s’appelle Blaise Nimpagaritse, officier supérieur de l’armée burundaise, du grade de lieutenant colonel, il a été condamné dans l’après-midi d’hier à une prison à vie et à une amende de 30 millions de nos francs pour avoir, dans la nuit du 31 mars au 1er avril, tué un caissier d’un bar dénommé "Ku Mucamo", situé dans la zone de Musaga, dans la commune de Muha, au Sud de la capitale économique Bujumbura.

Au cours de l’audience devant la cour d’appel de Muha, il a plaidé coupable, arguant qu’il a agi sous l’effet de l’alcool. Il a avancé qu’il avait bu un verre de trop, demandant sur le champ pardon aux membres de la famille victime. Un argument qui n’a pas convaincu le ministère public qui estime que le crime était prémédité, d’autant plus qu’il a frappé violemment le caissier avant de tirer sur lui.

Ceux qui ont suivi le procès ont indiqué que les excuses du militaire ne sont pas fondées parce que chaque élément de ce corps, de surcroît un officier supérieur, doit connaitre les règles et les moments d’usage d’un fusil. Sa défense trouve cependant que la condamnation est trop lourde, qu’elle envisage d’interjeter appel. Sa famille, bien qu’attristée par cette mort, se dit satisfaite et entend suivre le procès jusqu’à la condamnation définitive de l’assassin.

Pour rappel, dans la nuit du 31 mars, Blaise Nimpagaritse s’est présenté audit bistrot vers 2 heures du matin pour demander à boire, mais en vain, d’où il s’est senti frustré. Et le comble de malheur, la victime, un élève en vacances qui allait entamer ses études universitaires et qui, en attendant, prestait comme caissier de ce bistrot, n’est pas celui qui a refusé de servir le militaire.

Quand le serveur s’est rendu compte Nimpagaritse avait récupéré son fusil pour commettre l’irréparable, il s’est sauvé et le lieutenant colonel a rencontré en premier lieu le caissier à qui il a demandé avec violence de lui montrer où se trouvait le serveur. N’ayant pas pu le faire, il a payé de sa vie à la place de l’autre, raison pour laquelle la famille de la victime n’a pas donné de valeur à ses plaidoiries. Elle avait d’ailleurs demandé un montant de dédommagement de 89 millions même si elle n’en a obtenu que 30. N.R.

Burundi - Administration

"Le retard, source de l’inachèvement des programmes par les enseignants", dixit la Dpe à Gitega

Gitega, le 6 avril 2021 (Net Press) . Lors de sa rencontre hier avec les directeurs communaux de l’enseignement et ceux des écoles dans la province de Gitega, la nouvelle directrice provinciale à Gitega, Godefride Bizimana, a souligné qu’il s’observe des enseignants qui arrivent en retard comme ceux de Giheta et de Makebuko.

Cette nouvelle directrice demande aux directeurs ponctuels de donner un bon exemple à ceux qui sont toujours en retard. Elle s’est posée la question de savoir comment un enseignant qui a 30 minutes de cours, mais qui accumule un retard de 10 minutes chaque jours, pourra terminer son programme.

Pour elle, des établissements où les directeurs sont à l’heure, les enseignants n’arrivent pas en retard et le bon rendement n’est que conséquence, a-t-elle fait savoir. Elle dit qu’elle est au courant que les enseignants passent énormément de temps sur la route à chercher un éventuel déplacement, ce que l’on appelle communément "lift", au lieu de se rendre au lieu de travail pour être à l’heure.

Elle a fait un clin d’œil, spécialement aux enseignants de Makebuko et de Giheta, de la capitale politique Gitega et bien d’autres que des mesures de redressement sont prévues si jamais ils ne changent pas. Quant à ceux qui ont fait recours pour un quelconque redéploiement, elle conseille d’attendre la réponse sans toutefois arrêter de travailler. N.B.

Burundi - Changement Climatique

La province de Bubanza de plus en plus menacée par des pluies torrentielles

Bubanza, le 6 avril 2021 (Net Press) . Nous apprenons que de fortes pluies se sont abattues hier après-midi dans la commune de Musigati, de la province de Bubanza, à l’Ouest du pays. L’on évoque un pont qui a été cassé, des maisons, des écoles dont les classes ont été détruites ainsi que des champs de cultures qui ont été abîmés.

Des populations sur place indiquent que si rien n’est fait dans l’immédiat, les élèves et écoliers, qui sont pour le moment en vacances, n’auront pas la possibilité de se rendre dans les différentes écoles de cette commune car inutilisables pour le moment. L’on signalera que dans l’après-midi de ce 2 avril, des pluies diluviennes avaient frappé sérieusement la localité de Gifurwe, de la commune de Mpanda, dans la même province.

Là, plus de 7 ha de riz avaient été abîmés par ces pluies, ce qui avait plongé les ressortissants de cette contrée dans le désarroi total d’autant plus que la région vit essentiellement de la culture de riz. Ils avaient souhaité avoir une assistance de la part des âmes charitables car tout espoir de récolte était perdu. J.M.

Burundi - Assainissement

Les travaux d’alimenter la colline Mutambara en eau potable sont avancés

Rumonge, le 6 avril 2021 (Net Press) . C’est une affirmation d’un représentant de la Regideso en province Rumonge, au Sud-ouest du pays, qui dit que les travaux de traçage des courbes où vont passer les tuyaux étaient sur la rivière Mutambara vers la fin de la semaine dernière, une activité exécutée par la population de la localité de Mutambara.

Il dit que 250 tuyaux ont été mis en place et qu’il reste le traçage des courbes qui vont de la rivière jusqu’à Mutambara. Il encourage la population de continuer au même rythme car les délais promis par la Régideso pour l’installation de ces tuyaux reste maintenu.

Signalons que la Régideso a fixé la date du 15 avril 2021 pour que la population de Mutambara soit dotée d’eau potable. Il faut noter également que cette population vient de passer 10 ans dépourvue d’eau potable.

Burundi - Politique - Anniversaire

Spécial 6 avril, assassinat du président Ntaryamira au Rwanda

Kigali, le 6 avril 2021 (Net Press) . C’est dans le ciel de Kigali où le Falcone 50 rwandais à bord duquel se trouvait l’ancien président burundais, Cyprien Ntaryamira, accompagné de ses deux ministres, Bernard Ciza et Cyriaque Simbizi, en plus du président rwandais, feu Juvénal Habyalimana, a été abattu par un tir dont on n’a jamais déterminé l’origine.

En effet, les deux camps qui s’affrontaient dans une guerre, l’armée rwandais ex-Far et le front patriotique rwandais, Fpr, composé essentiellement de rebelles tutsi, se sont accusés mutuellement d’avoir descendu l’avion présidentiel. Jusqu’à présent, la lumière sur cet accident se fait toujours attendre.

Le 6 avril, une date que se souviennent les Burundais et les Rwandais conjointement

Cette date inaugure une tragédie dans les deux pays mais à des degrés divers. Si le Burundi a perdu son président, qui participait par ailleurs dans des négociations de paix à Arusha en Tanzanie, la même date marque le début du génocide des Tutsi au pays des mille collines, il y a aujourd’hui 27 ans.

Dans notre pays, une messe est généralement organisée en mémoire des victimes et elle est célébrée par l’archevêque de Bujumbura. Les cérémonies se poursuivent à la tombe du président Cyprien Ntaryamira qui repose au monument des martyrs de la démocratie aux côtés de feu Melchior Ndadaye. En plus des dépôts des gerbes de fleurs, l’on écoute une partie de son discours prononcé lors de son investiture, le 5 février 1994.

De leur côté, les Rwandais organisent toute une semaine d’activités de mémoire sur ce qui s’est passé à cette date, le pays qui a toujours gardé intacts les squelettes des victimes du génocide des Tutsi, dans plusieurs régions de ce pays, à Kigali comme à l’intérieur du Rwanda, notamment à Nyamata, à Butare, etc.

Cyprien Ntaryamira, un éphémère président de la République

Investi le 5 février 1994, une date importante dans la vie du pays car elle marque l’anniversaire de la charte de l’Unité nationale ratifiée le 5 février 1991, le nouveau président mourra deux mois plus tard, le 6 avril, après 61 jours de règne, d’où il est objectivement impossible de dresser son bilan.

Cependant, il avait affiché des tendances lors de son installation sur le fauteuil présidentiel, à savoir le respect des droits de l’homme qui que l’on soit, Hutu, Tutsi ou Twa. Il entendait également réintroduire la discipline perdue dans tous les secteurs de la vie nationale, considérant que la guerre se généralisait sur terrain.

Un membre de sa famille tape du poing sur la table

En marge de la commémoration du 27ème anniversaire de la mort du président Cyprien Ntaryamira, un membre de sa famille qui a requis l’anonymat, approché par la rédaction, n’y est pas allé par 4 chemins.

Il trouve qu’il est étonnant de voir que ce fervent défenseur de la démocratie, qui s’est soldée par la victoire des rendez-vous électoraux de 1993 de sa formation politique, le Frodebu, est tombé dans les oubliettes de tous les régimes qui se sont succédé aussitôt après sa disparition mystérieuse.

Pour notre interlocuteur, le président Ntaryamira venait de passer deux mois à la tête du pays, ses successeurs, Sylvestre Ntibantunganya, son compagnon de lutte pour la défense de la démocratie, tout comme l’ancien président Domitien Ndayizeye, feu Pierre Buyoya et feu Pierre Nkurunziza, personne n’a levé son petit doigt pour diligenter les enquêtes sur cette mort somme toute d’un numéro un burundais.

Il ne comprend pas comment sous le régime de feu Pierre Nkurunziza, des présumés assassins de l’ancien président Melchior Ndadaye ont été jugés et condamnés par la justice burundaise. Pour lui, la justice devrait être équitable pour tout le monde, les deux ayant été membres d’une même formation politique et dirigé le pays.

Selon nos sources, la veuve et les progénitures de l’ancien président Cyprien Ntaryamira réclament qu’ils soient pris en charge matériel et financier, de mettre la lumière sur son assassinat, d’une réparation pour les ayant-droits car l’avion qui a emporté la vie du président burundais Cyprien Ntaryamira et ses deux ministres ainsi que le président rwandais Juvenal Habyarimana était assuré. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE