Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 19 juillet 2021
|Un jeune homme porté disparu en zone Nyakabiga

Burundi - Tanzanie – Politique 17 juillet 2021
|Gitega et Dar es Salaam se conviennent sur les échanges des prisonniers !

Burundi - Tanzanie – Politique 16 juillet 2021
|La présidente de la République Unie de Tanzanie accueillie sur le tarmac de l’aéroport par le Vice-président de la République

Burundi - Sécurité 15 juillet 2021
|Ngozi : L’administration met la main sur plus de 1750 litres de boisson prohibée

Burundi - Sécurité14 juillet 2021
|Un corps en extrême décomposition découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité13 juillet 2021
|Des va-et-vient inquiétants au Nord-est du pays

Burundi - Sécurité 12 juillet 2021
|Ntahangwa : La police traque des caches d’armes et des irréguliers au Q6 Ngagara

Burundi - Sécurité10 juillet 2021
|Le curé de la paroisse Muzinda malmené par un policier et le responsable d’une maison de culte

Burundi - Royaume Uni – Sécurité 9 juillet 2021
|Un jeune homme d’origine burundaise tué à Londres

Burundi - Sécurité8 juillet 2021
|Un jeune homme se donne la mort dans la province de Ruyigi

Burundi - Sécurité Routière 7 juillet 2021
|Un mort et huit blessés lors d’un accident de roulage en commune Buhiga

Burundi - Sécurité5 juillet 2021
|Des parlementaires ressortissants de Muramvya pour la sécurité de leur province

Burundi - Sécurité3 juillet 2021
|L’administrateur de la commune Ndava demande aux retraités policiers et militaires de cette commune de faire des patrouilles nocturnes.

Burundi - Sécurité2 juillet 2021
|L’insécurité se fait observer dans plusieurs coins du pays

Burundi - Politique1er juillet 2021
|Le Burundi célèbre son 59ème anniversaire de l’indépendance

Burundi - Sécurité30 juin 2021
|Vers plus d’insécurité dans les provinces de l’intérieur du pays ?

Burundi - Sécurité29 juin 2021
|Un policier tire à bout portant sur sa voisine

Burundi - Sécurité28 juin 2021
|Vol des moteurs à bateaux dans les eaux du lac Tanganyika

Burundi - Sécurité28 juin 2021
|Et une attaque basculée sous le silence !

Burundi - Sécurité26 juin 2021
|La police offre un spectacle désolant dans la capitale économique Bujumbura

Burundi - Sécurité25 juin 2021
|Un enfant retrouvé à Rumonge après 3 jours de disparition

Burundi - Sécurité24 juin 2021
|La police sur les trousses des vendeurs de chanvre dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 23 juin 2021
|Après la découverte macabre d’un corps en province de Karusi…., des arrestations !

Burundi - Sécurité 22 juin 2021
|Découverte d’un corps sans vie à Kiyange

Burundi - Sécurité21 juin 2021
|Une personne morte, une autre grièvement blessée au quartier Muyange III à Bukeye

Archives

 

 

 



Burundi - Rwanda - Sécurité

Un rapatrié venu du Rwanda introuvable !

17 mai 2021

Muyinga, le 17 mai 2021 (Net Press) . Wilson Habonimana, cet ancien refugié du camp de Mahama au Rwanda, fraichement rentré de l’exil, reste introuvable depuis le 12 mai 2021, comme l’indique sa famille biologique. Il était natif de la commune et province de Muyinga, au Nord-est du pays

Wilson Habonimana, connu sous le sobriquet de Mandela, faisait ses achats au marché de Muyinga au moment où il a été porté disparu. Sa famille biologique l’a cherché dans tous les cachots de la province sans succès. Elle dit qu’elle craint qu’une situation pire lui soit arrivée. N.R.

Burundi - Sécurité

Deux personnes mortes, 8 maisons détruites et les routes impraticables

Bubanza, le 17 mai 2021 (Net Press). Tels sont les dégâts causés par la rivière Kajeke, en commune Gihanga, de la province Bubanza, à l’Ouest du pays, qui a quitté son lit et envahi les maisons sises dans la localité où 50 maisons sont menacées par les eaux de cette rivière. Deux personnes, dont une femme et un enfant, ont trouvé la mort dans la noyade, ce dimanche 16 mai. Des sources sur place indiquent qu’une autre personne a pu être repêchée vivante. Par contre, une femme a été emportée par cette rivière et sa famille a perdu l’espoir de la retrouver saine et sauve.

Les routes sont devenues impraticables, allusion faite aux transversales n°5 et N°7 qui sont pour le moment bloquées. La population dit qu’elle n’a pas à dire et demande au gouvernement de lui venir en aide.

L’on signalera que la route nationale RN 5 Bujumbura – Cibitoke, nouvellement réhabilitée, reste impraticable suite aux débordements des eaux de cette rivière. Pire encore, nous apprenons que le cimetière de Mpanda est actuellement inondé par les eaux des deux rivières Kajeke et Mpanda et les autorités locales ne savent pas quoi faire dans l’immédiat.

L’administrateur de la commune Gihanga, Léopold Ndayisaba, indique que 50 maisons sont menacées d’être détruites. Il poursuit que son administration est en train de mobiliser des engins pour le curage de cette rivière qui menace la vie de la population de Gihanga.

Et dans cette même rubrique, trois membres du gouvernement, en l’occurrence les ministres de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, celui de l’infrastructure et de l’équipement, de l’agriculture, de l’élevage et de l’environnement, respectivement Gervais Ndirakobuca, Déogratias Nsanganiyumwami et Déo Guide Rurema, ont effectué ce lundi une descente sur terrain pour s’enquérir du débordement des eaux du lac Tanganyika et de la rivière Rusizi.

Une opinion estime que de cette visite, des mesures vont être prises pour contrecarrer cet afflux dangereux des eaux qui passent au-dessus de la route Bujumbura – Gatumba, vers la République démocratique du Congo. N.R/N.B.

Burundi - Education

Deux salles de classes réservées aux élèves qui ont fui les inondations dans Mutimbuzi

Bujumbura, le 17 mai 2021 (Net Press). Ceci est dit par le directeur provincial de l’enseignement (Dpe) de la province de Bujumbura, à l’Ouest du pays, plus précisément dans la commune de Mutimbuzi, à la veille d’un test des élèves de la 9e au moment où 4607 parmi eux sont touchés par l’inondation et ont déménagé.

La Dpe confrontée à cette difficulté, a cherché à la contourner et à trouver une solution pour les élèves qui vont passer un test la semaine prochaine. Elle a pu en décrocher deux salles de classes pour cet effet.

Pour ces élèves qui ont été migrés suite à l’inondation, le directeur provincial dit qu’il est en train de voir comment réintégrer ces apprenants dans les écoles plus proches de l’endroit où ils se trouvent pour le moment afin de clôturer l’année scolaire comme les autres. Il demande aux élèves de garder courage et aux enseignants de rester proches des élèves malgré la déstabilisation liée à l’inondation. N.B.

Burundi - Ouganda - Elections

Remise du rapport d’observation électorale au secrétaire général de l’Eac

Arusha, le 17 mai 2021 (Net Press). C’était ce vendredi 16 avril 2021 que Domitien Ndayizeye, ex président du Burundi, qui était le chef de mission d’observation électorale de la communauté est-africaine en Ouganda, a remis son rapport à Libérat Mpfumukeko, le secrétaire général sortant de l’Eac.

Domitien Ndayizeye a remercié la communauté est-africaine et les autorités burundaises pour la confiance qu’ils ont placée en lui en le nommant comme chef d’une commission d’observation électorale en Ouganda dont le mandat a pris fin en janvier 2021.

Domitien Ndayizeye a mentionné que les élections se sont déroulées dans un climat de paix et de transparence et que la cour constitutionnelle a validé la victoire du président ougandais Yoweri Kaguta Museveni en janvier dernier. Il a ajouté qu’il a remis ce rapport pour que le secrétaire général de l’Eac le présente à son tour au conseil des ministres de l’Eac.

Libérat Mpfumukeko a remercié l’ancien président, Domitien Ndayizeye, pour avoir accepté volontiers de diriger la commission de la part de l’Eac. Il a pris cette occasion pour dire que son mandat de secrétaire Général de l’Eac a pris fin le 25 avril 2021. N.B.

Burundi - Administration

Elles réclament 3 mois d’arriérés de salaire

Bujumbura, le 17 mai 2021 (Net Press) . Ce sont les femmes qui entretiennent les routes de la mairie de Bujumbura qui réclament trois mois d’arriérés de salaires au moment où elles disent qu’elles sont surendettées. Pour le moment, pour paraphraser un homme politique burundais, le manque de loyer ajoute le drame au drame.

Elles demandent au maire de la ville de Bujumbura de leur trouver une solution d’urgence et durable. La rédaction a tenté d’entrer en contact avec le chargé de la communication de la mairie pour de plus amples détails, mais en vain. N.B.

Burundi - Afrique du Sud – Justice

L’ancien président sud-africain, Jacob Zuma, dans le collimateur de la justice de son pays

Pretoria, le 17 mai 2021 (Net Press) . L’ancien président sud-africain, Jacob Zuma, est attendu au tribunal ce lundi 17 mai, à la haute-cour de Pietermaritzburg, dans sa province du KwaZulu-Natal. Zuma est poursuivi dans une affaire de corruption avec l’industriel militaire français Thalès.

Les faits remontent à 1999 quand Jacob Zuma était vice-président d’Afrique du Sud. Il est accusé d’avoir reçu des pots-de-vin de la part de Thalès autour d’un contrat d’armement avoisinant au total les 3 milliards d’euros.

Fraude, trafic d’influence et extorsion. Voici les chefs d’accusations qui pèsent à la fois sur Jacob Zuma et sur l’entreprise française d’armement Thalès. C’est l’État sud-africain le plaignant. Il soutient que Jacob Zuma a été soudoyé par Thalès pour protéger l’entreprise d’un éventuel procès sur les conditions d’attribution d’un juteux contrat d’armement.

Ce procès hors norme, présenté comme l’un des plus importants de l’histoire récente du pays, devrait voir défiler plus de 200 témoins. Ils seront entendus jusqu’au 20 juin si le calendrier est tenu. Et ce sera d’ailleurs la seule incertitude de ce premier jour d’audience, le procès pourra-t-il commencer ?

La nouvelle équipe juridique de Jacob Zuma pourrait demander un délai supplémentaire afin de préparer sa défense. Conséquence d’une fracassante démission au mois d’avril. Les avocats de Jacob Zuma avaient lâché leur client, sans expliquer pourquoi. Depuis sa mise en cause, Jacob Zuma a multiplié les recours pour éviter un procès. Il se dit persécuté. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION