Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 19 juillet 2021
|Un jeune homme porté disparu en zone Nyakabiga

Burundi - Tanzanie – Politique 17 juillet 2021
|Gitega et Dar es Salaam se conviennent sur les échanges des prisonniers !

Burundi - Tanzanie – Politique 16 juillet 2021
|La présidente de la République Unie de Tanzanie accueillie sur le tarmac de l’aéroport par le Vice-président de la République

Burundi - Sécurité 15 juillet 2021
|Ngozi : L’administration met la main sur plus de 1750 litres de boisson prohibée

Burundi - Sécurité14 juillet 2021
|Un corps en extrême décomposition découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité13 juillet 2021
|Des va-et-vient inquiétants au Nord-est du pays

Burundi - Sécurité 12 juillet 2021
|Ntahangwa : La police traque des caches d’armes et des irréguliers au Q6 Ngagara

Burundi - Sécurité10 juillet 2021
|Le curé de la paroisse Muzinda malmené par un policier et le responsable d’une maison de culte

Burundi - Royaume Uni – Sécurité 9 juillet 2021
|Un jeune homme d’origine burundaise tué à Londres

Burundi - Sécurité8 juillet 2021
|Un jeune homme se donne la mort dans la province de Ruyigi

Burundi - Sécurité Routière 7 juillet 2021
|Un mort et huit blessés lors d’un accident de roulage en commune Buhiga

Burundi - Sécurité5 juillet 2021
|Des parlementaires ressortissants de Muramvya pour la sécurité de leur province

Burundi - Sécurité3 juillet 2021
|L’administrateur de la commune Ndava demande aux retraités policiers et militaires de cette commune de faire des patrouilles nocturnes.

Burundi - Sécurité2 juillet 2021
|L’insécurité se fait observer dans plusieurs coins du pays

Burundi - Politique1er juillet 2021
|Le Burundi célèbre son 59ème anniversaire de l’indépendance

Burundi - Sécurité30 juin 2021
|Vers plus d’insécurité dans les provinces de l’intérieur du pays ?

Burundi - Sécurité29 juin 2021
|Un policier tire à bout portant sur sa voisine

Burundi - Sécurité28 juin 2021
|Vol des moteurs à bateaux dans les eaux du lac Tanganyika

Burundi - Sécurité28 juin 2021
|Et une attaque basculée sous le silence !

Burundi - Sécurité26 juin 2021
|La police offre un spectacle désolant dans la capitale économique Bujumbura

Burundi - Sécurité25 juin 2021
|Un enfant retrouvé à Rumonge après 3 jours de disparition

Burundi - Sécurité24 juin 2021
|La police sur les trousses des vendeurs de chanvre dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 23 juin 2021
|Après la découverte macabre d’un corps en province de Karusi…., des arrestations !

Burundi - Sécurité 22 juin 2021
|Découverte d’un corps sans vie à Kiyange

Burundi - Sécurité21 juin 2021
|Une personne morte, une autre grièvement blessée au quartier Muyange III à Bukeye

Archives

 

 

 



Burundi - Onu - Génocide

Le Burundi vote contre la responsabilité de protéger et de prévenir le génocide

22 mai 2021

New York, le 22 mai 2021 (Net Press) . Le Burundi a voté contre la responsabilité de protéger et de prévenir le génocide ethnique et les crimes contre l’humanité. L’on saura que le Burundi a voté contre aux côtés d’autres 13 pays au moment où 115 ont voté pour avec 28 pays qui se sont abstenus.

La rédaction a contacté Jean de Dieu Mutabazi, président de l’Observatoire National pour la Prévention et l’éradication du génocide, des crimes de guerre et des autres crimes contre l’humanité à ce sujet. Il était en réunion mais il a demandé à notre reporter de se poser la question de savoir pourquoi tous ces pays ont voté contre. Il a promis de s’exprimer plus tard. J.M.

Burundi - Justice - Société

Ngozi : Un homme accusé de viol sous le verrou

Ngozi, le 22 mai 2021 (Net Press) . Un homme de trente-huit ans accusé du viol d’une fillette de 14 ans a été interpellé ce mardi, en zone Mparamirundi, commune Busiga en province de Ngozi, au nord du pays.

Selon des informations, l’auteur de cette violence vient de passer quatre jours au cachot du commissariat communal de Mparamirundi, un procès de flagrance est attendu ce lundi 24 mai prochain au tribunal de grande instance de Ngozi. N.R.

Burundi - Coopération

Les préparatifs de la 51e réunion ministérielle du comité consultatif permanent des Nations unies de l’Afrique centrale à Bujumbura

Bujumbura, le 22 mai 2021 (Net Press) . Dans le cadre des préparatifs de la 51e réunion ministérielle du comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale prévue du 24 au 28 mai 2021 à Bujumbura, le ministère des affaires étrangères et de coopération au développement a organisé une conférence de presse précurseur à l’endroit des professionnels des médias ce vendredi 21 mai 2021.

Le secrétaire permanent audit ministère, Isidore Ntirampeba, a informé que c’est une réunion qui se déroule une fois les six mois et que suite à la pandémie du covid-19 ces derniers jours, on le faisait par la vidéo conférence ; mais puisque c’est le tour du Burundi d’ accueillir ces assises et que la pandémie du covid-19 est réduite par rapport aux autres pays, les participants ont préféré venir au Burundi. Il a ajouté que les débats seront centrés sur les processus électoraux des différents pays.

Les journalistes ont voulu savoir comment le Burundi va expliquer le fait que chaque fois qu’il y a élections, il y a également contestation d’une partie des Burundais. Pour répondre à cette question, Isidore Ntirampeba à procédé à la comparaison des élections au jeu de football où les non gagnants ne reconnaissent pas leur défaite, avant de déclarer que même les pays où la démocratie est avancée, il y a des citoyens qui ne reconnaissent pas leur défaite et que compte tenu de la proclamation de ceux qui ont assuré l’observation des élections, ce qui reste est de vaquer aux activités de développement ensemble.

Il a fait savoir qu’ils attendent les délégations de 11 pays membres et qu’après cette réunion, c’est le Burundi qui va assurer la présidence. Selon des informations concordantes, les participants auront à se pencher sur la question des relations entre le Burundi et le Rwanda voisin. N.B.

Burundi – Economie

Du renouveau dans le domaine de transport !

Bujumbura, le 22 mai 2021 (Net Press) . Dans une réunion organisée ce matin par le volk Teck, une organisation chargée de faciliter le payement du bus par voie électronique, avec les associations des transporteurs du Burundi, Robert Mudende, président du conseil d’administration de cette organisation, annonce officiellement la mise en place d’un nouveau système de payement du bus de transport en commun par la carte prévue dans un mois.

Robert Mudende, dans un point de presse tenu à cet effet, fait savoir que ce nouveau système de payement électronique du bus dénommé Be pay va permettre au propriétaire du bus de contrôler les recettes de la journée et va éviter les conflits entre clients et aide chauffeurs par échange des monnaies en plus des mouvements qui gênent les clients.

Robert Mudende dit que ce nouveau moyen de payement du bus électroniquement vient à point nommé et permettra de contrecarrer la pandémie Covid-19 et des maladies liées à des mains sales car selon lui, il n’y aura plus échanges de monnaies dans le bus, et contact clients et aide chauffeur .

Robert Mudende demande aux propriétaires des bus d’améliorer la masse salariale des chauffeurs et des convoyeurs pour la mise en application réussie de ce nouveau mode de payement du bus de transport en commun. N.R.

Burundi - Tanzanie - Education

Le test de 9è étendu aux élèves dans les camps de déplacés en Tanzanie

Gitega, le 22 mai 2021 (Net Press) . Selon le porte-parole du gouvernement et secrétaire général, Prosper Ntahorwamiye, 710 élèves dans les camps de réfugiés tanzaniens sont attendus pour passer le test de 9e . Cela a été décidé lors du conseil des ministres de ce mercredi 19 mai 2021.

A cette occasion, le ministre de l’éducation nationale et de la recherche scientifique a porté à la connaissance du conseil que les préparatifs pour passer le test de 9e vont bon train, que 955 centres de passations sont prévus, dont 3 qui sont réservés aux élèves basés dans des camps de déplacés en Tanzanie.

Selon toujours le ministre, les quelques problèmes qui subsistent sont liés aux pluies abondantes qui ont rendu quelques routes impraticables où les véhicules sont obligés de dévier avant d’arriver au centre de passation. Pour les élèves de Gatumba, ils ont dû déménager pour passet le test qui débutera ce mardi 25 mai 2021. N.B.

Burundi - Education

"Le système éducatif burundais est mieux coté par le PASEC", dixit "La Voix de l’Enseignant

Bujumbura, le 22 mai 2021 (Net Press). Sur une étude réalisée par le Programme d’Analyse des systèmes éducatifs de la confemen (PASEC), dans 13 pays francophones au sud du Sahara, les élèves de la 2ème et de la 6ème année du Burundi ont été classés premiers en ce qui concerne la compréhension et de l’écrit en Français et en Mathématique.

Cependant, cette étude a constaté qu’il s’observe un nombre considérable des enseignants qui accusent des lacunes dans la maitrise des connaissances et compétences disciplinaires, qu’en moyenne les enseignants éprouvent des difficultés quand il s’agit d’analyser leur démarche pédagogique, de choisir des démarches des situations adaptées aux objectifs et de repérer des erreurs courantes.

Les enseignants dans ces classes demandent une formation de longue durée pour combler cette lacune. Un autre constat du PASC est que le nombre des élèves non compétents dans ces matières qui est de 21% en 2ème année grimpe à 43% en 6ème. L’explication fournie par les enseignants est la dispense des cours en Français brusquement introduit à partir de la 5ème année, ce qui cause le problème de compréhension. Ils demandent l’augmentation des séances du Français à partir de la 1ème année.

Sous un autre angle, le ministre de l’Education veut éradiquer le monnayage des points dans les écoles. Lors de la remise des prix aux meilleurs athlètes du championnat scolaire d’athlétisme de la 34è édition, le ministre de l’Education Nationale et de la Recherche Scientifique a mis en garde tous les enseignants et les élèves qui se rendront coupables du monnayage des points.

Les punitions sévères seront appliquées. Pour lui, des enseignants font le harcèlement sexuel envers les filles et demandent de l’argent aux garçons et ils facilitent le vol des examens. Tout cela pour arriver à une réussite non méritée et sans effort. L’Ecole n’est pas pour former les escrocs non plus elle n’est pas un lieu de désordre où les élèves n’acceptent plus d’être punis : un comportement à éradiquer.

Le ministre conseille aux meilleurs athlètes de tout faire pour être aussi meilleurs dans la réussite des examens au niveau de l’école, de la DCE, de la DEP et enfin au niveau national. Le syndicat des enseignants du secondaire : CONAPES salue et encourage la volonté du ministre, pourvu qu’il n’y ait pas de couverture de certaines autorités scolaires.

Cet hebdomadaire évoque les raisons majeures de cessation d’emploi dans la fonction publique. Une fausse rumeur prédisait sur des réseaux sociaux une revue de l’âge de la retraite. Des fonctionnaires enseignants ne connaissent les lois qui les régissent que quand ils sont en difficultés.

La plupart ne savent pas distinguer le fonctionnaire sous statut et sous contrat. La loi n° 1/28 du 23 août 2006 portant statut général des fonctionnaires fait le contour de tout ce qui est en rapport avec les fonctionnaires. Le JVE s’intéresse, dans cet article sur les causes éventuelles de cessation définitive de service. Il y décèle le décès, l’admission à la retraite, la démission régulièrement acceptée, le renvoi pour inaptitude physique ou professionnelle et la révocation. Les fonctionnaires devraient s’imprégner de ce document. D.N.

Burundi - Elevage

La stabulation pérennante débute bel et bien le 4 octobre prochain

Bujumbura, le 22 mai 2021 (Net Press) . Cela est dit par le secrétaire permanant du ministère de l’agriculture ce vendredi 21 mai 2021, lors d’une réunion avec les administratifs, les agronomes et les moniteurs à Muyinga, au Nord-est du pays. Il a souligné que c’est pour faire entendre que la loi portant la stabilisation permanente est fixée au 4 octobre de cette année car les trois ans accordés par l’Etat pour cette activité sont expirés.

Il a ajouté que ce temps accordé était destiné à planter les herbes pour vaches et que partout où les équipes du ministère ont passé, les habitants sont bien préparés pour mettre en application cette mesure, sauf dans 3 provinces qui sont Bujumbura dit rural, Bubanza et Cibitoke qui sont proches de la réserve naturelle de la Rukoko qui y font brouter le bétail.

Il a demandé à ressortissants de ces trois provinces de faire comme les autres pour protéger la réserve naturelle de la Rukoko. N.B.

Burundi - Onu - Biodiversité

Le secrétaire général de l’Onu s’exprime à l’occasion de la journée de la biodiversité

New York, le 22 mai 2021 (Net Press) . Le 22 mai de chaque année, le monde célèbre la journée de la biodiversité. A cette occasion, le secrétaire général de l’Onu a publié un message. Pour lui, une planète en bonne santé est indispensable à la réalisation des objectifs de développement durable.

Cependant, a-t-il poursuivi, la diversité biologique s’appauvrit à un rythme alarmant et sans précédent, dans un contexte de pressions croissantes. Nous épuisons les ressources plus vite que la nature ne peut les reconstituer, a-t-il déploré. La COVID-19 nous a une fois de plus rappelé le lien étroit qui unissait les humains à la nature.

La crise actuelle est une occasion de reconstruire en mieux. Nous devons protéger la nature, restaurer les écosystèmes et parvenir à un équilibre dans notre relation avec la planète, a-t-il recommandé car nous avons beaucoup à y gagner.

En inversant le processus de perte de biodiversité, nous pourrons améliorer la santé des populations, assurer un développement durable et faire face à l’urgence climatique. Il existe des solutions pour protéger la diversité génétique de notre planète, aussi bien sur terre que dans les océans. Nous avons toutes et tous un rôle à jouer.

Pour le secrétaire général de l’Onu, l’élément essentiel à cet égard est l’adoption de modes de vie durables. Chaque personne, quel que soit l’endroit où elle vit, doit pouvoir choisir un mode de vie durable. Cela suppose de meilleures politiques, qui favorisent une culture de la responsabilité aux niveaux des pouvoirs publics, des entreprises et des personnes.

Chacun et chacune d’entre nous doit s’engager sur la voie du changement fait-il remarquer. Cette année, des représentants des gouvernements se réuniront à Kunming (Chine) afin de convenir d’un nouveau cadre mondial ambitieux en faveur de la diversité biologique. Soutenons leur action en prenant fait et cause pour la nature. En cette Journée internationale de la diversité biologique, unissons-nous pour faire partie de la solution, conclut ainsi le message du patron de l’Onu. Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION