Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 19 juillet 2021
|Un jeune homme porté disparu en zone Nyakabiga

Burundi - Tanzanie – Politique 17 juillet 2021
|Gitega et Dar es Salaam se conviennent sur les échanges des prisonniers !

Burundi - Tanzanie – Politique 16 juillet 2021
|La présidente de la République Unie de Tanzanie accueillie sur le tarmac de l’aéroport par le Vice-président de la République

Burundi - Sécurité 15 juillet 2021
|Ngozi : L’administration met la main sur plus de 1750 litres de boisson prohibée

Burundi - Sécurité14 juillet 2021
|Un corps en extrême décomposition découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité13 juillet 2021
|Des va-et-vient inquiétants au Nord-est du pays

Burundi - Sécurité 12 juillet 2021
|Ntahangwa : La police traque des caches d’armes et des irréguliers au Q6 Ngagara

Burundi - Sécurité10 juillet 2021
|Le curé de la paroisse Muzinda malmené par un policier et le responsable d’une maison de culte

Burundi - Royaume Uni – Sécurité 9 juillet 2021
|Un jeune homme d’origine burundaise tué à Londres

Burundi - Sécurité8 juillet 2021
|Un jeune homme se donne la mort dans la province de Ruyigi

Burundi - Sécurité Routière 7 juillet 2021
|Un mort et huit blessés lors d’un accident de roulage en commune Buhiga

Burundi - Sécurité5 juillet 2021
|Des parlementaires ressortissants de Muramvya pour la sécurité de leur province

Burundi - Sécurité3 juillet 2021
|L’administrateur de la commune Ndava demande aux retraités policiers et militaires de cette commune de faire des patrouilles nocturnes.

Burundi - Sécurité2 juillet 2021
|L’insécurité se fait observer dans plusieurs coins du pays

Burundi - Politique1er juillet 2021
|Le Burundi célèbre son 59ème anniversaire de l’indépendance

Burundi - Sécurité30 juin 2021
|Vers plus d’insécurité dans les provinces de l’intérieur du pays ?

Burundi - Sécurité29 juin 2021
|Un policier tire à bout portant sur sa voisine

Burundi - Sécurité28 juin 2021
|Vol des moteurs à bateaux dans les eaux du lac Tanganyika

Burundi - Sécurité28 juin 2021
|Et une attaque basculée sous le silence !

Burundi - Sécurité26 juin 2021
|La police offre un spectacle désolant dans la capitale économique Bujumbura

Burundi - Sécurité25 juin 2021
|Un enfant retrouvé à Rumonge après 3 jours de disparition

Burundi - Sécurité24 juin 2021
|La police sur les trousses des vendeurs de chanvre dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 23 juin 2021
|Après la découverte macabre d’un corps en province de Karusi…., des arrestations !

Burundi - Sécurité 22 juin 2021
|Découverte d’un corps sans vie à Kiyange

Burundi - Sécurité21 juin 2021
|Une personne morte, une autre grièvement blessée au quartier Muyange III à Bukeye

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Explosion de grenades sur Bujumbura, deux morts et des blessés, selon la police

26 mai 2021

Bujumbura, le 26 mai 2021 (Net Press) . Au moins quatre grenades ont été larguées dans les différents coins de la capitale économique dans la soirée d’hier, faisant deux morts et des blessés comme le confirme Pierre Nkurikiye, le porte-parole du ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique.

Sans donner le bilan des blessés de cette attaque, Pierre Nkurikiye a indiqué que l’un de ceux qu’il qualifie de " terroristes " a été blessé au cours de cette attaque et un autre a été interpellé. Il est pour le moment entre les mains de la police pour des raisons d’enquêtes sur ces attaques qui ont eu lieu dans plusieurs endroits presqu’au même moment.

Cependant, d’autre sources rapportent qu’il était vers 19 h 30 quand au moins quatre grenades ont été larguées à l’ancien marché central de la ville de Bujumbura, du côté du parking de Musaga et une au parking dit communément « Cotebu », de la zone Ngagara, commune urbaine de Ntahangwa ou les agents s’apprêtaient à monter à bord d’un bus.

Les informations à notre disposition poursuivent que l’autre a éclaté dans un endroit appelé communément « Permanence »,entre les zones Bwiza et Buyenzi et les blessés ont été évacués dans les différentes structures sanitaires de la capitale économique.

Et dans la même foulée, la police de protection des institutions a quadrillé le centre-ville de Bujumbura et a procédé à une vague d’interpellations ciblées dans les parages des endroits attaqués. C’est notamment des individus qui se trouvaient dans les bistrots, dans des cafés restaurants et parmi les personnes interpellées, figure un employé de l’Hôpital Gahombo, en province de Kayanza, ressortissant de la zone Nyabihogo, commune et province de Kayanza, au Nord du pays.

Quelques heures après, sur son compte tweeter et facebook, l’ambassade du royaume de Belgique a annoncé que selon des informations confirmées, trois expositions dans différents endroits distincts ont été entendus dans la soirée de ce mardi entre 19h30 et 20hoo (Gare de bus, Rond-point, Avenue du Peuple Murundi. La même mission diplomatique a instruit à son personnel de rester à la maison pour ne pas s’exposer.

De son côté, l’administrateur de la commune urbaine de Mukaza, Renovat Sindayigaya, dans un entretien qu’il a eu aujourd’hui avec nos confrères de la radio Bonesha, a dressé un bilan de quatre morts et 80 blessés qui sont soignés à l’hôpital prince régent Charles et que la vie des blessés n’est pas en danger.

Et dans la même foulée, le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye, sur son compte tweeter, s’est inscrit en faux contre ces attaques, disant qu’elles visent à régresser la paix et la tranquillité du pays. Il a exhorté le peuple burundais de rester serein, solidaire et uni et a présenté ses condoléances les plus attristées aux familles qui ont perdu les leurs dans cette attaque et souhaité un prompt rétablissement à ceux qui sont alités .

Cette attaque intervient au moment il se tient dans la capitale économique du Burundi, une 51ème réunion du comité consultatif permanent des Nations unies chargés des questions sécuritaires en Afrique centrale centré sur les élections et la lutte contre la prolifération des armes à petit et grand calibre dans la région.

Et au moment où mettons sous presse, nous apprenons que l’Union Européenne se penche ce 26 mai sur le Burundi pour examiner la levée possible des sanctions imposées au Burundi depuis 2016 suite à la crise politique de 2015 déclenchée par le troisième mandat controversé de l’ancien président de la République, feu Pierre Nkurunziza.

Nombreux observateurs craignent que ces attaques surprises n’influencent négativement les décisions de cette 51ème réunion qui devait assurer une très bonne visibilité du gouvernement de Gitega, d’après les attentes du représentant permanent au ministère des relations extérieures. Quant à l’Union européenne, quand bien même il y a encore hésitation, s’il y avait eu sécurité hier dans la capitale économique, cela pouvait jouer en faveur de Gitega. N.R.

Burundi - Sécurité

Une jeune fille retrouvée morte dans la commune de Nyabiraba

Bujumbura, le 26 mai 2021 (Net Press) . Selon des informations en provenance de la commune de Nyabiraba, dans Bujumbura rural, à l’Ouest du pays, une jeune fille qui souffrait d’une maladie mentale a été retrouvée morte dans cette localité de Nyabira, dans l’après-midi de ce 25 mai.

Les circonstances de la mort de cette jeune fille ne sont pas encore connues car sa dépouille ne présentait aucune trace de lésion. Des informations confirmées par les autorités locales sont qu’elle a été transportée jusqu’à la morgue de l’hôpital de Nyabira pour qu’il y ait une inhumation digne de ce nom. Les mêmes autorités indiquent qu’une enquête a été ouverte à ce sujet.

Au Nord du pays, dans la province de Kirundo, un enfant du nom de Jean Claude Uwizeyimana âgé de 9 ans, écolier en 2ème école fondamentale, a été retrouvé mort décapité dans la matinée de ce mercredi 26 mai. Il était natif de la colline Nyabikenke, en zone Kigina, de la commune Bugabira, en province de Kirundo.

L’administrateur communal, Eric Twizeyimana, indique que la victime venait de puiser de l’eau dans l’après-midi de ce mardi et quelques heures après, il a été porté disparu et retrouvé mort décapité ce matin non loin de son habitation. Selon cet administratif, 6 personnes ont été interpellées pour une enquête y relative.

Des témoins indiquent que ce crime serait lié aux conflits familiaux. Les mêmes sources confirment qu’en l’espace de 5 jours, quatre personnes ont été retrouvées mortes noyées dans les lacs Cohoha et Kanzigiri

Dans la même rubrique sécuritaire, un commerçant échangeur de monnaie au centre-ville de Muyinga, au Nord-est du pays, a été la cible d’une attaque armée dans la nuit de ce mardi. Six mille francs burundais et 200 dollars américains ont été volés par ces 3 éléments armés.

Des sources dignes de foi indiquent que ce commerçant rentrait tranquillement à son domicile lorsque trois hommes armés l’attendaient de pieds fermes devant son domicile. Ils l’on intimé l’ordre de se coucher par terre et l’on subtilisé ce montant d’argent et après le forfait, ces voleurs ont tiré des coups de feu en l’air avant de se volatiliser dans la nature. N.R.

Burundi - Politique

Séance de moralisation à l’endroit des hauts cadres de l’armée

Bujumbura, le 26 mai 2021 (Net Press) . Ce mercredi 26 mai 2021, le président de la République, Evariste Ndayishimiye, se trouvait à l’institut supérieur des cadres militaires, Iscam, pour animer une séance de moralisation à l’endroit des hauts cadres de la force de défense nationale du Burundi Fdnb.

Le ministre de la défense et des anciens combattants, Alain Tribert Mutabazi, a dit que cette séance arrive au bon moment, sans plus de commentaires. La réunion s’est poursuivie à huis clos, loin des yeux indiscrets des journalistes. N.B.

Burundi - Médiation

Plus de 250 dossiers traités et clôturés par le bureau de l’ombudsman pour l’année 2020

Bujumbura, le 26 mai 2021 (Net Press) . Cette affirmation émane d’Edouard Nduwimana, ombudsman burundais, lors de la présentation du bilan des réalisations de son institution pour l’année 2020 à l’assemblé nationale ce mercredi 26 mai 2021.

Edouard Nduwimana a fait savoir que son équipe a traité beaucoup de dossiers comparativement aux années antérieures où sur 413 dossiers qui lui ont été soumis, en 2020, 315 dossier ont été étudiés et 274 autres clôturés. Il a précisé que la plupart des litiges concernent l’inexécution des jugements rendus.

Le grand nombre de ceux qui adressent leurs doléances au bureau de l’ombudsman explique que la population a compris le rôle de l’ombudsman. Edouard Nduwimana a demandé une restructuration de la loi régissant l’ombudsman burundais pour le rendre plus efficace. N.B.

Burundi - Gouvernance

L’Olucome s’exprime sur le budget de l’année en cours

Bujumbura, le 26 mai 2021 (Net Press). Cet observatoire part du principe que le budget général de l’Etat est un miroir de la gouvernance dans le pays et donne d’abord l’image actuelle de l’économie burundaise selon le classement de différentes institutions internationales crédibles.

Selon le Fmi, poursuit l’Olucome, le Burundi est le premier pays le plus pauvre au monde avec un taux de croissance négatif de - 3,2% et un taux de pauvreté de 76%. Le revenu annuel par habitant est de 264 dollars américains, soit moins d’un dollar américain par jour et par habitant.

Le taux de chômage chez les jeunes est à plus de 60% selon plusieurs sources d’estimation crédibles. La balance commerciale est tellement déséquilibrée du simple fait que le Burundi exporte peu alors qu’il importe beaucoup de biens et des services.

Pour l’Olucome donc, le Burundi devrait voter un budget d’austérité orienté vers les secteurs porteurs de croissance économique. Cependant, déplore l’observatoire, ni le gouvernement, ni l’assemblée nationale, personne n’ose penser à cette question importante, le budget voté est toujours orienté à la consommation au détriment des secteurs porteurs de croissance comme l’énergie, les mines, l’agriculture et d’autres secteurs de production. J.M.

Burundi - Economie

Gitega et la banque mondiale lancent officiellement les activités de l’économie numérique.

Gitega, le 26 mai 2021 (Net Press) . Dans une conférence de presse conjointe entre la ministre de la communication, des medias et de la technologie de l’information d’une part, la représentante résidente de la banque mondiale d’autre part, tenue ce mardi 25 mai, les deux personnalités ont lancé officiellement les activités de l’économie numérique qui vise à refaire l’économie burundaise.

La représentante résidente de la banque mondiale a déclaré que ce lancement vise à refaire l’économie burundaise dans les divers domaines d’intervention notamment les infrastructures, l’éducation, etc .

De son côté, la ministre de la communication, des medias et de la technologie de l’information, Marie Chantal Nijimbere, a indiqué que la réussite de cette nouvelle technologie permettra de relever l’économie burundaise qui sera couplée à des opportunités centrées sur le plan commun de l’économie numérique de son ministère et de la banque mondiale pour permettre à chaque citoyen d’accéder ) l’internet à faible coût. N.R.

Burundi - Commerce

La population de Ruyigi manque du sucre depuis deux mois

Ruyigi, le 26 mai 2021 (Net Press) . Cette population de la province orientale de Ruyigi dit que le thé et la bouillie sont de lointains souvenirs pour leurs enfants car ce produit fait défaut dans la région depuis de deux mois.

C’est au moment où même les malades qui ne prennent que du thé ne parviennent pas à trouver du sucre et sont obligés de prendre des limonades sucrés. Même là, tout n’est pas rose car ceux qui désirent la boisson dite "Fanta citron" n’en trouvent pas suite à sa pénurie sur le marché de cette province.

La population demande à la société Sosumo de produire plus de sucre et de doubler de vigilance quant à la distribution de façon équitable de ce produit devenu plus que rare dans tout le pays. N.B.

Burundi - Onu - Sécurité

L’Onu décerne une médaille à titre posthume à huit militaires burundais

New York, le 26 mai 2021 (Net Press) . Le 27 mai de chaque année, l’Onu célèbre la journée internationale des casques bleus. Demain, les cérémonies auront lieu au siège de l’organisation à New York aux Etats-Unis et le secrétaire général, António Guterres, déposera une gerbe en l’honneur des plus de 4 000 Casques bleus tombés sous le drapeau de l’Onu depuis la première mission de paix en 1948.

Il présidera également une cérémonie de remise de la Médaille Dag Hammarskjöld décernée à titre posthume aux 129 militaires, policiers et personnels civils qui ont perdu la vie en 2020 et au début de cette année. Parmi ceux-ci, figurent huit militaires burundais qui sont tombés sur le champ d’honneur dans leur mission de maintien de la paix.

Ceux qui seront honorés à titre posthume sont : l’Adjudant-major Libère Nibigira, le Caporal-Chef Masudi Sinzobakira, le Caporal-Chef Eric Ntunzwenimana, le Caporal-Chef Patient Niyokwizera, le Caporal-Chef Prosper Hakizimana, le Caporal-Chef Samson Harushimana et le Caporal-Chef Prosper Ndikumana qui servaient dans la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) ; ainsi que M. Dieudonné Nindagiye qui travaillait à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

Le Burundi est le 26ème pays contributeur de troupes et de personnel de police aux opérations de maintien de la paix de l’Onu. Plus de 769 soldats et policiers burundais sont actuellement déployés dans les missions de l’Onu en Abyei, en République centrafricaine et au Mali.

Le Secrétaire général remettra par ailleurs le prix du « Militaire de l’année pour la défense de l’égalité des genres » à la Commandante Steplyne Buyaki Nyaboga, une officière de l’armée kenyane qui a servi au sein de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (Minuad). Créé en 2016, le « Prix du Militaire de l’année pour la défense de l’égalité des genres » décerné par les Nations Unies reconnaît le dévouement et les efforts d’un soldat de la paix dans la promotion des principes de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité. D.N.

Burundi - Usa - Politique - Justice

"Vers un procès de Donald Trump ? Un grand jury en décidera à New York", dixit Rfi

C’est le signe d’une avancée dans l’enquête menée à New York sur Donald Trump. Le procureur Cyrus Vance a convoqué un grand jury pour lui présenter les preuves qu’il a amassées. C’est ce qu’a révélé le Washington Post, mardi 25 mai au soir. Ce panel décidera ensuite d’une éventuelle mise en accusation.

Selon le Washington Post, le grand jury chargé d’examiner les éléments rassemblés par les enquêteurs va siéger trois jours par semaine pendant six mois. « Cela signifie que le procureur estime avoir les preuves de crime à présenter », estime le quotidien américain.

Le procureur Cyrus Vance enquête depuis plus de deux ans sur les pratiques de Donald Trump avant son accession à la Maison Blanche. L’ex-président est notamment soupçonné d’avoir manipulé la valeur des propriétés de son organisation pour obtenir des avantages fiscaux et des prêts bancaires. Des soupçons de fraude pèsent aussi sur des compensations offertes aux responsables de son entreprise.

Une première dans l’histoire des présidents américains

Donald Trump a toujours démenti tout acte illégal. Aujourd’hui domicilié en Floride, il dénonce une enquête à visée politique. Ce nouveau développement est « la poursuite de la plus grande chasse aux sorcières de l’Histoire des États-Unis », a ainsi réagi l’ancien chef de l’État dans un communiqué. S’il était inculpé, ce serait une première dans l’Histoire américaine : aucun président américain n’a jamais été mis en examen dans une affaire criminelle. Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION