Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 19 juillet 2021
|Un jeune homme porté disparu en zone Nyakabiga

Burundi - Tanzanie – Politique 17 juillet 2021
|Gitega et Dar es Salaam se conviennent sur les échanges des prisonniers !

Burundi - Tanzanie – Politique 16 juillet 2021
|La présidente de la République Unie de Tanzanie accueillie sur le tarmac de l’aéroport par le Vice-président de la République

Burundi - Sécurité 15 juillet 2021
|Ngozi : L’administration met la main sur plus de 1750 litres de boisson prohibée

Burundi - Sécurité14 juillet 2021
|Un corps en extrême décomposition découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Sécurité13 juillet 2021
|Des va-et-vient inquiétants au Nord-est du pays

Burundi - Sécurité 12 juillet 2021
|Ntahangwa : La police traque des caches d’armes et des irréguliers au Q6 Ngagara

Burundi - Sécurité10 juillet 2021
|Le curé de la paroisse Muzinda malmené par un policier et le responsable d’une maison de culte

Burundi - Royaume Uni – Sécurité 9 juillet 2021
|Un jeune homme d’origine burundaise tué à Londres

Burundi - Sécurité8 juillet 2021
|Un jeune homme se donne la mort dans la province de Ruyigi

Burundi - Sécurité Routière 7 juillet 2021
|Un mort et huit blessés lors d’un accident de roulage en commune Buhiga

Burundi - Sécurité5 juillet 2021
|Des parlementaires ressortissants de Muramvya pour la sécurité de leur province

Burundi - Sécurité3 juillet 2021
|L’administrateur de la commune Ndava demande aux retraités policiers et militaires de cette commune de faire des patrouilles nocturnes.

Burundi - Sécurité2 juillet 2021
|L’insécurité se fait observer dans plusieurs coins du pays

Burundi - Politique1er juillet 2021
|Le Burundi célèbre son 59ème anniversaire de l’indépendance

Burundi - Sécurité30 juin 2021
|Vers plus d’insécurité dans les provinces de l’intérieur du pays ?

Burundi - Sécurité29 juin 2021
|Un policier tire à bout portant sur sa voisine

Burundi - Sécurité28 juin 2021
|Vol des moteurs à bateaux dans les eaux du lac Tanganyika

Burundi - Sécurité28 juin 2021
|Et une attaque basculée sous le silence !

Burundi - Sécurité26 juin 2021
|La police offre un spectacle désolant dans la capitale économique Bujumbura

Burundi - Sécurité25 juin 2021
|Un enfant retrouvé à Rumonge après 3 jours de disparition

Burundi - Sécurité24 juin 2021
|La police sur les trousses des vendeurs de chanvre dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 23 juin 2021
|Après la découverte macabre d’un corps en province de Karusi…., des arrestations !

Burundi - Sécurité 22 juin 2021
|Découverte d’un corps sans vie à Kiyange

Burundi - Sécurité21 juin 2021
|Une personne morte, une autre grièvement blessée au quartier Muyange III à Bukeye

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une personne tuée par des personnes non encore identifiées en commune Bukemba

3 juin 2021

Rutana, le 3 juin 2021 (Net Press) . Il s’appelle Timothée Simbananiye, de la sous commune Muriza, de la commune Bukemba, dans la province de Rutana, à l’Est du pays. Il a été tué par des personnes non encore identifiées dans la nuit de mardi à mercredi 2 juin2021.

Les sources sur place disent qu’il venait de partager un verre avec les amis dans un cabaret et de retour, les malfaiteurs l’ont tué par des coups de couteau sur la tête. Le corps sans vie de la victime a été retrouvé avec sa chemise déchirée et ses chaussures en plastique retrouvées par terre. Les sources administratives disent que les enquêtes ont déjà commencé. N.B.

Burundi - Sécurité

Un ressortissant burundais tué en Afrique du Sud

Cape Town, le 3 juin 2021 (Net Press) . Il se prénomme Eric, ce ressortissant de la colline Mugerama, commune NyanzaLac, en province de Makamba, au Sud du Burundi. Il a été tué dans la matinée de ce jeudi 3 juin dans la ville de Cape Town, en Afrique du sud, selon des sources sur place.

La victime était partie dans le pays de Cyrille Ramaphosa à la quête d’un lendemain meilleur. Il a reçu trois balles dans la tête, ce qui ne lui a donné aucune chance de survivre, il est mort sur champ, les auteurs de ce crime ne sont pas encore connus.

Dans la même foulée, nous apprenons que la prénommée Nadège, cette jeune fille originaire de la commune Bisoro, en province de Mwaro, au Centre du pays, viens de succomber à ses blessures à l’hôpital prince Régent Charles. Elle a été parmi les blessés lors des dernières attaques à la grenade au centre-ville de Bujumbura, en zone Buyenzi et dans la zone Ngagara commune urbaine de Ntahangwa, dans un endroit appelé communément " Top One –Cotebu".
Selon son entourage familial, la victime allait se marier en date du 19 juin 2021. N.R.

Burundi - Politique

Vers le congrès extraordinaire du Cndd-Fdd ?

Bujumbura, le 3 juin 2021 (Net Press) . Selon des informations encore secrètes mais proches des membres du parti au pouvoir, des congrès extraordinaires seraient prévus dans les prochains jours au sein de la formation politique de l’Aigle, Cnd-Fdd. Même des dates commencent à se faire annoncer.

Selon nos sources, des congrès extraordinaires dans toutes les communes sont prévus en date du 12 juin suivi d’un autre au niveau provincial le 19 juin suivant. Les mêmes sources ne précisent pas la date du congrès national extraordinaire mais indiquent qu’il pourrait se tenir dans la première quinzaine du mois de juillet. J.M.

Burundi - Culture

« La violence basée sur le genre » tel est le thème de l’année de la festicab

Bujumbura, le 3 juin 2021 (Net Press) . C’était ce mercredi 2 juin 2021 que la Festicab, avec le soutien de l’Onu-Femmes et en collaboration avec la coopération suisse, a organisé une conférence sur la violence basée sur le genre.

Le représentant de la festicab a dit qu’elle a organisé pour la 1er fois un thème débat sur le thème de l’année « violence basée sur le genre » pour que chacun dans son domaine, que ce soit le théâtre, la peinture, la musique, la poésie, etc. puisse comprendre davantage ce thème. Il estime que ce n’est pas évident que tout le monde comprend ce thème et en cas de la positive, il puisse créer une œuvre pour éradiquer cette violence basée sur le genre.

Il a ajouté que l’un des objectifs est que l’on puisse trouver des interlocuteurs, que ce soit au niveau des groupes de coopération bilatérales ou multilatérales concernés par ce thème, qu’ils s’associent pour trouver les meilleures œuvres afin de trouver un message à donner. N.B.

Burundi - Droits de l’Homme

La commission nationale indépendance des droits de l’homme dresse le bilan des "Zebiyistes" en province de Bubanza

Bubanza, le 3 juin 2021 (Net Press). Le président de la commission nationale indépendance des droits de l’homme (Cnidh), Sixte Vigny Nimuraba, joint par nos confrères de la Radio Isanganiro, a dressé un bilan de 36 personnes "Zebiyistes" interceptés en commune Musigati en province de Bubanza, à l’Ouest du pays.

Sixte Vigny Nimuraba dit que 27 personnes composées de femmes et des enfants ont été libérés pour qu’ils rejoignent leurs domiciles respectifs et 5 personnes ont été gardées à vue pour des raisons d’enquêtes.

Sixty Vigny Nimuraba interpelle les parents de respecter les droits de l’enfant d’autant plus que parmi les "Zebiyistes" traqués, il y’avait des enfants. N.R.

Burundi - Entrepreneuriat

480 filles ont reçu une formation de la part de la chambre fédérale de commerce et de l’industrie du Burundi

Bujumbura, le 3 juin 2021 (Net Press) . Selon le représentant de la CFCIB, Augustin Niyongoma, lors de l’ouverture officielle de la quatrième édition de la Foire « Made in Burundi » et de la semaine de l’entreprise qui a eu lieu le 1er juin 2021 au stade Intwari en mairie de Bujumbura, 480 filles ont reçu une formation de la chambre de cette chambre.

Niyongoma a remercié l’Etat qui a mis en place la banque des jeunes et des femmes pour que ces derniers puissent organiser des projets de développement et dit que la CFCIB, dans cette optique, a organisé une formation pour les filles de la ville de Bujumbura et compte étendre ce projet dans toutes les provinces du pays. Signalons que cette foire durera 10 jours au stade Intwari de Bujumbura. N.B.

Burundi - Politique - Histoire

Le Burundi se souvient de la perte de son indépendance il y a 118 ans

Muramvya, le 3 juin 2021 (Net Press) . C’est dans la localité de Kiganda, une commune actuelle de la province de Muramvya, au Centre du pays, que le roi du Burundi, Mwezi Gisabo, a signé le traité de Kiganda le 3 juin 1903. Les Allemands, qui venaient de le défaire militairement, ont également imposé d’autres sanctions, dont notamment le paiement d’une amende en nature de 424 têtes de bétail.

L’on rappellera que l’Allemagne a vaincu les "Badasigana", militaires du roi, au bout de 13 ans de résistance, d’où les nouveaux maîtres de l’Urundi ont reconnu que les militaires burundais étaient braves au combat. Ils faisaient allusion surtout à un certain Bihome, qui a porté les habits du Mwawi pour tromper la vigilance des Allemands. Ainsi, à la vue de cet homme, ces derniers ont tiré sur lui, croyant qu’ils venaient d’abattre le roi avant de se rendre compte qu’ils ont été dupés.

Ils ont développé un pays un pays ingouvernable du fait qu’ils ont amplifié la puissance de ses demi frères Kirima et Maconco qui étaient soumis à une justice différente de cette appliquée par Mwezi Gisabo, mais ils ne croyaient pas eux-mêmes que cette colonisation de l’Urundi allait durer 13 petites années, ayant été évincés par les Alliés lors de la Première Guerre Mondiale 1914 - 1918. L’indépendance perdue sera récupérée 53 ans plus tard, en 1962. D.N.

Burundi - Sport

Francine Niyonsaba participera aux jeux olympiques de Japon

Paris, le 3 juin 2021 (Net Press). Cela est dû au fait qu’elle vient d’avoir la 4e place dans une course de 5000 m en moins de 15 minutes10 secondes dans les jeux de meeting de Montreuil, en France, qui est le temps exigé.

Francine Niyonsaba a reçu une meilleure place car elle a utilisé 14 minutes 54 secondes 38 tierces. Cela permettra à l’athlète burundaise d’avoir un ticket de participer dans les jeux olympiques qui se tiendront à Japon et elle va représenter le Burundi sur 5000 m. N.B.

Burundi - Afrique - Santé

La fondation Mo Ibrahim s’exprime à travers son événement annuel

Londres, le 3 juin 2021 (Net Press) . La fondation Mo Ibrahim est une organisation qui remet des prix pour le leadership d’excellence en Afrique et publie l’indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique. C’est dans ce contexte qu’elle organise un événement annuel phare, Ibrahim Governance Weekend (IGW).

L’IGW rassemble des voix issues de la jeunesse et des décideurs des quatre coins de l’Afrique et d’ailleurs pour débattre des questions d’une importance capitale pour le développement du continent. Cette année, l’événement aura lieu du 3 au 5 juin 2021 et se concentrera sur les répercussions de la Covid-19 en Afrique et sur la manière de s’en relever.

Au programme, il est prévu une ouverture officielle de l’IGW ainsi qu’un thème à débattre à savoir "La leçon de la pandémie : renforcer les capacités du continent en matière de santé. Le débat sera suivi d’une cérémonie d’attribution du Prix Mo Ibrahim du leadership d’excellence : hommage à S.E. Mahamadou Issoufou, ancien président du Niger, lauréat du Prix Ibrahim en 2020.

En date du 4 juin, les participants en ligne débattront des répercussions à gérer : recul de la démocratie et des droits, nouveaux facteurs d’instabilité. Mo Ibrahim organisera également un dialogue avec Charles Michel, Président du Conseil européen. En date du 5 juin, il est prévu un débat sur l’économie : se tourner ver l’avenir : une occasion privilégiée de redéfinir le modèle de croissance de l’Afrique.

La fondation Mo Ibrahim a également prévu un dialogue avec Mahamadou Issoufou, ancien président du Niger. L’on saura que parmi les intervenants confirmés, figure Mme Ellen Johnson Sirleaf, ancienne Présidente du Liberia. Les médias sont également invités à ces activités et Net Press en a profité pour participer. Ch.N.

Burundi - Mali - Politique

L’Union africaine suspend le Mali, la junte menacée de sanctions

Addis Abeba, le 3 juin 2021 (Net Press) . L’Union africaine a suspendu l’adhésion du Mali en réponse au dernier coup de force militaire et a menacé d’imposer des sanctions ciblées si un gouvernement dirigé par des civils n’était pas rétabli, a-t-elle déclaré, mardi 1er juin, dans un communiqué.

Après la Cédéao (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest), c’est au tour de l’Union africaine de suspendre le Mali. L’institution a annoncé, mardi 1er juin, dans un communiqué, l’exclusion temporaire du pays et a menacé d’imposer des sanctions si la junte au pouvoir ne rétablissait pas un gouvernement dirigé par des civils.

Les militaires ont arrêté le président et le premier ministre par intérim du Mali la semaine dernière et ont fait pression sur eux pour qu’ils démissionnent, faisant dérailler une transition vers des élections démocratiques après qu’un autre coup d’État militaire en août dernier eut évincé l’administration précédente.

L’ancien vice-président Assimi Goita, un colonel à la tête du coup d’État d’août et de la révolte de la semaine dernière, a été déclaré président vendredi. L’Union africaine a appelé à "un retour sans entrave, transparent et rapide à la transition dirigée par des civils... faute de quoi, le Conseil n’hésitera pas à imposer des sanctions ciblées", a déclaré le Conseil de paix et de sécurité de l’UA.

Les voisins du Mali et les puissances internationales craignent que la dernière révolte ne mette en péril l’organisation de l’élection présidentielle en février et ne compromette la lutte régionale contre les militants islamistes, dont certains sont basés dans le nord du Mali.

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest a appelé, dimanche, le Mali à nommer un civil comme nouveau Premier ministre et a annoncé la suspension de la participation du Mali à l’organisation régionale.

L’organisation a suspendu dimanche le Mali de ses institutions. Elle qui avait infligé un embargo commercial et financier au pays en août 2020 s’est en revanche gardée cette fois de telles sanctions, générales ou visant les colonels. Elle a certes condamné la reprise du pouvoir par les militaires, mais elle est restée silencieuse sur l’arrêt de la Cour constitutionnelle qui fait d’Assimi Goïta le président.

Le président français Emmanuel Macron, dont le pays déploie environ 5 100 soldats au Sahel, a averti, dans un entretien au Journal du dimanche, que Paris "ne resterait pas aux côtés d’un pays où il n’y a plus de légitimité démocratique ni de transition". N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION