Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Belgique - Coopération10 septembre 2021
|La route dénommée « Astrida » sur le point d’être réhabilitée par la Belgique

Burundi - Sécurité 9 septembre 2021
|Un jeune homme meurt foudroyé en province de Muramvya

Burundi – Rd Congo – Sécurité8 septembre 2021
|Deux militaires congolais tués dans une altercation avec des militaires burundais dans le lac Tanganyika

Burundi – Sécurité Maritime7 septembre 2021
|Quatre présumés bandits déboutés par les militaires de la marine

Burundi - Sécurité 6 septembre 2021
|Burundi mairie : Trois personnes tuées en zone Kinindo !

Burundi – Sécurité Routière4 septembre 2021
|Accident de roulage à Ngozi

Burundi - Sécurité 3 septembre 2021
|De l’exode rural qui a tourné mal !

Burundi - Sécurité 2 septembre 2021
|Une prière nocturne qui fait grincer les dents !

Burundi - Sécurité1er septembre 2021
|Une personne tuée en province Kayanza

Burundi - Politique31 août 2021
|Le président Ndayishimiye s’entretient avec la jeunesse de la mairie de Bujumbura

Burundi – Politique30 août 2021
|Une personne tuée en province de Rutana

Burundi - Sécurité28 août 2021
|Un corps d’une septuagénaire retrouvé sans vie à Bubanza

Burundi – Sécurité27 août 2021
|Un policier détenu au cachot du commissariat de Vyanda

Burundi - Sécurité 26 août 2021
|Une personne tuée en province de Muramvya !

Bururi - Sécurité25 août 2021
|Une personne enlevée retrouvée agonisant à Gitega

Burundi – Sécurité24 août 2021
|Une jeune fillette trouve la mort dans un incendie en province de Bururi

Burundi - Sécurité23 août 2021
|Un sexagénaire tué en zone Rugazi

Burundi – Sécurité21 août 2021
|La capitale politique sous le choc des incendies

Burundi – Sécurité20 août 2021
|La population de Kayanza terrorisée par des chiens errants

Burundi - Sécurité 19 août 2021
|Une tentative avortée d’arrestation d’un militaire !

Burundi - Sécurité 18 août 2021
|Une personne tuée en commune Giheta

Burundi - Sécurité 17 août 2021
|Un corps sans vie découvert en province de Gitega !

Burundi – Sécurité 16 août 2021
|Bujumbura Mairie : Un officier de l’armée burundaise se serait suicidé en zone Kinama

Burundi - Sécurité 14 août 2021
|Une personne tuée en province de Ngozi !

Burundi - Sécurité13 août 2021
|Cibitoke : Deux présumés rebelles arrêtés en commune Buganda !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Découverte d’un corps sans vie à Kiyange

22 juin 2021

Bujumbura, le 22 juin 2021 (Net Press) . Le corps sans vie de Prosper Bintunimana, âgé de 39 ans, a été découvert vers 5h ce matin sur la RN5 (route national numéro cinq). Le corps était couvert de sang, selon des témoins.

La dépouille mortelle de ce natif de la colline de Ndava, en commune de Buganda, dans la province de Cibitoke, au Nord-ouest, a été découverte par des femmes vendeuses de légumes et fruits dans la zone de Buterere.

La victime avait été enlevée hier soir vers 20h par des agents du service national de renseignements sur la colline de Nyamitanga, à quelques 7 kilomètres de sa colline natale, selon des sources locales. Ces dernières indiquent qu’il a été soupçonné d’aider des individus suspects qui traversent la rivière Rusizi séparant la Rdc et le Burundi, sa localité natale étant tout près de cette rivière.

L’administration communale à Buganda a confirmé l’identité de la victime sans donner de détails. Le responsable du Snr à Cibitoke n’a pas voulu s’exprimer sur le cas. N.R.

Burundi - Justice

La peine contre l’activiste en droits humains Germain Rukuki réduite à une année

Ngozi, le 22 juin 2021 (Net Press) . L’arrêt a été rendu dans l’après-midi de ce lundi 21 juin, la peine contre l’activiste en droits humains, Germain Rukuki, a été réduite à une année par la cour d’appel de Ntahangwa. Il devra également payer une amende de 50.000 Fbu.

Le 13 juillet 2017, Il a été arrêté et conduit dans les cachots du service national des renseignements. Le 26 juillet de la même année, il fut transféré à la prison de Ngozi, au Nord du pays, où il était toujours détenu.

Le 26 avril 2018 , la haute cour de Ntahangwa au Burundi a condamné Germain Rukuki à 32 ans de prison pour " rébellion ", " atteinte à la sécurité de l’Etat " et " participation a un mouvement insurrectionnel " et " attaque contre le chef de l’Etat ".

Le 17 juillet 2019, la cour d’appel de Ntahangwa a confirmé la condamnation du défenseur des droits humains, Germain Rukuki. La décision a été rendue lors d’une audience publique sans que Germain Rukuki, ni ses avocats, n’en soient informés. Ils ont été informés le 22 juillet, soit six jours plus tard.

Accusations confirmées

Le 3 avril 2018, l’audience de l’affaire intentée contre le défenseur Germain Rukuki s’est tenue devant la haute cour de Ntahangwa. En présence de ses avocats, le procureur a confirmé les six charges portées contre le défenseur Rukuki, il a été accusé d’avoir participé à "l’assassinat de soldats, policiers et civils", "à l’exécution d’une attaque dans le but de changer le régime constitutionnel et d’inciter les citoyens à s’armer contre l’autorité de l’État", "à la destruction de bâtiments publics et privés", de "résistance à un ordre ministériel", ainsi que d’avoir directement participé aux "barricades, retranchements, ou à tout autre action destinée à entraver ou stopper le travail des forces de l’ordre".

Il avait en outre été accusé d’avoir reçu des fonds d’organisations étrangères "qui cherchent à saper la loyauté que les citoyens doivent à l’État et aux institutions du Burundi". Le procureur public a requis la prison à perpétuité contre Germain Rukuki. Le tribunal rendra un verdict dans les 30 jours après l’audience.

La première audience du procès a eu lieu le 13 février 2018. Le 17 août 2018, la haute cour de Ntahangwa avait confirmé le maintien de Germain Rukuki en détention préventive. N.R.

Burundi - Ue - Politique

Des protestations contre la levée des sanctions se manifestent ici et là

Bruxelles, le 22 juin 2021 (Net Press) . Dans ses dépêches de ce 21 juin, la rédaction a mentionné la décision des groupes de travail de l’Union européenne de révoquer la mesure qui suspendait l’aide financière directe aux pouvoirs publics burundais. Le même jour, des cris de protestation contre cette décision se sont fait entendre.

Il s’agit des organisations de la société civile, dont le comité pour la protection des journalistes basé à New York, aux Etats-Unis, ainsi que quelques défenseurs des droits de l’homme. Ces organisations indiquent qu’il est trop tôt de lever ces sanctions et que l’on ne devrait pas se baser uniquement sur les promesses faites par les autorités en matière de respect des droits de l’homme.

Cela relève d’une lettre ouverte de 12 Ongs à l’endroit des ministres européens des affaires étrangères. Elles reconnaissent qu’il y a eu un progrès car 4 journalistes ont été relâchés, tout comme la libération de plus de 2.500 détenus. Cependant, elles restent préoccupées par le sort de Germain Rukuki et de Fabien Banciryanino, ce qui atteste que la lettre a été envoyée avant le changement intervenu à l’endroit de ce défenseur des droits de l’homme, Rukuki.

Elles évoquent les abus menés par les jeunes proches du pouvoir en toute impunité ainsi que l’arrestation des opposants qui sont maltraités. Les quelques rares médias indépendants autorisés à travailler sur place exercent de l’autocensure et évitent des sujets controversés. Les journalistes vivent constamment dans une peur-panique et sont harcelés par des officiels du parti au pouvoir.

La lettre de ces Ongs indique que le Burundi n’a pas pu mettre en place des réformes tel qu’exigées par l’Union européenne lorsque les sanctions ont été prises pour la première fois. Aux dernières nouvelles, nous apprenons, via la porte-parole du président de la République, Evelyne Butoyi, que les sanctions n’ont pas été levées mais que l’on y travaille pour cette fin.

De son côté, le ministre burundais des relations extérieures, Albert Shingiro, avait dit au mois d’avril dernier qu’il est grand temps de clôturer le chapitre de 2015 à 2020 et que les deux parties discutent sur des sujets relatifs aux droits de l’homme, à la bonne gouvernance et à la coopération, lors de sa rencontre avec les ambassadeurs de France, d’Allemagne, de Suisse et de Belgique. J.M. 

Burundi - Politique

La ministre de la communication, de la technologie, des medias demande aux partenaires technique et financier d’appuyer la radio Bonesha

Bujumbura, le 22 juin 2021 (Net Press) . La ministre de la communication, de la technologie et des medias, Marie Chantal Nijimbere, a rendu visite à la radio Bonesha récemment ouverte dans la matinée de ce mardi 22 juin. Elle en a profité pour demander aux partenaires technique et financier d’appuyer cette radio.

La ministre Chantal Nijimbere a fait savoir que cette visite s’inscrit d’une part dans le cadre d’appui aux medias burundais et pour s’enquérir d’autre part de la situation opérationnelle de ce medium qui a été récemment rouvert après cinq de sanctions, dans l’optique d’échanger sur le leadership.

La ministre fait un constant amer que cet organe de presse est toujours surendetté et manque d’équipements, d’où elle interpelle les partenaires technique et financier au renforcement de la capacité de ses professionnels ainsi que l’octroi des fonds pour le payement des salaires de son personnel sans oublier les équipements. L’on saura qu’en marge de sa visite, la ministre de la communication, de la technologie et des medias, Marie Chantal Nijimbere, a offert à ce medium une machine Lap top et un enregistreur. N.R.

Burundi - France - Politique

Régionales en France : fusions, retraits, maintiens, le bilan des négociations d’entre-deux-tours

Paris, le 22 juin 2021 (Net Press) . Fusion des listes, maintien, retrait, ce sont les dernières heures de tractations à six jours du second tour des élections régionales en France. Les listes doivent être déposées ce mardi 22 juin à 18h. Dans un scrutin marqué par une abstention abyssale et une prime aux présidents sortants de droite comme de gauche, les alliances se font surtout à gauche et un seul candidat se retire pour faire barrage au Rassemblement national.

C’est au forceps que se réalise le front républicain en Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec le rétropédalage de l’écologiste Jean-Laurent Félizia. Il se retire finalement de la course sous la pression des états-majors des partis socialiste et écologiste. C’est le seul retrait sans conditions dont le but est de faire barrage à l’extrême droite.

Je le ferai, car je ne veux pas voir l’extrême-droite identitaire dans les conseils d’administration de nos lycées. Je le ferai, car je ne veux pas voir les aides à l’information des jeunes sur l’IVG, la contraception, remise en cause, selon toujours Jean-Laurent Félizia.

Ailleurs, il y a peu d’alliances entre les candidats, si ce n’est à gauche. Alliance rose, verte et rouge par exemple en Île-de-France sous la houlette de l’écologiste Julien Bayou face à Valérie Pécresse.

Signalons que les premiers résultats du premier tour ont été plus que mauvais pour Emmanuel Macron et Marine Le Pen, respectivement des parti LR et Rassemblement national. Or, les deux apparaissent comme les poids lourds des présidentielles de 2022, ce qui laisse pantois les analystes politiques de l’Hexagone. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION