Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Belgique - Coopération10 septembre 2021
|La route dénommée « Astrida » sur le point d’être réhabilitée par la Belgique

Burundi - Sécurité 9 septembre 2021
|Un jeune homme meurt foudroyé en province de Muramvya

Burundi – Rd Congo – Sécurité8 septembre 2021
|Deux militaires congolais tués dans une altercation avec des militaires burundais dans le lac Tanganyika

Burundi – Sécurité Maritime7 septembre 2021
|Quatre présumés bandits déboutés par les militaires de la marine

Burundi - Sécurité 6 septembre 2021
|Burundi mairie : Trois personnes tuées en zone Kinindo !

Burundi – Sécurité Routière4 septembre 2021
|Accident de roulage à Ngozi

Burundi - Sécurité 3 septembre 2021
|De l’exode rural qui a tourné mal !

Burundi - Sécurité 2 septembre 2021
|Une prière nocturne qui fait grincer les dents !

Burundi - Sécurité1er septembre 2021
|Une personne tuée en province Kayanza

Burundi - Politique31 août 2021
|Le président Ndayishimiye s’entretient avec la jeunesse de la mairie de Bujumbura

Burundi – Politique30 août 2021
|Une personne tuée en province de Rutana

Burundi - Sécurité28 août 2021
|Un corps d’une septuagénaire retrouvé sans vie à Bubanza

Burundi – Sécurité27 août 2021
|Un policier détenu au cachot du commissariat de Vyanda

Burundi - Sécurité 26 août 2021
|Une personne tuée en province de Muramvya !

Bururi - Sécurité25 août 2021
|Une personne enlevée retrouvée agonisant à Gitega

Burundi – Sécurité24 août 2021
|Une jeune fillette trouve la mort dans un incendie en province de Bururi

Burundi - Sécurité23 août 2021
|Un sexagénaire tué en zone Rugazi

Burundi – Sécurité21 août 2021
|La capitale politique sous le choc des incendies

Burundi – Sécurité20 août 2021
|La population de Kayanza terrorisée par des chiens errants

Burundi - Sécurité 19 août 2021
|Une tentative avortée d’arrestation d’un militaire !

Burundi - Sécurité 18 août 2021
|Une personne tuée en commune Giheta

Burundi - Sécurité 17 août 2021
|Un corps sans vie découvert en province de Gitega !

Burundi – Sécurité 16 août 2021
|Bujumbura Mairie : Un officier de l’armée burundaise se serait suicidé en zone Kinama

Burundi - Sécurité 14 août 2021
|Une personne tuée en province de Ngozi !

Burundi - Sécurité13 août 2021
|Cibitoke : Deux présumés rebelles arrêtés en commune Buganda !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Ngozi : L’administration met la main sur plus de 1750 litres de boisson prohibée

15 juillet 2021

Ngozi, le 15 juillet 2021 (Net Press) . L’administrateur de la commune Ngozi (Nord du pays) et le procureur de la République, de concert avec quelques éléments de la police, ont mis la main ce matin sur plus de 1750 litres de boissons prohibées connues sous le nom d’ « Akanovera Wine ». Deux personnes ont été interpellées pour des enquêtes y relatives.

Des sources sur places indiquent que cette boisson est fabriquée sur base des vins de bananes depuis deux semaines dans le ménage d’un certain Damascène Nzeyimana, au centre-ville de Ngozi, comme l’explique l’un des fabricants de cette boisson. Elle est fabriquée sur base des bananes mures, du sorgho et du miel.

Après une fouille-perquisition opérée dans ce ménage, les choses ont tournée autrement car l’administration y a découvert des produits appelés mélasses qui constituent l’alimentation des vaches, les sucres, les quittances de l’office burundais de recette (Obr) ainsi que les certificats de contrôle de qualité du bureau burundais de contrôle de qualité (Bbn). Ceci laisse croire que le fabricant de ladite boisson est un faussaire. Deux personnes ont été interpellées pour question d’enquêtes et le propriétaire de cette usine est en cavale.

L’administrateur de la commune de Ngozi appelle la population de son ressort à dénoncer tous les cas de ventes de boissons prohibées pour épargner la bonne santé de la population. N.R.

Burundi - Justice

Lourde condamnation contre un tueur de sa femme à Ngozi

Ngozi, le 15 juillet 2021 (Net Press). Dans l’une de ses dépêches de ce 12 juillet, la rédaction faisait état d’un homme qui a tué son épouse qui était dans des toilettes par 9 coups de poignards dans la commune de Kiremba, de la province de Ngozi, au Nord du pays.

La rédaction avait mentionné que la cause immédiate de ce meurtre était un conflit foncier et que l’homme en question ne niait pas du tout les faits. Le tribunal de grande instance de Ngozi a siégé hier 14 juillet dans un procès de flagrance et a reconnu la culpabilité de l’époux en question.

Ainsi, Ferdinand Marorerwa a été condamné à un emprisonnement à vie, la perte de la gestion de sa famille ainsi qu’un dédommagement de 30 millions à l’endroit des enfants de la défunte, Générose Cimpaye. En cas de non paiement de ce montant, la condamnation s’élèvera à 150 ans de prison avec obligation de payer ces frais de dédommagement.

Ce présumé auteur de ce crime ne se sentait inquiet de sa lourde condamnation. Il ressassait à l’aise aux curieux comment il a planifié et exécuté son ancienne épouse. Certains témoins affirment qu’il est un homme à déficience mentale. Un homme de loi qui a requis l’anonymat indique qu’une large majorité des criminels sont généralement des malades mentaux.

Il demande pour cela que les cours et tribunaux, avant de rendre justice à des gens de cette catégorie, saisissent d’abord les auxiliaires de la justice, en l’occurrence les médecins et ou les psychothérapeutes pour s’assurer qu’ils sont en bonne santé. Car, pour lui, un homme victime de la déficience mentale n’est pas pénalement responsable, il est à garder dans les hôpitaux et non dans les prisons pour qu’il ne constitue pas de danger public dans ces milieux. N.R.

Burundi - Justice

Le médecin qui a violé une jeune fille de 16 ans acquitté

Rumonge, le 15 juillet 2021 (Net Press) . Dans nos dépêches antérieures, nous faisons état d’un médecin de la commune Rumonge, au Sud-ouest du pays, qui a violé une fillette de 16 ans qui était venue pour une consultation.

Nous venons de l’apprendre à l’instant même, ce médecin été blanchi par le tribunal de grande instance de Rumonge aujourd’hui même. Le ministère public a interjeté appel et le présumé violeur est resté détenu. Nous reviendrons sur les détails dans nos livraisons de ce 16 juillet. J.M.

Burundi - Politique

"Les sanctions imposées par l’Union européenne restent une préoccupation", dixit Evariste Ndayishimiye

Kinshasa, le 15 juillet 2021 (Net Press) . Répondant aux questions de notre consœur Sonia Relay, correspondante de la Rfi à Kinshasa, le président Evariste Ndayishimiye s’est exprimé sur les sanctions imposées par l’Union européenne au Burundi.

Evariste Ndayishimiye a fait remarquer qu’il l’a dit à maintes fois que c’est une préoccupation, qu’il est le temps de revoir cette décision et a ajouté qu’il ne voit pas la raison d’être de ces sanctions au moment où il dit que le dialogue est déjà amorcé.

Sur la question des arrestations des opposants, notamment les membres du parti d’Agathon Rwasa, le président Ndayishimiye a indiqué que « des criminels veulent se cacher dans les partis politiques ». Le président met en avant le respect d’un Etat de droit, en ouvrant des procédures judiciaires. Il dément en revanche toutes disparitions où il reconnait seulement les criminels qui vont se cacher au Rwanda et les gens disent qu’ils sont disparus.

A propos de la question sur la construction d’un chemin de fer, il a répondu qu’il s’avère nécessaire pour désenclaver le Burundi et permettre la libre circulation des biens à l’Est du Congo où Bujumbura est considéré comme leur capitale en ce qui concerne leur approvisionnement mais aussi le Burundi en profite pour désenclaver la Rdc par rapport à la Dar-es-Salam. N.B.

Burundi - Tanzanie - Politique

La présidente de la République Unie de Tanzanie attendue à Bujumbura vendredi

Bujumbura, le 15 juillet 2021 (Net Press). La présidente de la République Unie de Tanzanie, Samia Saluhu Hassan, est attendue à Bujumbura ce vendredi 16 juillet dans une visite officielle. Elle entend échanger en tête-à-tête avec son homologue burundais, Evariste Ndayishimiye, apprend on a des sources concordantes. Les détails sur cette visite seront livrés dans nos éditions ultérieures.

Par rapport à ces visites, nous apprenons, de sources indépendantes, que le président Evariste Ndayishimiye envisagerait également de se rendre à Kigali dans un futur proche, mais la date n’a pas été révélée par nos sources qui ont requis par ailleurs l’anonymat. N.R.

Burundi - Commerce

Des sanctions sévères prévues pour des commerçants qui pratiquent les prix non officiels

Bujumbura, le 15 juillet 2021 (Net Press). C’est un avertissement du ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire, Gervais Ndirakobuca, dans une lettre qu’il a écrite ce 14 juillet 2021 à tous les gouverneurs de province et au maire de la ville de Bujumbura sur la hausse illicite des prix.

Gervais Ndirakobuca écrit cela au moment où il s’observe en ces moments un peu partout dans le pays des commerçants qui s’adonnent à la hausse illicite des prix des produits comme le ciment, le sucre et les produits de la Brarudi, en dépit du prix officiels.

Il leur a demandé d’instruire les administratifs jusqu’à la base de décourager sévèrement ce comportement que la population ne cesse de décrier. Il leur infligera des sanctions exemplaires, y compris les amendes. Il dit que pour les récalcitrants, leurs sanctions iront jusqu’à la fermeture de leurs établissements. N.B.

Burundi - Santé

Un nouveau variant du covid-19 au Burundi

Bujumbura, le 15 juillet 2021 (Net Press). C’est une déclaration du Dr. Thaddée Ndikumana, ministre de la santé publique et de lutte contre le Sida, après sa visite au bureau de l’OMS au Burundi (organisation mondiale de la santé).

Dr. Thaddée Ndikumana a fait savoir qu’un nouveau virus du covid19 a été testé positif aux 3 individus en provenance de l’extérieur ; deux en Ouganda et un en Somalie et ces trois sont tous traités et guéris.

Il appelle la population de se faire dépister une fois qu’il sent les symptômes du covid-19. Mais il ajoute qu’il n’y a pas d’alarme au moment où sur tout le territoire national, il n’y a pas 6 personnes qui sont malades du covid-19 et demande à la population de prendre des précautions contre la pandémie. N.B.

Burundi - Kenya – Sécurité

Les réfugiés burundais et rwandais demandent à Nairobi de ne pas les forcer de rentrer

Nairobi, le 15 juillet 2021 (Net Press) . Les réfugiés burundais et rwandais vivant dans le camp des réfugiés de Kakuma, au nord-ouest du Kenya, demandent au gouvernement kenyan de ne pas les forcer de rentrer car la plupart des Burundais estiment que le pays n’a pas encore recouvré la paix et la tranquillité.

Selon des sources sur place, la plupart des réfugiés burundais indiquent que la paix et la tranquillité ne sont pas encore revenues au Burundi, d’autant plus qu’il s’observe des arrestations en cascade, des assassinats qui s’observent toujours au pays.

Pour rappel, en mars 2021, le gouvernement kenyan avait tenté de fermer les camps de Kakuma et de Dadaab, une décision qui a été rejetée provisoirement par la cour suprême de ce pays.

Nous apprenons que le projet de fermeture de ce camp est prévu en mai 2022, à l’issue d’une rencontre entre le ministre de l’intérieur, Fred Matinga et le représentant de l’office du haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés, Fillipo Grandi, lors de sa visite au Kenya.

Le ministre Kenyan de la sécurité, Fred Matinga, appelle ces refugiés de choisir leur rapatriement dans leurs pays respectifs et ou de chercher le permis de travail pour s’établir n’importe où sur le sol kenyan.

Et dans la même foulée, nous apprenons que des rapatriés burundais reprennent le chemin de l’exil vers la Tanzanie au camp de réfugiés de Mtendeli. Ils sont constitués principalement des ressortissants de Makamba et de Ruyigi. Ils expliquent qu’ils sont poussés de nouveau à l’exil par la méfiance des voisins et par la pauvreté.

Nos informations évoquent une centaine d’anciens refugiés qui ont repris le chemin de l’exil et ont été accueillis au camp des réfugiés de Mtendeli, en Tanzanie. Certains expliquent qu’ils vivaient de la situation de précarité et d’autres évoquent qu’ils bénéficiaient d’une hospitalité légendaire de leurs voisins où ils étaient mis en quarantaine, dans les églises, les écoles, dans les buvettes, au marché. Ils étaient inquiétés par le comité mixte de sécurité qui serait derrière un vol qu’on voulait imputer à ces rapatriés.

Ces anciens rapatriés qui reprennent le chemin de l’exil sont épinglés par les réfugiés burundais de Mtendeli de servir d’espionnage pour le compte du Burundi et l’office du haut-commissariat des Nations unies hésite de les accueillir. Ces Burundais demandent au Hcr et à la Tanzanie de leur octroyer l’asile dans ce camp qui compte actuellement plus de 23.000 réfugiés burundais.

Burundi - Afrique du Sud - Justice - Politique

L’Afrique du Sud, un des rares pays africains où la justice est neutre

Pretoria, le 15 juillet 2021 (Net Press) . La justice en Afrique du Sud est impartiale comme le confirment beaucoup d’analystes politiques qui considèrent l’aspect juridique dans ce pays jugée des plus équitables sur le continent africain. En effet, ce pays a vu l’un de ses prisonniers politiques célèbres devenir président de la République, en l’occurrence Nelson Mandela, dit affectueusement Madiba.

D’un autre côté, la Nation Arc-en-ciel vient de voir également son ancien président devenir le plus célèbre des prisonniers en Afrique du Sud, allusion faite à Jacob Zuma, détenu pour avoir nargué la justice de son pays dans un dossier de témoignage dans une affaire de corruption. L’on sait que lui-même est impliqué dans de tels dossiers. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION